Les Maîtres du MondeS


Vader

Meilleur du Web: Coup d'Etat en Europe

Image
Ils avancent avec leurs gros sabots mais malheureusement on les a sur la tête.

On a bien deviné avec l'histoire de Standard and Poor's qu'il y avait de la magouille dans l'air. Les Etats-Unis, vu leur dette, méritaient depuis longtemps un DDD. Pourquoi tout ce bin's à la suite de ce AA+ généreux, cette inquiétude, cet effroi, ce krack terrible qui devait s'en suivre, ces bourses qui devaient flamber, la catastrophe universelle qui devait créer un jeudi noir, un vendredi noir, un week-end noir, des suicides peut-être à Wall street !

Et puis rien du tout, les marchés qui baissent à midi, remontent le soir, simple effet d'annonce pour cacher quoi ?

Qui était au cœur de ce schmilblick ? La cause cachée de tant de désordre ? Hé bien nous le savons à présent : l'Europe. Notre Europe. Que nous venons de perdre ce soir. Deuil.

Cela fait déjà un moment que nos alliés Zuniens veulent l'Europe à leur botte. Avec leur créature, le Sarkome dont on ne guérit pas, ils ont réussi à nous entraîner en Afghanistan, en Libye où nos soldats meurent pour le grand capital.

Mais cette Europe il la leur fallait totalement. Avec tous ses peuples, toutes ses richesses, toute sa liberté. (Ou ce qu'il en restait) Pour la saigner à blanc.

C'est presque fait.

Cult

Corey Feldman : « La pédophilie, problème n°1 à Hollywood »

Ancien enfant-star, Corey Feldman a fait quelques déclarations choquantes dans une interview récente sur ABC Nightline.

L'acteur qui a aujourd'hui 40 ans, a joué dans des films à succès des années 80 comme "les Goonies" et "Stand By Me".

D'après Nightline, la principale menace pour les enfants dans le show-bizness est quelque chose dont on ne parle jamais : La pédophilie.


Che Guevara

Monsanto poursuivi pour biopiraterie par l'Inde

Image
Manifestation contre l’aubergine génétiquement modifiée, à Bhubaneswar, dans le nord-est de l’Inde, en janvier 2010.AFP / ASIT KUMAR
New Delhi, Correspondance - L'Autorité indienne de la biodiversité a annoncé, le 11 août, qu'elle allait engager des poursuites judiciaires à l'encontre du semencier américain Monsanto pour avoir mis au point une aubergine génétiquement modifiée à partir de variétés locales sans en avoir demandé l'autorisation.

C'est la première fois, en Inde, qu'une entreprise va être poursuivie pour acte de "biopiraterie", une infraction passible de trois années d'emprisonnement.
Monsanto, son partenaire indien Mahyco et plusieurs universités indiennes s'étaient associés en 2005 pour mener les recherches, avec l'appui de l'agence américaine de développement Usaid, favorable aux organismes génétiquement modifiés (OGM).

MORATOIRE RECONDUIT EN 2011

Une dizaine de variétés existant dans les régions du Karnataka et du Tamil Nadu, parmi les 2 500 que compte le pays, avaient été utilisées pour mettre au point cette première aubergine génétiquement modifiée, destinée à être commercialisée en Inde.

Nuke

Psychopathie en action : Peut-on boire du plutonium sans danger ?

Les savants japonais sont-ils devenus fous ? Quelques-uns d'entre eux au moins semble-t-il ! Alors que le plutonium est un produit très dangereux, ils ont un discours minimisant sa haute radio-toxicité.

La dernière vidéo de Tokyo Brown Tabby rassemble les interventions de trois chercheurs japonais affirmant, sur la télévision nationale, que le plutonium n'est pas plus dangereux que ça. Les deux premiers sont intervenus à la télévision après l'accident du 11 mars 2011 pour assurer au public qu'il n'y avait rien à craindre du plutonium. Le troisième intervenait en 2005 lors d'un débat sur le MOX. Et, parlant d'un éventuel accident nucléaire : « Vous parlez de la probabilité d'un événement improbable »... Sans commentaire.


Un sous titrage est possible en français avec la touche (cc) en visionnant directement sur youtube.

Cult

Émeutes britanniques : Banditisme, pillage et manquement aux règles... par la classe dirigeante

Traduction : Julie Lévesque pour Mondialisation.ca

Image
À la suite d'une conflagration d'attaques pyromanes, d'émeutes et de pillage dans plusieurs villes britanniques, y compris dans la capitale, Londres, la mobilisation policière massive donne l'impression d'avoir rétabli l'ordre.

La traque et la poursuite d'individus impliqués dans le grabuge s'ensuit. Le premier ministre conservateur mène la « riposte » afin de punir quiconque a infligé dommages et destruction à la société britannique.

Les événements ont visiblement choqué tous les partis politiques de l'establishment, les chefs de police et la presse dominante. Toutefois, ce qui devrait choquer davantage, ce sont les commentaires réducteurs et incroyablement banals offerts pour « expliquer » cette éruption de troubles et de violence dans les rues.

Alors que les experts sont assis confortablement dans des studios de télévision échangeant des idées bêtes à propos des « démons » de l'immoralité individuelle, de la criminalité, des familles dysfonctionnelles et de la culture de gang, en toile de fond, pour ainsi dire, les signes manifestes des causes de cet éclatement sociétal défilent sur les écrans. Pourtant, les signes prépondérants échappent autant au radar intellectuel des érudits qu'à celui des politiciens.

Bad Guys

DERNIÈRE HEURE : L'OTAN et la Turquie appuient les rebelles armés en Syrie. Recrutement de mujahideen.

Traduction : Julie Lévesque pour Mondialisation.ca

Image
Les médias occidentaux ont contribué activement à dissimuler la nature de l'interférence étrangère en Syrie, incluant le soutien extérieur aux insurgés armés. Ils ont décrit en chœur les récents événements en Syrie comme un « mouvement de protestation pacifique » contre le gouvernement de Bachar al Assad.

Des développements récents en Syrie indiquent qu'il s'agit d'une insurrection armée à part entière, intégrée par des mujahideen, islamistes («Freedom Fighters »), appuyés, entraînés et équipés par l'OTAN et le haut commandement de la Turquie. Selon des sources du renseignement israélien :
Entre-temps, le quartier général de l'OTAN à Bruxelles et le haut commandement turc dressent des plans pour leur première étape militaire en Syrie, laquelle consiste à munir les rebelles d'armes pour combattre les chars d'assaut et les hélicoptères constituant le fer de lance du régime Assad pour réprimer la dissidence. Afin de repousser les forces armées gouvernementales, les stratèges de l'OTAN pensent davantage à répandre de grandes quantités d'antichars, de roquettes antiaériennes, de mortiers et de mitrailleuses lourdes dans les centres où ont lieu les contestations, au lieu de répéter le modèle libyen de frappes aériennes. (DEBKAfile, NATO to give rebels anti-tank weapons, 14 août 2011. C'est l'auteur qui souligne.)

Wall Street

Max Keiser : Le monde est témoin de la 3e Guerre Mondiale financière


Display

Les journalistes qui pratiquent la propagande de guerre devront rendre des comptes

Image
La propagande de guerre est entrée dans une phase nouvelle avec l'action coordonnées de chaînes de télévision satellitaires. CNN, France24, BBC et Al-Jazeera sont devenues des instruments d'intoxication pour diaboliser des gouvernements et justifier des agressions armées. Ces pratiques sont illégales en droit international et l'impunité de leurs auteurs doit cesser.

Le traitement actuel de l'information sur la Libye et la Syrie marque un tournant dans l'histoire de la propagande de guerre en ce qu'il utilise des moyens nouveaux qui ont pris l'opinion publique internationale par surprise.

Quatre puissances, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni et le Qatar, ont joints leurs moyens techniques pour intoxiquer la « communauté internationale ». Il s'agit principalement des chaînes de télévision CNN (qui bien privée agit en coordination avec l'unité de Guerre psychologique du Pentagone), France24, BBC et Al-Jazeera.

Ces médias sont utilisés pour attribuer mensongèrement aux gouvernements libyen et syrien des crimes qu'ils n'ont pas commis, et pour couvrir les crimes commis par les services secrets des puissances précitées et par l'OTAN.

On se souvient du précédent à moindre échelle de 2002. Globovisión avait diffusé en direct des images d'une révolution populaire chassant le président élu Hugo Chávez et des images de militants chavistes tirant sur des manifestants d'opposition et les tuant. Cette mise en scène avait permis de masquer un coup d'État militaire orchestré depuis Washington avec l'aide de Madrid. Cependant, après qu'un authentique soulèvement populaire ait mis fin au putsch et ait rétabli le président élu, des enquêtes journalistiques et judiciaires ont démontré que la révolution filmée par Globovisión n'était qu'un trucage visuel, et que jamais les chavistes n'avaient tiré sur la foule, mais qu'ils avaient au contraire été victimes de snipers armés par la CIA.

Cult

La Chine et les dictateurs peuvent remercier David Cameron

Image
En menaçant de bloquer les réseaux sociaux et de surveiller l'usage fait des communications mobiles par ses compatriotes britanniques, pour lutter contre les émeutiers, le premier ministre David Cameron a réjouit les dictateurs et les régimes autoritaires. Un acte irresponsable.

C'est au mieux une incroyable bourde de la part du premier ministre britannique, au pire une sortie médiatique aussi irresponsable que désastreuse dans ses effets diplomatiques à long terme. Elle laissera en tout cas des traces, et rappelle à quel point il est important de défendre les libertés numériques dans le monde, en commençant par chez soi en Europe.

Jeudi dernier, David Cameron a stupéfait nombre d'observateurs en menaçant de couper l'accès aux réseaux sociaux et à d'autres services de communication électronique pour lutter contre les émeutes. "Lorsque des personnes utilisent les réseaux sociaux pour organiser des actes de violence, nous devons les arrêter (...) Nous travaillons donc avec la police, les services de renseignement et l'industrie high tech pour voir s'il serait souhaitable de bloquer les communications sur ces sites web et applications quand nous savons que des individus les utilisent pour attiser la violence, le désordre et la criminalité", a-t-il dit devant les Communes.

Eye 2

Meilleur du Web: Soral sur les émeutes de Londres

Interview par IRIB.