Bienvenue à Sott.net
lun., 20 sept. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Chess

Après le Covid, le Forum de Davos passe à la Grande Réinitialisation

Avec la présidence étasunienne de Biden, Washington a rejoint les Accords de Paris sur le réchauffement climatique [COP21 - NdT]. Alors que la Chine s'est engagée à respecter des normes strictes en matière d'émissions de CO2 d'ici 2060, le Forum économique mondial est sur le point de dévoiler ce qui va transformer notre mode de vie à tous, dans ce que le chef du FEM, Klaus Schwab, appelle la Grande Réinitialisation. Ne vous y trompez pas. Tout cela s'inscrit dans un programme planifié depuis des décennies par de vieilles familles riches comme Rockefeller et Rothschild. Brzezinski a appelé cela la fin de l'État-nation souverain. David Rockefeller l'a appelé « un gouvernement mondial ». George H.W. Bush en 1990 l'a appelé le Nouvel ordre mondial. Aujourd'hui, nous sommes en mesure de voir clairement ce qu'ils prévoient d'imposer, si nous leur permettons de le faire.
Pièces de jeu d'échec
© Inconnu
La Grande Réinitialisation du Forum économique mondial permettrait la mise en œuvre au XXIe siècle d'une nouvelle forme de contrôle total mondial. À propos de l'agenda de janvier 2021, le fondateur du FEM, K. Schwab, a déclaré :
« Nous n'avons qu'une seule planète et nous savons que le changement climatique pourrait être la prochaine catastrophe mondiale avec des conséquences encore plus dramatiques pour l'humanité. Nous devons décarboniser l'économie dans la courte fenêtre qui nous reste et mettre à nouveau notre pensée et notre comportement en harmonie avec la nature. »
La dernière fois que des protagonistes de ce genre ont fait quelque chose d'une telle ampleur, c'était en 1939, à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Le « War and Peace Studies »

À l'époque, la Fondation Rockefeller a financé un groupe stratégique top secret travaillant à partir du Council on Foreign Relations de New York. Ce groupe était connu sous le nom de War and Peace Studies et dirigé par le « Haushofer étasunien », le géographe Isaiah Bowman de l'université Johns Hopkins. Avant même que les chars Panzer allemands n'entrent en Pologne, ils planifiaient un monde d'après-guerre où les États-Unis apparaîtraient comme le seul vainqueur et remplaceraient les Britanniques en tant que puissance hégémonique mondiale.
Note du traducteur : Le « War and Peace Studies » est un projet réalisé par le Council on Foreign Relations (CFR) entre 1939 et 1945 avant et pendant la participation étasunienne à la Seconde Guerre mondiale. Au vu des occurrences qui sortent lors d'une recherche Google, le terme « War and Peace Studies » est aujourd'hui incorporé dans de grandes universités.
Par ailleurs, Haushofer était un géopoliticien allemand.

Yoda

Dolores Cahill — Les dangers mortels de la technologie à ARNm utilisée dans les concoctions dites « vaccinales »

Nous partageons dans cet article deux vidéos du professeur Dolores Cahill, biologiste moléculaire et immunologiste à l'Institut Conway de recherche biomoléculaire et biomédicale. Elle est spécialisée dans le transfert au sein des politiques sanitaires de la recherche scientifique.
Dolors Cahill
© Capture YouTube
Dolores Cahill, biologiste moléculaire et immunologiste
Dans la première vidéo de 15 minutes (en anglais et doublée en français, extrait de l'interview mené par Oracle Films le 31 décembre 2020), elle nous parle des soi-disant-vaccins à ARNm et des graves dangers qu'ils représentent. Elle y évoque également les cas de morts de bébés suite à la vaccination aux USA et du fait que les vaccins « récents » ne sont pas soumis à des tests d'innocuité.

La seconde vidéo (en anglais et sous-titrée en français) est un entretien d'une heure mené par FranceSoir en association avec BonSens. L'article a été publié le 14 janvier 2021 :
« Le professeur Cahill amène une vision sans concession du coronavirus, expliquant l'attitude « criminelle » des gouvernements envers leur population avec le confinement alors que des traitements en phase précoce existent (Zinc, Vit.C, Vit.D, Hydroxychloroquine et Ivermectine). Elle évoque sa vision de l'épidémie, les problèmes, la gestion de la crise, les vaccins et les complications liées à la vaccination.

Un debriefing qui intéressera les auditeurs est lié au fait que pour elle, les confinements et autres mesures sont non nécessaires et illégales. Elle finit par expliquer les problèmes avec les vaccins à ARN messager et les conséquences de ces vaccins sur le système immunitaire de chaque individu, chez qui la réponse du système immunitaire entraîne des effets secondaires. « C'est comme un jeu de roulette russe », nous dit-elle, et ces vaccins ne devraient jamais être donnés en double doses car cela risque d'entraîner des problèmes supplémentaires liés à la facilitation de l'infection virale par les anticorps (antibody dependend enhancement) dont on ne connaît pas la temporalité de l'effet.

Pour Dolores Cahill, cette approche des traitements à ARN messager ne leur octroie pas les conditions pour s'appeler « vaccin ». Ce sont des « dispositifs médicaux » ou des « thérapies géniques». »
Voir notre article sur les « dispositifs médicaux » en question « Le dispositif à ARNm anti-Covid n'est PAS un « vaccin », ni même un médicament, un traitement ou une thérapie — Alors, c'est quoi ? » :

Yoda

Faillite et ensauvagement des élites criminelles — « Une société en pleine décadence », par Michel Maffesoli

Le texte que je partage ici avec vous grâce à la bienveillance de son auteur, m'a transpercé et ébloui. Comme je lui ai écrit, j'ai mis plusieurs heures à me remettre de sa lecture.
Société
© Inconnu
Dieu sait pourtant si l'époque, dans sa folie, a été propice à susciter des réflexions et de mises en perspectives de qualité, dont j'ai eu l'honneur de re-publier un petit nombre sur ce blog. Et puis il y a des textes, parfois, d'une clarté qui atteint à l'incandescence, portés par un souffle rare, qui illuminent le champ de vision du lecteur. Celui-ci est de ceux-ci.

Il me faudrait des pages pour présenter Michel Maffesoli, un des tout grands penseurs de notre époque. Professeur émérite à la Sorbonne, il s'est inscrit dans un héritage somptueux (allant pour faire vite de Gaston Bachelard à Gilbert Durand, le défricheur lumineux des « structures anthropologiques de l'imaginaire », en passant par Jean Duvignaud, Georges Bataille, Julien Freund ou encore Georges Ballandier), produisant un renouvellement audacieux de la pratique socio-anthropologique et nourrissant une féconde descendance intellectuelle.

Dans laquelle j'ai l'heur de m'inscrire modestement puisque mon directeur de mémoire en anthropologie était au double bénéfice d'un doctorat en anthropologie (sous la direction de Gilbert Durand) et d'un doctorat d'État en Sorbonne (sous celle précisément de Michel Maffesoli.)

Celui-ci aborde ici un thème qu'il a abondamment défriché, de manière visionnaire, bien avant que qui que ce soit s'en préoccupe sérieusement : celui de la faillite des élites. Nous devons à Maffesoli des concepts essentiels pour comprendre l'effondrement de la modernité dans lequel nous nous trouvons engagés comme ceux de « tribalisme », de « nomadisme », d'« ensauvagement » ou encore d'« infosphère ».

Magnify

Le dispositif à ARNm anti-Covid n'est PAS un « vaccin », ni même un médicament, un traitement ou une thérapie — Alors, c'est quoi ?

La substance anti-Covid à ARNm préparée en laboratoire et désormais déployée par des militaires dans de nombreux pays du monde, n'est PAS un « vaccin ». Je le répète : ce n'est pas un « vaccin ». On peut certes le qualifier de beaucoup de choses, mais certainement pas de « vaccin ». Nous devons prendre conscience du fait que la fraudémique du Covid a rapidement accéléré les aspects technocratiques et transhumanistes du Nouvel Ordre mondial au point que des milliers de personnes font aveuglément la queue pour se faire injecter un « traitement » qui est aussi [et avant tout ? - NdT] un dispositif chimique, un système d'exploitation, un agent pathogène synthétique et un dispositif de production d'agents pathogènes chimiques. Comme nous l'avons vu dans un article précédent, cette nouvelle « concoction bizarre » anti-Covid constitue un tout nouveau type de technologie, potentiellement encore plus dangereux que le toxique vaccin moyen. Dans cet article, nous allons explorer plus en profondeur ce qu'est cette « concoction » à ARNm.
ADN et ARN
© Inconnu
Note du traducteur : Le choix a été fait de parler de « vaccin » uniquement pour définir que dans le cas de l'ARNm ce n'en est pas un, et pour parler de ce qu'il est dans son sens usuel. Dans tous les autres cas, le mot « vaccin » utilisé par l'auteur a été remplacé par d'autres mots ou expressions.

Quant à l'article précédent mentionné par l'auteur (publié le 10 janvier dernier), il fait le point sur les 10 choses à savoir sur cette « concoction » injectée dans le cadre de l'expérience qui constitue un viol du Code de Nuremberg et qui est dite « vaccinale » — pour soi-disant lutter contre le Covid-19 alors que les raisons sont selon toute apparence tout autres. Les sources en anglais ont été ajoutées pour permettre au lecteur de creuser plus loin : Sur les différents sujets listés ci-dessus, voir les articles suivants :

Les docteurs David Martin et Judy Mikovits expliquent que la « substance » anti-Covid n'est pas un « vaccin »


Voici le court extrait d'un échange entre les docteurs David Martin et Judy Mikovits (qui ont tous deux jusqu'à présent été très éloquents pour mettre en lumière les éléments relatifs à la soi-disant-pandémie de Covid) qui s'entretiennent avec Robert Kennedy Jr. et l'avocat Rocco Galati, lequel représente un groupe canadien de défense de la liberté qui poursuit en justice le gouvernement quant à la vaste escroquerie que constitue le Covid. David Martin fait valoir des points extrêmement importants sur le fait que nous ne pouvons pas étiqueter avec précision le dispositif que Moderna et Pfizer/BioNTech présentent de manière coercitive comme un « vaccin », puisque tant sur le plan médical que juridique, ça n'en est pas un :

Red Flag

La psychopathie et les origines du totalitarisme

Nombreuses sont les plus grandes horreurs de l'histoire de l'humanité à ne devoir leur apparition qu'à l'établissement et à l'application sociale d'une fausse réalité. Nous pouvons — avec reconnaissance envers le philosophe catholique Josef Pieper pour le terme et l'idée de son important essai de 1970 Abus de langage, abus de pouvoir — qualifier ces réalités alternatives de pseudo-réalités idéologiques.
foule de personnes floues
© Inconnu
Note du traducteur : James Lindsay, co-auteur avec Helen Pluckrose de Cynical Theories [« Théories cyniques », non traduit en français], semble avoir lu la Ponérologie politique d'Andrew Lobaczewski. Lindsay est, selon nous, l'un des premiers universitaires de renom à l'avoir fait et à avoir écrit quelque chose de substantiel à ce sujet (sans toutefois citer l'ouvrage en question, malheureusement). Compte tenu de sa formation en théorie critique, il est le candidat idéal pour accomplir cette mission, et sa manière de traiter de ce sujet présenté ici mérite d'être lue. Nous avons ajouté quelques commentaires qui mettent en corrélation certaines de ses idées avec la terminologie utilisée dans les travaux de Lobaczewski.
Les pseudo-réalités, par définition fausses et irréelles, engendreront toujours la tragédie et le Mal à une échelle au moins proportionnelle à la portée de leur emprise sur le pouvoir — ce qui constitue leur principal intérêt — que ce soit d'un point de vue social, culturel, économique, politique ou (surtout) une combinaison de plusieurs ou de tous ces éléments. Ces pseudo-réalités sont, lorsqu'elles surgissent et prennent racine, à ce point importantes pour le développement et les tragédies des sociétés qu'il est utile de souligner leurs caractéristiques et leur structure de base afin de pouvoir les identifier et leur opposer une résistance adéquate avant qu'elles ne débouchent sur des calamités sociopolitiques — qui peuvent aller jusqu'à la guerre, en passant par le génocide et même l'effondrement de la civilisation, toutes ces possibilités étant à même de provoquer la mort de millions de personnes et la ruine de millions d'autres dans la vaine poursuite d'une fiction pour laquelle ses adeptes sont, ou sont amenés à être, suffisamment intolérants.

La nature des pseudo-réalités

Les pseudo-réalités sont, en termes simples, de fausses constructions de la réalité. Il est évident, espérons-le, que parmi les caractéristiques des pseudo-réalités figure le fait qu'elles doivent présenter une compréhension plausible mais délibérément erronée de la réalité. Il s'agit de « réalités » sectaires au sens où elles reflètent la façon dont les membres des sectes vivent et interprètent le monde — tant social que matériel — qui les entoure. Nous devons considérer de prime abord que ces interprétations délibérément erronées de la réalité remplissent deux fonctions connexes. Premièrement, elles sont destinées à modeler le monde pour qu'il puisse accueillir une petite partie des personnes qui souffrent de limitations pathologiques quant à leurs aptitudes à faire face à la réalité telle qu'elle est. Deuxièmement, elles sont conçues pour remplacer avec force toutes les autres analyses et motivations, qui seront tordues jusqu'à déformation par et au profit de ces individus essentiellement ou fonctionnellement psychopathes aussi longtemps que leur règne pseudo-réel pourra durer.

Apple Green

Klaus Schwab et sa prise d'otages de masse 2.0


Commentaire : Ce texte est une adaptation résumée de la traduction du remarquable article des journalistes dissidents du Guardian le 12 octobre 2020.


« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres ! »
masques

Cette maxime de La Boétie doit devenir pour nous tous le meilleur antidote au projet eugéniste de Klaus Schwab dont le livre « Covid19 : la grande réinitialisation » se veut le bréviaire et la feuille de route d'une prise d'otage mondiale qui a commencée, afin de soumettre les peuples dans une dictature sanitaire avec le Covid 19 pour mettre en oeuvre la grande réinitialisation du capitalisme.

Bullseye

Les mesures de confinement n'empêchent pas les décès, la transmission ne se fait pas par contact, les masques n'apportent aucun bénéfice, les vaccins sont intrinsèquement dangereux

Les mesures sans précédent de confinement universel, de confinement institutionnel strict des maisons de soins, de masquage universel de la population, d'obsession hygiénique des surfaces et des mains et de déploiement accéléré des vaccins sont contraires à la science connue et aux récentes études de référence.
cccccc
Le gouvernement a fait preuve d'imprudence par action et de négligence par omission. Des mesures institutionnelles sont nécessaires depuis longtemps pour endiguer la corruption dans le domaine de la médecine et de la politique de santé publique.

Mise à jour des données scientifiques récentes concernant la politique COVID-19

Introduction - Pandémie iatrogène de panique

Le contexte politico-sanitaire est un contexte dans lequel, jusqu'en 2019, le consensus scientifique et politique passé en revue était que les mesures globales généralement et universellement appliquées en 2020 étaient (1) (2) :
  • non recommandées sans être justifiées par des preuves quantitatives suffisantes des circonstances épidémiologiques locales (juridictionnelles) (transmissibilité, gravité de la maladie, impact), et sans être mises en balance avec les préjudices économiques, sanitaires et sociaux locaux qui en résultent ;
  • pour de nombreuses mesures (recherche des contacts, mise en quarantaine des personnes exposées, contrôle des entrées et des sorties, fermeture des frontières), « non recommandé en aucune circonstance », quelle que soit la gravité de la maladie respiratoire virale pandémique (modérée, élevée ou extraordinaire).

Eye 1

Psychopathie en action — Des mesures anti-Covid-19 renforcées en Grande-Bretagne (et bientôt chez vous) ou quand l'inacceptable devient tyrannie

L'utilisation par les Pouvoirs en place de la culpabilisation, du conditionnement et du mensonge semble sans fin. Nous sommes entraînés dans les tréfonds d'une pseudo-réalité qui déploie des méthodes de plus en plus désespérées et brutales proportionnelles à son agonie. Cette dernière est évidente dès lors que l'on peut mesurer de façon tangible — et c'est désormais le cas — l'étendue de son inhumanité et la manière dont elle enfonce ouvertement ses griffes de façon répressive et totalitaire dans tout ce qui constitue ce qu'elle n'est pas : morale et bienveillante.

Sous le prétexte fallacieux d'un système national de santé au bord de la rupture, le gouvernement envisagerait de mettre en place des règles plus strictes, notamment le port obligatoire du masque à l'extérieur, l'introduction de couvre-feux et l'interdiction de ce qu'on appelle les « bulles étendues », dans lesquelles les Britanniques sont autorisés à rencontrer une seule personne qui n'est pas issue de leur foyer.
Mesures anti-Covid Grande-Bretagne
© Inconnu
Toutefois, et c'est peut-être le plus effrayant, les ministres ont débattu en privé de la nécessité d'empêcher les gens de se parler dans la rue et dans les supermarchés, voire qu'ils ne puissent pas quitter leur domicile plus d'une fois par semaine pour faire de l'exercice.

S'adressant aux journalistes, le Monsieur vaccin britannique, Nadhim Zahawi (né irakien), a déclaré :
« Nous sommes en train de revoir toutes les restrictions... Je m'inquiète du fait que les gens ne portent pas vraiment de masques dans les supermarchés et qu'ils ne suivent pas le parcours à sens unique fléché au sol, et qu'ils n'attendent pas à l'extérieur du supermarché lorsqu'il est bondé. Je suis inquiet de certaines des images que j'ai vues sur des interactions sociales dans les parcs. Si vous devez faire de l'exercice, vous ne pouvez sortir que pour faire de l'exercice. »
Une source gouvernementale a également déclaré au Daily Telegraph que la règle actuelle permettant aux Britanniques de faire de l'exercice avec une (seule) personne qui n'est pas issue de son foyer est « utilisée comme excuse pour aller prendre un café dans le parc avec ses amis » et qu'elle sera donc probablement abandonnée.

SOTT Logo Media

Résumé SOTT des changements terrestres - Décembre 2020 - Conditions météorologiques extrêmes, révolte de la planète et boules de feu

L'année 2020 s'est achevée sur d'étonnants événements liés aux changements climatiques, notamment un énorme bolide qui a pris beaucoup de monde par surprise dans le sud de la Chine à la fin du mois. De nombreux témoins ont fait état d'une série de grandes détonations dans le ciel. Selon les compte-rendus, il aurait projeté plusieurs fragments dans la région et aurait probablement atterri près de la frontière entre le comté de Nangqian et le comté de Yusu.
Résumé Sott Décembre 2020
© Sott.net
Espérons que ces fragments ne contiennent pas quelque chose de bien pire que la grippe Covidienne qualifiée de dramatique d'une manière exagérée. Mais même si ce bolide a été ce mois-ci le plus impressionnant, de nombreux compte-rendus ont fait état d'événements similaires dans d'autres pays, notamment aux États-Unis avec deux récits enregistrés dans l'Idaho.

Désormais, les pluies torrentielles et les inondations deviennent ordinaires pour l'Asie du Sud-Est.

Le Vietnam continue d'être confronté à d'incessantes pluies diluviennes ; deux cent quatre-vingt morts, soixante-six disparus et un million et demi de personnes touchées rien qu'en décembre. Les autorités évaluent à dix mille milliards les dommages causés par cette catastrophe qui dure depuis des mois.

Le centre des Philippines fait partie des régions à avoir été frappée par des pluies continues depuis octobre. Les inondations et les glissements de terrain ont fait deux morts et entraîné ce mois-ci l'évacuation de centaines de familles.

En Indonésie occidentale, les eaux de crue ont dépassé jusqu'à cinq mètres les niveaux habituels, et ont causé des dégâts considérables et fait au moins cinq morts ; deux mille sept cents maisons se sont retrouvées sous les eaux, ce qui a contraint les autorités à couper l'électricité et l'approvisionnement en eau.

Chalkboard

Il n'existe que deux partis dans le monde : celui des mondialistes pour le Grand reset et celui des anti-mondialistes pour le Grand réveil

Sur le plan géopolitique [russe - NdT], nous avons souvent eu par le passé, comme c'est encore le cas aujourd'hui, bien des divergences et des conflits avec les États-Unis. Nous nous battons souvent dans des camps différents. Mais ce qui se produit aux États-Unis aujourd'hui relève davantage de la question des principes que de toute autre considération.
Capitole envahi janvier 2021
© Inconnu
La moitié des États-Unis est soumise au régime totalitaire de l'autre moitié, et une véritable dictature de la gauche libérale y a été instaurée. Dans une telle situation, nous sommes de fait obligés d'exprimer notre pleine solidarité avec la moitié opprimée.
Cette fois, il n'y a pas eu d'élections mais un coup d'État organisé par la conspiration des élites illégitimes. La présidence étasunienne a été piratée. Aujourd'hui, les États-Unis sont sous le contrôle d'une junte extrémiste. Bienvenue à Maïdan ou dans le Tiers-Monde.

Mais c'est la première fois que les mondialistes utilisent au sein même de leur pays le même scénario qui a prévalu dans d'autres pays sous le nom de révolution colorée, qui inclut une élection volée, des fraudes et une campagne de désinformation intérieure. Ils se sont maintenant pleinement exposés et on peut clairement les voir pour ce qu'ils sont. Et c'était déjà le cas avant même qu'ils n'approuvent de telles tactiques sous couvert « des intérêts nationaux étasuniens ». Aujourd'hui, les Étasuniens en sont eux-mêmes les victimes. C'est une conclusion logique. Si vous commencez à utiliser le mensonge et la violence, il arrive un moment où vous ne pouvez plus les utiliser — à partir d'un moment donné, le mensonge vous utilisera.