Bienvenue à Sott.net
mer., 01 fév. 2023
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Dominoes

ITALIE-ALGÉRIE : Le pont miné

Entre Italie et Algérie -a déclaré la Présidente du Conseil italien Giorgia Meloni- a été construit "un extraordinaire pont qui pourra être utile à l'Europe entière, surtout en matière d'approvisionnement énergétique". Mais il y a un fait que le gouvernement italien semble ignorer : l'Algérie a demandé officiellement de faire partie des BRICS (le regroupement de cinq pays comprenant Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).
jklo

La 1re ministre italienne, Giorgia Meloni
Les BRICS -dont la population totale (3,3 milliards d'habitants) constitue plus de 40 % de la population mondiale- non seulement sont en train de renforcer leurs rapports économiques réciproques. Ils sont aussi en train de construire un système de rapports économiques internationaux alternatif à celui dominé par l'Occident. Iran et Argentine aussi ont demandé à être admis aux BRICS, alors qu'Égypte, Turquie et d'autres sont en train d'avancer dans cette voie.

Bell

Les États-Unis et l'OTAN semblent déterminés à déclencher une guerre armée contre la Russie

chars d'assault
Permettez-moi de vous présenter un scénario. L'armée américaine occupe l'Irak et tente de réprimer une insurrection islamique. Nous découvrons alors que l'Iran fournit des armes, des véhicules et des explosifs à ces rebelles islamiques. Pensez-vous que les États-Unis considéreraient cela comme un casus belli pour exercer des représailles contre l'Iran ? Vous pouvez parier que Washington a vu cela comme un acte de guerre contre les États-Unis. L'administration de George W. Bush a commencé à fournir un financement et un soutien à un groupe terroriste en Iran, le MEK, et a intensifié sa dénonciation de l'Iran en tant qu'État terroriste.

Cow Skull

Pour commémorer la libération d'Auschwitz par l'URSS, l'Allemagne renvoie des chars contre la Russie (Norman Finkelstein)

Imaginez les cris d'indignation hystériques si, au cours de l'une des innombrables guerres d'agression d'Israël — faussement appelées guerres de « légitime défense » ou twde « nécessité », quand l'historien israélien Zeev Maoz les qualifie toutes de « guerres de choix ou de folie » — l'Allemagne avait fourni des chars à l'ennemi d'Israël. Le New York Times rapporte que le chancelier allemand Olaf Scholz a subi des pressions pour fournir des chars à l'Ukraine.
ghjk

Ils ont été libérés par les russes.
Jusqu'à présent, Scholz a hésité, car il ne pense pas que le monde soit prêt à voir des chars allemands près des frontières de la Russie, rappelant ainsi l'invasion nazie de la Seconde Guerre mondiale. Un haut fonctionnaire américain a déclaré cette semaine que si M. Scholz et le public allemand sont inquiets à ce sujet, dans ces circonstances, « ils sont bien les seuls à l'être. » (20 janvier)

USA

L'erreur la plus flagrante

drapeau usa déchiré
Le gouvernement américain est l'otage de son hégémonie financière d'une manière qui est rarement bien comprise.

C'est l'erreur de calcul de cette époque - une erreur qui pourrait amorcer l'effondrement de la primauté du dollar et, par conséquent, de la conformité mondiale aux exigences politiques des États-Unis. Mais son contenu le plus grave est qu'il pousse les États-Unis à promouvoir une dangereuse escalade ukrainienne contre la Russie directement (par exemple en Crimée).

X

« Censure d'un autre âge » : indignation après le gel des comptes de RT France

La censure de RT se poursuit. Après avoir bloqué son site, fermé ses comptes YouTube, après avoir bloqué ses comptes sur Odyssée, Rumble, Twitter, Telegram, supprimé sa diffusion sur le satellite (y compris sur le satellite Eutelsat diffusant en Russie). Voici donc le blocage des comptes bancaire de RT France. Ceci rejoint la tendance à l'attaque contre la liberté de la presse en France.
kiuj
On rappellera que l'origine de cette censure a pour origine une décision de l'Union Européenne, Ursula von der Leyen décidant unilatéralement de censurer les médias russes et l'imposant aux autres pays européens, Macron étant très content, car il n'attendait qu'un prétexte pour le faire. Voici donc l'article de RT France traitant du sujet et les vidéos du jour sur l'attaque contre le droit à l'information.

Snakes in Suits

Projets et institutions britanniques intervenant dans les affaires d'autres États

londrwes institutions
Le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord mérite une attention particulière et des recherches approfondies sur l'organisation et l'exécution d'opérations psychologiques et l'utilisation de technologies de manipulation, car il possède une longue et considérable expérience dans la réalisation de telles actions dans les régions les plus dissemblables du monde.

Bad Guys

La guerre en Ukraine pour maintenir l'Union européenne sous tutelle

C'est difficile à admettre, mais les Anglo-Saxons ne s'en cachent pas. Pour paraphraser une citation célèbre du premier secrétaire général de l'Alliance, l'Otan a été conçue pour « garder la Russie à l'extérieur, les Américains à l'intérieur et l'Union européenne sous tutelle ».
ghjk

Mais pourquoi donc Josep Borrell, Charles Michel et Ursula von der Leyen, qui ont été convaincus de corruption et ont prouvé leur incompétence, sont devenus les leaders de l'Union européenne ? Pour souscrire à ce que leur dicte Jens Stoltenberg.
Il n'y a aucune autre interprétation possible de la poursuite des inutiles « sanctions » contre Moscou et des vains combats meurtriers en Ukraine.

Putin

Le mythe de l'« invasion non provoquée » de l'Ukraine par Moscou

biden 24 février 2022
© Maison Blanche, Adam Schultz
Le président américain Joe Biden après avoir fait des remarques sur l’invasion russe de l’Ukraine, le 24 février.
Près d'un an après l'entrée de la Russie en Ukraine, le récit occidental d'une attaque « non provoquée » est devenu impossible à soutenir.

Le recul est un outil particulièrement puissant pour analyser la guerre en Ukraine, près d'un an après l'invasion russe.

En février dernier, il semblait vraisemblable, au moins d'un point de vue superficiel, de qualifier la décision du président russe Vladimir Poutine d'envoyer des troupes et des chars chez son voisin de rien moins qu'un « acte d'agression non provoqué ».

Target

Le chef de l'état-major interarmées vient d'admettre que Kiev ne peut pas vaincre la Russie

général Mark Milley

Général Mark Milley
Le général Mark Milley, président des chefs d'état-major interarmées, est le plus haut responsable militaire des États-Unis et ne peut raisonnablement pas être accusé d'être un « propagandiste russe », compte tenu de son rôle de premier plan dans l'orchestration de la guerre par procuration de l'OTAN contre ce pays par le biais de l'Ukraine. Au contraire, il est l'une des figures anti-russes les plus dures depuis la Seconde Guerre mondiale en raison de ce qu'il fait aujourd'hui, et c'est pourquoi sa dernière prédiction sur le conflit ukrainien devrait faire l'objet d'une réflexion approfondie de la part de tous les Occidentaux.

Hourglass

Going, Going, Gone : Jouer pendant que l'Occident brûle

Alors, quand l'offensive hivernale russe va-t-elle commencer ? Certains pensaient qu'elle aurait lieu en décembre, lorsque le sol aurait gelé. Nous approchons maintenant du mois de février.
cvbn
Toutefois, n'oubliez pas que la soi-disant offensive hivernale russe a été imaginée par des généraux de salon. Bien sûr, il se peut qu'elle existe comme l'un des nombreux scénarios de l'état-major russe et qu'elle se produise encore et bientôt, mais une offensive d'hiver pourrait aussi se transformer en une offensive de printemps, voire d'été.