Boules de feu
S


Fireball 3

Important météore au Nouveau-Mexique

Le 4 décembre 2013, un météore, aussi brillant que la pleine Lune, a été observé du Colorado au Nouveau-Mexique


Fireball 4

Californie : vidéo d'un météore

Le 4 décembre 2013, un météore a été filmé en Californie.



Fireball 5

Texas : une boule de feu à Austin

Le 2 décembre 2013, une dashcam a capturé un météore à Austin au Texas (à 1:02 min). Le météore était de couleur verte et a illuminé le ciel assez brillamment.


Fireball 5

Deux météores en deux jours au Japon

Le 29 et 30 novembre 2013, deux météores ont été observés dans la préfecture d'Ossaka.


Météore du 29 septembre

Image
Le météore du 29 novembre.

Fireball 5

Avignon - Après une grosse déflagration, une météorite tombe dans leur jardin

Tout a commencé samedi 30 novembre en fin d'après-midi. Ce fut d'abord une grosse déflagration que ce couple de moriérois entendit puis, il vit comme un gros flash.

Le lendemain ils découvraient une grosse pierre grisâtre ressemblant à de la roche volcanique, d'une centaine de grammes et de 7 cm de diamètre.

Au parc d'astrologie du Cosmos aux Angles (Gard), on leur a indiqué qu'il s'agissait fort vraisemblablement d'une météorite provenant de la ceinture d'astéroides entre Mars et Jupiter. Une belle pièce que le couple compte faire authentifer par un directeur de recherches du CNRS.

Bizarro Earth

Meilleur du Web: Vidéo - Météorologies extrêmes, boules de feu et ovnis - Novembre 2013 - Deuxième partie

Cette série de vidéos inclut les étranges phénomènes de toutes sortes et d'incroyables événements naturels ou de beaux phénomènes pour l'année 2013 seulement.


Commentaire: Retrouvez la première partie de novembre 2013 ici : Vidéo - Météorologies extrêmes, boules de feu et ovnis - Novembre 2013 - Première partie


Fireball 5

Grande-Bretagne - De gros fragments d'une météorite tombent sur le toit d'une maison

Laurent Parkin de Jacksdale dans le Nottinghamshire raconte qu'il a été réveillé dans la nuit par une tuile tombant de son toit.


Dans la matinée, il a trouvé de gros morceaux de roche éparpillés autour de son jardin de devant. Il les a tous ramassés et les a amenés à l'Université de Nottingham où les experts lui ont dit que sa maison avait peut-être été touché par les vestiges d'une météorite riche en fer. Les pièces sont désormais envoyées à un musée de Londres pour vérification ultérieure.


Commentaire :
AMS Overhead Fireball reports US only up to Nov 30 2013
Diagramme montrant la dramatique augmentation des chutes de météores-fragments de comète observées aux États-Unis seulement pour la période allant de 2005 au 30 novembre 2013.

Mars

La météorite martienne NWA 7533 raconte la jeunesse de la Planète rouge

Une étude internationale de l'exceptionnelle météorite martienne NWA 7533 retrouvée en 2012 révèle les conditions qui devaient régner à la surface de la planète, 100 millions d'années seulement après sa formation. Un monde beaucoup plus hospitalier qu'aujourd'hui.

Surnommée Black Beauty (beauté noire), la météorite NWA 7034 trouvée en 2011 aurait la même origine que la météorite NWA 7533 découverte dans la même région.
© NasaSurnommée Black Beauty (beauté noire), la météorite NWA 7034 trouvée en 2011 aurait la même origine que la météorite NWA 7533 découverte dans la même région.
La météorite martienne a parlé. Une équipe internationale de scientifiques à laquelle est associé le Muséum national d'histoire naturelle a réussi à percer les secrets de NWA 7533. Du moins partiellement, car comme le raconte le professeur Munir Humayun (université d'État de Floride) qui a dirigé cette étude publiée dans le numéro du 20 novembre de la revue Nature, « c'est un peu comme ouvrir un coffre aux trésors; cela peut prendre un certain temps avant de trouver les plus beaux trésors, mais ils se cachent à profusion dans cette météorite ».

Trouvée en juin 2012 dans le désert du Sahara où elle s'est échouée, NWA 7533 (NWA pourNorthwest Africa) fut arrachée de la croûte de Mars par un violent impact. Pour l'heure, il est difficile pour les scientifiques de déterminer avec précision de quel cratère elle provient, mais la datation de la cristallisation des zircons qu'elle renferme révèle un âge de 4,4 milliards d'années. Cela traduit une solidification de la croûte martienne précoce, contemporaine à celle de la Terreet de la Lune, comme en témoignent les plus anciens échantillons de roches retrouvés sur notre planète ou rapportés de notre satellite naturel par les missions Apollo, dont les caractéristiques sont proches.

Fireball

Une météorite de Mercure trouvée au Maroc au muséum d'histoire naturelle de l'université de Yale

Le NWA 7325, une météorite découverte en 2012 dans le désert marocain est actuellement exposée au muséum d'histoire naturelle Peabody de l'université de Yale, informe Encmag. Selon les scientifiques, cette pierre datant de 4,56 milliards d'années, est considéré comme le plus grand morceau de la seule météorite connue de la planète Mercure.

Météorite Mercure
© Inconnu
La météorite a d'abord été vendue à Stefan Ralew, un collectionneur privé en Allemagne. C'est une roche spatiale verdâtre, une « rareté parmi des raretés », expliquent les scientifiques. Ces derniers indiquent qu'environ 70 météorites viennent de Mars et, jusqu'à présent, aucune ne vient des autres planètes du système solaire.

Le NWA 7325 est la première roche qui proviendrait de Mercure. « Si elle ne vient pas de Mercure, elle vient alors d'un endroit très intéressant », souligne Anthony J. Irving, un expert des météorites planétaires à l'université de Washington, lors d'une de ses visites au muséum Peabody.

Le muséum tiendra même une exposition intitulée, « De Mercure à la Terre ? Une Météorite comme aucune autre », entre le 22 novembre et le 2 septembre 2014. « C'est la grande attraction pour le Peabody », a commenté le directeur du musée Derek Briggs.

Fireball 2

Météorite de Tcheliabinsk : découverte d'eau extraterrestre

Les experts de l'Institut géologique de l'Académie des sciences de l'Oural ou découvert de la rouille à l'intérieur du fragment de la météorite de Tcheliabinsk, tombée le 15 février 2013. Cette découverte témoigne de la présente d'eau dans la météorite.

Météore Tcheliabinsk
© Ria Novosti
« Les échantillons ont été retrouvé quelque jours après la chute. La rouille est apparue à cause de la présence d'eau extraterrestre », selon les experts.
Cette découverte permet d'espérer que la vie extraterrestre existe.