Bienvenue à Sott.net
dim., 27 mai 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Info

Cheveux blancs : un lien avec l'immunité

senior fitness, exercise elderly, walking
Une étude menée sur la souris explique pourquoi il est possible d'avoir plus de cheveux blancs après une infection ou un stress chronique. La perte de pigmentation des poils est associée à l'activation du système immunitaire inné.

Parfois, certaines personnes ont plus de cheveux blancs après une maladie grave ou un stress chronique. Une nouvelle étude de l'université de l'Alabama (États-Unis) parue dans Plos Biology apporte une explication. Les c hercheurs ont découvert un lien entre des gènes qui contribuent à la couleur des poils (ou des cheveux) et ceux qui informent l'organisme d'une infection.

Lorsqu'un virus ou une bactérie attaque l'organisme, le système immunitaire inné entre en action. Des cellules répondent en sécrétant des molécules, les interférons, qui activent les défenses de l'hôte. Ici, les chercheurs ont trouvé un lien inattendu entre les cheveux blancs, un facteur de transcription (MITF) et l'immunité innée. Dans les années 1980, des études menées chez la souris avaient déjà permis d'observer que l'exposition à un virus murin (MuLV) favorisait le blanchissement prématuré des poils.

Ladybug

Les enfants qui grandissent en milieu rural sont-ils en meilleure santé mentale ?

children,playing, water
© Pixabay / Pezibear
Les chercheurs ont longtemps spéculé que plus l'environnement dans lequel nous grandissons est « sale » - avec beaucoup de germes - plus notre système immunitaire devient robuste. Une nouvelle étude publiée lundi dans les Actes de la National Academy of Science suggère qu'un tel environnement pourrait également être bénéfique pour notre santé mentale.

L'hypothèse de l'hygiène - ou théorie hygiéniste - comme on l'appelle, stipule que notre système immunitaire doit être en contact avec des germes relativement inoffensifs et des substances étrangères dans ses premières années. Le but est qu'il puisse se calibrer, sans quoi il pourrait devenir trop sensible et réagir de façon excessive à certaines substances, comme la poussière et le pollen, entraînant alors des allergies et de l'asthme. De nombreuses recherches ont en effet montré que le fait de grandir dans un environnement rural - ou avec des animaux de compagnie - est associé à des taux plus faibles de maladies auto-immunes, tandis que les taux d'allergies et de maladies auto-immunes augmentent régulièrement dans les zones urbaines.

Bullseye

Les bienfaits de la musculation pour perdre du poids et bien plus !

Avez-vous des problèmes pour maigrir? Votre régime alimentaire représente incontestablement la majorité de votre succès, mais l'exercice peut vous aider à aller au bout de votre chemin. En plus de l'entraînement fractionné de haute intensité, la musculation est un excellent moyen de vous débarrasser de cette graisse superflue tenace, car faire travailler vos muscles est la clé pour stimuler votre métabolisme.
muscles
© Inconnu
Vos muscles suivent le principe dit du « utilise le ou perd le ». Plus votre masse musculaire est importante, plus votre taux de métabolisme au repos est élevé.

Beaker

Un nouveau test sanguin d'une grande spécificité pour le diagnostic de l'allergie alimentaire

Lab testing blood
© Athit Perawongmetha / Reuters
Une équipe britannique a mis au point un test basé sur l'activation des mastocytes (MAT) qui permet de diagnostiquer les allergies alimentaires avec une grande spécificité. Ce test est présenté dans le « Journal of Allergy and Clinical Immunology ».

Les tests cutanés et le dosage des IgE spécifiques permettent de dépister les allergies alimentaires. Toutefois, en raison de leur manque de précision (faux positifs, surdiagnostic...), le recours au test de provocation par voie orale est fréquent. Pourtant, « en plus du risque de choc anaphylactique, ce test est contraignant pour les patients et coûteux », indique au « Quotidien » le Dr Nhân Pham Thi, responsable de la consultation Allergologie à l'Institut Pasteur, en commentaire de cette étude.

Le MAT convient à tous les patients

Il existe également des tests d'activation des basophiles (BAT). Les basophiles, récupérés à partir d'une prise de sang, sont mis en contact avec l'allergène à différentes concentrations. « Il s'agit actuellement du test avec la réponse la plus proche de la clinique », note l'allergologue.

Info

Journal de l' « American Osteopathic Association Review » : Une alimentation pauvre en magnésium rend la vitamine D inefficace

Osteopathic Association
La vitamine D ne peut pas être métabolisée sans des niveaux de magnésium suffisants, ce qui signifie que la vitamine D reste stockée et inactive pour 50% des Américains, selon une revue d'études antérieures, publiée dans le numéro de mars 2018 du Journal of the American Osteopathic Association.

"Les gens prennent des suppléments de vitamine D, mais ne savent pas comment elle est métabolisée. Sans magnésium, la vitamine D n'est pas vraiment utile ou sans danger", a déclaré le professeur Mohammed Razzaque, du Lake Erie College of Osteopathic Medicine à Erie, Pensylvania.

"La consommation de suppléments de vitamine D peut augmenter les niveaux de calcium et de phosphate d'une personne même si elle reste déficiente en vitamine D."

Le problème est que les gens peuvent souffrir de calcification vasculaire si leur taux de magnésium n'est pas assez élevé pour prévenir la complication.

"Les patients ayant des niveaux optimaux de magnésium ont besoin de moins de suppléments de vitamine D pour atteindre des niveaux suffisants de vitamine D", a déclaré le professeur Razzaque.

Commentaire:


Syringe

ADN étrangers contaminants dans les vaccins : le pédiatre américain Palevsky tire la sonnette d'alarme

Dr Palevsky

En 2005, la FDA a publié un rapport sur les contaminants de l'ADN étranger dans les vaccins.
Dans leur présentation ils ont expliqué : « Nous ne savons pas si certains contaminants provenant d'ADN étrangers qui existent dans les vaccins pourraient provoquer des incidents de quelque nature que ce soit. »

Ils ne savaient pas à quel type d'incident cela pourrait conduire, que ce soit une prise de contrôle de l'ADN du corps, un cancer, une mort cellulaire, une inflammation. Ils n'en avaient pas la moindre idée.

Pills

Une étude met au jour un paradoxe : les opioïdes causent des douleurs chroniques

opioids
Nous savons tous que la chirurgie est souvent douloureuse, mais une nouvelle étude vous fera réfléchir à deux fois avant de remplir cette prescription de pilules anti-douleur. Comme le révèle cette nouvelle science, même quelques jours d'opiacés peuvent vous apporter une guérison plus longue et plus douloureuse.

Une étude tout juste publiée remet en question la faisabilité de l'utilisation des opioïdes pour gérer la douleur post-chirurgicale. Les rats ayant reçu des doses répétées de morphine ont souffert d'inflammation et de douleur pendant trois semaines de plus que les sujets non médicalisés.

Le 16 avril 2018, des chercheurs de l'Université du Colorado à Boulder ont publié une étude animale [1] examinant l'effet des opioïdes sur la douleur, après une intervention chirurgicale. Dans le cadre de l'étude, une chirurgie abdominale exploratoire a été pratiquée sur des rats mâles appelée laparotomie. Les laparotomies sont des interventions chirurgicales de routine aux États-Unis, souvent pratiquées lorsque des troubles pelviens sont soupçonnés et pour lesquelles les opioïdes constituent la prescription standard pour la prise en charge de la douleur post-chirurgicale.

Les rats ont été traités avec des doses modérées de morphine immédiatement après l'intervention chirurgicale pendant sept jours, tandis qu'un groupe témoin a reçu une solution saline. Une autre expérience a été menée pour déterminer les effets de deux jours de réduction progressive de la morphine après huit jours d'administration, par opposition aux effets d'un sevrage brutal. Une troisième expérience a nourri des sujets à la morphine pendant sept jours avant la laparotomie. On a ensuite mesuré la sensibilité au toucher des rats, ainsi que l'expression de marqueurs inflammatoires dans la moelle épinière.

Frog

La quasi totalité des réserves d'eau françaises contaminées par les pesticides

Si les pesticides ont initialement un rôle de protection des cultures, ils présentent in fine, par leur migration dans les différents milieux, des dangers pour l'homme et les écosystèmes, avec un impact immédiat ou à long terme. La contamination des cours d'eau est quasi-généralisée en France, essentiellement par des herbicides en métropole et des insecticides en outre-mer.

cours d'eau
© Inconnu
Les secteurs aux teneurs les plus fortes correspondent aux zones de grande culture céréalière, maraîchère ou viticole : nord de la France, bassin parisien, Sud-Ouest, amont du Rhône, Martinique. De façon générale, les eaux souterraines semblent moins contaminées par les pesticides que les cours d'eau mais avec une large présence des produits de dégradation des pesticides.

Commentaire: Lire :


Attention

La vaccination, une controverse mondiale

Big Pharma est très inquiet des fakenews concernant les vaccins et l'industrie pharmaceutique en général. En Europe, 15 nations n'ont aucune obligation vaccinale, uniquement des recommandations. En France, le débat sur les vaccins est à son apogée avec le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires pour les enfants au 1er janvier 2018. Au même moment, une étude de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sur l'incidence de l'utilisation d'adjuvants à l'aluminium dans les vaccins a été stoppée faute de financement.
vaccin
© Inconnu
Un vaccin par-ci un vaccin par-là
Un hasard probablement. Effectivement, la controverse autour des vaccins se cristallise surtout autour de ces adjuvants. Présents dans tous les vaccins récents, les adjuvants sont censés renforcer leur efficacité. Si ceci ne serait pas prouvé scientifiquement, ils permettraient par contre de réduire la quantité d'antigène par dose de vaccin pour en produire davantage.

Commentaire: Lire aussi :



Cow

Fake News des officiels de la Santé : 10 dangereuses fausses informations

Ces Fake News (fausses informations) sont répandues par les lobbys et cautionnées par... les autorités !! Le sujet de la santé est envahi de « fake news », ou fausses informations.
Entre le lobby pharmaceutique, le lobby agroalimentaire, le lobby des grandes surfaces et celui de la publicité, nous sommes pilonnés de fausses informations sur notre santé et notre alimentation.
fake
© Inconnu
Leur but n'est pas de nous aider. Il est de nous faire acheter. Ils veulent faire de nous de bons « CON-sommateurs ». Et si nous tombons malades, tant mieux car nous achèterons encore plus pour nous soigner.