Les Maîtres du MondeS


Bad Guys

Colonies : Israël va lancer des appels d'offres pour 336 logements (officiel)

Des appels d'offres pour la construction de 336 logements dans deux colonies juives de Cisjordanie doivent être lancés incessamment, a annoncé lundi le porte-parole du ministère israélien de l'Habitat.

"Nous allons lancer très bientôt des appels d'offres pour la construction de 336 logements réservés à des juifs en Judée-Samarie (Cisjordanie)", a affirmé à l'AFP ce porte-parole, Ariel Rosenberg.

Blackbox

3 000 morts des attentats du 11 septembre n'apparaissent pas dans les listes

Image
3 000 victimes fantômes

Un représentant du Congrès de New York veut des réponses sur le pourquoi près de 3 000 victimes des attentats terroristes du 11 septembre 2001 n'ont pas été signalées dans la liste officielle de l'Administration de la sécurité sociale des défunts Américains.

Video

"Ben Laden, storytelling et démocratie"

Image
Oussama Ben Laden est officiellement mort le samedi 1er mai 2011. « Justice a été faite », selon Barack Obama. La date est symbolique et pourrait passer pour un message électoral qui a permis de faire bondir la côte de popularité du Président des Etats-Unis, ou bien encore pour un message politique au monde : La NAVY est une fois encore mise en scène pour affirmer la domination militaire mondiale des USA.

Le 1er mai 2003, George Bush avait mis officiellement fin à la seconde guerre d'Iraq depuis l'USS Abraham LINCOLN ancré au large de la Californie, citant la Normandie et Iwo Jima. Et le lendemain du 1er mai 2011, Ben Laden allait finir ses jours dans un linceul immergé depuis le porte-avion USS Carl VINSON au large du Pakistan.

Mais oublions les mises en scène. De quel Ben Laden a-t-on ressuscité la mémoire ce 1er mai 2011 ? En l'état actuel des déclarations de l'Exécutif américain et des informations vérifiées dont nous disposons, peut-on en toute objectivité affirmer qu'il est bien mort ce jour là ?

Evil Rays

Flashback Comment écrire un article sur la « réalité » israélo-palestinienne

Dans cette période troublée où le journaliste doit manifester la plus grande prudence dans le compte-rendu des événements du Moyen-Orient et éviter de choquer l'opinion publique, il est bon de rappeler quelques principes et règles qui permettront de parer aux critiques. Correctement appliquées, les préceptes et conseils ci-dessous vous éviteront d'être accusé d'opinion tendancieuse.

Bad Guys

Les terroristes internationaux vont-ils aider les Etats-Unis à construire « Le Grand Moyen-Orient » ?

Image
© inconnu
Cet article est de Peter Iskenderov Ph.D., expert associé de recherche principal à Institut d'études slaves de l'Académie des sciences de Russie de la Strategic Culture Fondation, et a été publié dans International Affairs Magazine.

Le dénommé « printemps arabe », qui a commencé comme une vague d'émeutes anti-gouvernementales en Tunisie et en Égypte, se développe maintenant en pleine conformité avec le scénario américain, son but principal étant de remodeler la géopolitique, que l'administration Bush a décrit comme le plan du « Grand Moyen-Orient ».

L'accent est mis sur le maintien de l'instabilité dans cette région à travers sa division territoriale progressive. En cas de succès, les alliés des États-Unis en Europe de l'Ouest pourraient avoir une chance de contrôler les ressources énergétiques énormes et les routes énergétiques, empêchant ainsi d'autres pays d'avoir leurs propres zones d'influence sur les territoires s'étendant du Maroc et de l'Algérie à l'Indonésie de l'ouest et aux Philippines. Cette tactique a été précédemment utilisée avec succès dans les Balkans.

Commentaire: Ne pas oublier qui sont ces « terroristes internationaux ».


No Entry

Adhésion de la Palestine à l'ONU : le niet américain à la Ligue arabe

Image
© inconnu
AFP - Les Etats-Unis ont indiqué qu'ils étaient en désaccord avec la Ligue arabe, après que celle-ci a annoncé hier son intention de soumettre la demande d'adhésion des Palestiniens aux Nations unies, a indiqué le département d'Etat américain.

"Nous ne croyons pas que les tentatives pour résoudre les questions sur le statut final (d'un éventuel Etat palestinien, ndlr), au sein des organisations internationales comme les Nations unies, soient en mesure d'entraîner une paix durable, recherchée par les deux parties et les Etats-Unis", a indiqué le département d'Etat dans un communiqué. "Les Israéliens et les Palestiniens doivent résoudre leurs différends lors de négociations directes", a-t-il ajouté.

Stormtrooper

Les coûts de la « Guerre au terrorisme »

Un institut universitaire états-unien a évalué en détail le coût de la « guerre au terrorisme » pour les seuls USA. Il montre que la facture réelle est probablement trois fois plus élevée que celle votée par le Congrès et qu'elle joue un rôle central dans la crise financière que traverse le pays. Manlio Dinucci déplore que cette estimation ignore le coût de la guerre dans les pays qu'elle ravage.

Image
© inconnu

Commentaire: Pour être complet, il faut garder à l'esprit que le « terrorisme » est à 80, 90% fabriqué par les mêmes états qui ensuite nous vendent leurs guerres contre celui-ci. Le 11 septembre 2001 étant l'apogée de « la campagne de com ». Une des raisons de cette « guerre au terrorisme » étant, bien sûr, le transfert de valeurs que l'article décrit.


Card - MC

États-Unis : l'État du Minnesota au bord de la faillite

Image
Des dollars | morguefile
Les grandes discussions avec Barack Obama pour remettre le navire USA à flot cachent des situations surprenantes. En effet, Obama occupe la scène médiatique et dans les coulisses le navire s'enfonce progressivement dans les eaux troubles d'une économie qui a perdu le sens de l'orientation.

L'Etat du Minnesota est en faillite : ils ont découvert - oh surprise - un déficit de 5 milliards de dollars ; dire qu'il s'agit d'un gouffre c'est un euphémisme.

Sheriff

USA : L'erreur fatale, elle fait pousser des tomates dans son jardin... et risque la prison

Image
Tomates (image d'illustration) | MorgueFile.com
Julie Bass, une américaine d'Oak Park, dans l'Illinois, risque de payer une amende et est même menacée de prison pour avoir fait pousser des légumes dans son jardin !

Elle a, en effet, eu la mauvaise idée de créer un jardin potager devant sa maison.

Sa parcelle de terrain avait été dévastée par une rupture de canalisation et plutôt que de replanter une simple pelouse elle s'est mis a y faire pousser tomates, courgettes et poivrons, légumes.
Voilà des végétaux qui n'ont rien d'illégaux de prime abord !

Bomb

Les députés français votent la guerre

Invités à exercer leur contrôle démocratique sur la guerre de Libye, les députés français ont validé un discours consensuel de bons sentiments, sans jamais questionner la réalité des faits qui leur étaient présentés. Ignorants des procédures internationales en cours contre la France, ils ont validé des crimes de guerre. Oubliant la langue de bois humanitaire, les orateurs de la majorité présidentielle ont dévoilé leurs intentions coloniales : ils ont évoqué les opportunités économiques offertes par la guerre et se sont félicités de la conquête de la Cyrénaïque.
Image
Un demi-siécle après la fin de la guerre d’Algérie, le discours colonial revient à l’Assemblée nationale.
L'Assemblée nationale française a débattu, le 12 juillet 2011, de la poursuite de l'intervention militaire en Libye [1]. Il s'agissait là de l'application d'une nouvelle disposition constitutionnelle prévoyant un vote du parlement à l'issue de trois mois d'opérations extérieures.

Les Députés se sont félicités, à juste titre, d'être ainsi co-decisionnaires de l'engagement des forces armées. Cependant, si cette réforme voulue par Nicolas Sarkozy marque une nette avancée démocratique, on est encore loin du compte. D'abord parce que ce vote n'intervient qu'à l'issue de trois mois de guerre ; et ensuite parce que les parlementaires n'ont pas su ou pas pu le préparer. Ils ne disposaient à l'évidence d'aucune réflexion approfondie sur les implications en droit international (des milliers de plaintes de ressortissants libyens sont en cours de dépôt devant les juridictions nationales européennes et internationales), d'aucune information sur les événements ayant précédés cette guerre (planification par Washington dès 2002, tentative de putsch organisée par Paris en 2010, protocoles secrets du Traité de Lancaster House du 2 novembre 2010...), ni d'une évaluation contradictoire des crimes imputés au gouvernement libyen et aux rebelles (chaque jour on découvre que des crimes imputés au gouvernement de Tripoli n'ont pas existé, tandis que l'on a ignoré des crimes commis par les rebelles), ni même d'une vision claire des opérations militaires en cours (rôle d'Al Qaida et de Blackwater, choix des cibles de bombardement, déploiement du COS au sol, livraisons d'armes, état réel des combats...).