Avec le nombre d'événements dramatiques et dévastateurs auxquels notre monde est confronté, il est facile d'oublier qu'en tant qu'êtres humains, nous sommes profondément affectés par tous les événements cosmiques que connaît l'Univers qui nous entoure. Nous sommes des êtres de fréquence dans un Univers fait d'énergie.
Eruptions solaires et révoltes
© Inconnu
Des troubles civils majeurs, des protestations et des émeutes ont commencé à fomenter aux États-Unis le 28 mai, et dans la nuit du 29, et les désordres se sont étendus à plus de trente villes américaines, marquant le plus important phénomène de violence que beaucoup d'entre nous n'aient jamais vu.

Bien que ces événements soient profondément enracinés dans les tensions sociales qui se sont accumulées depuis des décennies, il se trouve que le timing des récentes flambées de désordres coïncide avec une nouvelle vague d'activité solaire, dont la plus forte jamais observée en trois ans.
Les éruptions solaires sont des efflorescences de rayonnement intense qui proviennent de la libération de l'énergie magnétique associée aux taches solaires. La National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) classe les éruptions solaires en cinq catégories, de la plus faible à la plus forte : A, B, C, M et X. Chaque catégorie est dix fois plus intense que la précédente. Dans chaque catégorie, une éruption est classée de 1 à 9, selon sa force, bien que les éruptions de classe X puissent aller au-delà de 9. Selon la NASA, l'éruption solaire la plus puissante enregistrée était une X28 (en 2003).

[Source]
Spaceweather a le 29 mai publié un rapport :
Le Soleil entre à nouveau en éruption — Aujourd'hui, le Soleil a produit sa plus forte éruption solaire depuis près de trois ans. L'explosion de classe M provient d'une tache solaire issue d'un nouveau cycle, et cachée juste derrière la branche nord-est du Soleil. Ce week-end, le site de l'éruption se tournera vers la Terre, ce qui signifie que si les éruptions continuent, celles à venir pourraient être capables de provoquer une perturbation géomagnétique. [Le week-end est passé et il y a eu le 2 juin, une B2,9 et une B1,5 - NdT].

Visitez le site Spaceweather.com pour les mises à jour.
Aujourd'hui, 30 mai, Spaceweather fait le point sur la situation :
Minimum solaire interrompu — Hier, dans les entrailles du pire minimum solaire de l'ère spatiale, le Soleil a déclenché une rafale d'éruptions solaires. L'une d'entre elles, une explosion de classe M1, fut la plus forte éruption en près de trois ans. La source de l'activité se tourne maintenant vers la Terre, alors que cette dernière pivote en vue de la branche nord-est du Soleil.

La question maintenant : De quoi s'agit-il ? Les premières vues de la région active émergente suggèrent qu'il s'agit d'une tache solaire relativement petite entourée d'un vaste champ d'écume magnétique — ou plage [Une plage est une région lumineuse de la chromosphère du Soleil, que l'on trouve généralement dans les régions de la chromosphère proches des taches solaires - NdT]. La polarité magnétique de la région la désigne comme un membre du nouveau cycle solaire 25.
L'activité solaire suit généralement des cycles d'environ 11 ans, et le cycle 24 s'est terminé l'année dernière. En avril 2019, les scientifiques ont prédit que le prochain cycle de 11 ans, le cycle 25, commencerait entre la mi-2019 et le début de 2020.
Lisa Upton, une physicienne solaire de la Space Systems Research Corporation et co-présidente du panel qui émet les prévisions, a déclaré que le cycle 25 devrait commencer entre mi-2019 et fin 2020 et qu'il devrait atteindre son maximum entre 2023 et 2026, pour lequel on a estimé le nombre de taches solaires entre 95 à 130. La moyenne se situe entre 140 et 220 taches solaires.

[Source]
En 2019, la NASA a averti que le prochain cycle 25 pourrait produire des « éruptions monstrueuses » dans les prochaines années.

Alors que Minneapolis brûle et que la violence se propage, il semble que le cycle 25 pourrait s'être déjà amorcé. Et compte tenu des événements actuels, nous pourrions nous retrouver dans une situation délirante, car beaucoup ont reconnu un lien historique entre l'augmentation de l'activité solaire et des événements majeurs de nature à provoquer des bouleversements et des révolutions dans les sociétés humaines.

Les dernières éruptions solaires majeures ont eu lieu en 2017 : plusieurs éruptions de classe M [la majorité en septembre - NdT] dont la plus importante était une M8,1 le 8 septembre et quatre éruptions de classe X [les 6, 7 et 10 septembre - NdT] dont la plus importante était de X9,3, le 6 septembre 2017 [L'article original se montre moins précis. Nous nous en sommes donc référé à l'hyperlien au début du paragraphe - NdT].
Les temps difficiles
© Inconnu
En août 2017, le rassemblement « Unite the Right » se déroula à Charlottesville, en Virginie, au cours duquel Heather Heyer fut tuée et près de deux douzaines d'autres manifestants furent blessés [« Unite the Right » est une série de rassemblements organisés à Charlottesville en Virginie les 11 et 12 août 2017, pour protester contre le retrait de la statue de Robert Lee, monument hautement symbolique célébrant les États confédérés pendant la guerre de sécession - NdT]. Plus tard, le 15 septembre, de grandes manifestations ont éclaté à Saint-Louis lorsque l'officier de police Jason Stockley fut acquitté du meurtre par balle d'Anthony Lamar Smith en 2011 [deux à trois cents manifestations tinrent place du 15 septembre au 24 novembre. On peut donc noter une augmentation du nombre et de la magnitude d'éruptions solaires à la même période - NdT]

L'année 2003 a vu huit des cinquante éruptions solaires les plus puissantes enregistrées depuis 1986. Elles se sont produites la même année que celle du début de la guerre en Irak, de l'émeute de six jours à Benton Harbor dans le Michigan et des manifestations de la ZLEA [Zone de libre-échange des Amériques - NdT] à Miami.

Huit autres des cinquante éruptions les plus puissantes depuis 1986 se sont produites en 2001, une année qui restera dans l'infamie pour les événements du 11 septembre, avec une grande éruption de classe X et plusieurs éruptions de classe M se produisant dans la semaine suivant la destruction des tours jumelles.

Une massive éruption solaire de classe X [X3 - NdT] fut enregistrée en février 1992, juste avant les émeutes dévastatrices de Los Angeles.

Selon Adam Michalec, il existe un lien établi de longue date entre l'activité humaine et les événements solaires, en particulier les émeutes et les révolutions violentes :
Les dates des événements historiques sont, à partir de l'année 1750, comparées aux moments des maxima solaires. Il s'avère que les événements violents en Europe (comme les révolutions) sont corrélés avec les périodes d'activité solaire accrue.

[Source]
Dans un document intitulé Solar Activity and Human History [« Activité solaire et histoire de l'humanité » - NdT], Michalec propose le graphique suivant qui met en corrélation les événements humains et l'augmentation de l'activité solaire :
Le Soleil influence-t-il les événements historiques
© Dr Adam Michalec, Cracow Observatory, 1990
Le Soleil influence-t-il les événements historiques ?
À gauche, le nombre moyen de taches solaires

Commentaire : Notez qu'il s'agit exactement du sujet central (encore qu'élargi au-delà du Soleil lui-même) de l'ouvrage de Pierre Lescaudron, Changements terrestres et la connexion anthropocosmique :
Alors que pour la science conventionnelle ces changements terrestres n'ont aucun rapport entre eux, Pierre Lescaudron applique les conclusions du paradigme de l'Univers électrique et les découvertes de la physique des plasmas pour suggérer qu'ils pourraient en réalité être intimement liés et dériver d'une seule cause commune : le rapprochement du « jumeau » de notre Soleil et de l'essaim cométaire qui l'accompagne. Grâce aux archives historiques, l'auteur dévoile une forte corrélation entre périodes d'oppression autoritariste et désastres naturels catastrophiques d'origine cosmique.
Voir aussi :
  • Hiver cosmique, Dr Victor Clube et Dr Bill Napier
  • Les grands bouleversements terrestres, Dr Immanuel Velikovsky
  • Les comètes et les cornes de Moïse, Laura Knight-Jacdzyk

Bien que le lien avec le comportement humain et les grands événements de la société ne soit pas encore totalement compris, des recherches intéressantes ont été menées par le scientifique de l'ère soviétique A.L. Tchijevsky, qui a émis l'hypothèse qu'une activité solaire accrue a un « effet excitant » sur les êtres humains, affectant notre système nerveux [ce qui pourrait tout aussi bien fonctionner « dans l'autre sens » au titre d'une connexion anthropocosmique - NdT].
La recherche la plus célèbre a été effectuée par le professeur A.L. Tchijevsky, un scientifique russe, qui a présenté un article à la Société météorologique américaine à Philadelphie à la fin du 19e siècle. Il a préparé une étude de l'histoire des mouvements humains de masse par rapport au cycle solaire, en commençant par la division du cycle solaire en quatre parties :
  1. Activité minimale des taches solaires ;
  2. Activité croissante des taches solaires ;
  3. Activité maximale des taches solaires ;
  4. Activité décroissante des taches solaires.
Il a ensuite divisé l'agitation des mouvements humains de masse en cinq phases :
  1. Influence des dirigeants sur les masses ;
  2. Effet « excitant » des idées mises en avant sur les masses ;
  3. Rapidité du processus incitatif du pouvoir due à la présence d'un seul centre psychique ;
  4. Étendue couverte par les mouvements de masse ;
  5. Intégration et individualisation des masses.
Par ces comparaisons, il a construit un « Index de l'excitabilité humaine de masse » couvrant chaque année de 500 avant J.-C. à 1922 après J.-C. Il a étudié l'histoire de 72 pays au cours de cette période, notant les signes de troubles humains tels que les guerres, les révolutions, les émeutes, les expéditions et les migrations, ainsi que le nombre d'humains impliqués. Tchijevsky a découvert que 80 % des événements les plus importants se sont produits pendant les années d'activité maximale des taches solaires. Il a soutenu que la période « excitante » peut s'expliquer par un changement aigu du caractère nerveux et psychique de l'humanité, qui se produit au moment où les taches solaires sont les plus actives.

[Source]
Dernières réflexions

Alors que nous observons et attendons tous de voir dans quelle mesure l'année 2020 nous réserve encore plus d'événements dramatiques et dévastateurs, il est facile de perdre de vue la situation dans son ensemble.


Commentaire : Est-il toutefois prématuré d'avancer qu'au fur et à mesure que des lois de plus en plus liberticides seront votées, notamment dans les pays occidentaux, les choses pourraient bien devenir encore plus compliquées et la « réponse cosmique » devenir plus « animée » ?
Cycle dynastique chinois
© Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique, Pierre Lescaudron - Sott.net

En réalité, nous sommes tous faits de poussière d'étoile, nous sommes ici pour un clin d'œil cosmique, et lorsque nous mourons, nos corps redeviennent de la poussière d'étoile et nos âmes passent à quelque chose de plus grand qui dépasse tout ce que chacun d'entre nous peut concevoir.

Les événements qui se déroulent sous nos yeux en ce moment même peuvent sembler colossaux, mais il se produit beaucoup plus de choses au-delà de notre perception.
L'azote de notre ADN, le calcium de nos dents, le fer de notre sang, le carbone de nos tartes aux pommes ont été fabriqués à l'intérieur d'étoiles qui se sont effondrées. Nous sommes faits de matières d'étoiles.

~Carl Sagan
À propos de l'auteur
Dylan Charles est le rédacteur en chef de Waking Times et l'animateur de « Battered Souls : A Podcast About Transformation », tous deux consacrés aux idées de transformation personnelle, d'éveil sociétal et de renouveau planétaire. Son parcours personnel est profondément inspiré par les plantes médicinales chamaniques et les arts du Kung Fu, du Qi Gong et du Yoga. Après avoir vécu sept ans au Costa Rica, il vit maintenant dans les Blue Ridge Mountains, où il pratique le jiu jitsu brésilien et aime passer du temps avec sa famille. Il a écrit des centaines d'articles, touchant et inspirant des millions de personnes dans le monde entier.

Cet article a été créé et publié à l'origine par Waking Times et Dylan Charles sous licence Creative Commons. Il peut être publié à nouveau librement avec l'attribution appropriée, la biographie de l'auteur et cette déclaration de copyright.

Commentaire : Voir aussi :
« La théorie de la « connexion anthropocosmique » pourrait être l'un des principaux mécanismes, sinon le principal, à travers lequel la population humaine influence — positivement ou négativement — son environnement, y compris les grandes catastrophes cosmiques. »

~ Pierre Lescaudron, « Maman, pourquoi papa porte-t-il une robe ? Papa, pourquoi maman a-t-elle une moustache ? »



Source de l'article initialement publié en anglais le 30 mai 2020 : Waking Times
Traduction
: Sott.net