Les médias américains ignorent la réalité de la détérioration des capacités mentales du président Joe Biden, au lieu d'être honnêtes à ce sujet, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.
dddd
La porte-parole du ministère russe des affaires étrangères a accusé les médias américains de ne pas reconnaître la détérioration mentale de leur président.
Lors de ses apparitions publiques, Joe Biden « ne réagit pas correctement à certaines questions, ou ne réagit pas du tout à ce qu'on lui dit ou à ce qu'on lui demande. Il s'embrouille avec les personnes qui se trouvent en face de lui. Apparemment, sa conscience ne reflète pas la réalité », a déclaré la diplomate dans une interview exclusive accordée à RT vendredi.


La question a été soulevée par l'intervieweur, Rory Suchet, qui a suggéré que M. Biden « avait quelques problèmes », peut-être liés à l'âge avancé du président, une idée que Mme Zakharova a rejetée.
« Un homme âgé peut être sage et un jeune homme en bonne forme physique peut être stupide », a-t-elle déclaré.
Mme Zakharova a reconnu la vaste expérience politique de M. Biden, âgé de 80 ans, mais a fait remarquer que les personnes qui l'entourent doivent gérer avec soin ses actions en public, et que la situation peut être encore plus grave dans un cadre privé.


« Je suis désolé, des choses arrivent aux gens. Mais c'est effrayant quand le dirigeant des États-Unis... voit une personne morte dans le public », a fait remarquer Mme Zakharova. La diplomate faisait apparemment référence à un incident survenu en septembre dernier, lorsque M. Biden a demandé, lors d'un discours, où se trouvait la députée Jackie Walorski, décédée dans un accident de voiture. L'élue était décédée dans un accident de voiture le mois précédent.

La Maison-Blanche a minimisé la gaffe, la secrétaire de presse Karine Jean-Pierre affirmant que Jackie Walorski était « au centre des préoccupations » du président, avant qu'il ne reçoive la famille plus tard dans la semaine. Les partisans de Joe Biden ont balayé les doutes quant à sa capacité mentale à se représenter l'année prochaine et à effectuer un second mandat, ce qui lui permettrait d'atteindre l'âge de 86 ans avant de quitter ses fonctions.

Mme Zakharova a suggéré que les gens « soient honnêtes avec eux-mêmes » à propos de la situation, et au moins « n'aient pas peur d'en parler ».

Source : RT, le 28 juillet 2023

Traduction : lecridespeuples.fr