Cela n'était pas arrivé depuis près de soixante ans : des fragments de parchemin vieux de 2 000 ans et contenant des textes bibliques ont été mis au jour par le département israélien de l'archéologie dans une grotte du désert de Judée, en Cisjordanie.

parchemin jugée
© Menahem Kahana / AFP
L’Autorité israélienne des antiquités dévoile des fragments d’un parchemin biblique vieux de 2 000 ans découverts dans le désert de Judée. À Jérusalem, le 16 mars.
Survols à l'aide de drones, descentes en rappel, escalades de rochers... Toutes les méthodes ont été utilisées. Pour les archéologues israéliens, il s'agit d'une découverte "historique" et l'une des plus importantes depuis la mise au jour des parchemins de la mer Morte. Les fragments du manuscrit, rédigé en grec, ont permis, selon les chercheurs israéliens, de reconstituer des passages des prophéties de Zacharie et de Nahum, issus du livre des douze petits prophètes de la Bible.

Le squelette d'une fillette momifié et drapé dans un tissu a également été découvert. Les ossements dateraient d'il y a environ 6 000 ans. Dans cette grotte située à flanc de falaise, les archéologues ont trouvé d'autres artefacts, notamment des monnaies rares et un panier remarquablement bien conservé. Le quotidien Israel Hayom cite des archéologues datant ces monnaies à la période de la révolte juive de Bar Kokhba contre les Romains (132-136 après J.-C.). Le panier, quant à lui, remonterait à 10 500 ans, ce qui en ferait le plus vieux du monde.

Pour Raz Frohlich, le directeur général du ministère de la Culture israélien, il s'agit d'une "découverte historique au niveau international".

Le quotidien souligne que ces travaux ont été réalisés dans le cadre d'une vaste opération de lutte contre le pillage de sites archéologiques. Elle a été placée sous la supervision du Cogat, le bureau de coordination des activités gouvernementales israéliennes dans les Territoires palestiniens.

Ci-dessous, les images des fouilles diffusées par l'Autorité israélienne des antiquités :