La cause de cette hécatombe sans précédent demeure inconnue, selon l'équipe de biologistes qui a découvert les baleines échouées en juin dernier lors d'un vol d'observation au-dessus de la région de Patagonie.
Les corps des cétacés échoués ont été découvert dans les fjords de Patagonie eu Sud du Chili.
© Reuters
Les corps des cétacés échoués ont été découverts dans les fjords de Patagonie eu Sud du Chili.
C'est la biologiste chilienne Vreni Haüssermann qui a annoncé à l'Associated Press avoir fait la macabre découverte alors qu'elle survolait les fjords de Patagonie au Sud du Chili en compagnie de son équipe de chercheurs.
L'expédition scientifique qu'elle a mené a compté 305 corps et 32 squelettes de baleines dans une zone située entre le Golfe de Penas et Puerto Natales. Selon elle, il s'agit du plus grave échouage de cétacés jamais enregistré.


Commentaire : Les animaux sont doués de sensibilité, qui va au-delà de celle des êtres humains :
« Lorsqu'on prête attention à ce qui arrive aux animaux de la planète, ils peuvent nous en dire beaucoup sur l'environnement et prédire des changements que nous, simples humains, ne remarquerions d'ordinaire pas aussi rapidement (voire pas du tout). Comme les canaris qu'on utilisait autrefois pour détecter des gaz toxiques dans les mines de charbon, les animaux sont sensibles à des choses dont les humains sont souvent inconscients (avant qu'il ne soit trop tard), et remarquer ces « choses » peut parfois faire la différence entre la vie et la mort pour un grand nombre de personnes. Hormis d'être dotés de sens que ne possèdent pas les êtres humains, les animaux occupent aussi des endroits où nous ne sommes pas, comme les océans et les cieux, des endroits qui bordent notre espace vital et finalement l'impactent.
[...]
Si les séismes et leurs dégagements gazeux naturels connexes, qui peuvent créer des zones mortes et forcer les migrations de la vie marine, pourraient au moins en partie être responsables de l'éloignement de ces animaux de leur habitat naturel, il semble logique que les volcans sous-marins jouent aussi un rôle significatif. »

~ Les créatures des profondeurs indiquent des changements terrestres majeurs : quelqu'un y prête-t-il attention ?


Les chercheurs ont procédé à des analyses sur le terrain et ont recueilli des informations qui devraient être divulguées dans une revue scientifique avant la fin de l'année 2015.
La cause de la mort des baleines est pour le moment toujours inconnue. Toutefois, les scientifiques ont écarté l'hypothèse d'une intervention humaine.
Alors que le sommet de la COP21 a débuté le 30 novembre dernier, le Japon a annoncé la reprise de ses expéditions de chasse à la baleine, tandis que la Norvège a autorisé la chasse de 16 loups, alors qu'il n'en resterait que 30 en liberté dans tout le pays.