Bienvenue à Sott.net
sam., 21 oct. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Science et Technologie
Carte


Eye 1

Les Home Mini de Google espionnaient leurs propriétaires au quotidien

Un bug est à l'origine d'un dysfonctionnement de toutes les enceintes Google. Durant quelques jours, les appareils intelligents ont enregistré l'intimité de leur propriétaire à leur insu. C'est un journaliste spécialisé tech qui a découvert que son Home Mini envoyait quotidiennement ses données à Google.


Commentaire : Un bug ? Vraiment ? Ce qui veut dire que tous les tests d'avant mise sur le marché de l'appareil n'auraient pas détecté ce dysfonctionnement. Hmm...


Le dernier né des produits connectés Google à connu un dysfonctionnement majeur. Durant quelques jours, les Home Mini ont enregistrés ses propriétaires à leur insu.

Des activations fantômes déclenchaient les Home Mini

Le journaliste du site Android Police, Artem Russakovskii, avait reçu à l'issue de sa présentation une nouvelle enceinte de Google Home Mini pour un test. Après plusieurs jours d'utilisation, ce dernier s'est rendu compte que son objet connecté enregistrait des conversations à son insu. Pire encore, tous ces enregistrements étaient envoyés chez Google sans le consentement du client.

Commentaire: Ces assistants personnels, même sans le "bug" dont il est question sont vraiment des espions parfaits au sein de la maison.


Network

Intel livre un processeur quantique de 17-qubit


Intel vient de livrer son premier processeur quantique à son partenaire QuTech qui va pouvoir y tester ses algorithmes quantiques.
Intel fait un grand pas dans l'informatique quantique. Le géant de Santa Clara vient de livrer son premier processeur quantique à QuTech. Partenaire du fondeur américain depuis 2015, QuTech est un centre néerlandais de recherches et développement en technologies quantiques fondé par l'université technologique de Delft (TU Delft) et l'Organisation néerlandaise de recherche appliquée (TNO).

« L'informatique quantique, en substance, est le nec plus ultra du calcul parallèle, avec la possibilité de s'attaquer aux problèmes que les ordinateurs conventionnels ne peuvent pas gérer, rappellent de concert les deux partenaires. Par exemple, les ordinateurs quantiques peuvent simuler la nature pour faire progresser la recherche en chimie, en science des matériaux et en modélisation moléculaire, par exemple en aidant à créer un nouveau catalyseur pour séquestrer le dioxyde de carbone, un supraconducteur à température ambiante ou pour découvrir de nouveaux médicaments. »


Commentaire : Mais aussi avancer sur dans des domaines moins avouables : armes nucléaire, décryptage, Big data, Intelligence artificielle...


Commentaire: On peut imaginer que les sociétés possédants ce type de processeur les utiliseront pour elles-mêmes, leurs donnant ainsi une avancée exponentielle sur la concurrence. Rappelons que IBM a aussi un processeur 17 qubit et Google est sur les rangs.


Seismograph

Des ondes gravitationnelles détectées en Europe pour la première fois

Pour la première fois, des ondes gravitationnelles ont été enregistrées par le détecteur européen Virgo, récemment remis en service, dans le cadre d'une observation conjointe avec deux instruments américains.

Les ondes résultent de légères perturbations de la trame de l'espace-temps sous l'effet du déplacement d'un objet massif, un peu comme un poids déforme un filet.

Ces nouvelles ondes, détectées le 14 août 2017 à 10 h 30 GMT, ont été produites par la fusion de deux trous noirs, à environ 1,8 milliard d'années-lumière de la Terre.

Une onde gravitationnelle est une infime ondulation de l'espace-temps qui se propage dans l'Univers à la vitesse de la lumière. Ces ondes ont été conceptualisées il y a cent ans par Albert Einstein, le célèbre physicien, dans la foulée de sa théorie de la relativité générale.

53 masses solaires

Les deux trous noirs à l'origine du phénomène mesuré en août, qui avaient des masses égales à 25 et 31 fois celle du Soleil, ont fusionné en un seul trou noir de 53 masses solaires, l'équivalent de 3 masses solaires ayant été converties en énergie sous forme d'ondes gravitationnelles.

« Les ondes gravitationnelles se sont propagées dans l'espace pendant 1,8 milliard d'années avant d'être détectées par le détecteur Advanced LIGO situé en Louisiane (États-Unis), puis 8 millièmes de seconde plus tard par celui situé dans l'État de Washington, et enfin 6 millièmes de seconde après par Advanced Virgo situé près de Pise en Italie », a indiqué le CNRS dans un communiqué.

Heart

Des chercheurs redonnent la conscience à une personne dans le coma depuis 15 ans

Un homme de 35 ans, qui était dans un état végétatif pendant 15 ans suite à un accident de voiture, a montré des signes de conscience après que des neurochirurgiens en France lui aient implanté dans sa poitrine un stimulateur du nerf vague, défiant l'idée générale que les troubles de la conscience qui persistent pendant plus de 12 mois sont irréversibles.

Parmi les nombreuses choses que fait le nerf vague, il est associé à la fonction cardiaque, rénale et pulmonaire, le tube digestif, à la parole, au contact visuel et bien plus encore : il améliore l'activation des neurones dans le locus coeruleus, ce qui entraîne une libération massive de noradrénaline à travers une voie du cerveau liée à la vigilance et à l'éveil.

Commentaire: Lire aussi :


Beaker

Les tricheurs de la science

Ils devraient être des modèles de rigueur. Ils ont plutôt truqué leurs résultats, détourné des fonds, menti ou volé des écrits. Depuis cinq ans, près d'une centaine de scientifiques canadiens ont été punis pour malhonnêteté, révèlent des données obtenues par La Presse. Et ils sont de plus en plus nombreux à se faire prendre.

© La Presse
De plus en plus de tricheurs démasqués

Dans chaque bureau de l'hôpital d'Ottawa, les révélations du Dr Paul Hébert déclenchaient un séisme. Le spécialiste des soins intensifs était lui-même sidéré. Et enragé par ce que la responsable de son programme de recherche venait de découvrir.

« Une professionnelle de la santé fraudait, elle fabriquait des données de recherche ! », confie le chercheur, aujourd'hui chef du département de médecine au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) et auteur de travaux qui ont transformé la pratique de la transfusion sanguine.

Dans le cadre de l'étude qu'il faisait à l'époque, l'employée tricheuse devait absolument prélever le sang de patients à des moments précis pour qu'on mesure l'effet d'un traitement. Mais au lieu de remplir sa mission le samedi, comme il le fallait, elle ne s'est jamais présentée à l'hôpital. De retour le lundi, elle a recueilli le sang en douce et écrit la mauvaise date sur les fioles, en espérant brouiller les pistes. Mais ses collègues surveillaient le réfrigérateur.

« On l'a congédiée, mais à l'hôpital, la crise a duré des semaines. Elle a failli ruiner l'étude », explique le Dr Hébert.

Quinze ans plus tard, il se souvient de tout. Entre deux nuits d'insomnie, il a alerté les organisations concernées et repris la collecte de données auprès de 40 patients. Une somme de travail colossale, qui s'est étendue sur un an et lui a coûté 100 000 $.

Network

Sous Android, même désactivé, le WiFi continue de vous tracer

Une étude réalisée par des chercheurs d'Inria montre que sur certains smartphones Android, désactiver le WiFi ne suffit pas pour l'arrêter, du moins complètement...

© Thomson Reuters
Les chercheurs ont fait des tests sur les appareils suivants : Galaxy S3 et Spica de Samsung, HTC Wildfire, Moto G5 de Lenovo et le OnePlus One de LTE. Avec d'anciens Android (=< à 2.3.7) désactiver le WiFi désactive le WiFi :-)

Mais à partir de Android 4.3, selon le document, ce n'est plus la même histoire. Désactiver le WiFi n'arrête pas totalement celui-ci tant qu'une option plus cachée n'est pas elle-même décochée.

Cette option, qui s'appelle fort pertinemment 'Always Scanning', permet aux services Google ou à d'autres applications de rechercher des réseaux WiFi même lorsque celui-ci est désactivé.

Une option qui n'est pas toujours rangée au même endroit dans les paramètres Android selon les appareils. Parfois elle est sous WiFi, parfois sous Localisation, parfois elle n'est pas là du tout(OnePlus One) mais n'est pas moins active.

Commentaire: Sous Android 5 il faut aller dans Paramètres -> Wi-Fi -> appuyer sur la touche "menu" -> Paramètres avancés -> décocher "Toujours autoriser la recherche"


Beaker

Un laser XXL pour espionner les atomes et les virus


Le laser XFEL
Hambourg a sorti le grand jeu pour présenter le XFEL. C'est le plus grand laser à électrons libres et à rayons X du monde. 27.000 flashs par seconde, une cadence ultrarapide pour observer l'infiniment petit. Le noyau du laser est un tunnel de 3,4 km situé à 38 mètres de profondeur sous la ville portuaire allemande. Objectif : permettre des percées scientifiques en décortiquant le fonctionnement d'atomes, de virus ou de processus chimiques.

"Les flashs lumineux que nous générons sont d'environ 100 femtosecondes, ce qui représente plus ou moins la vitesse dont la lumière a besoin pour traverser un cheveu humain explique Dirk Nölle, coordinateur technique du XFEL. Atteindre la Lune ne prendra qu'une seconde. Nous générons ainsi des impulsions lumineuses extrêmement courtes qui nous permettent de geler des réactions rapides comme par exemple la matière biologique."

A l'origine de ce projet d'un milliard et demi euros, le centre de recherche allemand DESY. Fruit d'une coopération entre 11 pays européens dont la France et la Suisse, le XFEL entrera en fonction dès samedi.

Gear

Un appareil pour faire de la lévitation acoustique à la maison

La lévitation acoustique, compte tenu de sa difficulté de mise en œuvre, a longtemps été confinée au laboratoire. Aujourd'hui, des chercheurs britanniques dévoilent les plans d'un appareil capable de faire léviter de petits objets à la force des ultrasons. Un appareil dont le fonctionnement et le prix vous permettraient de l'avoir chez vous.


Commentaire : Est-ce que ce dispositif en plus puissant ne pourrait pas être utilisé pour déplacer des objets bien plus lourds comme des blocs de pierre ?


© Asier Marzo, université de Bristol
Quelques exemples d’objets que les chercheurs de l’université de Bristol sont parvenus à faire léviter : 40 μL d’une solution d’isopropanol et de dioxyde d’étain (a), une fourmi (b), un fragment d’acide polylactique de 2 mm de large (c), un transistor à effet de champ (d), du ketchup et de la moutarde (e), de l’eau (f) et du sucre (g).
Les tests sanguins ne sont qu'un exemple parmi tant d'autres de techniques qui pourraient être améliorées par la lévitation acoustique. Cependant, celle-ci reste encore difficile à mettre en œuvre. Aujourd'hui, des chercheurs de l'université de Bristol (Royaume-Uni) annoncent avoir mis au point un appareil capable de faire léviter de l'eau, des composants électroniques et même de petits insectes. Le tout à partir de composants bon marché et facile à assembler.

Rappelons que si la lévitation magnétique exploite des champs magnétiques pour suspendre des objets en plein air, la lévitation acoustique compte sur les différences de pressions créées par des ondes sonores. Une prouesse qui nécessitait jusqu'alors des conditions d'opération très précises et une importante dépense d'énergie.

Brain

L'impact des éclipses sur la santé humaine établi

Une éclipse solaire n'affecte pas significativement la santé physique de l'homme mais peut impacter son état psycho-émotionnel en provoquant un sentiment inconscient d'anxiété, d'après les experts interrogés.
© Inconnu
L'éclipse totale du 21 août pourra être observée par les habitants de 14 États américains. Pour la première fois depuis 99 ans, ce phénomène naturel recouvrira d'ombre la partie continentale du pays de la côte ouest à la côte est. Les régions peu peuplées seront plongées dans le noir total. A Washington, pendant le pic de l'éclipse attendu pour 14h43 (20h43 heure de Paris), on ne verra plus qu'un cinquième du soleil.

Commentaire:





Bug

Mais, au fait... où sont passés tous les insectes écrasés sur nos pare-brise ?

Piégés dans les phares, ils venaient s'écraser par centaines sur les pare-brise. Des flopées de moustiques décédant par brassées, aux grasses sauterelles qui laissaient un jus jaunâtre sur la vitre sur les lieux du crash, en passant par ces gros hannetons qui frappaient comme des grêlons la tôle de l'habitacle.

© Inconnu
Ces insectes qui frappaient les vitres des voitures
Mais oui, souvenez-vous : il y a quelques dizaines d'années encore, il suffisait d'une petite balade dans les champs pour que le véhicule rutilant de papa soit bon pour un grand nettoyage, constellé de cadavres de malheureuses bestioles en tout genre.