Le bilan de l'épidémie de pneumonie virale s'est alourdi pour atteindre les 170 morts ce 30 janvier en Chine après un bond sans précédent du nombre quotidien de décès, l'annonce de la contamination de trois Japonais évacués de Wuhan entretenant par ailleurs les craintes d'une propagation mondiale.

coronavirus, courbe progression
Le nombre de patients contaminés a bondi à environ 7.700 en Chine continentale (hors Hong Kong), dépassant désormais largement le nombre (5.327) de personnes infectées en 2002 et 2003 par l'épidémie du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère). Ce coronavirus avait alors fait 774 morts dans le monde, dont 349 en Chine continentale.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a appelé le « monde entier à agir » face au nouveau coronavirus, tiendra ce jeudi une réunion pour déterminer si l'épidémie « constitue une urgence de santé publique de portée internationale ».

Évacuations d'étrangers

Wuhan, la métropole du centre de la Chine d'où est partie l'épidémie, est désormais coupée du monde depuis une semaine, tout comme la quasi-totalité de la province environnante du Hubei.

Alors que ce cordon sanitaire, imposé le 23 janvier, interdit à quelque 56 millions d'habitants de quitter la région, les États-Unis et le Japon ont organisé le 29 janvier des opérations pour évacuer une partie de leurs ressortissants.

Un premier avion français devait partir dans la nuit du 29 au 30 janvier à destination de Wuhan, tandis qu'un second est prévu « plus tard dans la semaine », selon la Commission européenne. Comme l'indique l'AFP, les deux appareils pourraient rapatrier au total au moins 250 Français et plus de 100 ressortissants d'autres pays européens.

D'autres pays planifient des opérations similaires: l'Italie a annoncé l'envoi d'un avion jeudi à Wuhan, Berlin prévoit l'évacuation de quelque 90 Allemands « dans les prochains jours » et le Canada va également affréter un avion. Australie et Royaume-Uni envisagent également des évacuations. La Nouvelle-Zélande a annoncé jeudi qu'elle affréterait un avion de 300 places pour évacuer ses ressortissants de Wuhan.