Bienvenue à Sott.net
dim., 20 juin 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Feu dans le Ciel
Carte

Meteor

Un mystérieux « boom » fait trembler les fenêtres et surprend la faune des Midlands en Irlande

Meteor
Une femme de Westmeath essaie de trouver la source d'un son mystérieux dans le ciel pendant le week-end.

Anna Duffy de Moate a entendu un énorme boum samedi, qui, dit-elle, a fait trembler les fenêtres et effrayé la faune. D'autres personnes de la région ont également déclaré avoir entendu le bruit, mais il est apparu plus tard que des gens aussi loin que Galway ont remarqué cette perturbation.

Selon Mme Duffy, les médias sociaux font maintenant de nombreuses spéculations sur ce qui a pu produire ce bruit inhabituel, certains suggérant qu'il pourrait s'agir d'un météore.

Megaphone

D'étranges sons de « trompette » perturbent la nuit de Buenos Aires en Argentine

Strange sounds (stock)
La nuit dernière, les réseaux sociaux ont été pris d'assaut après que des centaines d'habitants aient affirmé avoir entendu des sons étranges "comme des sirènes" ou des "trompettes" dans le ciel des villes de la banlieue ouest. Quel est le rapport entre ce buzz et la quarantaine du coronavirus ?

Depuis plusieurs nuits maintenant, les citoyens prétendent entendre différents sons quasi-apocalyptiques dans le ciel de différentes villes du monde. L'Argentine n'est pas étrangère à ce phénomène qui se produit principalement dans les pays qui subissent des confinements en plein cœur de la pandémie de coronavirus.

Les explications ne sont pas très fiables. De supposés "sky-bikes", une sorte de collision de masses d'air chaud et froid, aux fréquences radio qui se propagent dans l'éther.

Commentaire: Il s'agit, selon toute vraisemblance, de l'atmosphère qui sert de transducteur à un flux de particules qui la traverse.


Gem

Des sprites enregistrés à Séville, en Espagne

Sprites over Seville, Spain
© YouTube/Jm Madiedo (screen capture)
Sprites au-dessus de Séville, Espagne
Cette vidéo montre deux lutins enregistrés par plusieurs caméras de Séville (Espagne) lors d'une tempête qui a eu lieu le 14 avril 2020. Les sprites sont des décharges électriques qui se produisent au-dessus des nuages d'orage, généralement à des hauteurs comprises entre 50 et 90 km. Les images ont été enregistrées au moyen de caméras à haute sensibilité fonctionnant dans le cadre du projet SMART (Institut d'Astrophysique d'Andalousie, IAA-CSIC).

Commentaire: Avec la multiplication des observations de lutins rouges ces dernières années (qui sont encore considérés comme "rares" par certains), il semble que les indices sur la nature électrique de notre climat soient de plus en plus évidents.


Fireball 5

Une bolide ? Un mystérieux objet en feu laisse une traînée de fumée pendant 20 minutes au-dessus du Cambridgeshire au Royaume-Uni

The mysterious plume was there for several minutes after an object was seen spiralling towards earth
© BPM
Le mystérieux panache était là pendant plusieurs minutes après qu'un objet ait été vu se diriger en spirale vers la terre
Les habitants du Cambridgeshire se sont grattés la tête face à un mystérieux panache de fumée apparu au-dessus du comté.

Un grand objet enflammé a été repéré formant une spirale dans le ciel vers 20 heures par Gerry Underwood, 55 ans.

Il était assis devant son bateau de canal à Stretham, en train de faire un petit feu, lorsqu'il a repéré la traînée. Il a dit : "Cela ressemblait à une piste chimique très épaisse pour commencer. Elle ressemblait à un nuage court et maigre. Ça n'allait pas du tout vite. Je suis presque sûr que ce n'était pas une météorite, parce que c'est parti en quelques secondes.

Nous avons vu des centaines d'étoiles filantes, mais ce n'était certainement pas ça non plus. Cela descendait très lentement et en spirale. Ça a commencé à briller en orange, comme vous pouvez le voir sur les photos.


Commentaire : L'interaction électrique des bolides avec les différentes couches de charge de l'atmosphère peut donner l'impression qu'elles se déplacent "lentement et en spirale". En septembre 2019, un bolide brillant et lent a été filmé au-dessus de la Manche.


Fireball 4

Une boule de feu embrase Brunei dans le ciel de Bornéo

Fireball over Borneo
© MOHAMMAD NAZHIF BIN HAJI ABDUL KHALID
Météorite de passage photographiée par un habitant de Kampong Lambak.
Dimanche dernier, une grosse météorite verte a traversé le ciel du Brunei Darussalam. De nombreux observateurs enthousiastes se sont rendus sur les médias sociaux pour discuter de ce phénomène naturel.

La météorite a été photographiée à 19h27 par Mohammad Nazhif bin Haji Abdul Khalid, qui prenait des photos de la planète Vénus dans le ciel clair de sa maison à Kampong Lambak.

Il se souvient : "Au début, je pensais qu'il s'agissait d'un feu d'artifice, mais il n'y avait pas de bruit d'explosion".

La photo de l'événement téléchargée sur sa page Instagram a attiré l'attention de la Société d'astronomie du Brunei Darussalam (PABD), qui a reçu des témoignages de témoins oculaires concernant une boule de lumière vive dans la soirée du 12 avril.

Fireball

Une météore brillant explose au-dessus du Pérou

Meteor fireball over Peru
© Eduardo Aguirre Masson
Une caméra de sécurité a pu capturer une boule de feu brillante alors qu'elle illuminait ses alentours au-dessus d'une ville du Pérou. Selon les témoignages, le météore qui a frappé la Terre et a créé la boule de feu était plus brillant que Vénus.

La dernière boule de feu au Pérou a été signalée par l'Organisation météorologique internationale (OMI). Selon les rapports recueillis par l'organisation, au moins deux personnes dans le pays ont été témoins de cette boule de feu.

Selon les rapports des témoins oculaires, la boule de feu est apparue le 16 avril à 1 heure TU, ou le 15 avril à 21 heures EDT. D'après leurs observations, la magnitude de la boule de feu allait de -13 à -19, ce qui signifie que le météore a produit une illumination très forte capable d'éclairer son environnement. Elle était également beaucoup plus brillante que la planète Vénus, vue de la Terre, qui a une magnitude d'environ -5.

Fireball 4

Une boule de feu traverse l'Arkansas, la Louisiane et le Texas

Fireball - stock image

Boule de feu - stock image
De nombreux habitants du sud de l'Arkansas ont vu une boule de feu dans le ciel du sud mercredi soir.

Selon des rapports locaux et des rapports publiés sur le site web de l'American Meteor Society, l'événement a eu lieu vers 20h15 et a été vu par des gens de l'Arkansas, de la Louisiane et du Texas.

Les observateurs ont déclaré que la boule de feu semblait se déplacer d'est en ouest et avait une trainée de couleur verte.

Fireball

Une boule de feu de jour observée au-dessus de l'Europe centrale par des centaines de personnes

Meteor fireball over Central Europe
© American Meteor Society (screen capture)
L'American Meteor Society (AMS) a reçu 350 rapports (1591-2020) concernant une boule de feu de météores vue au-dessus de l'Europe centrale (Ajdovščina, Škofja Loka, Šmarje pri Jelšah, Žalec, Baden-Württemberg, Bavière, Bayern, Celje, Cerknica, Domžale, Dravograd, Friuli-Venezia Giulia, Grosuplje, Idrija, Jesenice, Kamnik, Kärnten, Koper, Kranj, Lenart, Litija, Ljubljana, Ljutomer, Logatec, Mozirje et Nova Gor).

Rapports du lundi 6 avril 2020 vers 13 heures : 33 UT.

Il y a seulement deux jours, 449 personnes ont rapporté qu'une boule de feu brillante s'était abattue sur les Pays-Bas.

Fireball 4

Des centaines de personnes rapportent qu'un météore brillant s'est enflammée au-dessus des Pays-Bas

AMS observers map of event 1587-2020
© American Meteor Society (screen capture)
Le groupe de travail sur les météorites a reçu plus d'une centaine de rapports de personnes aux Pays-Bas qui avaient vu une boule de feu brillante le 4 avril vers 23h45.

Selon RTL Nieuws, un certain nombre de personnes sur Twitter ont vu une couleur verte. "Cela ressemblait à une fusée verte. Je n'avais jamais vu une boule de feu aussi brillante auparavant", a écrit quelqu'un.

Comet

Univers électrique - Trois nouvelles comètes à l'approche classées initialement comme géocroiseurs

Après la comète Atlas qui fait déjà parler d'elle dans les médias, trois autres comètes ont été récemment découvertes, bien qu'elles aient d'abord été classées avec les géocroiseurs.
« Les philosophes de l'Antiquité croyaient de façon presque universelle qu'une comète approchant le Soleil déclenchait la peste sur Terre, par l'exaltation de son feu volcanique et la perturbation de son atmosphère. »

~ T. Forster, Illustrations of the atmospherical origin of epidemic disorders of health [« Illustrations de l'origine atmosphérique des troubles épidémiques de la santé », ouvrage non traduit en français - NdT], 1829

L'effervescence volcanique et sismique associée au cycle cométaire de 3 600 ans
Comète Système solaire
© Mark Garlick/Science photo Libra/MGA/Science Photo Library
P/2020 F1 (Leonard) est une comète à courte période du système solaire et a été signalée comme cométaire le 16 mars 2020 par Gregory J. Leonard pour le compte du Mt. Lemmon Survey, après avoir initialement été enregistrée comme géocroiseur sur les pages NEOCP (Page de confirmation des objets géocroiseurs), avant de l'être sur celles de PCCP (Page de confirmation possible de comète) du Minor Planet Center. Ses éléments orbitaux elliptiques indiquent un passage au périhélie le 29 août 2019 à une distance d'environ 3,9 UA du Soleil, et une période d'environ 17,8 ans pour cette comète de la famille de Jupiter.

C/2019 S4 (Lemmon) est initialement un objet découvert sur les images obtenues le 17 septembre 2019 avec le télescope du Mt. Lemmon Survey. Elle avait à l'origine reçu la désignation de A/2019 S4 (Lemmon), car bien que se trouvant sur une orbite ayant des caractéristiques typiques de celles des comètes, aucun activité cométaire n'avait été détectée, et C/2019 S4 (Lemmon) avait été placée parmi les planètes mineures. Cet objet a par la suite montré des caractéristiques cométaires et sa désignation en tant que comète a officiellement été modifiée le 28 mars 2020. Ses éléments orbitaux elliptiques indiquent un passage au périhélie le 7 avril 2020 à une distance d'environ 3,4 UA du Soleil pour cette comète à très longue période. Sa magnitude absolue est de 14,5, ce qui correspondrait probablement à un diamètre compris entre 2,4 et 7,5 kilomètres.

C/2020 F3 (NEOWISE) est une comète rétrograde à longue période qui a d'abord été découverte le 27 mars 2020 et placé sur les pages NEOCP (Page de confirmation des objets géocroiseurs), avant de clairement montrer le 31 mars dernier des signes d'activité cométaire, ce que de nombreux autres observateurs ont confirmé par la suite. Ses éléments orbitaux elliptiques indiquent un passage au périhélie le 03 juillet 2020 à une distance d'environ 0,29 UA du Soleil.

Commentaire: Quelques articles pour aller plus loin : Les mystères de la nature électrique de notre Système solaire et de ses conséquences en partie révélés avec ces quelques ouvrages en français :
  • Hiver cosmique, Dr Victor Clube et Dr Bill Napier
  • Les changements terrestres et la connexion anthropocosmique, Pierre Lescaudron
  • Mondes en collision, Dr Immanuel Velikovsky
  • Les comètes et les cornes de Moïse, Laura Knight-Jacdzyk
  • Les grands bouleversements terrestres, Dr Immanuel Velikovsky
Et en anglais :
  • Cosmic Serpent, Victor Clube and Bill Napier
  • From Exodus to Arthur, Michael Baillie
  • New Light on the Black Death, Michael Baillie
  • Where Troy Once Stood, Iman Wilkens
  • The Cycle of Cosmic Catastrophes, Richard Firestone, Allen West and Simon Warwick-Smith