Feu dans le CielS


Fireball

Une boule de feu fonçant à 51 500 km/h repérée dans le ciel américain

météorite turquie
© Photo / Pixaby / Alexander Antropov
L'objet a été aperçu au-dessus de la Caroline du Nord vendredi dernier, dans la soirée (vers 19h40, heure locale). Au moins 5 météores de ce type ont été signalés ce soir-là, selon la NASA. Celui-ci a frôlé la côte, devenant visible à environ 77 kilomètres au-dessus de l'océan, au large de la base militaire de Camp Lejeune. Il a parcouru près de 42 kilomètres avant de se désintégrer au-dessus de Morehead City.

Ce météore flamboyant a suivi une trajectoire nord-est, à la vitesse de 51 500 km/h environ. Plus de 80 personnes ont rapporté avoir observé cette impressionnante boule de feu ce 24 septembre. Les boules de feu sont en effet des météores qui semblent plus brillants que la planète Vénus, selon l'American Meteor Society (AMS), c'est pourquoi elles ne passent généralement pas inaperçues ! En théorie, elles sont même visibles en plein jour.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


People

Cette ville antique a été anéantie par l'explosion d'un astéroïde il y a environ 3 600 ans

La puissance dégagée se serait révélée environ 1 000 fois supérieure à la bombe d'Hiroshima.

asteroide ville détruite
Des chercheurs ont découvert des preuves attestant qu'une cité antique située dans l'actuelle Jordanie avait été détruite par l'explosion d'une roche spatiale géante, il y a 3 600 ans environ.

Une destruction aux proportions bibliques

Menées sur le site archéologique de Tall el-Hammam, ancienne citée fortifiée de la vallée du Jourdain, les fouilles ont conduit à la mise au jour de poteries transformées en verre, de briques de boue bouillonnantes et de matériaux de construction partiellement fondus sous une couche de charbon de bois et de cendres d'1m50 d'épaisseur. Selon les archéologues, cette destruction aux proportions bibliques pourrait avoir inspiré le récit décrivant celle de Sodome.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Meteor

L'astéroïde Apophis sera visible à l'œil nu par 2 milliards de personnes

apophis
Le 13 avril 2029, l'astéroïde Apophis, un morceau de roche spatiale de 340 mètres de diamètre, devrait passer à seulement 31 000 km de notre planète, une approche qui aura plusieurs conséquences. Même s'il ne nous frappe pas, comme l'explique Space.com, un tel passage à proximité d'un objet de cette taille aura un impact sur le monde scientifique qui devrait être énorme.

Les astronomes pourront étudier un astéroïde aussi grand et aussi proche, et ils pourront le faire avec les nouveaux instruments de plus en plus précis dont nous disposons maintenant.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Comet

Un astéroïde « potentiellement dangereux » sera près de la Terre la semaine prochaine

asteroide
© Crédit photo : Dima Zel / Shutterstock
Mercredi prochain (22), à 11h42 HAE, l'astéroïde 2021 NY1 fera son approche la plus proche de la Terre. Bien qu'il soit classé comme « potentiellement dangereux », il n'y a aucun risque de collision avec notre planète.

Connu sous le nom de NEO (Near-Earth Orbiting Object), l'astéroïde passera à une distance de 0,010 unité astronomique de nous. Rappelons que chaque unité astronomique correspond à une distance d'environ 150 millions de kilomètres.

Commentaire:


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :



Bomb

Explosion et tremblement de terre - probablement une boule de feu

Harrisonburg, Virginie (WHSV) - Il y a eu de nombreux rapports dans la région ce matin d'une "explosion" et d'un tremblement de terre. La cause la plus probable est une très grosse boule de feu ou un météore et nous venons d'envoyer une nouvelle vidéo à WHSV. Cette vidéo est de Sandra Dickerson en Virginie-Occidentale.
boule de feu
Des pannes de courant ont également été signalées dans le comté de Hardy.

Commentaire:


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :



Meteor

Trois télescopes amateurs français détectent un impact sur Jupiter !

jupiter 1
C'est du jamais vu. Le 13 septembre, l'astronomes amateur brésilien José Luis Pereira a lancé l'alerte : il vient d'observer un flash sur Jupiter. Il s'avère que 5 autres télescopes ont vu cette collision entre un astéroïde et Jupiter, dont 3 situés en France.

Le 13 septembre 2021, José Louis Pereira observe Jupiter comme tous les soirs depuis le Brésil avec son télescope Newton de 275 mm de diamètre. Pourtant, ce soir-là, le ciel n'est pas très stable et partiellement voilé. S'il persiste, c'est dans l'espoir de détecter un flash sur Jupiter. C'est-à-dire l'entrée d'un petit corps dans l'atmosphère de la planète géante. Il les traque depuis des années dans le cadre du programme DeTeCt piloté par l'astronome amateur français Marc Delcroix et le groupe de planétologie de l'université de Bilbao. Après avoir observé, il a analysé sa vidéo avec le logiciel DeTeCt. Et ses années de persévérance payent enfin. La vidéo montre un flash sur plusieurs images consécutives à 22h41 TU.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball

Une boule de feu traverse le ciel de Santa Catarina

boule de feu minnesota
Bien que les météores tombent tout le temps sur Terre, le phénomène est beaucoup plus fréquent la nuit. Certains, cependant, parce qu'ils sont si brillants, peuvent être vus même à la lumière du jour. Et c'est ce qui s'est passé vendredi dernier (10), dans la ville de Monte Castelo, à Santa Catarina.

Vers 18h40, le crépuscule commençait dans la ville, et il faisait encore relativement clair, lorsqu'une boule de feu est apparue, déchirant le ciel. Le phénomène a été observé par plusieurs habitants de la ville et enregistré par la station de surveillance.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball

Un astéroïde de la taille d'une voiture nous frôle

asteroide
L'astéroïde nommé 2021 RS2 est relativement petit, et à 09h28 (heure italienne) ce matin (8 septembre 2021) il nous a littéralement touché, heureusement sans entrer dans l'atmosphère, comme le rapporte EarthSky.

La nouvelle la plus intéressante, cependant, ne concerne pas la taille de l'astéroïde ni même ses caractéristiques, mais le fait qu'il ait été découvert seulement la nuit dernière par des astronomes du Mont Lemmon en Arizona.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball 4

Météorite dans le ciel de Bretagne. Un astronome décrypte ce phénomène « toujours spectaculaire »

Il a illuminé le ciel du nord-ouest de la France dans la nuit de dimanche 5 à lundi 6 septembre. Un météore a été aperçu en Bretagne et en Normandie, suscitant de nombreuses réactions des internautes. François Colas, astronome à l'Observatoire de Paris, apporte quelques explications sur ce phénomène.

météorite
© Damgna La Roche-Bernard Tourisme/DRCapture d’écran des images de la météorite prises par la webcam du barrage d’Arzal dans le Morbihan. |
Une boule de feu traversant la nuit. Un bruit sourd qui résonne. Le ciel de Bretagne et de Normandie a été illuminé pendant quelques secondes, cette nuit, par la traversée d'un météore. François Colas, astronome à l'Observatoire de Paris et responsable du réseau Fripon de Vigie-Ciel, explique ce phénomène.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Fireball

Une comète binaire « morte » pourrait avoir été découverte par des chercheurs brésiliens

comete binaire morte
Les astronomes de l'Observatoire national (ON) ont peut-être identifié le noyau d'une comète binaire éteinte - la première dans l'histoire des enregistrements d'objets géocroiseurs (NEO). L'objet connu sous le nom de 2017 YE5 nous a dépassés en juin 2018, à une distance d'environ six millions de kilomètres (km) de notre surface.

Les experts ont utilisé les informations recueillies par trois grands télescopes : Goldstone, Green Bank et feu Arecibo. Au moment de son apparition, ces trois télescopes ont déterminé que la comète était un système binaire, c'est-à-dire deux corps distincts qui tournent entre eux. Dans ce cas, cependant, les deux objets ont une composition et des masses différentes, ce qui est rare dans le domaine des objets observés proches de la Terre.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :