Bienvenue à Sott.net
mar., 07 fév. 2023
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Telephone

Un Empire paniqué tente de faire à la Russie une « offre qu'elle ne peut pas refuser »

Conscients que la guerre entre l'OTAN et la Russie risque de se terminer de manière défavorable, les États-Unis testent une offre de sortie. Mais pourquoi Moscou devrait-il prendre au sérieux les propositions indirectes, surtout à la veille de sa nouvelle avancée militaire et alors qu'il est dans le siège des vainqueurs ?
jkly
Ceux qui sont derrière le Trône ne sont jamais aussi dangereux que lorsqu'ils ont le dos au mur.

Jet2

Guerre en Ukraine : l'Allemagne prévient qu'elle n'enverra pas d'avions de combat en Ukraine

Après avoir reçu l'assurance d'obtenir des chars de combat, principalement des Leopard 2 allemands, Kiev réclame des avions de combat pour mener des opérations coordonnées au sol et aériennes. Dans un entretien au journal Tagesspiegel Olaf Scholz s'est dit fermement opposé à en fournir.
kiuj

Craignant un risque escalade du conflit, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré que l'Allemagne n'enverra pas d'avions de combat en Ukraine
"La question des avions de combat ne se pose même pas. Je ne peux que déconseiller d'entrer dans une guerre d'enchères constante quand il s'agit de systèmes d'armes", a déclaré le chancelier allemand.

Bell

La prochaine étape de l'escalade occidentale

Jusqu'à présent, les États-Unis ont procédé à des changements de régime et créé des conflits militaires dans des pays amis de la Russie ou importants pour elle : Irak, Serbie, Afghanistan, Irak (encore), Géorgie, Syrie, Libye. Tout cela dans le but de faire perdre à la Russie des intérêts importants ou de déployer ses propres forces.
juyh
Ils ont également mis en scène des événements de relations publiques tels que Litvinenko, Pussy Riot, MH17, Skripals, Navalny, Boutcha, la destruction de Nord Stream - afin d'essayer de blâmer la Russie et d'en faire un État paria.

Black Cat

Livraison de chars lourds à l'Ukraine : décisions « extrêmement dangereuses », selon Moscou, escalade « inévitable » ?

Les États-Unis, l'Allemagne, l'Espagne, la Norvège ainsi que d'autres pays occidentaux ont annoncé, comme un effet domino, la livraison de plusieurs chars lourds à l'Ukraine afin de permettre à Kiev de faire face aux forces russes. Des décisions qualifiées de "dangereuses" par Moscou, qui suscitent des craintes "d'escalade" entre la Russie et l'Otan.
juyh

La Nef des fous de Jérôme Bosch
La décision allemande était scrutée depuis plusieurs semaines. Mercredi 25 janvier, le chancelier Olaf Scholz s'exprimait devant le Parlement. À la mi-journée, Berlin a annoncé son feu vert pour la livraison de chars Leopard à l'Ukraine et le transfert de ces chars par les pays alliés. L'annonce a été faite par le porte-parole du gouvernement d'Allemagne, Steffen Hebestreit, dans un communiqué.

Commentaire: Des mensonges, de la propagande, des idées saugrenues et fausses, tout cela pensé, dit, affirmé par des fous dans une sorte de nef des fous. Plus aucun sens des mesures, plus aucune réflexion sérieuse, plus aucun bon sens dans la tête de ces gens-là qui ne pensent qu'à la guerre, qu'à tuer, qu'à annihiler. Sont-ils sains d'esprit ?


Megaphone

L'Occident incite la Russie à riposter

sw 369 avion
Les salopes de guerre omnicides ont gagné le débat sur l'envoi de chars à l'Ukraine, il est donc temps de commencer à plaider pour l'envoi de
F-16.

Dans un article intitulé « L'Ukraine vise les avions de chasse après avoir obtenu l'approvisionnement en chars », Reuters rapporte ce qui suit :
« L'Ukraine va maintenant faire pression pour obtenir des avions de combat occidentaux de quatrième génération, tels que les F-16 américains, après avoir obtenu des livraisons de chars de combat principaux, a déclaré mercredi un conseiller du ministre ukrainien de la Défense.

L'Ukraine a obtenu un énorme coup de pouce pour ses troupes lorsque l'Allemagne a annoncé mercredi son intention de fournir des chars lourds à Kiev, mettant ainsi fin à des semaines d'impasse diplomatique sur cette question. Les États-Unis sont sur le point de faire une annonce similaire. »

Dominoes

ITALIE-ALGÉRIE : Le pont miné

Entre Italie et Algérie -a déclaré la Présidente du Conseil italien Giorgia Meloni- a été construit "un extraordinaire pont qui pourra être utile à l'Europe entière, surtout en matière d'approvisionnement énergétique". Mais il y a un fait que le gouvernement italien semble ignorer : l'Algérie a demandé officiellement de faire partie des BRICS (le regroupement de cinq pays comprenant Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).
jklo

La 1re ministre italienne, Giorgia Meloni
Les BRICS -dont la population totale (3,3 milliards d'habitants) constitue plus de 40 % de la population mondiale- non seulement sont en train de renforcer leurs rapports économiques réciproques. Ils sont aussi en train de construire un système de rapports économiques internationaux alternatif à celui dominé par l'Occident. Iran et Argentine aussi ont demandé à être admis aux BRICS, alors qu'Égypte, Turquie et d'autres sont en train d'avancer dans cette voie.

Bell

Les États-Unis et l'OTAN semblent déterminés à déclencher une guerre armée contre la Russie

chars d'assault
Permettez-moi de vous présenter un scénario. L'armée américaine occupe l'Irak et tente de réprimer une insurrection islamique. Nous découvrons alors que l'Iran fournit des armes, des véhicules et des explosifs à ces rebelles islamiques. Pensez-vous que les États-Unis considéreraient cela comme un casus belli pour exercer des représailles contre l'Iran ? Vous pouvez parier que Washington a vu cela comme un acte de guerre contre les États-Unis. L'administration de George W. Bush a commencé à fournir un financement et un soutien à un groupe terroriste en Iran, le MEK, et a intensifié sa dénonciation de l'Iran en tant qu'État terroriste.

Cow Skull

Pour commémorer la libération d'Auschwitz par l'URSS, l'Allemagne renvoie des chars contre la Russie (Norman Finkelstein)

Imaginez les cris d'indignation hystériques si, au cours de l'une des innombrables guerres d'agression d'Israël — faussement appelées guerres de « légitime défense » ou twde « nécessité », quand l'historien israélien Zeev Maoz les qualifie toutes de « guerres de choix ou de folie » — l'Allemagne avait fourni des chars à l'ennemi d'Israël. Le New York Times rapporte que le chancelier allemand Olaf Scholz a subi des pressions pour fournir des chars à l'Ukraine.
ghjk

Ils ont été libérés par les russes.
Jusqu'à présent, Scholz a hésité, car il ne pense pas que le monde soit prêt à voir des chars allemands près des frontières de la Russie, rappelant ainsi l'invasion nazie de la Seconde Guerre mondiale. Un haut fonctionnaire américain a déclaré cette semaine que si M. Scholz et le public allemand sont inquiets à ce sujet, dans ces circonstances, « ils sont bien les seuls à l'être. » (20 janvier)

USA

L'erreur la plus flagrante

drapeau usa déchiré
Le gouvernement américain est l'otage de son hégémonie financière d'une manière qui est rarement bien comprise.

C'est l'erreur de calcul de cette époque - une erreur qui pourrait amorcer l'effondrement de la primauté du dollar et, par conséquent, de la conformité mondiale aux exigences politiques des États-Unis. Mais son contenu le plus grave est qu'il pousse les États-Unis à promouvoir une dangereuse escalade ukrainienne contre la Russie directement (par exemple en Crimée).

X

« Censure d'un autre âge » : indignation après le gel des comptes de RT France

La censure de RT se poursuit. Après avoir bloqué son site, fermé ses comptes YouTube, après avoir bloqué ses comptes sur Odyssée, Rumble, Twitter, Telegram, supprimé sa diffusion sur le satellite (y compris sur le satellite Eutelsat diffusant en Russie). Voici donc le blocage des comptes bancaire de RT France. Ceci rejoint la tendance à l'attaque contre la liberté de la presse en France.
kiuj
On rappellera que l'origine de cette censure a pour origine une décision de l'Union Européenne, Ursula von der Leyen décidant unilatéralement de censurer les médias russes et l'imposant aux autres pays européens, Macron étant très content, car il n'attendait qu'un prétexte pour le faire. Voici donc l'article de RT France traitant du sujet et les vidéos du jour sur l'attaque contre le droit à l'information.