Bienvenue à Sott.net
mar., 26 jan. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Heart

La méditation permet de réduire la douleur

Image
La méditation, même pratiquée par des débutants, permet de diminuer la douleur, affirme une étude à paraître mercredi aux États-Unis dans le Journal of Neuroscience.

«Il s'agit de la première recherche montrant qu'un peu plus d'une heure d'entraînement peut fortement réduire la douleur ainsi que l'activation des centres cérébraux qui en sont responsables», explique Fadel Zeidan, du centre médical de l'Université Wake Forest, en Caroline du Nord, principal auteur de l'étude.

«Nous avons constaté un important effet de la méditation sur les sujets de l'étude avec une diminution d'environ 40% de l'intensité de la douleur et de 57% de l'inconfort lié à la douleur», affirme-t-il.

Selon le chercheur, la méditation produirait même une plus grande réduction de la douleur que la morphine ou d'autres puissants analgésiques qui, le plus souvent, en diminue l'intensité d'environ 25%.

Commentaire: Pour contrôler le stress, la douleur, rajeunir et se détoxifier, essayez le programme de méditation Éiriú-Eolas.


Health

Un jeûne périodique aurait de grands bénéfices pour la santé

Une nouvelle étude confirme des résultats obtenus précédemment: un jeûne périodique pourrait diminuer les risques de maladies cardiaques, de diabète et ferait abaisser le niveau de sucre dans le sang.

Selon le Daily Mail, 30 personnes ont participé à cette nouvelle recherche. Leurs triglycérides, leur poids et leur taux de glycémie ont tous diminué après 24 heures de jeûne avec un peu d'eau.

«Le jeûne provoque la faim ou un stress et, en réponse, le corps libère alors plus de cholestérol, ce qui permet d'utiliser les graisses comme source de combustibles au lieu du glucose. Ce qui, finalement, diminue les cellules graisseuses dans le corps», explique le Dr Benjamin Horne.

Ambulance

Les perturbateurs endocriniens comme le Distilbène ont des effets sur plusieurs générations

Une étude épidémiologique portant sur les effets transgénérationnels du Distilbène montre que les petits-enfants des femmes traitées avec cette hormone de synthèse, prescrite pour prévenir les fausses couches, sont 40 à 50 fois plus exposés au risque de l'hypospadias.

L'hypospadias est une malformation congénitale de l'urètre, dont l'orifice se trouve anormalement positionné sur la face inférieure du pénis et non à son extrémité. Détectée lors de l'examen pédiatrique, elle nécessite une intervention chirurgicale lorsque l'enfant atteint un an environ.

Le Distilbène (DES) est une hormone de synthèse prescrite pendant près de 30 ans aux femmes enceintes pour prévenir les fausses couches. Entre deux et huit millions de femmes dans le monde ont été traitées de cette façon entre 1948 et 1976, et en France le DES a concerné environ 200.000 patientes.

Heart

Le yoga serait bénéfique pour le cœur

Image
Même si le yoga n'est pas une activité d'aérobie, il pourrait procurer des bienfaits pour le cœur, selon une récente étude. Des chercheurs indiens ont découvert que le yoga et la méditation peuvent améliorer la santé de certains patients atteints du syndrome métabolique. Ce problème de santé est caractérisé par l'hypertension artérielle, une glycémie à jeun élevée, une intolérance à l'insuline, un déséquilibre des lipides sanguins et un tour de taille imposant. Le syndrome métabolique peut entraîner le diabète et les maladies du cœur.

Dans le cadre de cette étude, 46 patients ont reçu les soins médicaux habituels tandis que 55 autres ont pratiqué régulièrement le yoga, dont des exercices de posture et de méditation quotidienne appelés Raja Yoga, en plus de recevoir le traitement médical habituel. Chez les participants pratiquant le yoga, la tension artérielle, la glycémie et le taux de triglycérides ont chuté tandis que le cholestérol HDL (appelé « bon » cholestérol) augmentait de façon plus importante que chez les patients recevant uniquement le traitement habituel.

Heart - Black

Fast-food et café ne semblent pas faire bon ménage

Image
Selon une nouvelle étude proposée par des chercheurs de l'Université de Guelph au Canada et dont les résultats ont été publiés le 1er avril 2011 dans Journal of Nutrition, l'association café et fast-food augmente le taux de sucre dans le sang à des niveaux proches de celui de personnes ayant un risque de diabète. Les scientifiques indiquent que les graisses saturées interfèrent avec la capacité du corps à éliminer les sucres du sang et que la caféine retrouvée dans le café renforce significativement cet effet.

Dans cette étude, des hommes en bonne santé sont invités dans un premier temps à avaler une boisson riche en graisses. Ensuite, certains reçoivent une boisson sucrée six heures plus tard alors que d'autres reçoivent en plus l'équivalent de deux tasses de café une heure avant la boisson sucrée. Généralement, quand nous ingérons du sucre, notre corps produit de l'insuline qui contribue à la distribution du sucre du sang vers les muscles. Dans cette expérience, les graisses du premier repas affectent ce mécanisme puisque le taux de sucre des individus ayant reçu les deux repas est 32% plus élevé que ce qui est observé chez les individus n'absorbant pas de graisses dans leur premier repas. De plus, les participants recevant la caféine en plus des deux repas voient leur taux de sucre augmenter de 65% dans le sang par rapport aux individus n'ayant pas reçu la boisson riche en graisse et la caféine.

Health

Des migraines liées à une anomalie cardiaque

Les enfants qui souffrent de certains types de migraines ont une probabilité deux fois plus élevée de présenter un "trou" dans le coeur, selon une récente étude américaine.

Ce n'est pas la première fois que des chercheurs établissent un tel lien mais la découverte pourrait permettre de soulager de nombreuses personnes souffrant de migraines inexpliquées. Des scientifiques de l'Université d'Utah aux Etats-Unis ont découvert que les migraines accompagnées de troubles visuels pouvaient être associées à un défaut cardiaque. Publiée dans la revue Journal of Paediatrics, l'étude a été réalisée sur 109 enfants, parmi lesquels six souffraient de ce phénomène appelé "aura migraineuse".

Light Saber

DMSO, la vraie solution miracle

Le DMSO est un antalgique efficace, il bloque les fibres nerveuses conductrices à l'origine de la douleur. Il réduit l'inflammation et le gonflement en éliminant les produits chimiques inflammatoires. Il augmente l'apport de sang vers une blessure en dilatant les vaisseaux sanguins et il augmente l'apport d'oxygène en réduisant la viscosité des plaquettes sanguines. Il stimule le processus de guérison ce qui le rend utile face à tous les maux.
DMSO
© Inconnu
C'est l'un des chasseurs de radicaux libres connu de l'homme les plus efficaces si ce n'est le plus efficace. En 1866, Alexander Saytzeff, un scientifique russe, isolait un composé chimique particulièrement curieux. Il était cristallin, inodore, non-toxique et avait le goût de l'ail. A cette époque, Saytzeff ne pouvait prédire que, tout au long de son histoire médicale, sa découverte allait être l'objet d'une vaste controverse, qu'elle serait testée dans des milliers d'études et qu'elle allait constituer un remède miraculeux pour nombre de patients.
Je vous parle du diméthyl sulfoxyde (DMSO), un composé soufré organique qui était utilisé comme solvant industriel jusqu'à ce que ses propriétés médicales soient découvertes en 1963 par une équipe de recherche dirigée par le docteur Stanley W. Jacob.
Alexander Saytzeff
© Inconnu
Alexander Saytzeff
Le DMSO est un produit dérivé du processus de fabrication de la pâte à papier kraft (« procédé au sulfate ») qui permet de transformer le bois en pulpe constituée de fibre de cellulose quasiment pure. Aussi industriel que cela puisse paraître, ce procédé se résume à un traitement des copeaux de bois avec un mélange d'hydroxyde de sodium (NaOH) et de sulfure de sodium (Na2S), connu sous le nom de « liqueur blanche », qui permet de briser les liens entre la lignine (du latin lignum, signifiant bois) et la cellulose.

Le DMSO permet de traiter les douleurs, brûlures, acné, arthrite, arriération mentale, AVC, amyloïdes, traumatismes crâniens, sclérodermies ; il soigne les maux de dents, les maux de tête, les hémorroïdes, les douleurs musculaires ; il prévient les paralysies découlant d'une lésion de la moelle épinière, il assouplit les cicatrices. En fait le DMSO permet de traiter plus de 300 maladies et son usage est sans risque.

Vous pourriez penser qu'un composé avec autant d'usages et de bienfaits est automatiquement suspect, mais un examen approfondi de ses propriétés et des données publiées vont faire la lumière sur cette substance miraculeuse.

Family

Manque de sommeil : les impacts sur les jeunes

Image
Le manque de sommeil chez les enfants et les jeunes peut générer des problèmes de santé et de performance scolaire.

Des études ont démontré que de 60% à 70% des élèves canadiens sont extrêmement fatigués lorsqu'ils arrivent en classe. Selon Reut Gruber psychologue clinicienne et chercheuse à l'Institut universitaire en santé mentale Douglas à Montréal, «le manque de sommeil est lié à l'obésité, au diabète, à l'hypertension, au syndrome métabolique et aux affections cardiovasculaires.» Elle a ajouté qu'un sommeil de mauvaise qualité affecte aussi l'humeur et la régulation de l'humeur.

De plus, des études récentes ont permis de découvrir un lien entre la durée du sommeil et le surplus de poids ou l'obésité chez les enfants et les jeunes. Raccourcir la durée du sommeil entraîne des changements hormonaux comparables à ceux qui sont associés à un facteur de risque accru d'obésité, de diabète et d'hypertension.

Family

L'alimentation végétalienne expose à un risque important de carences

PARIS - Moins répandu mais plus restrictif que l'alimentation végétarienne, le régime végétalien, qui exclut tout produit d'origine animale, expose à un risque important de carences, plus sensible encore chez les enfants.

Un couple de végétaliens est jugé cette semaine à Amiens après le décès, apparemment lié à son régime alimentaire, de leur fillette de 11 mois.

Une alimentation exclusivement végétalienne (sans oeufs ni produits laitiers) conduit inévitablement, dans la durée, à des carences multiples, et nécessite une supplémentation, mettent en garde des spécialistes de la nutrition interrogés par l'AFP.

Ils la proscrivent chez l'enfant, dont la croissance entraîne des besoins proportionnellement plus importants en protéines, vitamines et minéraux, et la femme enceinte.

"Il faut savoir que sur le long terme, on n'est pas fait pour ça", indique le nutritionniste Patrick Serog, soulignant que "nous sommes des omnivores". "Inexorablement, après plusieurs années de régime comme ça, on aura des carences assez profondes. Et il faudra des supplémentations". En fer, en calcium, vitamine B12, vitamine A, vitamine D, zinc...

Cow

L'Europe échoue à trouver un accord pour interdire la viande clonée

Après trois ans de négociations ardues, la présidence de l'UE a annoncé que les tractations avaient «pris fin sans accord».

La législation en cours dans l'UE qui autorise la viande clonée va rester en vigueur, en dépit des préventions des consommateurs, suite à l'incapacité des gouvernements et du Parlement européens à trouver un compromis mardi sur la manière de la proscrire.

A l'issue de trois ans de négociations ardues au sujet d'une proposition de législation européenne sur ce sujet très sensible, les tractations "ont pris fin sans accord" entre Etats de l'UE et le Parlement, a annoncé la présidence hongroise de l'UE dans un communiqué.

Cela signifie concrètement que les règles actuellement en vigueur, qui ne prévoient aucun encadrement spécifique pour la commercialisation de viande clonée en Europe et datent de 1997, restent en place, a-t-elle ajouté.