Les Maîtres du MondeS


Star of David

Les témoignages du 7 octobre révèlent que l'armée israélienne a bombardé les citoyens israéliens avec des chars et des missiles

gaza helicoptere israel
Les militaires israéliens ont reçu l'ordre de bombarder les maisons israéliennes et même leurs propres bases alors qu'ils étaient submergés par les militants du Hamas le 7 octobre. Combien de citoyens israéliens annoncés comme ayant été "brûlés vifs" ont en fait été tués par des tirs amis ?

Plusieurs nouveaux témoignages d'Israéliens ayant assisté à l'attaque surprise du Hamas sur le sud d'Israël le 7 octobre dernier viennent s'ajouter aux preuves de plus en plus nombreuses que l'armée israélienne a tué ses propres citoyens pendant qu'elle se battait pour neutraliser les tireurs palestiniens.

Star of David

Les USA augmentent les livraisons d'armes à Israël

Washington augmente discrètement son aide militaire à Israël, a rapporté Bloomberg le 15 novembre, citant un document du ministère américain de la Défense. Un document intitulé "Israel Senior Leader requests", datant de la fin du mois d'octobre, énumère les armes qu'Israël a réclamées pour la guerre qu'il mène actuellement contre la résistance palestinienne dans la bande de Gaza.
fghj
La liste comprend "davantage de missiles guidés par laser pour sa flotte de canons Apache, ainsi que des obus de 155 mm, des dispositifs de vision nocturne, des munitions de destruction de bunkers et de nouveaux véhicules militaires [...] allant au-delà de la fourniture bien connue d'intercepteurs Dôme de fer et de bombes intelligentes de la société Boeing".

Whistle

Chaos global : et si Israël perdait la guerre ?

carte de gaza
Gaza : “choc des civilisations” ? Non : retour des nations ! – la preuve par la Turquie
Nouvel épisode du journal hebdomadaire du Courrier des Stratèges. Aujourd'hui, un point plus long sur Gaza et une analyse sur la manifestation contre l'antisémitisme. Autres sujets : l'Ukraine, la loi sur l'immigration, la dette française.

USA

Ils auraient pu mener le monde...

drapeau usa otan
Les guerres en Ukraine et à Gaza sont très différentes. Pourtant, elles sont intimement liées comme deux indicateurs clignotants de la manière dont le changement de l'ordre mondial se déroule. Malheureusement, mais sans surprise, il est peu probable que la transition de pouvoir relativement pacifique qui a suivi la fin de la guerre froide se reproduise. La lente fin du siècle américain est déjà marquée par des hostilités et des tensions impliquant certaines des grandes puissances. Avec encore plus à venir.

Star of David

Guerre au Moyen-Orient - Qui est derrière Netanyahou ?

Nous sommes solidaires avec la Palestine. Mais nous devons reconnaître que l'appareil militaire et de renseignement américain soutient fermement Netanyahu.

Il y a des objectifs stratégiques, géopolitiques et économiques derrière le génocide israélien dirigé contre le peuple palestinien.
biden netanyahou
Qui sont les auteurs ?

Cui Bono : « Les crimes sont souvent commis au profit de leurs auteurs »

La guerre d'Israël contre le peuple palestinien sert les intérêts de la haute finance (Big Money), du complexe militaro-industriel, des politiciens corrompus...

Le génocide est mis en œuvre par Netanyahu au nom des États-Unis .

L'appareil militaire et du renseignement américain est à l'origine des bombardements criminels et de l'invasion de Gaza par Israël.La guerre qui se déroule au Moyen-Orient est largement dirigée contre l'Iran.

Bell

Meilleur du Web: L'effondrement d'Israël et des États-Unis

biden et Netanyahu
Les États-Unis et Israël sont perçus comme une seule et même entité. Ils devront répondre ensemble de leurs crimes.
Pour la première fois, le monde assiste en direct à un crime contre l'Humanité, à la télévision. Les États-Unis et Israël, qui ont uni leur sort depuis longtemps, seront tous deux tenus pour responsables des massacres de masse commis à Gaza. Partout, sauf en Europe, les alliés de Washington retirent leurs ambassadeurs à Tel-Aviv. Demain, ils le feront à Washington. Tout se passe comme lors de la dislocation de l'URSS et se terminera de la même manière : l'Empire américain est menacé dans son existence. Le processus qui vient de s'enclencher ne pourra pas être stoppé.

Star of David

Des dirigeants israéliens bientôt devant la Cour pénale internationale ?

La dernière vidéo quotidienne d'Alexander Mercouris est particulièrement intéressante. Alexander Mercouris est un journaliste britannico-grec, spécialisé dans le droit et la géopolitique. Il a créé avec son compère Alex Christoforou le site de réinformation The Duran, qui fournit des analyses indépendantes sur les événements mondiaux.
ghjk
Il vit à Londres pendant que son collègue, Alex Christoforou, basé à Chypres, parcourt l'Europe et nous la fait découvrir avec ses vidéos de plein air, où il commente, avec verve et ironie, les clowneries dramatiques de dirigeants occidentaux incompétents et arrogants, aux prises avec des bouleversements mondiaux qui leur font perdre les pédales.

Chess

Israël va perdre, et voici pourquoi

Israël va perdre, oui, absolument, et voici pourquoi : Depuis février 2022, les grands médias occidentaux nous disent que la Russie ne peut pas gagner sa guerre en Ukraine. Zelensky, avec le soutien de centaines de milliards de dollars de l'Occident, l'emporterait sûrement. La Russie a toujours subi des pertes insupportables. Poutine est toujours sur le point de tomber raide mort. Une nouvelle livraison d'armes miracles américaines va inverser la tendance. Une victoire ukrainienne écrasante est toujours à portée de main.
kjhg
Parce qu'ils ne pouvaient pas imaginer que l'Ukraine perdrait, les experts occidentaux ne voyaient pas qu'elle était en train de perdre. Ils n'ont pas compris qu'à partir du moment où la majorité mondiale non occidentale refusait d'accepter les sanctions américaines contre la Russie, tout était effectivement terminé. La quasi-totalité de la guerre s'est déroulée dans l'ombre d'une inévitable victoire russe. Ce n'était qu'une question de temps.

Star of David

Aux origines de la pensée de M. Nétanyahou


Commentaire : Bien que cet article ait été publié en novembre 1996, il demeure toujours d'actualité pour comprendre la pensée et les actions de M. Nétanyahou.


Benjamin Netanyahou
© Debbie Hill/Pool/Reuters
L'intransigeance de M. Benyamin Nétanyahou a surpris certains. De ce premier ministre mal élu, théoriquement ficelé par la signature de ses prédécesseurs au bas des accords d'Oslo et en principe soumis à la volonté de l'Europe comme des Etats-Unis de voir avancer les négociations, ils attendaient un minimum de réalisme. Il n'en a rien été. En quatre mois, les décisions du dirigeant du Likoud ont provoqué parmi les Palestiniens une explosion de colère sans précédent depuis l'Intifada. « Chassez le naturel, il revient au galop. » Le proverbe s'applique ici on ne peut mieux. Car, si son entrée en politique remonte à moins de quinze ans, le chef du gouvernement israélien est un pur produit du sérail « révisionniste », mâtiné il est vrai d'ultralibéralisme américain.

Newspaper

Les médias traditionnels tuent la vérité

Ce qui s'est passé le 7 octobre et après, comme l'a dit le chef des Nations unies, M. Gutteres, « ne s'est pas produit dans le vide ». Les Palestiniens ont subi un nettoyage ethnique et un assaut raciste quotidien pendant 75 ans (soit plus de 27325 jours). Cela a laissé 8 millions de Palestiniens réfugiés ou déplacés, le reste étant stocké dans des camps de concentration déconnectés les uns des autres (Gaza, Bethléem, Jéricho, Ramallah, etc.).
hamas israel novembre 2023
Le crime d'apartheid et de discrimination raciale s'aggrave en Cisjordanie tandis que le génocide se poursuit à Gaza. Les horreurs qu'Israël continue de commettre sont une moquerie du droit international. Aujourd'hui, la situation à Gaza est catastrophique car elle passe à un stade supérieur de carnage : de la mort soudaine et des blessures des civils par des bombardements sans avertissement à la mort par soif, famine, manque d'hygiène et effondrement des services de soins de santé (politiques israéliennes d'assassinat de masse par le déni des éléments essentiels de la vie).