Bienvenue à Sott.net
mer., 23 sept. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Magic Wand

Spiruline et cancer

Image
© Inconnu
Le cancer est plus vieux que l'humanité. On sait qu'il sévissait déjà chez les sauriens du Jurassique: des tumeurs cancéreuses parfaitement préservées ont été retrouvées dans des ossements de dinosaures datant de 150 millions d'années. Mais c'est Hippocrate qui lui donne son nom - karkinoma du grec Karkinos qui signifie crabe - et explique que cette maladie s'étend et s'accroche aux tissus adjacents " comme les pinces d'un crabe ".

Cookie

Le nombre de diabétiques explose en France

Un livre blanc consacré à la maladie est présentée ce jeudi...

«L'épidémie silencieuse du XXIe siècle.» L'expression choisie par Serge Halimi, coauteur du Livre blanc du diabète présenté ce jeudi, n'aurait pu être mieux choisie. La France, qui en une décennie a vu son taux de prévalence quasiment doubler, compte 3,5 millions de malades. Un chiffre que l'on ne pensait atteindre qu'en 2016. En un quart de siècle, la maladie a progressivement franchi les frontières des pays riches pour atteindre tous les pays du monde: Moyen-Orient, Maghreb et même Afrique noire. A eux seuls, des pays comme la Chine ou l'Inde comptabilisent chacun 60 à 70 millions de diabétiques.

Vader

Directive européenne: interdire la médecine naturelle et les plantes bienfaitrices

Extrait de la revue de presse du 16 au 19 mars 2011
Médicaments
© Inconnu

C'était dans les tuyaux depuis deux ans, cette fois ca y est, une directive européenne va très sérieusement réguler les plantes et autres herbes millénaires qui ont servi à tous nos ancêtres, et cela juste pour le bénéfice de quelques conglomérats pharmaceutiques. Ben oui, les bonnes recettes de grand-mère qui fonctionnent depuis des millénaires, et pour pas cher, doivent disparaître afin de forcer les gens à se soigner uniquement avec des pilules fabriquées par les labos... Le vote est prévu pour le 30 avril prochain, "interdisant un grand nombre de plantes utilisées en médecine naturelle".

Cliquez ici pour signer la pétition et ici pour en savoir plus.

Nuke

L'iode, les tocotrienols, les baies et l'acide lipoïque protègent des irradiations

Image
© Inconnu
La myrtille, une baie riche en polyphénols
Traduction : 932533 pour Sott

Le déroulement des événements du réacteur nucléaire endommagé au Japon, augmente l'inquiétude aux États-Unis. Un scénario catastrophe de fusion nucléaire suivi par un important nuage de particules radioactives suivant le Jet Stream vers les États-Unis.

Les vents dominants du Jet Stream impacteraient les USA de Los Angeles jusqu'en Alaska en incluant Hawaï. La pollution radioactive atteindraient les USA en 36 heures. Il suivrait ensuite le même trajet typique du Jet Stream que vous voyez tous les jours à la météo. Bien que nous espérons tous, que ce n'est pas le cas, et que plusieurs experts débattent de l'éventuelle solution sanitaire à adopter au cas où, il n'est jamais inutile de comprendre le sujet.

Chalkboard

Le lait maternel contribue à la réussite scolaire

Image
Les enfants qui ont été allaités au moins quatre semaines ont de meilleures chances d'être bons à l'école, selon une étude de l'Université d'Oxford.

Plus de 12 000 enfants de 5, 7, 11, et 14 ans ont participé à cette étude. Les chercheurs ont pris en compte leurs résultats scolaires en lecture, en écriture et en mathématiques et ont découvert qu'il y avait une différence significative entre ceux qui avaient été allaités et ceux qui ne l'avaient pas été.

Heart - Black

Il y a trop de polluants dans le sang des Français

Image

Plusieurs rivières françaises, comme le Rhône, sont touchés par la pollution aux PCB, qui atteint aussi des zones côtières CHAMUSSY/SIPA
Une étude de l'Institut national de veille sanitaire révèle des doses élevées de pesticides et de PCB dans les organismes des Français...

Une étude qui a de quoi plomber l'ambiance: selon l'Institut national de veille sanitaire (INVS), les Français ont quatre fois plus de PCB et trois fois plus de pesticides dans le sang que les Américains.

Parmi ces substances, le paradichlorobenzène, présent dans les antimites ou les désodorisants pour toilettes, et les pyréthrinoïdes, classés probablement cancérigènes aux Etats-Unis, ont été retrouvés à des taux élevés dans l'organisme des Français: l'exposition au paradichlorobenzène est dix fois plus importante en France qu'en Allemagne et 80% des échantillons étudiés présentaient des résidus de pyréthrinoïdes. «Ils sont largement utilisés dans l'agriculture, l'horticulture, les antipuces pour les animaux domestiques et les insecticides d'intérieur, explique Nadine Fréry, épidémiologiste à l'INVS. A forte dose, les pyréthrinoïdes jouent sur le système nerveux et entraînent des nausées, des vertiges ou des contractions musculaires.»

Beaker

Une nouvelle avancée dans le traitement des maladies neurodégénératives

Les maladies neurodégénératives telles que les maladies d'Alzheimer et de Parkinson sont en partie liées à l'inflammation du cerveau. Des chercheurs de l'Institut Karolinska à Stockholm et de l'Université de Lund en Suède, en collaboration avec des scientifiques de l'Université de Séville en Espagne, ont réussi à montrer qu'une famille d'enzymes bien connue peut prévenir cette inflammation du cerveau et pourrait donc constituer une cible potentielle pour le traitement de ce genre de maladie. Les résultats de cette étude sont publiés dans la revue Nature.

Les chercheurs suggèrent que les microglies, qui sont des cellules immunitaires retrouvées dans le système nerveux, jouent un rôle majeur dans les maladies neurodégénératives. Une activation excessive de ces cellules dans le cerveau peut causer une inflammation résultant en la destruction des neurones. D'après les chercheurs, le blocage de ces enzymes, appelées caspases, diminuerait l'activation des microglies et donc l'inflammation du cerveau.

Health

Le curcuma pourrait donner un coup de pouce à votre cerveau

Image
Non seulement le curcuma aromatise vos plats, mais il pourrait également donner un coup de pouce à votre cerveau. Des chercheurs découvrent que cette épice largement utilisée pourrait contenir des composés qui pourraient prévenir les maladies neurologiques.

De nombreux médicaments proviennent de la nature. L'aspirine et la quinine ont été extraites de l'écorce des arbres, tandis que la digitaline, un médicament puissant pour le coeur, provient d'une fleur. Le chercheur Dave Schubert de l'Institut Salk à San Diego a étudié le curcuma, une épice qui est couramment utilisée, en particulier dans le sud de l'Asie.

« Si vous regardez l'épidémiologie de la maladie d'Alzheimer en Inde, et la comparez à d'autres pays, l'Inde a un taux d'incidence beaucoup moins élevé pour cette maladie », explique Monsieur Schubert. Avec d'autres chercheurs, il pense que l'une des raisons du faible niveau de lésion cérébrale en Inde, repose sur le fait que, pendant toute une vie, la consommation du curcuma pourrait effectivement avoir un effet protecteur sur le cerveau et le système nerveux.

Bulb

La lumière contre la peur

Les scientifiques ont peut-être identifié un mécanisme qui pourrait aider les personnes à ne plus avoir peur. Une personne sur 4 connaît des périodes importantes d'anxiété à un moment de leur vie. Cela peut être suffisamment intense pour que l'on classe cela en problème psychiatrique. Cette trop grande peur peut vraiment affecter la qualité de vie ; certains vont connaître des attaques de panique, d'autres des symptômes curieux comme de la transpiration en excès, des palpitations cardiaques ou des maux de ventre.

Des chercheurs de l'université de Stanford en Californie ont eu l'idée de stimuler une partie du circuit neuronal au sein de la matière grise afin d'aider à gérer les peurs ; l'étude a été réalisée avec des souris. Ils ont travaillé dans le cadre de l'optogénétique qui cherche à rendre les cellules nerveuses excitables par certaines longueurs d'onde de lumière.

Family

Les pesticides dangereux pour les femmes enceintes

En Bretagne, certaines femmes enceintes seraient contaminées par les pesticides d'après une nouvelle étude de l'Inserm Rennes et du laboratoire Idhesa Bretagne Océane. Les fœtus pourraient ne pas se développer normalement du fait d'un herbicide notamment.

Les pesticides sont une nouvelle fois montrés du doigt par l'Inserm de Rennes (Institut national de la santé et de la recherche médicale) et le laboratoire Idhesa Bretagne Océane, qui révèlent les résultats d'une étude sur l'impact de ces produits sur les femmes enceintes. Ainsi, le fœtus des femmes enceintes exposées à l'atrazine pourraient ne pas se développer normalement du fait de ce produit. Il s'agit d'un herbicide interdit en France depuis 2003 alors qu'il est notamment utilisé pour lutter contre les mauvaises herbes dans les champs de maïs.