Boules de feu
S


Fireball 4

Un superbe météore filmé dans le désert mexicain


Le 21 août 2013, un témoin a filmé la chute d'un météore à Venado dans l'Etat de San Luis Potosi au Mexique.

D'autres habitants des municipalités voisines ont rapporté qu'ils avaient vu le même phénomène qui a duré plusieurs minutes avant d'entendre une forte explosion.

Fireball 5

Canada : une boule de feu observée au-dessus de Waterloo


Une boule de feu a été observée le 20 août 2013 à Waterloo au Canada.

Solar Flares

Soleil : éjection de masse coronale suivie du plongeon de comètes



Comètes suicidaires observées par SoHO.


Entre le 19 et le 22 août, deux petites comètes ont été observé lors de leurs plongeon "suicidaire" dans le Soleil, à quelques heures d'intervalle. Comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessus, la première se précipita vers notre étoile quelques minutes après que celui-ci s'ébroua dans une violente "éjection de masse coronale" (Coronal Mass Ejection, CME) dans la direction opposée de la Terre et s'étala sur plusieurs millions de kilomètres ... Ces deux événements n'ont aucun lien direct.

Mesurant chacune guère plus que quelques dizaines de mètres, les deux corps de roches et de glace (d'eau) appartiendraient en réalité à la famille dite de Kreutz, composée des nombreux débris en déshérence d'une comète géante. Il n'est donc pas rare que ces fragments soient surpris par les observatoires solaires comme SoHO au cours de leur dernier périple. Naturellement, elles sont désintégrées par le flux intense de particules bien avant d'avoir pénétrer l'immense atmosphère du Soleil ...

Fireball 5

Perséides : l'explosion d'une météorite capturée en vidéo




Ce mois d'août est particulièrement prolifique en spectacles astronomiques. Entre la réunion dans le ciel de plusieurs planètes et autres pluies d'étoiles filantes, les astronomes s'en donnent à cœur joie.


Parmi les nombreux spectacles qui se tiennent dans notre ciel cet été, les perséides sont sans doute les plus populaires. Il s'agit d'un essaim de météores constitué des débris de la comète Swift-Tuttle qui se transforme en une pluie d'étoiles filantes lorsque notreTerre le traverse.

Le photographe Michael Chung ne souhaitait manquer ce rendez-vous pour rien au monde et a capturé une vidéo plutôt originale de cette pluie de météorites.

Originale parce qu'elle profite d'un événement rarement capturé sur des vidéos amateurs : l'explosion d'une météorite dans l'atmosphère.

Fireball 5

La NASA dévoile l'impact atmosphérique de la météorite de Chelyabinsk

Image
Impossible de ne pas avoir entendu parler de la météorite de Chelyabinsk, cet astéroïde qui a explosé au-dessus de la Russie avant de s'écraser en février dernier. La NASA en dévoile aujourd'hui un peu plus sur l'événement.

Au mois de février dernier, alors que le monde se tournait vers le passage d'un astéroïde géocroiseur d'envergure, une météorite plus petite s'écrasait en Russie, entrainant plus d'un millier de blessés et un préjudice de plus de 25 millions d'euros.

La NASA avait révisé ses calculs et annoncés que la météorite que personne n'avait vu venir pouvait alors avoir mesuré 17 mètres de diamètre et pesé 10 000 tonnes.

Comet

L'orbite de 1.400 astéroïdes qui nous menacent

À elle seule, une image publiée par la Nasa résume la menace que font peser sur la Terre plusieurs centaines d'astéroïdes dont l'orbite coupe celle de la planète. Et c'est autant de risques de collision capables de provoquer des dégâts significatifs, car il s'agit d'astéroïdes de plus de 140 mètres.
Image

Orbites d’environ 1.400 astéroïdes de plus de 140 mètres, qui s'approchent à moins de 7,5 millions de kilomètres de la Terre. Selon la Nasa, le risque de collision d’un objet de plus de 50 mètres de diamètre avec la Terre est nul pour le siècle à venir. © Nasa, JPL, DP
La Nasa vient de rendre publique la carte de la trajectoire de quelque 1.400 astéroïdes potentiellement dangereux, en raison du fait que leur orbite coupe celle de la Terre. Et à la lecture de cette carte, on se rend compte que les risques de collision ne manquent pas ! Pire, seuls les objets de plus de 140 mètres ont été pris en considération. Ceux de plus petite taille, bien plus nombreux, n'y figurent pas, car il est très difficile de déterminer leur orbite sur une longue période.

Fireball 3

La grande extinction du Permien a-t-elle été causée par une météorite ?

Image
L'extinction des dinosaures est un événement bien connu, et l'image d'un impact de météorite géante bien ancrée dans la culture populaire. La Terre a pourtant connu d'autres extinctions massives, la plus importante étant celle du Permien, il y a 251 millions d'années. Un évènement pour lequel de nouvelles données viennent également accuser une météorite, mais avec des conséquences toutefois bien différentes que pour les dinosaures.

Le Permien s'étend sur 50 millions d'années, de -300 à -250 millions d'années, juste avant le Trias et l'avènement des dinosaures. La Terre était peuplée d'arbres fougères, de trilobites et de grands reptiles, ancêtres des dinosaures. Une grande catastrophe mit fin à cet âge en décimant près de 75% des animaux terrestres et 96% des espèces marines. Les scientifiques n'ont jamais été sûrs des raisons de cette extinction, qui a bien failli éliminer toute vie sur Terre.

Fireball 4

Australie : un météore illumine le ciel


Le 13 août 2013 à 21h36, un météore a illuminé le ciel de la capitale australienne, Canberra.

Fireball 5

Un météore aperçu en Hongrie

Le 6 août 2013 un météore a été filmé à Tápiószecső, un village du comitat de Pest en Hongrie.


Comet 2

Mystérieuse déflagration entendue près de Mons : aucun avion n'a franchi le mur du son

Le ministère de la Défense a assuré vendredi après-midi qu'aucun avion militaire n'était responsable d'une mystérieuse déflagration entendue peu après midi dans la région de Mons et de Dour, que certains ont attribué à un "tremblement de terre" ou à un bang supersonique.

Aucun vol supersonique n'a eu lieu vendredi dans cette région, a affirmé le service de presse de la Défense, interrogé par l'agence BELGA.
Des témoins cités par plusieurs médias ont indiqué avoir entendu vers 12h10 une détonation importante qui a fait vibrer les vitres de nombreuses habitations. Selon l'Observatoire royal de Belgique, il ne s'agit pas d'un tremblement de terre. "En cas de séisme, nous avons une alerte automatique dans les quatre minutes qui suivent. Ici, il n'y a pas eu d'alerte et j'ai vérifié les indicateurs: il n'y a pas eu de tremblement de terre dans le Borinage", a indiqué l'un des spécialistes de la section de séismologie de l'Observatoire, cité par le journal "La Dernière Heure" sur son site internet.