Bienvenue à Sott.net
ven., 15 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Propaganda

WikiLeaks, le faux-monnayeur de l'information

A la fin des années soixante-dix, des imprimeurs et photo-graveurs de génie, à Paris, fabriquèrent, par milliers, des chèques de voyage, au nom de la « First National City Bank », et inondèrent le marché grâce à un réseau de militants révolutionnaires (1).

Image
L'escroquerie prit une telle ampleur que la banque de New-York finit par négocier, avec les faussaires, le rachat des plaques. Au même moment, des agents du KGB écoulaient, à prix d'or, à Potsdam, des microfilms jaunis, témoignant de durs combats, en Afghanistan... C'est entre ces deux histoires qu'il faudrait ranger, aujourd'hui, le phénomène WikiLeaks et la bande d'internautes, dirigés par l'australien Julian ASSANGE.

Gear

De 1933 à 2010, toujours la peur et le prétexte de la menace terroriste

Image
Finalement, les choses ont bien peu changé. Nous croyons vivre dans des démocraties mais les moyens pour nous contrôler sont identiques à ceux rencontrés dans des régimes plus totalitaires. Les moyens en question sont plus subtils et moins visibles, mais tout aussi déloyaux. Novembre 2010, le Reichstag est encore une fois la cible d'effrayants terroristes.

Selon eux, c'est toujours pour notre bien que nos gouvernements suppriment nos libertés. Ce serait un mal nécessaire face à la menace de nos éternels ennemis. Autrefois c'était le communiste. Aujourd'hui, ce sont les islamistes. Peu importe. L'important est de disposer d'un ennemi. La peur est un bon moyen de contrôler les mécanismes d'analyse et de réflexion d'une population. Quand vous avez peur, vous êtes incapables de réfléchir sereinement.

Sous l'effet de la peur, nos capacités naturelles à nous prendre en charge, et nos ressources, la confiance, le bien-être, le discernement, l'optimisme, l'héroïsme, la joie se volatilisent comme de la neige en plein soleil. La peur est profondément enfouie dans nos esprits, plus précisément dans une région appelée l'amygdale cérébrale, et gouverne toutes nos réactions, souvent à notre insu.

Des chercheurs de l'Université de New York ont montré qu'entre ce que nous disons et ce que nous ressentons fondamentalement, l'écart est parfois très grand. Elisabeth Phelps a mis en évidence un paradoxe humain fort intéressant : ce n'est pas parce qu'une personne dit ne pas être raciste (sujet de l'étude) qu'elle ne l'est pas au fond d'elle, bien au contraire !

Bad Guys

Michael Ruppert : le grand échiquier de Zbigniew Brzezinski

"Michael Ruppert est éditeur et rédacteur en chef de "From the Wilderness" ["En direct de la Jungle"], un journal américain paraissant sur Internet qui est lu par plus de 16 000 abonnés dans une quarantaine de pays. Ancien inspecteur des "stups" du "Los Angeles Police Department" (LAPD), il est aujourd'hui largement connu aux Etats-Unis et ailleurs pour ses articles fracassants sur l'implication des E-U dans le commerce de la drogue, le pic pétrolier, et le 11 Septembre."

Dans cette conférence, Michael Ruppert propose un décryptage du livre de Zbigniew Brzezinski, intitulé "Le grand échiquier", paru en 1997. En effet, Brzezinksi y affirmait qu'un nouveau "Pearl Harbour" serait nécessaire aux USA pour justifier aurpès de l'opinion publique les projets militaires et impérialistes américains.


Eye 2

Vers le contrôle d'Internet - Rôle de Wikileaks dans la « fabrique de la contestation »

Image
Le contrôle d'internet est l'un des objectifs de la « Guerre de l'Information » dans laquelle Wikileaks/ Julian Assange joue un rôle prépondérant mais aussi dans la « fabrique de la contestation » ce qu'analyse avec justesse et clairvoyance Michel Chossudovsky dans «Who is Behind Wikileaks».

Actuellement l'ONU fait l'objet de pressions de la part d'un certain nombre d'états membres pour créer en son sein un organisme pour «faire la police» sur internet. Ces pays évoquent les fuites de Wikileaks comme raison principale d'un contrôle plus strict d'internet.

La demande vise la création d'un « groupe de travail » qui comprendrait seulement des responsables gouvernementaux qui discuteraient entre eux comment établir un consensus dans leur « politique publique internationale « pour internet. En d'autres termes les gouvernements seraient amenés à décider de ce qui serait effectivement publié sur internet.

Alors il y a-t-il derrière tout le buzz médiatique des « fuites « de Wikileaks un plan visant à limiter la liberté de publication sur internet ? Le Pentagone a déjà qualifié Assange de « cyber terroriste » on parle de poursuites contre lui aux US pour « espionnage ».

Health

« Israël impliqué dans un trafic d'organes au Kosovo »

Traduction copyleft de Pétrus Lombard pour Le Post

Image
D'après un article, un procureur de l'Union européenne, selon qui Israël est en cheville avec un réseau de trafic d'organes au Kosovo, a porté l'affaire devant la Cour du district de Pristina.

Selon Associated Press, Jonathan Ratel, qui sert au Kosovo dans le cadre de la mission d'État de droit de l'UE, a annoncé que les sept Kosovards soupçonnés de travailler comme médecins d'une clinique appelée Medicus dans la capitale Pristina, appartiennent à un réseau international qui fait commerce d'organes de gens affligés de pauvreté extrême.

Venant de Moldavie, du Kazakhstan, de Russie et de Turquie, les donneurs étaient attirés par la fausse promesse d'une rétribution de pas moins de 20.000 dollars. Seulement, ils n'ont jamais eu cet argent.

Laptop

Loppsi 2 : Liberté, égalité, fraternité et démocratie, sur le Titanic, approchent de l'iceberg...

Image
Le titre, certes, est un peu bancal, mais il est à l'image de la société, où nous sommes tous embarqués de force sur un Titanic, sachant qu'il n'y a plus de canots de sauvetage et que l'iceberg n'est pas loin. Le capitaine du navire, seul dans sa tour d'ivoire, est aveugle. Les bourgeois de la première classe (classe dirigeante) sont occupés à table à soigner leurs économies, fumant, buvant et jouant au poker. Les pantins de la seconde classe (classe supérieure ne travaillant peu ou pas du tout et retraités), commencent à voir de loin un iceberg qu'ils disent joli au début, puis s'inquiètent de voir, sans contrôler, le paquebot se diriger contre cet immense mur de glace, avant de s'apeurer devant l'inévitable mort qui les attend. Les esclaves de la troisième classe (salariés, travailleurs indépendants, travailleurs précaires, chômeurs etc), eux, ne voient rien. Ils sont enfermés dans les sous terrains à alimenter le navire en charbon, et seront les plus durement touchés par le choc latéral entre l'iceberg et le paquebot. Inutile d'expliquer ce que représente l'iceberg...

Finalement, le Titanic fut un navire où la démocratie régnait : transposé à la société française, voila que certains font la loi, pilotent le navire à vue d'œil, d'autres se reposent sur leur épargne, et le reste travaille, espérant toucher une maigre pension de retraite, pour engraisser les actionnaires propriétaires de la concession du bateau. Et l'on veut nous faire croire que le 4 Août 1789 a supprimé les privilèges et la féodalité.

USA

Experts US: De l'argent pour de fausses informations sur l'Iran

Image
Deux experts américains, ayant travaillé dans la collecte d'informations sur l'Iran ont affirmé que Washington paie de l'argent pour obtenir de fausses informations.

Flynt Leverett et Hillary Mann, qui furent experts auprès du Conseil National de Sécurité, ont écrit un article publié par le site Huffington, dans lequel ils affirment que le gouvernement d'Obama paie beaucoup d'argent afin d'obtenir des informations sur l'Iran. « Il s'est avéré qu'elles étaient fausses ».

Et d'ajouter: "Il n'y a aucune raison de croire en la "bonne volonté" des Etats-Unis concernant la prochaine étape des discussions sur le nucléaire avec l'Iran.(...) Nous pensons que le manque de sérieux stratégique - et visiblement, de plus en plus, de simple honnêteté - dans l'approche diplomatique des Etats-Unis sur le nucléaire avec l'Iran - pourrait être sur le point de provoquer une importante résistance internationale".

MIB

Le témoignage d'Aaron Russon

Image
© Wire Image
Aaron Russo (1943-2007)

Série du deux vidéos sous titrées en français où Aaron Russo, producteur et réalisateur de films à Hollywood, rapporte sur ce qu'il a appris de la bouche de son ami Nick Rockefeller, au sujet du 11 septembre 2001, de la guerre contre le terrorisme, du CFR, etc...

Aaron est décédé le 24 Août 2007, 6 mois après cette Interview, officiellement des suites de son cancer...


Gear

Wikileaks a conclu un accord avec Israël

Traduction copyleft de Pétrus Lombard pour Alter Info

Image
Nous devons évidemment tous supporter WikiLeaks et son fondateur et porte-parole Julian Assange qui, dans cette sale guerre menée dans le monde entier par des États contre la transparence et la franchise, vient d'être arrêté en Grande-Bretagne. Mais, dans le monde de la politique, les choses ne sont malheureusement jamais aussi innocentes qu'elles n'y paraissent. Selon de nouvelles révélations, avant le dernier « câble gate, » Assange auraient conclu avec Israël un accord qui pourrait expliquer pourquoi, d'après le premier ministre israélien, les fuites « étaient bonnes pour Israël. »

Quelques commentateurs, en particulier en Turquie et Russie, se demandent pourquoi les centaines de milliers de documents confidentiels divulgués par le site le mois dernier ne contiennent rien qui puisse embarrasser le gouvernement israélien, comme à peu près tous les autres États auxquels se réfèrent les documents. La réponse semble être un accord secret, conclu entre le « cœur et âme » de Wikileaks, tel que s'est humblement décrit une fois Assange lui-même (1), et des responsables israéliens, qui assurait que tous ces documents seraient « enlevés » avant le rendu public des autres.

Selon un site Internet arabe de journalisme d'investigation (2), Assange a reçu de l'argent de sources israéliennes semi-officielles, et, lors d'un arrangement secret enregistré sur vidéo, leur a promis de ne publier aucun document pouvant nuire à la sécurité ou aux intérêts diplomatiques d'Israël.

Syringe

L'opium, la CIA et l'administration Karzai

Image
© Inconnu
En Afghanistan, l’OTAN lutte contre les champs de pavot cultivés par les insurgés et protège ceux de ses alliés
Pour Peter Dale Scott, il ne sert à rien de se lamenter sur le développement de la culture des drogues en Afghanistan et sur l'épidémie d'héroïne en mondiale. Il faut tirer des conclusions des faits établis : les Talibans avaient éradiqué le pavot, l'OTAN en a favorisé la culture ; l'argent des drogues a corrompu le gouvernement Karzai, mais il est surtout aux États-Unis où il a corrompu les institutions. La solution n'est donc pas à Kaboul, mais à Washington.