Bienvenue à Sott.net
sam., 23 sept. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Feu dans le Ciel
Carte

Meteor

Un météore traverse le ciel du sud du Québec



Image du météore captée par une caméra de l'ASTROLab du Mont-Mégantic. Photo : Parc national du Mont-Mégantic
Une boule blanche qui a traversé le ciel du Québec vers 21 h 40 mercredi a suscité bien des questionnements sur les réseaux sociaux. Il s'agirait d'un météore, selon les premières constatations.

« Avec toutes les informations que nous avons présentement, c'était un super gros météore. Parfois, on appelle ça un bolide. Un bolide, c'est une super grosse étoile filante. C'est loin d'être sûr que c'est un météorite parce qu'un météorite, c'est une étoile filante qui va réussir à se rendre au sol. C'est loin d'être ça pour l'instant », explique le coordonnateur scientifique de l'ASTROLab du Mont-Mégantic, Sébastien Giguère.

Pour l'instant, rien n'indique que l'étoile filante s'est posée au sol. « Quand on a la chance de voir une super étoile filante comme ça, la plupart des gens ont l'impression que ça tombe au sol, au bout de notre champ, de notre terrain. Mais il y a des témoignages jusqu'aux États-Unis, jusqu'au nord, jusqu'au Saguenay. On a cette illusion, mais ça se passe à une centaine de kilomètres au-dessus de nos têtes. Quand ça s'en va à l'horizon, on a l'impression que ça tombe au bout du terrain, mais non! »

Ce phénomène, causé par l'entrée atmosphérique d'un gros caillou, a été observé de Saguenay jusqu'à Montréal, ainsi qu'en Ontario, dans le Maine, au Nouveau-Brunswick, dans l'état de New York et au Massachusetts.

Fireball 2

Une boule de feu traverse le ciel de l'Oregon


Vendredi 2 septembre, une boule de feu a été repérée dans le ciel en Oregon, au Nord-Ouest des États-Unis. Regardez le ciel de gauche à droite sur cette vidéo, c'est épatant.

Pour le moment, le mystère perdure quant à l'origine de ce phénomène. Il est « difficile de dire si c'est un débris d'engin spatial ou non », dit Jim Todd, directeur de l'espace sciences de l'enseignement au Musée de l'Oregon de la science et de l'industrie. Ce que nous savons cependant, c'est que c'était très impressionnant. « Je n'ai jamais rien vu de pareil. C'était une boule de feu ! », rapporte un témoin au quotidien local KWG. « C'était incroyable », conclu un autre

Fireball

Un bolide observé dans le Pas-de-Calais

Elle a été aperçue par plusieurs témoins, notamment à Sainte-Marie-Kerque, dans la soirée du 9 septembre (notre édition du 10 septembre). Météorite, comète, étoile filante, voire ovni ou avion de chasse, toutes les interprétations -et les confusions- étaient possibles...

Fausse météorite et vrai bolide

D'abord avancée, l'hypothèse de la météorite a été balayée par Cédric Giraud, président du Club Astronomique du Littoral, qui avait expliqué dans nos colonnes « ne rien confirmer du tout », ajoutant que leurs appareils n'avaient « rien remarqué. » Ce qui n'a pas empêché plusieurs personnes de nous contacter pour témoigner de leurs observations ce soir-là. Comme cet habitant de Nielles-lès-Calais, qui raconte : « On était dans le jardin avec un copain et ma femme, entre 21 h 30 et 23 h. Elle m'a dit : C'est quoi, ça ?, et le temps de lever la tête, je l'ai aperçue. D'habitude, les étoiles filantes ça dure une fraction de seconde, là c'était un peu plus long, j'ai eu le temps de voir ce qu'elle me montrait : une comète plus intense, avec une traînée étincelante et un genre d'étincelles, comme celles que laissent les bougies spéciales d'anniversaire. Elle est passée d'ouest en est, en paraissant un peu plus proche du sol que ce qu'on observe d'habitude. J'avais juste envie de dire que c'était un peu plus qu'une étoile filante... pour nos yeux d'amateurs, bien sûr ! », précise-t-il en s'excusant presque.

Fireball

Une météorite explose dans le ciel de Chypre

Un corps céleste, sans doute une météorite, a survolé dans la nuit de jeudi à vendredi Chypre avant d'exploser au-dessus de l'île.

Le corps céleste d'un poids d'à peine quelques kilogrammes s'est désintégré dans le ciel de l'île peu avant l'aube, rapporte l'agence Reuters, se référant à Ioannis Fakas, représentant d'honneur de l'Association astronomique de Chypre.

"Il est peu probable qu'il pèse plus de quelques kilogrammes", a-t-il dit, soulignant que le bruit produit par l'explosion était audible. Selon les données préliminaires, l'angle de chute du corps céleste était de 45 degrés.

Vendredi matin, les habitants de plusieurs villages du massif du Troodos (centre) ont visualisé un objet étrange dans le ciel. Un bruit assourdissant a suivi, et des secousses terrestres ont été ressenties à "des miles alentour", précise de son côté Cyprus Mail.

Fireball

Un astéroïde de 10 mètres de diamètre a frôlé la Terre mercredi soir

Un astéroïde va passer mercredi à 38'000 kilomètres de la Terre, soit environ un dixième de la distance Terre-Lune. Une collision a pu être exclue, selon des calculs de plusieurs observatoires internationaux.

L'astéroïde 2016 RB1, d'un diamètre de 10 mètres, a été repéré lundi par un télescope robotisé américain, a indiqué mercredi l'observatoire de Winterthour. Son chef Markus Griesser a également observé, photographié et mesuré le corps céleste.

Fireball

L'astéroïde 2016 QA2 vient de frôler la Terre, et on ne l'avait même pas repéré

De nombreux corps flottent dans l'espace, et la Terre est loin d'être la seule. Des millions de planètes et d'étoiles sont dans le même cas, tout comme des astéroïdes, dont certains passent parfois non loin de notre planète. C'est le cas de l'astéroïde 2016 QA2 le week-end dernier !

La NASA avait mis en place un observatoire dédié aux astéroïdes dans les années 90′, dont la plupart ne constituent néanmoins aucun risque direct. Il s'agit tout de même de surveiller les plus massifs des astéroïdes, que l'on considère d'ailleurs comme des planètes mineures. Ainsi, la NASA repère ce type de corps dépassant un kilomètre de diamètre et chaque année, ce sont près de 1500 astéroïdes massifs qui sont dénombrés.

Ces énormes rochers sont surveillés car en cas de collision avec notre planète, notre civilisation, ainsi qu'une grande partie de la vie seraient décimées. La NASA a récemment annoncé la création du Bureau de Coordination pour la Défense Planétaire, un organisme qui sera chargé de ce « type d'affaire » où la Terre se retrouverait en péril à cause de corps venant de l'espace. Certains états ont également des programmes similaires, mais il semble que les dispositions prises n'ont pas été assez efficaces dans ce cas précis.

Fireball

« Boule de feu » dans le ciel : une météorite est-elle tombée entre Meuse et Ardennes ?

Aux alentours de 22 h, vendredi 12 août en soirée, une dame roulait en voiture entre Mouzon (08) et Moulins-Saint-Hubert (55).

« Ça a été très rapide », explique la conductrice de la voiture. « Venue de l'arrière, j'ai vu une sorte de boule lumineuse jaune qui faisait une courbe dans le ciel se dirigeant vers les éoliennes de Vaux-lès-Mouzon (08). Derrière la « boule », il y avait un peu comme une chevelure d'étincelles. J'ai tout de suite pensé à une météorite qui tombait ».

L'observatoire des Côtes de Meuse à Viéville-sous-les-Côtes (55) possède l'un des plus grands télescopes européens ouvert au public. « Nous sommes un peu loin. Je n'ai pas connaissance de cette observation », confie Marc Kaschinski de l'observatoire. Mais, « la description correspond plus à une météorite qu'à une étoile filante qui a une trajectoire plus longue. Cela pourrait être aussi un débris de satellite, mais je penche quand même pour une météorite ».

Fireball 2

En vidéo, le plongeon d'une comète brillante dans le Soleil

Une fois encore, Soho a été témoin d'une comète rasant la surface du Soleil. En vingt ans, l'observatoire spatial en a vu des milliers mais celle-ci est l'une des plus brillantes. L'astre chevelu semble ne pas avoir survécu à cette visite trop rapprochée et le coronographe a pu filmer son dernier plongeon à deux millions de kilomètres à l'heure. Un joli cadeau pour ce soir de Nuit des étoiles...


En vidéo, le plongeon final de la comète vu dans le champ du coronographe Lasco C2. Le cercle blanc indique la véritable taille du Soleil. Esa, Nasa, Soho, Joy Ng


Le 2 décembre 2015, Soho (Solar and Heliospheric Observatory) fêtait le 20e anniversaire de son lancement. Voilà deux décennies que le vénérable satellite observe sans relâche notre étoile dans plusieurs longueurs d'onde. Depuis sa position, entre la Terre et le Soleil, à 1,5 million de kilomètres (au point de Lagrange L1), il a ainsi pu être témoin de quasiment deux cycles d'activité et aussi du passage d'innombrables comètes.

En 2011, elles étaient plus de 2.000 repérées lors de leur incursion dans le champ des coronographes de Soho (Lasco C2 et Lasco C3), faisant pour certaines du rase-motte — en anglais, sungrazing comets —, et il y a un an, en septembre 2015, 3.000 étaient recensées ! Les chercheurs de la mission sont très reconnaissants envers les « scientifiques citoyens » qui consultent jour après jour les images du satellite car c'est à eux qu'ils doivent la découverte d'environ 95 % de ces astres glacés (à voir en vidéo, une animation montrant leurs orbites et leurs familles respectives).

Fireball 5

Thaïlande : une météorite traverse le toit de leur maison

Un couple a eu l'étrange surprise de voir, ce qui semble être une météorite, traverser le toit de leur maison.

Un mystérieux morceau de roche de cinq centimètres de diamètre et qui pourrait bien être une météorite, a traversé le toit de la maison d'un couple dans la région de Phitsanulok mardi matin. Les occupants de la maison mais aussi plusieurs autres témoins dont certains situés à Nakhon Thai et Chat Trakan, des villes situées, à une centaine de kilomètres de Phitsanulok, affirment avoir entendu un bruit similaire à une détonation de fusil, selon le Bangkok Post.

Des scientifiques du département de physique de l'université de Naresuan ont réalisé des examens sur des échantillons de roche. Selon le responsable du département, Sarawut Tuantam, il pourrait en effet s'agir d'une météorite.


Fireball

Un météore dans le ciel d'Amiens

Des particuliers ont observé, lundi 25 juillet en soirée, d'étranges lumières dans le ciel d'Amiens. Photo à l'appui, un astronome évoque une simple météorite.

Les envahisseurs n'ont apparemment pas survolé le ciel d'Amiens lundi soir, contrairement à ce que pouvait penser un habitant du quartier Saint-Acheul, qui a immortalisé la scène avec son téléphone portable, juste au-dessus du lycée Robert de Luzarches.

Un astronome amateur de l'Oise s'est penché sur la photo représentant un halo de lumière dans le ciel, parue dans notre édition de ce mercredi. Et pour lui, pas question de croire en la quelconque présence d'un OVNI. « Il existe de nombreux phénomènes lumineux et autres aberrations visuelles dans le ciel », rapporte-t-il. Et lorsque l'on n'a aucune notion d'astronomie, « il faut éviter de créer du sensationnel avec les OVNIS ».