macron
© FABRICE COFFRINI/AFP/GETTY
Depuis son entrée en fonction en 2017, le président français Emmanuel Macron se positionne comme l'antithèse du déni climatique du président Donald Trump. Tout au long de l'année écoulée, Macron a été l'un des partisans les plus éloquents de l'accord de Paris sur le climat, a accueilli une conférence sur le climat à Paris (à laquelle Trump n'était pas invité) et a même commencé à offrir des bourses aux climatologues américains pour venir poursuivre leurs travaux en France.

Mercredi, M. Macron a fait part de sa passion pour Trump au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, en lançant son discours par une blague sur l'histoire du président américain en matière de négation du climat.

Macron a commencé son discours à Davos en parlant de l'ironie de l'organisation d'une conférence sur la mondialisation dans une partie du monde coupée de son environnement par la neige et qui se transforme aussitôt en une boutade contre le déni climatique du président Donald Trump.

"C'est sûr, avec Davos, quand on regarde à l'extérieur... il pourrait être difficile de croire au réchauffement climatique" a dit Macron. "Évidemment, et heureusement, vous n'avez invité personne de sceptique sur le réchauffement climatique cette année."

Deux jours avant le discours de Trump à Davos, le Français Macron se moque avec une blague sur le réchauffement climatique.
Le commentaire était apparemment une réponse à Trump, qui tweetait en décembre que la côte Est, qui souffrait d'une vague de froid historique à l'époque, pouvait "utiliser un peu de ce bon vieux réchauffement climatique contre lequel notre pays, mais pas d'autres pays, allait payer des MILLIARDS DE DOLLARS pour s'en protéger".

Continuez la lecture (en anglais) ici.