Les Maîtres du MondeS


Gear

Fukushima: informations et désinformation

Image
Tel qu'annoncé la semaine passée par le Japon, Fukushima a été classé au niveau 7, le plus haut échelon de l'échelle en terme de gravité des accidents nucléaires civils. Les gens qui suivaient la situation de proche en étaient déjà conscients depuis des semaines, mais il aura fallu un mois aux autorités japonaises pour révéler au public ce qu'il savait depuis un mois.

En effet, les autorités japonaises ont été contraintes d'expliquer pourquoi il leur a fallu un mois pour rendre public les rejets à grande échelle de matières radioactives à la mi-Mars, provenant de la centrale nucléaire de Fukushima. Lorsque le gouvernement a annoncé le 12 avril qu'il avait relevé le niveau de la gravité de l'accident dans le complexe nucléaire de Fukushima Daiichi à 7, le pire à l'échelle internationale, le Japon a fondé cette décision en grande partie sur des modèles informatiques montrant les lourdes émissions d'iode radioactif et le césium entre le 14 et le 16 mars, peu de temps après le séisme d'une magnitude de 9,0 et du tsunami qui a rendu les systèmes refroidissement d'urgence de l'usine inopérants. Ce retard de près d'un mois avant de reconnaitre publiquement l'importance de ces émissions est un nouvel exemple de données et d'analyses portant à confusion, ce qui a mis les autorités sur la défensive quant à savoir si elles ont retardé ou bloqué la diffusion de l'information pour ne pas alarmer le public. Seiji Shiroya, un commissaire de la Commission de la sûreté nucléaire du Japon, un groupe indépendant qui supervise l'industrie nucléaire du pays, a suggéré une raison d'ordre public pour avoir gardé le silence. « Certains étrangers ont fui le pays même s'il semblait y avoir que peu de risque, dit-il. Si nous avions immédiatement décidé d'annoncer que la situation était de niveau 7, nous pourrions pu déclencher une réaction de panique». Les émissions de particules radioactives ont atteint un sommet après les explosions d'hydrogène dans trois des réacteurs de Fukushima. (Seattle Times/New York Times)

Star of David

Syrie: Israël et les Etats-unis jettent de l'huile sur le feu

Les manifestations qui ont lieu en Syrie font le bonheur des dirigeants israéliens. Bien que les contestataires syriens affirment être tous attachés à l'unité de la Syrie, le vieux rêve sioniste de partition du pays (1) en quatre Etats - sunnite, druze, alaouite, kurde - leur semble à portée de main.

Invité aux Etats-Unis par le Centre S. Daniel Abraham pour la paix au Moyen-Orient (2) Shimon Peres a été reçu, le 5 avril dernier, à l'USIP - United States Institute for Peace - un think tank créé par le Congrès américain en 1984 pour « prévenir et résoudre les conflits dans le monde ». Il a appelé la « Communauté internationale » a soutenir la « transition en Syrie » (3). Apparemment sur la même longueur d'onde que les anciens chefs des services de renseignements israéliens - Mossad et Shin Beth - qui avaient présenté un nouveau plan de paix quelques jours plus tôt (4), il a offert de restituer à la Syrie le Golan, occupé en 1967 puis annexé en 1981.

USA

Schwarzenegger futur président de l'Union européenne ?

Cher Monsieur,

vous n'êtes pas hébergeur mais éditeur, votre site est éditorialisé, je
vous invite donc à faire vous-même une recherche sur vos propres pages.

la publication sans accord ni autorisation d'articles de notre fond
constitue un acte de contrefaçon. Ces activités peuvent faire l'objet de
poursuites pénales sanctionnées par deux ans d'emprisonnement et 150 000
Euros d'amende.

Par ailleurs, l'usage non autorisé de notre marque constitue de la même
manière une contrefaçon de nos droits de propriété intellectuelle.
La publication de nos articles ne vous étant pas autorisée, nous vous
demandons expressément de cesser immédiatement toute utilisation de nos
contenus, et d'enlever toute référence à nos marques sur tous les
documents émanant de vos services.

Il nous semble toutefois préférable, avant d'entamer de quelconques
poursuites judiciaires, que nous tentions de trouver ensemble les base
d'un accord économiquement viable pour les deux parties, dans le strict
cadre des dispositions légales en vigueur et comprenant l'antériorité.
Vous voudrez bien vous mettre en rapport avec moi sans délai afin de
discuter des termes d'un tel accord.

A défaut de réaction de votre part dans un délai de une (1) semaine à
compter de la réception de la présente, nous reprendrons notre entière
liberté d'action de manière à faire cesser cette violation de nos droits
de propriété intellectuelle.

En tant que de besoin, nous vous précisons que la présente vaut mise en
demeure au sens notamment des dispositions de l'article 1153 du Code
civil, et fait donc courir les intérêts légaux sur les sommes que nous
serions amenés à vous réclamer à titre de réparation du préjudice que
nous subissons.

Je vous prie d'agréer, chère Monsieur, l'expression de mes salutations
distinguées.

Pistol

Côte-d'Ivoire : la sanglante « conquête » de Sarkozy

Image
Bilan final de l'opération anti-Gbagbo à Duékoué, entre le 27 et le 30 mars 2011, selon le CICR: 1.237 morts.

Exactions, massacres, atrocités ! Sarkozy a semé la terreur chez les Ivoiriens favorables à Gbagbo, en provoquant un coup d'Etat, pour installer son copain Ouattara à la tête de la Côte-d'Ivoire.

Une « conquête » néocoloniale criminelle, qui n'a rien d'une fiction celle-là, sur le territoire d'un pays souverain !

Un massacre gratuit, pour redorer son blason et apparaître comme un « grand » chef d'Etat, qu'il n'est et ne sera jamais !
Un désastre humain pour mettre en place un président « convenable » aux yeux de la communauté internationale ultralibérale.

Gear

L'opposition syrienne financée par Bush mais aussi par Obama

Traduit par Marie-Ange Patrizio pour le Réseau Voltaire

Image
Logo de Barada TV
Malgré toutes les dénégations, les documents sont têtus : le département d'État n'a pas cessé de financer l'opposition syrienne. Par conséquent, il ne peut pas prétendre tout ignorer de l'actuelle campagne de déstabilisation de la Syrie.

Le Département d'État des USA a financé secrètement des groupes de l'opposition syrienne pour renverser Assad, et leurs projets parmi lesquels la télévision satellitaire Barada basée à Londres, selon des documents diffusés par Wikileaks et publiés hier par le Washington Post [1].

Star of David

Les corps des enfants palestiniens utilisés comme une propagande pour l'entreprise Subaru

Image
Des opérateurs da la société sioniste des voitures "Subaru" ont publié sur leur page Web sur le site "Facebook", une annonce illustrée où un colon extrémiste conduit une voiture "Subaru" et heurte deux enfants palestiniens du quartier de Silwan à Jérusalem (Qods occupée).

"Nous allons voir qui va se tenir devant Subaru", en faisant allusion au saut des deux enfants sur la voiture à cause de la forte collision, et a été admise comme une annonce en hébreu de voitures Subaru.

La collision contre ces deux enfants s'est produite dans le passé en Octobre 2010, lorsqu'elle a été exécutée par le Directeur général de l'association des colons "Elad", l'extrémiste David Perry, lors d'affrontements entre les habitants de Selwan et les forces sionistes et des colons extrémistes

Star of David

Examen des grandes écoles : L'Elysée demande une dérogation pour les étudiants juifs pratiquants

Image
© Inconnu
Exceptionnellement, sur demande de l'Élysée, certains étudiants juifs pratiquants pourront passer durant la seconde quinzaine du mois d'avril, les concours d'entrée à plusieurs grandes écoles en pleine nuit

Che Guevara

Les BRICs s'opposent aux frappes en Lybie

Cher Monsieur,

vous n'êtes pas hébergeur mais éditeur, votre site est éditorialisé, je
vous invite donc à faire vous-même une recherche sur vos propres pages.

la publication sans accord ni autorisation d'articles de notre fond
constitue un acte de contrefaçon. Ces activités peuvent faire l'objet de
poursuites pénales sanctionnées par deux ans d'emprisonnement et 150 000
Euros d'amende.

Par ailleurs, l'usage non autorisé de notre marque constitue de la même
manière une contrefaçon de nos droits de propriété intellectuelle.
La publication de nos articles ne vous étant pas autorisée, nous vous
demandons expressément de cesser immédiatement toute utilisation de nos
contenus, et d'enlever toute référence à nos marques sur tous les
documents émanant de vos services.

Il nous semble toutefois préférable, avant d'entamer de quelconques
poursuites judiciaires, que nous tentions de trouver ensemble les base
d'un accord économiquement viable pour les deux parties, dans le strict
cadre des dispositions légales en vigueur et comprenant l'antériorité.
Vous voudrez bien vous mettre en rapport avec moi sans délai afin de
discuter des termes d'un tel accord.

A défaut de réaction de votre part dans un délai de une (1) semaine à
compter de la réception de la présente, nous reprendrons notre entière
liberté d'action de manière à faire cesser cette violation de nos droits
de propriété intellectuelle.

En tant que de besoin, nous vous précisons que la présente vaut mise en
demeure au sens notamment des dispositions de l'article 1153 du Code
civil, et fait donc courir les intérêts légaux sur les sommes que nous
serions amenés à vous réclamer à titre de réparation du préjudice que
nous subissons.

Je vous prie d'agréer, chère Monsieur, l'expression de mes salutations
distinguées.

USA

Pétrole libyen : Les US veulent le récupérer de la Chine

Traduit par Planète non Violence

Image
Le dirigeant libyen Muammar Kadhafi a commis deux erreurs : il a bloqué le commandement US en Afrique en refusant de s'y joindre et au lieu de cela a laissé la Chine pénétrer en Lybie via des investissements massifs. Une interview par Press TV du Samedi 16 Avril 2011 du Dr Paul Craig Roberts ancien assistant auprès du Secrétaire au Trésor, Panama City.

Press TV a interviewé de Panama City le Dr Paul Craig Roberts ancien assistant auprès du Secrétaire au Trésor. Celui-ci donne son point de vue sur la révolution en Libye et la raison pour laquelle le président Barack Obama a besoin de renverser Kadhafi alors qu'aucun autre président US ne l'avait fait.

Press TV : La Russie a critiqué l'OTAN pour aller bien au-delà de son mandat de l'ONU. D'autres informations mentionnent un article écrit par Obama Cameron et Sarkozy qui ont dit que «laisser Kadhafi au pouvoir serait une trahison inconcevable du peuple libyen»

Nous savons que le mandat n'appelle pas au changement de régime ; l'administration Obama n'a pas cessé de dire qu'ils ne sont pas impliqués pour changer le régime ; mais les choses semblent quelque peu différentes actuellement n'est ce pas ?

Roberts : Oui elles le sont. D'abord notez que les manifestations en Libye sont différentes de celles en Egypte au Yémen ou au Bahreïn ou en Tunisie et la différence c'est que c'est une rébellion armée.

Il y a d'autres différences : une autre c'est que ces manifestations ont leur origine à l'Est de la Libye là où se trouve le pétrole - et non pas dans la capitale. Et nous avons entendu dés le début des informations crédibles comme quoi la CIA était impliquée dans les manifestations et qu'il y avait eu un grand nombre d'articles de presse mentionnant que la CIA avait renvoyé en Libye son agent libyen pour diriger la rébellion libyenne.

Arrow Up

Banque mondiale: Les prix des aliments sont entrés dans la « zone de danger »

Les prix des aliments sont entrés dans la « zone de danger », menaçant de condamner une génération à l'extrême pauvreté et à la malnutrition, a averti la Banque mondiale.

Robert Zoellick, président de la Banque mondiale, a dit que les prix des denrées alimentaires sont à un « point de basculement », après avoir augmenté de 36pc l'année dernière à des niveaux proches de leur pic de 2008. La hausse du coût des aliments a été beaucoup plus dramatique dans les pays à faible revenu, poussant 44m personnes dans la pauvreté depuis Juin de l'année dernière.