Bienvenue à Sott.net
mer., 07 déc. 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Display

L'art de transformer nos jeunes et nos enfants en assassins par plaisir

Traduit pour El Correo par Estelle et Carlos Debiasi

Image
Après avoir abandonné la présidence, en janvier 1961, Dwight Eisenhower avait prévenu les Usaméricains sur le risque de l'expansion du complexe militairo-industriel pour leurs libertés. Cet avertissement du général victorieux dans la Deuxième Guerre mondiale est tombé dans le vide. Comme le développe le journaliste Nick Turse dans le livre «  The Complex. How the Military invades our everyday lives  », aujourd'hui il existe un nouveau complexe entrepreneurial omniprésent, un système de systèmes occulte avec habileté. « Ce complexe militaro-industriel-tecnologique -de loisir-éducatif - scientífique -mediatique- d'Intelligence, surveillance et sécurité nationale, s'est emparé des États-Unis. »

La même entreprise qui, avec le financement du Pentagone, produit des robots tactiques avec armes lourdes que les troupes ont utilisés pendant l'occupation de l'Irak et de l'Afghanistan, fabrique quelques sympathiques aspirateurs domestiques. Comme l'a dit avec candeur le prince britannique Harry, son plaisir pour les jeux vidéo avec sa PlayStation et sa Xbox lui ont donné une grande dextérité dans le maniement des systèmes d'armes des hélicoptères avec lesquels il a tué à beaucoup de talibans en Afghanistan. Cela n'arrive pas par hasard, et le Pentagone entretient un registre des adolescents les plus habiles avec le joystick pour les recruter quand ils seront plus grands. La similitude de maniement du jeu vidéo et des armes létales est délibérée et la même chose existe avec le dessin des uniformes.

Eiffel Tower

Le gouvernement français prépare la répression contre les travailleurs

Image
Le gouvernement du Parti socialiste français du président François Hollande a ordonné la mobilisation des services secrets et de la police pour mettre sous surveillance les travailleurs qui se battent contre le chômage de masse et les fermetures d'usines.

Le ministre de l'Intérieur français, Manuel Valls, a révélé mardi dernier que sa police politique est pleinement mobilisée pour espionner la révolte grandissante des travailleurs des usines où sont prévus des licenciements ou bien qui seront fermées. Il a dit que ces mesures étaient nécessaires compte tenu du risque d'«implosions ou explosions sociales».

Interviewé sur BFM TV, il a ajouté: «La colère sociale, avec les conséquences de la crise économique et financière, la précarité, le chômage, les plans de licenciements, elle est là, elle gronde depuis des années.»

Attention

Vers un crash alimentaire

© Inconnu
Les réserves mondiales de céréales baissent depuis les huit dernières années et n'assurent plus qu'à la population mondiale, une réserve pour vingt jours, bien en deçà du niveau qui est considéré acceptable qui a été fixé à soixante-dix jours.

À la hausse du prix des matières premières, à la raréfaction de l'eau et des surfaces arables et aux ravages causés par les dérèglements climatiques, se sont ajouté deux phénomènes récents. Au moment même où la demande chinoise en céréale s'accélérait brutalement, les biocarburants ont commencé à redessiner la carte de l'agriculture mondiale.

USA

Barack Obama aka mister drone ou le permis de tuer, même des citoyens Américains

Image

Barack Obama et Eric Holder (Ministre de la Justice)
Selon la chaîne américaine NBC, l'administration Obama, via le ministère de la Justice, a mis en place un protocole illégal quasi légal lui permettant de tuer tout homme, même des citoyens américains, sur un simple soupçon d'appartenance à Al Qaïda. Le monstre froid de la Maison Blanche, cet antéchrist africain, est finalement l'homme le plus puissant du monde, certes, mais aussi le plus dangereux. Ils tuent à la pelle, pour soi-disant la sécurité nationale. Pas aux Etats-Unis, mais à des milliers de kilomètres de son territoire. Comment peut-on justifier un bombardement aveugle sur une zone tribale pakistanaise comme étant un acte pour la sécurité nationale américaine ? Mystère et boule de gomme. Mais, plus c'est gros, plus ça passe...

De ce soft power dont il fait sien, un mémo confidentiel du ministère de la Justice américaine conclut que le gouvernement américain peut ordonner le meurtre de citoyens américains s'ils sont soupçonnés d'être des «hauts dirigeants opérationnels» d'Al-Qaida ou même d'«une force associée» - même s'il n'y a aucun renseignement indiquant qu'ils sont engagés dans une préparation ou une action active en vue d'attaquer les Etats-Unis. Bref, un acte arbitraire, pour peu que le président américain ne vous aime pas. Certains américains se réjouissent de l'utilisation des drones qui permettrait, selon eux, d'éviter la mort des soldats américains mais, la note est salée...

Ainsi, au nom de la sécurité nationale, des drones peuvent donc tuer des Américains sans procès. Un abus de pouvoir dont les Afghans, les Pakistanais et les Yéménites payent un lourd tribut. NBC accuse même l'Amérique sous George Bush Jr., d'avoir tué deux Américains d'origine yéménite, Anwar al-Awlaki et Samir Khan, alors que les deux n'avaient jamais été mis en accusation par le Gouvernement américain ni inculpé d'aucun crime. Barack Obama est un monstre habillé en agneau, qui a simplement perpétué la « busherie ».

Sheeple

L'épuration du vocabulaire

Image
Comme la France vatrèsmal, il devient indispensable, essentiel, impérieux et obligatoire d'en occuper le peuple avec un déferlement de sujets aussi idiots que polémiques. Et puisque la situation s'aggrave, le déferlement de billevesées sociétales s'accroît à en devenir dantesque.

Avec la précédente majorité, on avait déjà eu un aperçu de ce que pouvait donner l'agitation cosmétique d'un président surexcité. Lorsque Hollande, en grande partie sur un gros malentendu, est parvenu au pouvoir, personne n'aurait pu imaginer un tel décuplement de l'effervescence mousseuse autour de questions parfaitement accessoires. Nombreux furent les Français qui crurent naïvement qu'avec un homme aussi placide que Hollande, la France, apaisée, allait retrouver une assemblée nationale concentrée et déterminée à régler les problèmes du pays.

Bon, il est vrai que la nomination de Ayrault comme premier ministre a nettement entamé cette croyance ; déjà, un obscur fonctionnaire de province parvenu président, c'était assez peu glamour, mais lorsqu'il a nommé un clerc de notaire besogneux comme premier ministre, ça manquait furieusement de panache. Et l'historique des performances du nouveau locataire de Matignon ne laissait aucun doute sur la tendance générale : après la coke et les amphétamines, le peuple français allait être soumis à une sévère cure de Valium. La descente promettait d'être rude.

Bomb

Armes chimiques : qui trouvera le moyen d'accuser la Syrie ?

Image

Syrie : Avec l’appui qatari et américain, les rebelles se préparent à utiliser les armes chimiques !
Selon le quotidien israélien Ma'ariv, des hauts responsables diplomatiques israéliens ont critiqué l'alarmisme de Netanyahu sur les stocks d'armes chimiques en Syrie : « la situation des armements syriens n'aurait pas changé récemment et aucune ligne rouge n'aurait encore été franchie » ont-ils déclaré, accusant Netanyahu d'utiliser cette « menace » à « des fins de politique intérieure ».

Dimanche 27 janvier, à l'issue des élections législatives, le vice-Premier ministre israélien, Sylvan Shalom, a déclaré qu'« une intervention militaire sera lancée s'il apprend que les armes chimiques de la Syrie sont entre les mains du Hezbollah ou de celles des rebelles armés ». Le régime sioniste dévoile ainsi, sa volonté d'intervenir en Syrie. Le parti Anti Sioniste lui rappelle que le Hezbollah n'a pas eu besoin d'armes chimiques pour infliger une défaite cuisante à l'armée sioniste pendant la guerre contre le Liban en 2006 et aussi que les terroristes en Syrie ont été armés et formés par ses services secrets, entre autres !

Selon des diplomates européens, « Netanyahu cherche à semer la terreur comme il le fit l'année dernière, avec le nucléaire iranien ; il y a des motifs personnels derrière cette diabolisation »...

Quant au Qatar, il a une stratégie toute aussi satanique pour faire admettre à la communauté internationale que la Syrie a franchi cette fameuse « ligne rouge » et que, par conséquent, l'OTAN peut intervenir militairement.

Des courriers électroniques piratés de la société Britam (sous-traitant du ministère de la Défense britannique) révèlent que le Qatar a mandaté cette dernière pour falsifier des documents, perpétrer une attaque à l'arme chimique contre le peuple syrien pour ensuite en faire porter la responsabilité au régime de Damas !

Bizarro Earth

Le Mali et la guerre éternelle contre la terreur

Traduction [JFG-QuestionsCritiques]

Image
Et l'Oscar de la meilleure suite de 2012 va à... La Guerre Mondiale Contre la Terreur (GMCT), une production du Pentagone. Qu'ils abandonnent tout espoir ceux qui pensaient que tout ce bazar était terminé avec la liquidation cinématographique de « Geronimo », alias Oussama ben Laden, réduit un peu plus en bref camée dans Zero Dark Thirty, le film qui fait une belle place à la torture.


C'est maintenant officiel : le président du chef d'état-major interarmes, le Général Martin Dempsey, est revenu de la gueule du loup, et cela a été dûment mis en ligne sur le site AFRICOM, la branche armée africaine du Pentagone. Fini al-Qaïda « historique », terré quelque part au Waziristân dans les zones tribales pakistanaises, voici al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). Selon les mots de Dempsey, AQMI « est une menace, non seulement pour le Mali, mais pour la région, et si [...] on ne s'en occupe pas, il pourrait devenir une menace mondiale ».

Avec le Mali désormais élevé au statut de « menace » pour le monde entier, GMCT a prouvé être réellement à durée indéterminée. Le Pentagone ne fait pas dans l'ironie ; dans les années 2000, lorsque les guerriers de salon ont forgé l'expression « La Longue Guerre », ils étaient très sérieux. Même sous la doctrine « diriger par derrière » du Président Obama 2.0, le Pentagone cherche indubitablement à entrer en guerre au Mali - et pas seulement pour sa variété de l'ombre.[1] Le Général Carter Ham, le commandant d'AFRICOM, opère déjà sous l'hypothèse que les Islamistes au Mali « attaqueront les intérêts américains ».

Display

Michel Collon sur la situation au Mali


Débat sur France 3 entre Michel Collon et Henri Guaino.

Commentaire: Voir aussi : Mali : Michel Collon répond aux internautes - vidéo


Clipboard

Mali, révolte touareg : et si l'on parlait vrai ?

Déclaration d'indépendance de l'Azawad (Vendredi 6 avril 2012 - 02:24)
© Inconnu
Nous, peuples de l'Azawad,
Par la voix du Mouvement National de Libération de L'Azawad après concertation avec Le Comité Exécutif, Le Conseil Révolutionnaire, Le Conseil Consultatif, L'Etat-Major de l'Armée de Libération, Les bureaux régionaux
  • Rappelant les principes du droit international et les principaux instruments juridiques internationaux régissant le droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes, notamment, la charte des Nations Unies en ses articles 1 et 55, les dispositions pertinentes de la déclaration internationale des droits des peuples autochtones ;
  • Considérant, la volonté explicitement exprimée dans la lettre datée du 30 mai 1958 adressée au président français par les notables, guides spirituels de toutes les composantes de l'Azawad ;
  • Considérant qu'en 1960, à l'occasion de l'octroi de l'Indépendance aux peuples Ouest-Africains, la France a rattaché sans son consentement l'Azawad à l'Etat malien qu'elle vient de créer ;
  • Rappelant les massacres, les exactions et humiliations, spoliations et génocides de 1963, 1990, 2006, 2010 et 2012, qui ont visé exclusivement le peuple de l'Azawad jusqu'au 1er avril 2012 ;
  • Rappelant, le comportement inhumain du Mali qui a utilisé les différentes sécheresses (1967, 1973, 1984, 2010....) pour faire disparaitre notre peuple par anéantissement alors même qu'il a sollicité et obtenu une aide humanitaire généreuse ;
  • Considérant l'accumulation de plus de 50 ans de mal gouvernance, de corruption et de collusion militaro politico financière, mettant en danger l'existence du peuple de l'Azawad et en péril la stabilité sous-régionale et la paix internationale ;
  • Considérant, la libération complète du territoire de l'Azawad ;
  • Proclamons irrévocablement, L'état indépendant de l'Azawad à compter de ce jour Vendredi 06 Avril 2012.

  • Déclarons :
  • La reconnaissance des frontières en vigueur avec les états limitrophes et leur inviolabilité ;
  • L'adhésion totale à la charte des Nations Unies ;
  • L'engagement ferme du MNLA à créer les conditions de paix durable, à initier les fondements institutionnels de l'Etat basés sur une Constitution démocratique de l'Azawad indépendant.

  • Le Comité Exécutif du MNLA invite l'ensemble de la Communauté Internationale dans un élan de justice et de paix à reconnaitre sans délais l'Etat de l'Azawad Indépendant.
    Le Comité Exécutif du MNLA jusqu'à la mise en place de l'Autorité du Territoire de l'Azawad continuera à assurer la gestion de l'ensemble du territoire.

    GAO - 06/04/2012
    Secrétaire général - MNLA
    Billal Ag Acherif

    Source

    Tiens, tiens, ça bouge conséquemment au Mali, on dirait ...

    1 - Réactions internationales et médiatiques
    2 - Brève synthèse et piqure de rappel
    3 - L'information instantannée et le prix du mensonge
    4 - L'orientation du jugement des "spectateurs"
    5 - Quel avenir pour les touaregs ?

    Laptop

    La liberté de l'Internet et la réforme des droits d'auteur : la mort suspicieuse d'Aaron Schwartz

    Traduit par Résistance 71

    Image

    Le Wall Street Journal titrait "Un activiste de l'internet se suicide".


    Le médecin examinateur de New York a annoncé la mort par un laconique: "s'est pendu dans son appartement de Brooklyn".

    Des suspicions demeurent. Pourquoi quelqu'un ayant tant à donner en finirait-il de la sorte ? Il était un des meilleurs et des plus intelligents de la génération internet.

    Il était le défenseur de la liberté en ligne. Il recherchait de manière altruiste un monde ouvert et libre meilleur. L'information se devait d'être libre, d'accès libre, croyait-il. Il avait une légion de supporteurs dans le monde entier.

    Vivant, il symbolisait une lutte vitale à poursuivre. La mort va sans doute l'élever au rang de martyr, mais cela enlève une figure clé qui se devait de rester en vie.

    Le New York Times a titré "Un activiste de l'internet, créateur du RSS, retrouvé mort à 26 ans, apparemment dû à un suicide".