Les Maîtres du MondeS


Pistol

Ils ont finalement tué Navalny ...

Navalny
© Maximov/AFP/Getty ImagesAlexei Navalny
L'apparition de cette nouvelle est intervenue à un moment étrangement bien choisi ...
Poutine doit payer pour le "meurtre" de Navalny, disent les dirigeants du monde - Telegraph, 17 Fev. 2022

Dans un discours prononcé à la Maison Blanche, Joe Biden a déclaré que le président russe était "responsable" de la mort de Navalny, tandis que David Cameron, le ministre des Affaires étrangères, a déclaré : « La Russie de Poutine a fabriqué de toutes pièces le meurtre de Navalny. La Russie de Poutine a fabriqué des accusations contre lui, l'a empoisonné, l'a envoyé dans une colonie pénitentiaire arctique et maintenant il est mort tragiquement. »

Clipboard

Les consignes pro-israéliennes données à l'AFP

Le vade-mecum contenant les directives éditoriales de l'Agence France-Presse a été obtenu et publié par « Declassified », un très sérieux site d'investigation basé en Grande-Bretagne.
press
Ce guide-code demande à ses journalistes de présenter des informations qui tiennent compte des sensibilités du gouvernement israélien sans exiger un contexte similaire pour les Palestiniens.

Uzi

Escalade dans le nord de la Palestine

La situation à la frontière nord d'Israël s'aggrave. Il est probable qu'elle se transforme bientôt en une véritable guerre. La situation augmente déjà le prix économique qu'Israël doit payer pour ses méfaits.
ghjk
L'agence de notation internationale Moody's a revu à la baisse la cote de crédit d'Israël. Cela entraînera une augmentation des paiements d'intérêts sur la dette du gouvernement israélien :

Brick Wall

La fin de l'ère de l'anglosphère au Moyen-Orient

blinken
Les empires sont souvent incapables d'assimiler des leçons précieuses sans avoir d'abord subi une humiliation majeure. C'est pourquoi les États-Unis et le Royaume-Uni sont incapables de voir que le bombardement du Yémen se retournera contre eux plutôt que de leur permettre d'atteindre leurs objectifs.

Bomb

La dernière guerre des États-Unis ?

Joe Biden en visite en Israël en 2022
© David Azagury, Ambassade des États-Unis à Jérusalem, CC BY 2.0Le président américain Joe Biden en visite en Israël en 2022
Les États-Unis soutiennent Israël inconditionnellement parce qu'ils voient que l'ensemble du projet occidental au Moyen-Orient est aujourd'hui menacé à Gaza. Bien qu'il puisse sembler que ce sont nos jours les plus sombres, il n'en est pas moins clair que les États-Unis et Israël sont voués à l'échec.

USA

Joe Biden officiellement déclaré sénile par le ministère de la Justice américain (Partie 2 : quelles conséquences ?)


Commentaire : Vous pouvez lire la partie 1 ici.


joe biden sénile
© Mandel Ngam / AFPJoe Biden va-t-il être en mesure de se représenter ? Ou peut-il être destitué. La question se pose. De plus en plus.
Le rapport du procureur spécial Robert Hur déclare Joe Biden sénile et inapte à un procès pour infractions liées à des documents classifiés, ce qui pourrait avoir des conséquences sur sa candidature et la stratégie des républicains.

USA

Joe Biden officiellement déclaré sénile par le ministère de la Justice américain (Partie 1)

joe biden sénile
© Mandel Ngam / AFPPour le procureur Robert Hur, Joe Biden est un « vieillard gentil et sénile ». Sénile, on avait à peu près compris. Mais gentil ?
Le rapport du procureur spécial Robert Hur a déclaré Joe Biden sénile et inapte à un procès pour infractions liées à des documents classifiés, ce qui pourrait affecter sa réélection et avantager les républicains.

Commentaire: Vous pouvez lire la partie 2 ici.


Big Bomb

Les quatre cavaliers de l'apocalypse de Gaza

Pour définir sa politique à l'égard d'Israël et du Moyen-Orient, Joe Biden s'appuie sur des conseillers et stratèges incompétents dont la vision du monde est construite autour de la « mission civilisatrice » de l'Occident envers les « races inférieures » de la Terre.

cabaliers de l'apocalypse
Les stratèges de Joe Biden pour le Moyen-Orient - Antony Blinken, Jake Sullivan et Brett McGurk - ont une compréhension très limitée du monde musulman et nourrissent une profonde animosité à l'égard des mouvements de résistance islamiques. Selon eux, l'Europe, les États-Unis et Israël sont engagés dans un choc des civilisations entre un Occident éclairé et un Moyen-Orient barbare. Ils pensent que la violence peut faire plier les Palestiniens et les autres Arabes selon leur gré. Ils prônent la puissance de feu écrasante des armées américaine et israélienne, la considérant même comme la clé de la stabilité régionale - une chimère qui nourrit les flammes de la guerre et perpétue le génocide à Gaza.

Pirates

Absurdités anglo-américaines au milieu du génocide des Palestiniens

fghj
Les politiques américaines sont basées sur la menace ! L'esprit des dirigeants américains est forgé dans le bluff, l'arrogance, l'égocentrisme, la cupidité et l'insolence ! Leurs guerres sont toujours légitimes. En Ukraine, c'est la faute à la Russie ; au Moyen-Orient, c'est l'Iran et pour toutes les autres, ils trouvent un alibi. Ils nient les causes et le principe selon lequel tout ce qui est construit sur l'illégalité est illégal.

Bizarro Earth

La tourmente des mondes

Où se situe la limite de Biden : soutenir Israël dans une guerre contre le Hezbollah ? Et si le conflit devait s'étendre, soutenir Israël dans une guerre contre l'Iran également ? Où est la limite ?

Tout comme Netanyahou, Joe Biden estime avoir besoin de sa « grande victoire ».
yémen houthis
Les États-Unis se rapprochent d'une guerre contre les Forces de mobilisation populaire d'Irak, une agence de sécurité nationale composée de groupes armés, dont certains sont proches de l'Iran, mais dont la plupart sont des nationalistes irakiens. Mercredi, les États-Unis ont effectué une frappe de drone à Bagdad qui a tué trois membres des forces du Hezbollah Kataeb, dont un commandant chevronné. L'un des assassinés, al-Saadi, est la personnalité la plus haut placée à avoir été assassinée en Irak depuis l'attaque de drone de 2020 qui a tué le commandant irakien al-Muhandis et Qassem Soleimani.