Image

John F. Kennedy et sa femme Jacqueline (Jackie) à leur arrivée à l'aéroport de Dallas le 22 novembre 1963, jour où le président fut assassiné. A.P./SIPA
L'ancienne First Lady s'était livrée à un historien peu après l'assassinat de son mari en 1963. Ses secrets seront bientôt révélés par la chaîne américaine ABC...

La programmation sera «explosive» promet ABC. La chaîne de télévision américaine évoque ainsi les enregistrements inédits de Jackie Kennedy qui seront diffusés à l'automne prochain pour le 50e anniversaire de l'accession au pouvoir de John F. Kennedy, selon le Daily Mail.

Dans les mois qui ont suivi l'assassinat à Dallas de son mari, survenu le 22 novembre 1963, l'ex First Lady s'était confiée à un historien, Arthur Schlesinger Jr. A ce moment-là, Jackie Kennedy lui a livré plusieurs secrets relatifs à son quotidien de Première dame des Etats-Unis et à son mariage. Elle est également revenue sur les événements historiques qui ont marqué sa vie, comme la crise des fusées de Cuba, la campagne présidentielle et l'assassinat de son époux. Des révélations parfois étonnantes, qui ont jusqu'ici été bien gardées.

Par peur des représailles, Jackie Kennedy (qui s'était remariée avec Aristote Onassis et portait son nom par la suite) a souhaité que ces confessions, qui représentent près de huit heures et demie d'enregistrement, restent confidentielles pendant cinquante ans. Mais dix-sept ans seulement après sa mort, sa fille, Caroline Kennedy, a décidé de rendre les enregistrements publics.

Assassinat de JFK: Jackie Kennedy soupçonnait Lyndon Johnson

Ainsi, au printemps 1964, Jackie Kennedy a expliqué à Arthur Schlesinger Jr qu'elle soupçonnait Lyndon B. Johnson, vice-président puis successeur de JFK, d'être impliqué dans la mort de son mari.

Outre ces soupçons, elle confiait que John F. Kennedy, qui avait eu plusieurs maîtresses dont Marilyn Monroe, entretenait une liaison avec une stagiaire de la Maison Blanche, âgée de 19 ans à l'époque et donc mineure. Une aventure dont elle aurait eu connaissance le jour où elle a retrouvé des sous-vêtements féminins dans leur chambre. Selon ces mêmes enregistrements, sa réaction aurait été de fréquenter ensuite, elle aussi, d'autres personnes. C'est ainsi que Jackie Kennedy a déclaré avoir eu une relation avec la star hollywoodienne William Holden ou encore Gianni Agnelli, copropriétaire et dirigeant de Fiat à l'époque, note le Daily Mail. Toutefois, le couple n'était pas aussi déchiré que ce que l'on pourrait croire, puisque l'ancienne Première dame des Etats-Unis parlait d'avoir d'autres enfants.

Un livre, intitulé Jacqueline Kennedy: Historic Conversations on Life with John F. Kennedy doit être publié au moment de la diffusion des enregistrements aux Etats-Unis.