Bienvenue à Sott.net
lun., 12 avr. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

USA

La folie d'une société perdue

Image
Vendredi 26 novembre 2010 - Black Friday - au moment où les banquiers et les responsables du gouvernement planifient le saccage final de l'économie étasunienne et la destruction de la société étasunienne, à travers tout le pays, dans des milliers de magasins, des millions de citoyens se battent comme des chiffonniers, se piétinant les uns les autres pour avoir l'insigne privilège d'acheter d'insignifiants biens de consommation fabriqués par des esclaves dans des pays lointains.

Illustration de la folie d'une société perdue au bord de l'effondrement.

Gear

Le hoax Wiki

Image

N'a t'on pas déjà vu cette pose, en 1932 ?
Traduction : Nicole. Modifications : SOTT

La conspiration mondiale derrière le rayonnant sourire enfantin

Les vraies couleurs, c'est maintenant que nous les voyons. Ceux qui tentent encore de nous fourguer le mythe Wikileaks, le sourire enfantin masquant la puissante conspiration, l'espionnage et la trahison aux plus hauts niveaux de la société Américaine, ce sont les vrais ennemis de l'âge de l'information.

Gear

Wikileaks, un programme secret ?

Image
Il semble se créer depuis quelque temps tout un « buzz » autour de Wikileaks. Par nature, je me méfie de tout « buzz » amplifié par les médias de masse.

Quelle est la véritable nature de Wikileaks? On y laisserait ressortir des documents compromettants pour les pouvoirs dominants de la planète, dont les États-Unis, et ce, par centaines de milliers de documents. Ce n'est pas peu dire! Les médias de masse reprennent instantanément les infos Wikileaks, ils publient sans recul, alors que les bases mêmes de la rigueur journalistique voudraient qu'on valide chaque source. Qui a le temps de valider des centaines de milliers de documents, à la vitesse où l'information doit circuler de nos jours? Les médias sont placés dans une situation d'hypercompétitivité où on a de moins en moins le temps de classer et valider les informations, la nouvelle à sensation divertie et dissout assurément l'analyse critique.

Vader

Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn

Image
© Bouzon
Ministre des Finances de Lionel Jospin, DSK incarne, à lui seul, tous les renoncements de la gauche plurielle. Les « succès de ce modernisateur », point par point.

Le carcan monétaire : sans conditions

« Dominique Strauss-Kahn convainc Lionel Jospin de jouer à fond la carte de l'euro », Le Monde.

« Sous conditions ». Voilà la formule que trouvent, sur la monnaie unique, Dominique Strauss-Kahn et Lionel Jospin dans la soirée du 4 septembre 1996. C'est qu'en ces journées où le Parti socialiste concocte son programme, le Mouvement des Citoyens de Jean-Pierre Chevènement et les communistes réclament un nouveau référendum. Les Verts demeurent, à l'époque, opposé à Maastricht. Et même au sein du PS, la majorité soutient Henri Emmanuelli : « Si on veut retrouver la croissance, il faut sortir du carcan monétaire. »

USA

Vendre Wikileaks, vendre la haine de l'Amérique

Image
Traduction : Nicole (modifications : SOTT)

Julien Assange, le nouveau « Yasser Arafat »

Wikileaks a divisé le monde en deux camps, ceux qui adorent Wikileaks comme une claque à la face des Etats-Unis, et ceux qui reconnaissent la puanteur de Wikileaks pour ce qu'il est, de la simple propagande Israélienne. Des millions de personnes dans le monde regardent Wikileaks comme le pauvre, harcelé Julian Assange et sa lutte personnelle contre l'empire nocif de l'Amérique de Bush/Obama. Haine, envie, oh, il y a beaucoup d'envie ici, l'Amérique provoque ça avec ses autoroutes remplies de voitures consommatrices d'essence, mangeant la moitié de la viande du monde, ayant les meilleures musique, télévision et une armée qui fiche une de ces trouilles à tout un chacun. N'est-ce pas détestable ?

Star of David

Wikileaks ? Une intox sioniste

Image
Traduction copyleft : Pétrus Lombard pour Alterinfo

Désinformation signifie « fausse information propagée délibérément dans le but d'influencer ou de confondre des rivaux. » Les gouvernements en usent pour induire en erreur et manipuler leur population, déclencher des guerres, faire chanter d'autres régimes. C'est l'arme suprême de la presse. La plus efficace désinformation est faite de mensonges aussi bien que de faits [réels]. Wikileaks, fondé par Julian Assange, colle idéalement, jusque dans la lettre, à cette description. Il est devenu du jour au lendemain l'une des plus grandes affaires de « divulgation » de l'histoire moderne.
Pourtant, en réalité, c'est le plus grands projets de désinformation de l'histoire, et sans doute le plus pernicieux car déguisé en entreprise de divulgation de vérités. Les informations fournies par Wikileaks ne sont pas neuves, pas révolutionnaires ; elles ne font pas autant de tort à la Zunie que les gens le pensent ; il s'agit de réalités parcellaires ; et elles sont surchargées d'autant de propagande que ce que pondent au jour le jour les médias sionistes. Quelqu'un bénéficie de cette propagande. Et ce quelqu'un est l'illégitime entité usurpatrice d'Israël. Le gouvernement israélien lui-même le pense (1).

Health

Fumer aide à prévenir le cancer du poumon

Traduction de Smoking Helps to Protect Against Lung Cancer, Joe Vialls, juillet 2003, www.joevialls.co.uk par Evolution Québec

Image
Chaque année, des milliers de médecins et autres membres de l' "Inquisition Anti-Tabac" dépensent des milliards de dollars à perpétuer ce qui sans questionnement est devenu le scandale d'ingénierie sociale le plus trompeur mais réussi de l'histoire.

Avec les encouragements de la plupart des gouvernements occidentaux, ces lobbyistes Orwelliens poursuivent les fumeurs avec un zèle fanatique qui éclipse complètement la ridicule débâcle de la prohibition de l'alcool américaine, qui débuta en 1919 et dura jusqu'en 1933.

De nos jours, nous regardons la prohibition américaine avec un étonnement justifiable. Est-ce réellement vrai qu'une nation entière s'est elle-même fait interdire une bière ou un scotch par un minuscule groupe de fanatiques? Tristement, oui, en dépit d'un manque total de preuves que l'alcool cause des dommages aux humains, à moins d'être consommé en quantités vraiment astronomiques.

Hélas, la sûreté de l'alcool n'avait pas d'intérêt pour les fanatiques, pour qui le contrôle sur les autres était le seul et unique véritable but. Les américains, vraisemblablement, "péchaient" en se divertissant avec quelques boissons alcoolisées, et les puritains intercédèrent au nom de Dieu afin de les faire sentir de nouveau misérables.

Health

En attendant la prohibition

cig
"Le tabac tue. Si tu meurs, tu as perdu une partie importante de ta vie." (Brooke Shields, lors d'un entretien pour une campagne fédérale anti-tabac)

Qui se souvient encore de cette campagne anti-tabac montrant des animaux, cigarette au bec, avec ce slogan : "Avec une cigarette, t'as l'air bête" ?
Il est vrai que les animaux ne fument pas.
Ils n'écrivent pas non plus de romans, ne composent pas de cantates, ne découvrent pas de vaccins, ne font pas des mots d'esprit.

L'homme est un animal fumant.
Il fume même depuis la nuit des temps.

Et s'il n'a pas toujours fumé du tabac, c'est parce qu'il devait se contenter de feuilles de bouleau, d'anis, de noyer, de racines de rhubarbe, etc. ...

Enfin est arrivé le Tabac. On l'accueille à bras ouverts, les scientifiques à ce moment, le parent de toutes les vertus. En 1574, un savant allemand, Carl Clusius, déclare à son propos : le tabac est un remède universel pour les maladies de toutes sortes.
Il guérit les migraines, et toutes sortes de choses.

C'est d'ailleurs ce que dirent les indiens d'Amérique du Nord aux premiers explorateurs : nous fumons pour calmer notre toux.
On va même, pour ranimer les noyés, jusqu'à leur insuffler de la fumée dans le fondement.
Je ne résiste d'ailleurs pas au plaisir de vous citer cet extrait de " Lettres sur la certitude des signes de la mort ", écrite par M. Louis, en 1752 :
M. Bruhier nous a donné une observation, où l'on voit que cette insufflation immédiate a été pratiquée. Une femme en traversant la rivière de Seine dans un batelet vis-à-vis Passy, tomba dans l'eau, et en fut retirée sans connaissance. On la réputait morte; "un soldat passant la pipe à la bouche, dit au mari de sécher ses larmes, et que dans peu sa femme serait vivante puis donnant la pipe au mari, il lui dit de lui introduire le tuyau dans l'anus, et d'y souffler de toute ses forces la fumée en mettant dans la bouche le fourneau couvert d'un papier percé de plusieurs trous. A la cinquième gorgée de fumée; on entendit dans le ventre de la femme un grouillement considérable, elle rendit de l'eau par la bouche, et un moment après la connaissance lui revint.

La chaleur du fourneau de la pipe ne permet pas qu'on la tienne, aussi longtemps dans la bouche qu'il le faudrait.

L'insufflation est souvent interrompue dans cette méthode; assez désagréable d'ailleurs, par la nécessité d'avoir la bouche près du fondement d'une personne. Le motif, si l'on veut, anoblit la chose, mais il n'en ôte pas ce qu'elle a de déplaisant.

Star of David

À qui profitent les « bombes médiatiques » de Wikileaks ? À nous !!! Jubilent les Israéliens

wikileaks
Les médias Occidentaux qui ont l'exclusivité des « fuites » de Wikileaks les trient pour les transformer en armes de guerre de l'information contre leurs cibles favorites : l'Iran, les pays arabes, et musulmans, pour le plus grand bénéfice d'Israël dont le premier ministre a avoué avec jubilation qu'Israël avait connaissance depuis longtemps de l'éventualité de ces "fuites " . Trop d' »informations » détruit l'Information : quelques questions et remarques sur la méthode dite des « fuites » de Wikileaks.

Israël avait été le premier bénéficiaire des attentats du 11 Septembre dont s'était d'ailleurs réjoui à l'époque l'actuel premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

Certains ont comparé les fuites de Wikileaks à l'équivalent en «bombes médiatiques» des attaques du 11 Septembre. Ainsi le ministre des affaires étrangères italien, Franco Frattini, a - t-il évoqué à propos des « fuites » de Wikileaks un 11-Septembre de la diplomatie mondiale. alors même que son pays vient d'achever une semaine d'exercices conjoints avec la participation de l'aviation italienne et israélienne.

Star of David

Wikileaks, une touche d'Assange et la puanteur de l'AIPAC

israël
Traduction : Nicole. Modifications : SOTT

De récents aveux selon lesquels l'AIPA, le lobby israélien, reçoit régulièrement quantité d'informations classifiées le place en tant que suspect n°1 comme source de Wikileaks

Wikileaks est comme un programme télé qui ne « décollerait » jamais. Nous avons commencé par un « butez-les » en Irak - le massacre par hélicoptère étant bien vite passé à la trappe - , et nous avons enchaîné sur... eh bien, sur quoi ? Nous avons eu quantités de documents sur l'Afghanistan, soigneusement triés pour orienter les regards vers le Pakistan. Quand s'est posée la question de corroborer tout ça, rien n'est venu.

Compte tenu de la corruption massive et des scandales liés à la drogue, et même des révélations selon lesquelles le Président Karzaï aurait été en pourparlers avec des farceurs se faisant passer pour des Talibans, toutes les infos vraiment croustillantes issues d'Afghanistan ont dû être fourrées dans un autre tiroir. Ensuite, nous avons eu l'Irak. Ah, l'Irak. Là, nous pouvions vérifier. Nous connaissons ceux qui ont rédigé le matériel fuité. Ils nous ont dit que Wikileaks l'avait édité, remanié, et encore plus expurgé que le Pentagone.

Commentaire:
« Si des citoyens bi-nationaux qui dirigent en grande partie le Pentagone travaillent de concert avec Israël ou l'AIPAC pour formuler les fuites Wiki, comme ça semble être le cas, alors la prochaine fuite servira les objectifs pro-israéliens, même si cela fait du tort aux États-Unis - comme ce fut le cas pour d'autres fuites. »
Confirmation par A + B des prédictions de Gordon Duff, via la voix des médias serviles :

Non seulement la diplomatie étasunienne en prend un petit coup dans l'aile, mais en plus, cerise sur le gâteau :
« Israël n'a subi aucun dommage à la suite des publications de WikiLeaks", a affirmé, lundi 29 novembre, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, lequel a même estimé que le pays en sortait renforcé dans ses prises de position contre l'Iran. "Il s'avère que tout le Moyen-Orient est terrifié par la perspective d'un Iran nucléaire. Les pays arabes poussent les Etats-Unis à une action militaire de manière bien plus effrénée qu'Israël", a-t-il relevé lors d'une conférence de presse. Selon ces documents, Israël, mais aussi les pays du Golfe, ont fortement incité les Etats-Unis à la fermeté pour déjouer les présumées ambitions nucléaires militaires de l'Iran, le roi Abdallah d'Arabie saoudite soutenant l'option militaire.
CQFD.