Bienvenue à Sott.net
sam., 01 oct. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Snakes in Suits

Le Canada ne reconnaîtra pas l'issue du référendum

Image
© Photo Archives / REUTERS
Stephen Harper
OTTAWA - Le premier ministre Stephen Harper a rejeté le projet de référendum du Parlement de la Crimée sur l'annexion de ce territoire ukrainien à la Russie.

« L'invasion de l'Ukraine par la Russie est une agression, une violation claire de la souveraineté de l'Ukraine et du droit international, a indiqué M. Harper dans un communiqué, jeudi. Le Canada ne reconnaîtra pas les résultats d'un référendum tenu dans une région qui est actuellement occupée illégalement par des forces militaires. »

Le Parlement de la Crimée a voté pour l'union, jeudi. Le gouvernement de la péninsule ukrainienne, soutenu par Moscou, a aussi mis à l'horaire du 16 mars un référendum sur le projet d'annexion, une décision qui fait grimper le degré de tension dans la région de la mer Noire.

Mercredi, le gouvernement canadien annonçait la suspension de sa participation à la Commission économique intergouvernementale Canada-Russie (CEI) ainsi que l'envoi de deux observateurs pour aider l'équipe militaire européenne sur place à garder l'œil sur la situation en Crimée.

Ottawa a aussi annoncé le gel des actifs au Canada appartenant aux membres du régime du président déchu, Viktor Ianoukovitch. La Russie a déployé des forces militaires en Crimée, soutenant que sa population mérite sa protection.

Che Guevara

Chavez présent plus que jamais

Image
Il y a une année, jour pour jour, Hugo Chavez, ce président charismatique du Venezuela, mourait, suite à un cancer dont la nature et la provenance font toujours l'objet d'interrogations de la part de scientifiques, de politiciens et de gens guidés par le sens commun.

Pendant que sa mort en réjouissait quelques-uns, des peuples entiers, à commencer par celui du Venezuela, se levèrent pour rendre un dernier hommage à cet homme porteur de liberté, d'espérance et de détermination pour que les personnes et les peuples récupèrent leur indépendance et leur solidarité. Ce furent des millions de personnes qui, pendant trois jours et trois nuits, ont défilé devant son cercueil, sans doute pour dire un merci, mais aussi pour demander de rester toujours près d'elles.

Ainsi, la mort de Chavez l'a transformé en de millions de Chavez qui continue de vivre par son esprit, sa détermination, son combat pour la justice, la vérité, la solidarité. Cet esprit de Chavez déborde de beaucoup les frontières du Venezuela pour rejoindre tous les peuples de l'Amérique latine et des Caraïbes ainsi que de nombreux autres en Afrique et en Europe.

Cow

Libre circulation des personnes : les êtres humains se transforment en marchandise ; cela n'est pas acceptable

Image
Suite au vote concernant la libre circulation des personnes en Suisse, les médias de masse stigmatisent le peuple suisse dans des commentaires stupides accompagnés des adjectifs « racistes », « xénophobes » ou « craintifs ». Les commentaires intelligents qui illustrent les dessous économico-politiques de la libre circulation des personnes ne sont au contraire passés sous silence.

La libre circulation des personnes est l'un des trois piliers du néolibéralisme ou, en d'autres termes, de la mondialisation. La libre circulation du capital, des marchandises et des personnes a provoqué depuis Thatcher/Reagan un désastre sans précédent. Il y a plusieurs années, j'ai entendu à la radio Deutschlandfunk l'interview d'un jeune ouvrier allemand qui observait un chantier à Berlin. Il n'avait pas de travail. Les ouvriers sur ce chantier étaient tous Polonais, ils trimaient pour des salaires de misère, vivaient dans des baraques et leurs familles se trouvaient en Pologne...

Bomb

L'Ukraine ou l'échec du projet européen

Image
Une fois de plus, lors d'événements majeurs, l'information diffusée par les médias et la presse est - à de rares exceptions près - à sens unique. Ce fut le cas le 11 septembre 2001, lors des guerres d'Irak et d'Afghanistan, lors de la guerre de Yougoslavie, aujourd'hui, avec le Venezuela et enfin, avec l'Ukraine.

On conditionne l'opinion à un « manichéisme » aussi caricatural qu'odieux qui vise à la manipuler afin d'accepter sans sourciller des décisions qui, en d'autres temps, n'auraient guère été tolérées.

Eh oui ! Les « bons » révolutionnaires Ukrainiens de Kiev brandissant le drapeau de l'Union européenne face aux « méchants » Russes qui veulent écraser la malheureuse Ukraine. Et on n'a pas le droit de nuancer, car on risque les foudres des « faiseurs » d'opinion ! Sans compter l'ineffable BHL qui est allé se faire photographier sur les barricades de la place Maïdan à Kiev...

Et pourtant, cette tragédie est bien plus complexe que ce qu'on cherche à nous faire avaler.

Nuke

Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ?

Convaincus que les dangers de l'activité nucléaire ne concernent pas que l'Ukraine et son Tchernobyl, ou le Japon et son Fukushima, il est temps de découvrir qu'ils nous concernent particulièrement en France, vu la densité de réacteurs nucléaires présents sur notre sol.

Image
En effet, sans pour autant tomber dans la paranoïa, considérant qu'en France, vu les 58 réacteurs nucléaires, la multiplication des « incidents », et les zones qui seraient perdues pour longtemps en se limitant à 50 km autour d'un site nucléaire, nous sommes très nombreux à être menacés en cas d'un accident majeur qui se produirait dans notre pays.

Contrairement à une idée reçue, la France n'échappe pas à la règle, et les accidents, la plupart du temps qualifiés d'incidents, se multiplient.

Octobre 1969 et mars 1980, deux dates pour lesquelles nous avons, dans notre pays, échappé au pire, puisqu'à St Laurent des Eaux, dans les 2 cas, les combustibles ont fusionné dans un des réacteurs de la centrale nucléaire. lien

En 1998, un des réacteurs de la centrale nucléaire de Civaux n'a plus été refroidi, et en décembre 1999, le réacteur de la centrale du Blayais a du être arrêté d'urgence, tous les systèmes de sécurité ayant été inondés, menaçant toute la région au point qu'à l'époque, Alain Jupé avait envisagé l'évacuation de Bordeaux. lien

Mr. Potato

Ukraine et médiamensonges : comment ne pas se faire manipuler ?

Image
Voir plus loin que le bout de notre nez ? Les médias n'y tiennent pas, on se poserait trop de questions, y compris sur les médiamensonges. Mais si on veut comprendre un conflit comme l'Ukraine, nous devons absolument le mettre en perspective, le voir sur la longue durée. Les médias nous disent que l'Europe et les États-Unis réagissent à des manifestations, mais en réalité, l'Ukraine est une cible depuis vingt ans. Michel Collon éclaire les stratégies dont on ne parle pas...


Evil Rays

Sylvie, « fille Distilbène », sera indemnisée : « C'est la victoire de la reconnaissance »

Image
© DR
La justice a condamné ce jeudi le laboratoire UCB Pharma à indemniser à hauteur de 81 910€ Sylvie Le Cossec, « fille Distilbène », qui a subi une ablation de l'utérus et deux grossesses pathologiques. Son fils Julien est polyhandicapé.
La justice a donné raison à Sylvie Le Cossec. "Le tribunal déclare responsable le laboratoire UCB Pharma des dommages résultant de l'exposition au distlibène de Mme Le Cossec", selon le délibéré.

Cette quadragénaire dont la mère a reçu pendant sa grossesse du distilbène, une hormone nocive, doit être indemnisée à hauteur de 81 910 € d'indemnités par le laboratoire, selon une décision rendue ce jeudi à Nanterre. UCB Pharma, qui commercialisait ce médicament jusqu'en 1977 en France, a été condamné également à verser 8000€ à son mari en réponse à son préjudice moral et 10 000 € à sa mère. "Pour moi, c'est la victoire de la reconnaissance. C'est la première chose que la justice française puisse faire, reconnaître la responsabilité d'UCB Pharma", nous confie à chaud Sylvie Le Cossec. A l'annonce de la décision, elle était en réunion. "Je me suis levée et j'ai dansé de joie autour de la table avec vingt paires d'yeux braqués sur moi. C'était ubuesque", raconte cette chef d'entreprise, encore emplie de joie.

Pistol

Des armes plus facilement exportables

Image
La Suisse pourra exporter plus facilement ses armes à l'étranger. Après le Conseil des Etats, le National a accepté de justesse jeudi de soutenir l'industrie de l'armement par 94 voix contre 93. La gauche et une partie du centre droit n'ont pas réussi à éviter un assouplissement de l'ordonnance sur le matériel de guerre.

«Cette révision est essentielle pour que l'industrie suisse puisse à nouveau se battre à armes égales avec nos voisins», a justifié Raymond Clottu (UDC/NE), au nom de la commission.

Perte de savoir-faire

Les restrictions à l'exportation du matériel de guerre entraînent une baisse des contrats de l'industrie d'armement. Des licenciements ont été annoncés ces derniers mois. Près de 10'000 places de travail sont menacées, a dramatisé Raymond Clottu.

Face aux signes d'affaiblissement, il est donc important d'agir. Ne rien faire «ne ramènerait pas la paix dans le monde, mais signifierait une perte de savoir-faire en Suisse», a-t-il ajouté.

La modification est passée de justesse, grâce à la voix du président de la Chambre du peuple, Ruedi Lustenberger (PDC/LU). La gauche et une partie du centre droit ont pourtant tenté, en vain, de renverser la vapeur, multipliant les arguments.

Family

Les enfants pourraient souffrir de la théorie du Genre selon les psys

En pleine polémique sur l'enseignement de la théorie du genre à l'école, nombre de psychiatres et psychologues s'inquiètent de la remise en cause de la différence des sexes, constitutive de l'identité de chaque être humain.

1- Jean-Paul Mialet

Jean-Paul Mialet est psychiatre et neuropsychologue. Dans son livre « Sex Aequo, le quiproquo des sexes  », il s'inquiète du mouvement d'indifférenciation des sexes. Interrogé sur ce sujet par le Nouvel Observateur, Jean-Paul Mialet rappelle que «  très tôt, des différences se marquent. Il ne faut pas oublier que la conscience se forme dans l'expérience des interactions du corps avec l'environnement : deux corps différents mènent à des consciences distinctes et l'on peut dire que la conscience est sexuée, comme le corps. » [1].

Le Dr Mialet rappelle par ailleurs que la différence des sexes est fondatrice dans l'identité de chacun : on se définit par opposition à autrui, ce qui le conduit à affirmer que « la différence des sexes est une altérité primordiale » [2].Ce « socle de différences  » est nécessaire à la construction de l'enfant : «  l'enfant développera par la suite un appétit conscient de se rapprocher du camp auquel il appartient. On veut devenir comme Maman ou comme Papa  » [3].

Enfin, le psychiatre s'appuie sur les différences d'appétits sexuels entre homme et femme : loin d'être construit uniquement sur l'intériorisation de normes transmises par la société, le désir sexuel est lié pour beaucoup aux organes génitaux [4].

Video

Ukraine - 6 vidéos que les médias mainstream ne vous montreront jamais

Traduction : SOTT

Image
La version édulcorée dont les médias occidentaux abreuvent le public est en totale contradiction avec les événements se déroulant actuellement sur le terrain en Ukraine. Voici six vidéos qui ne seront jamais diffusées dans les médias mainstream.