Bienvenue à Sott.net
dim., 23 avr. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Star of David

Le nettoyage ethnique de la Palestine - Entretien avec Ilan Pappe - 1re partie

Traduit de l'anglais par Mounia Cher pour Investig'Action

Image

Ilan Pappe est un universitaire et activiste israélien. Il est actuellement professeur à l'université d'Exeter (Royaume-Uni) et réputé pour être parmi les "nouveaux historiens" israéliens - qui ont réécrit le récit sioniste sur la situation palestinienne et israélienne. Il a publiquement dénoncé la politique israélienne de nettoyage ethnique de la Palestine et a condamné l'occupation israélienne et son régime d'apartheid. Il a également soutenu la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions), appelant la communauté internationale à agir contre la politique sioniste d'Israel. Un membre d'Investig'Action, durant un séjour en Palestine, a eu l'occasion de discuter avec le professeur Pappe, donnant une interview en trois parties.


Raffaele Morgantini : Dans votre livre "Le nettoyage ethnique de la Palestine" (2006) et dans vos différents discours, vous avez déclaré que la politique d'Israël en Palestine pourrait être qualifiée de politique de nettoyage ethnique. Est-ce que cette stratégie a changé maintenant ou le nettoyage ethnique continue-il ? Si oui, comment continue-il ?

Ilan Pappe : Avant de choisir le titre de mon livre "le nettoyage ethnique de la Palestine", j'ai beaucoup réfléchi, car je connaissais les implications. J'ai réalisé que pour bon nombre de personnes cela serait trop radical. Je me souviens même que mon éditeur avait des réserves sur ça. Mais après vérification sur le site du Département d'Etat américain concernant le nettoyage ethnique et la définition de ce que c'est qu'un nettoyage ethnique, cela correspondait tout à fait à ce qui s'est toujours passé en Palestine. La description ne décrit pas seulement un acte d'expulsion mais aussi ses implications légales, qui sont dans le cas présent, un crime contre l'humanité. Il est dit clairement que le seul moyen de réparer un nettoyage ethnique est de demander au peuple expulsé s'il veut retourner à ses terres ou pas.

Commentaire:

Voir aussi « 800 000 personnes déracinées et 531 villages détruits : l'historien Ilan Pappé raconte le nettoyage ethnique de la Palestine »


Wedding Rings

Pour une alliance Europe-Russie

Image
Je lisais un article titré : « Tout ce sang sur les mains de Poutine ». C'était tentant de prendre le contrepied et de titrer ainsi mon article : « Tout ce sang sur les mains d'Obama ». Je l'aurais fait pour réduire la nuisance du discours russophobe et anti-Poutine. Ce discours, relayé aveuglément par nombre de médias et de propagandistes, ne me paraît pas correspondre à la réalité. De plus il est dangereux : il prépare à des suites que je n'ose imaginer. J'ai d'autres espoirs qu'une nouvelle haine est-ouest.

L'occident veut-il liquider Vladimir Poutine ?

La cécité, le déni, l'évitement de ceux qui diabolisent Poutine m'étonne. Peut-être suis-je autant critiquable qu'eux, pour les mêmes raisons inversées. Pas plus que les adversaires de M. Poutine je ne peux prouver mes dires, qui se fondent sur une appréciation en partie extrapolée des évènements. Qui veut la guerre ? Les putschistes de Kiev, probablement, car cela renforce temporairement un pouvoir d'une faiblesse désastreuse. Et leurs alliés - je ne puis me départir d'une suspicion à l'encontre de leurs motivations. Leur tactique d'humiliation permanente à l'encontre de l'administration russe vise à déclencher une réaction pour justifier a posteriori leur discours et toute intervention militaire. Il n'y a pas besoin d'avoir fait l'ENA pour observer que ni Kerry Ni Obama n'ont montré la moindre velléité réelle de trouver une solution pacifique et qu'ils jouent aux cow-boys en jetant de l'huile sur le feu.

Stop

Poutine menace de réagir à une action de l'armée ukrainienne

Image
Il y aura des conséquences si Kiev a eu recours à l'armée contre les séparatistes pro-russes de l'Est ukrainien, a promis jeudi Vladimir Poutine.

« Si ces gens en sont venus à la phase dite « critique » (de la confrontation avec les manifestants), il ne s'agit pas d'une phase critique, mais d'une action punitive et elle aura évidemment des conséquences pour ceux qui ont pris ces décisions, y compris sur nos relations bilatérales », a déclaré le président russe lors d'une intervention devant la presse régionale retransmise à la télévision.

Bomb

Des rapports indiquent que les pays alliés des États-Unis se préparent à une guerre

Image
Caleb Maupin est un analyste politique qui vit à New York. Il est activiste au sein de l'International Action Center et du Workers World Party (Parti du monde des travailleurs - un parti orienté communiste). Il a fait partie du mouvement Occupy Wall Street.

Chaque année, l'Institut International de Recherche pour la Paix de Stockholm (SIPRI) réalise une étude sur les dépenses militaires partout dans le monde. Le rapport de cette année contient des détails intéressants.

Certains éléments présents le 14 avril dans le rapport de la Commission des Nations unies sur le désarmement n'ont en rien changé. Comme ce fut le cas durant des décennies, les États-Unis restent la nation la plus dépensière en armement militaire dans le monde, malgré les très annoncées « réductions de budget de la défense ». Les États-Unis, l'OTAN et les alliés extérieurs à l'alliance OTAN/États-Unis dépensent environ 64 % de la somme totale dépensée dans le monde.

X

Dispute entre le Canada et la France à propos de droits maritimes

Image
Le Canada s'oppose à toute extension des droits de la France sur le plateau continental autour de l'archipel français de Saint-Pierre-et-Miquelon dans l'Atlantique nord, a prévenu le ministère des affaires étrangères canadien, mercredi 23 avril. « Le Canada estime que la France n'a droit à aucune zone maritime, ni même à un plateau continental étendu, allant au-delà de ce qui lui a été accordé par arbitrage en 1992 à l'égard de Saint-Pierre-et-Miquelon », a dit un porte-parole du ministère, Ian Trites, dans un courriel à l'AFP.

Il réagissait à la demande déposée par la France vendredi devant la commission des limites du plateau continental de l'ONU de « faire valoir ses droits », face au Canada, sur une vaste zone maritime s'étendant au sud de cette collectivité territoriale française, située à une vingtaine de kilomètres au sud de l'île canadienne de Terre-Neuve. L'extension des droits de la France sur le plateau continental autour de l'archipel français est un sujet qui oppose Paris et Ottawa depuis plus d'une vingtaine d'années, car le sous-sol marin est potentiellement riche en hydrocarbures.

USA

Exploitation : Les travailleurs du tiers-monde esclaves de l'Oncle Sam

Image
Le New-York Times a ébruité l'affaire il y a quelques jours : quelque 37.000 travailleurs, pour la plupart originaires d'Inde, du Népal, des Philippines et de l'Ouganda, sont employés par l'armée américaine pour des tâches de soutien (préparation des repas, triage des déchets, lessives, etc.). Ils travaillent beaucoup (jusqu'à douze heures par jour), bénéficient de très peu de jours de congé et sont rétribués une misère (150 à 500 dollars mensuels). Dans le même temps et pour des tâches similaires, les employés étasuniens relevant du département de la défense sont payés jusqu'à 67.000 dollars par an pour les meilleurs avec des journées n'excédant pas dix heures de travail.

L'armée a depuis longtemps eu recours au recrutement d'étrangers dans ses missions de soutien pour des raisons économiques évidentes. Ces pratiques qui peuvent ressembler à un trafic d'êtres humains ont littéralement éclaté lors de la guerre en Irak, lorsque les affaires entre les principales entreprises d'ingénierie (parmi lesquelles Fluor Corporation et KBR) et le département de la défense des États-Unis battaient leur plein. Nombre de scandales ont éclaté, et l'Union américaine pour les libertés civiles (American Civil Liberties Union) a d'ailleurs publié en 2012 un rapport intitulé « les Victimes de complaisance » répertoriant tous les abus que pouvaient subir les travailleurs migrants sur les bases militaires étasuniennes.

Snakes in Suits

Le loup de Wall Street change d'habit

Image
Tiens, le loup revient ...

Reconverti après son emprisonnement en coach professionnel, conférencier et motivateur, l'ex extravagant et controversé arnaqueur-escroc de la finance, Jordan Belfort, vient visiter les Montréalais le 12 mai prochain au Palais des Congrès où il donnera une conférence sur les meilleures manières de réussir en affaires. Une allocution d'environ trois heures.

Ça prenait de l'audace, mais Monsieur Belfort n'en manque aucunement. Son passé le démontre bien. Les meilleures manières de réussir en affaires et de faire de l'argent, on peut dire que c'est sa spécialité puisqu'il gagnait au moins 50 millions de dollars par année avec sa compagnie Stratton Oakmont en faisant grimper artificiellement le cours des actions d'entreprises en investissant lui-même d'abord, et en revendant les actions avec profit une fois que les clients avaient acheté des parts, ce qui entraînait la chute des cours et la ruine des investisseurs.

Commentaire: Nous invitons le lecteur à lire les articles suivants:

Ponérologie 101 : le masque de santé mentale du psychopathe
Ponérologie : pourquoi l'élite corrompue nous inflige autant de mort, de destruction et de souffrance
Ponérologie Politique : une science sur la nature du mal adaptée à des buts politiques
Introduction à la psychopathie à l'usage du profane
Autoritarisme et psychopathie
Le truc du psychopathe : nous faire croire que le Mal vient des autres
La psychopathie : du « Mask of Sanity » aux neurosciences sociales
Âge d'Or, psychopathie et sixième extinction - 1re partie
Âge d'Or, psychopathie et sixième extinction - 2e partie
Toungouska, psychopathie et la sixième extinction


Bomb

Nouvelles manœuvres de l'armée russe à la frontière avec l'Ukraine

Image
© Photo Kirill Kudryavtsev. AFP
Un homme armé monte la garde à Sloviansk, le 23 avril 2014.
Des affrontements ont lieu ce jeudi à Sloviansk ainsi qu'à Marioupol, sur la mer Noire. Cinq prorusses au moins ont été tués.

« Jusqu'à cinq » insurgés prorusses ont été tués et un soldat ukrainien blessés au cours d'une opération ukrainienne pour reprendre le contrôle de la ville de Sloviansk, dans l'Est, contrôlée par les séparatistes, a indiqué le ministère ukrainien de l'Intérieur. «Pendant les affrontements jusqu'à cinq terroristes ont été éliminés. Un soldat a été blessé» dans les rangs des forces ukrainiennes, a indiqué le ministère dans un communiqué en ajoutant que trois barrages séparatistes à l'entrée de la ville ont également été « détruits ».

De vifs affrontements opposaient jeudi les forces loyalistes et les séparatistes dans ce bastion prorusse dans l'est de l'Ukraine, Kiev ayant décidé de passer à l'offensive face à l'échec de l'accord de Genève dont Barack Obama a jugé la Russie responsable.

Star of David

Israël suspend les discussions après l'accord Hamas-OLP

Image
Le gouvernement israélien a annulé mercredi une séance de négociations avec l'Autorité palestinienne prévue dans la soirée, après l'annonce d'un accord de partage du pouvoir entre le Hamas et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait auparavant sommé Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, de choisir entre la réconciliation avec le mouvement islamiste et la poursuite du processus de paix.

Abbas a « choisi le Hamas et pas la paix. Quiconque choisit le Hamas ne veut pas la paix », dit-il dans un communiqué.

Un accord de partage du pouvoir avec le mouvement islamiste reviendrait à « signer la fin des négociations entre Israël et l'Autorité palestinienne », avait auparavant affirmé le chef de la diplomatie israélienne, Avigdor Lieberman.

Selon la chaîne de télévision israélienne Channel 2, Benjamin Netanyahu réunira jeudi son cabinet de sécurité pour examiner la réponse à apporter à l'initiative palestinienne.

Newspaper

Enlèvement d'un journaliste américain en Ukraine : Washington exprime son inquiétude

Image
Les États-Unis ont exprimé mercredi leur "inquiétude" après l'enlèvement dans l'est de l'Ukraine d'un journaliste de nationalité américaine, tout en appelant la Russie à "user de son influence" auprès des ravisseurs pour obtenir sa libération immédiate.

"Nous sommes très inquiets des informations faisant état de l'enlèvement du journaliste (de VICE News) Simon Ostrovsky, dans la région de Slovyansk, contrôlée par des groupes pro-russes", a indiqué la Porte-parole du département d'Etat, Jen Psaki dans un communiqué.

"Nous condamnons de telles actions et toutes les récentes prises d'otages dans l'est de l'Ukraine, qui violent les engagements pris dans le cadre du communiqué commun de Genève", a-t-elle ajouté, tout en appelant Moscou à "user de son influence sur ces groupes pour assurer la libération immédiate et en toute sécurité de tous les otages dans l'est de l'Ukraine".

Le journaliste Ostrovski a été arrêté par des hommes armés lundi soir avec d'autres journalistes. Il est le seul qui n'ait pas été libéré depuis.

Contrôlée par des hommes en armes, certains cagoulés et portant armes automatiques et uniformes sans insigne, Slaviansk, ville de plus de 100.000 habitants au nord de Donetsk, est devenue la place forte des séparatistes dans l'est de l'Ukraine.