Bienvenue à Sott.net
sam., 21 jan. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

USA

Chavez une autre victime de la CIA ?

Traduction Mireille Delamarre

Image
Le président du Venezuela lui -même avant son décès hier s'était interrogé à haute voix sur le fait que le gouvernement US - ou les banksters ses maîtres- l'ait contaminé lui et d'autres dirigeants ennemis d'Amérique Latine avec le cancer.

Il y a à peine un peu plus d'un an Chavez était intervenu à la radio nationale venezuelienne et avait dit
"Je ne sait pas mais...c'est trés étrange qu'on ait vu Lugo atteint d'un cancer, Dilma quand elle était candidate, moi, me préparant à une année électorale et il y a peu Lula et maintenant Christina ...c'est trés difficile à expliquer même en s'appuyant sur la loi des probabilités ce qui est arrivé à certains dirigeants en Amérique Latine. C'est au minimum trés étrange, trés étrange."
Effectivement étrange ...si étrange que si vous pensez que Hugo Chavez du Venezuela, la présidente du Brésil Dilma Rousseff, celui du Paraguay Fernando Lugo, et l'ancien président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva - tous des dirigeants anti US - tous ont été atteints d'un cancer à peu prés au même moment par hasard alors vous devez être un théoricien fou du hasard.

Suis je sûr à 100% que la CIA a eu Hugo Chavez ? Absolument pas.

Che Guevara

Coup d'État contre Chavez en 2002 - La révolution ne sera pas télévisée

Voilà 10 ans qu'a eu lieu, et qu'a échoué, le coup d'Etat orchestré contre Hugo Chávez, le Président de la République Bolivarienne du Venezuela. C'est l'occasion de partager le documentaire réalisé par Kim Bartley et Donnacha O'Briain, intitulé « Chavez : Inside the Coup » à l'origine, plus connu sous le titre« The revolution will not be televised » :

Image
Il a été tourné alors que les deux réalisatrices, venues d'Irlande, préparaient un reportage sur Chávez. Avec les accréditations nécessaires, elles suivaient depuis plusieurs semaines le président vénézuélien afin de dresser un portrait de ce leader charismatique. L'équipe de tournage se trouvait à l'intérieur du Palais Présidentiel de Miraflores, le 11 avril 2002, quand fut déclenché le coup d'Etat conduit par les propriétaires des médias, les cadres de la compagnie pétrolière, ainsi qu'une poignée de dirigeants militaires. Une chance inespérée (mais non sans risques) pour filmer les évènements de l'intérieur.

Sorti en 2003, ce documentaire présente la chronologie des faits et l'importante mobilisation populaire, renforcée par la Garde Présidentielle, qui aura permis la libération de Chávez et son retour au pouvoir, à peine 48 heures après le putsch. Le film a obtenu plusieurs récompenses, notamment aux Grierson Documentary Awards en 2003. Il a été diffusé sur quelques (rares) chaines de télévision, comme la BBC, ou sur Arte en 2004 :


Cult

Origine de la circoncision, de l'excision et des sacrifices d'enfants : culte du sang et changement de filiation

Le culte du sang

© Inconnu
Kamakhya est une déesse qui saigne, représentée comme une jeune fille de 16 ans. La fleur rouge est son symbole, particulièrement l’hibiscus. Son nom signifie « déesse du désir » et elle repose dans son temple sous la forme d’un Yoni (vulve) en pierre dans la ville d’Assam, en Inde, un des pèlerinages les plus populaires.
Diabolisation du sang féminin, symbole de la matrilinéarité

Le sang féminin est le symbole du droit du sang maternel, de la lignée par le sang féminin. Les cycles menstruels rappellent aux femmes que leur corps est conçu pour donner la vie. Quand le sexe des femmes ne saigne plus, c'est qu'elles ne peuvent plus donner la vie (ménopause), ou au contraire, qu'elles sont en train de donner la vie (grossesse). Durant l'ère matriarcale, le mystère de la maternité a élevé la mère au rang de déesse. A l'avènement du patriarcat (reconnaissance de paternité), il a fallu diaboliser le sang des mères. C'est pourquoi les menstrues sont désormais jugées « impures », alors que chez les peuples matriarcaux, elles sont considérées comme sacrées.

Dans le bouddhisme, les femmes sont considérées impures, perverses et inférieures. Dans l'islam : « Éloignez-vous donc des femmes pendant les menstrues, et ne les approchez que quand elles sont pures » (Coran : sourate 2, verset 222).

Commentaire: Voir aussi :

« La circoncision à l'origine de troubles de la personnalité (incapacité de ressentir des émotions et impulsivité) »

« La Circoncision - Conditionner l'adulte en Torturant l'Enfant »

« Traumatisme de la circoncision »


War Whore

Les viols dans les forces armées américaines : le secret le mieux gardé des États-Unis

Traduit de l'anglais par Marie Savoie pour Sisyphe

Les femmes militaires en Iraq risquent davantage d'être violées par leurs compagnons d'armes que d'être tuées par des tirs ennemis.
« Pendant huit ans, je n'ai pas pu raconter à qui que ce soit ce qui m'était arrivé, explique Maricella Guzman. J'étais dans la Marine depuis moins d'un mois et j'étais si jeune. J'ai bien essayé d'en parler à mon supérieur, mais il n'a pas voulu m'écouter. Il m'a plutôt forcée à faire des push-up. »
« Je ne peux pas dormir sans médicaments, déplore Kate Weber. Et même si j'en prends, je me réveille en pleurs au milieu de la nuit, la tête pleine d'idées noires. Je reste dans l'obscurité à revivre le viol, essayant par tous les moyens d'y échapper cette fois, mais mon violeur l'emporte toujours. »
Plus de risque d'être violée que tuée par l'ennemi

© Inconnu

Le viol est si répandu dans l'armée américaine qu'une femme militaire en Irak risquerait davantage d'être agressée par un de ses compagnons d'armes que de tomber sous le feu ennemi. Le problème a atteint des proportions telles qu'un groupe d'ancien-nes combattant-es a intenté des poursuites contre le Pentagone pour l'obliger à opérer une réforme. Les auteur-es de ces poursuites, trois hommes et 25 femmes (le nombre des plaignant-es, qui était de 17 au départ, est passé à 28), affirment avoir été victimes d'agressions sexuelles pendant leur service et accusent les anciens secrétaires de la Défense, Donald Rumsfeld and Robert Gates, de tolérer une culture qui punit les femmes et les hommes qui dénoncent des crimes sexuels tout en accordant l'impunité à leurs agresseurs.

Commentaire: Voir aussi :

« États-Unis : nombre record de suicides de militaires en 2012 »

« Deux soldats américains inculpés pour viol au Japon »

« L'armée américaine vise l'égalité sur le champ de bataille »


Cult

Le christianisme : une religion impérialiste et opportuniste d'origine Romaine

Iconographie : SOTT

Dans « La laborieuse invention de l'ère chrétienne », nous avons vu que la datation, en mentionnant explicitement le nom de Jésus-Christ n'avait commencé à être utilisée qu'à partir du Xe siècle, et encore, de manière très irrégulière, pour n'être véritablement appliquée assidûment que plusieurs siècles plus tard. Une des questions qui émerge de cette constatation, est celle des origines du christianisme et de l'état de cette religion durant l'Antiquité et le Haut-Moyen-Âge en Europe.

© Art.Com
La mort de Spartacus, esclave qui a mené la révolte des galadiateurs et des esclaves dans l'ancienne Rome en 71 avant Jésus-Christ
La genèse historique du christianisme

Tout semble commencer, environ soixante-dix ans avant la naissance supposée du Christ, quand Spartacus, gladiateur et esclave, dirige la Troisième Guerre Servile qui a ébranlé la République romaine, avec plus d'une centaine de milliers d'esclaves face aux légions romaines, événement qui va plus tard contribuer à l'émergence de l'Empire Romain.

Ces victoires et ces défaites de Spartacus ont vite transformé la condition et la « psyché » des esclaves de la société romaine : ses victoires ont été assez importantes pour être connues dans toutes les zones contrôlées par les romains, et aux lendemains de cette guerre qui se solde par une défaite écrasante sur lui, l'esclave romain perd tout espoir individuel de retrouver une condition d'homme libre. Cet événement propage donc la croyance et l'espoir en un Sauveur, que Spartacus n'a pu être, pour une supposée victoire finale sur l'oppresseur, eschatologiquement conçue comme une victoire méritée et juste dans un « jugement dernier ».

Star of David

Stéphane Hessel appelle au boycott d'Israël

Stéphane Hessel est né à Berlin en 1917. Il a obtenu la nationalité française en 1937. Résistant français, prisonnier, évadé en 1940, il était devenu agent du BCRA en 1941 après avoir rejoint De Gaulle à Londres. Arrêté en 1944 au cours d'une mission, il fut déporté à Buchenwald puis à Dora. Après une nouvelle évasion, il rejoindra les lignes américaines à Hanovre. Il est l'un des rédacteurs de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948 avec René Cassin. Diplomate jusqu'en 1985, il n'a jamais cessé de militer en faveur des Droits de l'Homme. Ambassadeur de France, Grand-officier de la Légion d'honneur, Grand-croix de l'Ordre national du mérite, Stéphane Hessel n'est pas ce qu'il est convenu d'appeler un « terroriste ». Stéphane Hessel appelle au boycott d'Israël.

© Inconnu
L'attaque illégale et immorale d'Israël contre le convoi d'aide humanitaire de la Flottille de la Liberté, qui a fait au moins neuf morts et des dizaines de blessés, a, à juste titre, stupéfié le monde. Le convoi entièrement civil de 6 bateaux transportait plus de 10 000 tonnes d'aide humanitaire cruellement nécessaire, et près de 700 citoyens de 40 pays. La Flottille était une tentative ambitieuse de briser le siège imposé par Israël depuis 2007 à 1,5 million de Palestiniens de la bande de Gaza occupée. Avec à son bord d'éminents parlementaires, chefs religieux, écrivains, journalistes, un Prix Nobel de la Paix et un survivant de l'Holocauste, le convoi humanitaire visait non seulement à fournir des secours à Gaza ; il cherchait à attirer l'attention internationale sur la crise humanitaire imposée aux habitants de Gaza et sur l'impératif d'y mettre fin. Il est indéniable que ce dernier objectif a réussi, mais avec des conséquences tragiques.

Document

Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs

Image
Je recopie un rapport publié hier par Jacques Thomet. Rapport du CIDE ici, lien vers Jacques Thomet ici je me suis permis de mettre quelques passages en gras.

Comme il est dit très justement dans ce rapport du CIDE (Comité international pour la dignité de l'enfant), une association Suisse, c'est parce que la notion même de démocratie (la vraie démocratie, on ne la connaitra probablement jamais) est en péril, que l'on se doit d'alerter sur le viol en masse des enfants, les meurtres d'enfants opérés par des élites aussi cocainées que satanistes, et le népotisme glauque qui règne parmi ces mêmes élites. Nous ne sommes pas en démocratie, et encore moins quand les institutions sont détournées pour assurer l'impunité à ces dirigeants aux ordres, addicts aux pires saletés.

Voici donc ce rapport suisse sur des faits gravissimes qui se produisent en France, et en Belgique. Deux pays vérolés par les pédocriminels.

Je vous remercie de tout lire, c'est important!

Voici le rapport tant attendu de cette ONG basée à Lausanne, et que je vous livre à peine publié ce lundi , dans son intégralité:

LES RESEAUX PEDOCRIMINELS N'EXISTENT PAS... VRAIMENT?

Le document ci-après a été réalisé sur mandat du Comité international pour la dignité de l'enfant (C.I.D.E.) à Lausanne, entre mai et novembre 2012, sur la base des archives du comité et d'un certain nombre d'ouvrages consacrés aux réseaux pédocriminels en Europe, tout particulièrement en France et en Belgique, à partir des années 1990. Il montre l'ampleur du phénomène, les connaissances qu'en ont aujourd'hui tous ceux qui ont enquêté sur cette question, et propose un certain nombre de pistes et d'explications pour mieux comprendre pourquoi une chape de plomb recouvre encore et toujours ces affaires et comment les acteurs, auteurs de faits criminels de la plus haute gravité, échappent la plupart du temps à toute condamnation.

L'affaire Dutroux, du réseau international au prédateur isolé...

Le 17 juin 2004, après un procès de quatre mois et presque trois jours de délibérations, les douze jurés chargés de se prononcer sur la culpabilité des quatre accusés de « l'Affaire Dutroux » rendent leur verdict devant la cour d'assises d'Arlon en Belgique: Marc Dutroux est jugé coupable de toutes les charges retenues contre lui. Il était le chef d'une association de malfaiteurs à l'origine des enlèvements, séquestrations et viols de six fillettes, du meurtre de quatre d'entre elles, ainsi que d'autres enlèvements, séquestrations et du meurtre de son complice Bernard Weinstein. Le jury parle de Marc Dutroux comme d'un « provocateur » ou « chef de bande » ayant participé à ce titre à une « association impliquée notamment dans les enlèvements et séquestrations » des jeunes filles. Il sera condamné quelques jours plus tard à la réclusion à perpétuité.

Sa bande? Deux membres (les seuls?) étaient également sur le banc des accusés: son épouse Michelle Martin, condamnée à 30 ans de réclusion, et Michel Lelièvre, condamné, lui, à 25 ans. De terribles malfaiteurs, mais une bien modeste association...

Et l'homme d'affaires escroc Michel Nihoul dans tout ça?
Dutroux dénonçait ce grand organisateur de partouzes pour le gratin belge (Nihoul l'a reconnu) comme le commanditaire des enlèvements pour un réseau pédophile, à l'opposé de la théorie du « prédateur isolé » Marc Dutroux. Après de difficiles délibérations, les jurés l'acquittent de toute participation ou complicité dans ces enlèvements faute d'une majorité suffisante: sept en faveur de sa culpabilité (une majorité, donc!) et cinq contre. C'est finalement le ralliement des trois magistrats aux jurés minoritaires qui fera pencher la balance de la justice de l'autre côté: huit contre sept! Nihoul sera certes condamné à cinq ans de prison pour sa responsabilité dans un trafic de stupéfiants, de faux papiers, de véhicules et même d'êtres humains, (c'est bien peu pour tout cela, non?) mais ce verdict est un véritable coup d'assommoir - ou un enterrement de première classe, si l'on peut dire - pour la thèse du réseau.

Bomb

L'ADN « poubelle » viral, le régime cétogène qui améliore l'ADN et les effets cométaires

Traduction SOTT.

Image
© Inconnu
L'outil le plus important à votre disposition pour changer votre état de santé est la nourriture que vous mangez.
L'ADN « poubelle » comprend tout un sous-ensemble de noms tels que les introns, les éléments rétro-transposables et les ARN non-codants (ARNnc). En fait, les ARNnc sont souvent situés à proximité de gènes connus pour jouer un rôle important à la fois dans les cellules souches et le cancer, afin de servir d'éléments activateurs qui favorisent leur expression génétique.[1] Les cellules souches sont des cellules qui ont le potentiel de se transformer en beaucoup d'autres cellules. Donc, cet ADN poubelle peut influencer la façon dont les cellules souches se différencient spécifiquement en multiples types cellulaires.

En fait, on estime maintenant que 80 % de notre génome est biologiquement actif avec seulement 1 % de notre génome codant pour des protéines :
ADN « poubelle » : pas si indésirable après tout

« Un lot impressionnant de plus de trente articles publiés dans Nature, Science, et d'autres journaux ce mois-ci, rejette fermement l'idée selon laquelle - en dehors du 1 % du génome humain qui code pour des protéines - la plupart de notre ADN est un « dépotoir » qui s'est accumulé au fil du temps telles des épaves évolutionnaires refoulées par la mer. Les articles, représentant dix ans de travaux du projet ENCODE (« Encyclopedia of DNA Elements ») [Encyclopédie des éléments de l'ADN - NdT], accomplis par des centaines de scientifiques venus de dizaines de laboratoires à travers le monde, révèlent que 80 % du génome de l'être humain est utile à quelque chose et est biochimiquement actif, par exemple, dans la régulation de l'expression des gènes situés à proximité.
On le savait depuis un certain temps, mais c'est désormais officiel depuis septembre 2012. D'un point de vue évolutionnaire, cela a beaucoup de sens...

Eye 1

Les règles de la propagande de Guerre

« Les guerres ne commencent pas par des bombes, elles commencent par des médias-mensonges, et toutes les guerres sont économiques. Les raisons humanitaires ne sont faites que pour emporter l'adhésion des populations des pays agresseurs. »

© Inconnu

Tel est le constat que fait le journaliste belge Michel Collon, en ouverture de cette conférence datée du 27 février 2009, au centre islamique et culturel de Liège, dans le cadre de la journée du soutien au peuple palestinien :

(NDT : Attention : le texte ci-dessous est une transcription du discours de Michel Collon. Ces propos n'engagent que lui (bien que je partage pour l'essentiel ses opinons), et non l'auteur de ce site Internet)

Voici donc la transcription de cette conférence :

Display

Oscar attribué à « ARGO » : Et les gagnants sont... le Pentagone et le lobby pro-israélien

Image

Ben Affleck à la cérémonie des oscars
Traduit par Jonathan Moadab

Les observateurs en politique étrangère savent depuis longtemps qu'Hollywood reflète et fait la promotion de la politique des Etats-Unis (qui elle est déterminée par Israël et ses partisans). Ce fait a été rendu public lorsque Michelle Obama a annoncé la victoire d'Argo aux Oscars, un film de propagande très anti-iranien. Au milieu des flashs et de l'excitation, Hollywood et la Maison blanche révèlent leur pacte et envoient un message à temps pour les prochaines négociations concernant le programme nucléaire iranien devant se tenir le 26 février.


Hollywood a une longue histoire de promotion des politiques américaines. En 1917, quand les Etats-Unis sont entrés dans la Première guerre mondiale, le Comité pour l'Information du Public (CPI) du Président Woodrow Wilson a demandé à l'industrie cinématographique américaine de faire des films pour encourager la « cause ». George Creel, Président du CPI pensait que les films pouvaient « porter l'évangile de l'américanisme dans tous les coins du monde ».