Boules de feu
S


Fireball 3

SOTT Focus: Résumé SOTT 2013 - Feu dans le ciel

La vidéo que vous allez voir est une compilation de six minutes, des images les plus marquantes de météores observés pendant l'année 2013, ainsi qu'une liste de plusieurs autres boules de feu repérées tout au long de cette même période.
Metéore Tcheliabinsk
© Inconnu
Depuis l'année 2005 au moins, nous pouvons remarquer une augmentation inquiétante du nombre de météores et boules de feu dans nos cieux, ainsi que des impacts de météorites sur la surface terrestre. Tout indique que ces évènements vont augmenter en nombre et en intensité

En regroupant ces évènements dans une seule et même vidéo, nous espérons offrir à nos lecteurs une image plus marquante de ce qui est en train de se passer "au-dessus de nos têtes", et ainsi lutter contre les efforts déployés par les médias de masse pour minimiser ce qui constitue véritablement une menace grave pour l'avenir de notre civilisation.

Nous vous encourageons vivement à partager cette vidéo aussi largement que possible.


Commentaire: Pour consulter des mises à jour régulières sur ce type d'évènements, n'oubliez pas de consulter notre rubrique « Feu dans le Ciel », en français, mais aussi dans SOTT en anglais (nombre d'observations passent inaperçus dans le monde francophone...)


Fireball 5

De fortes détonations entendues dans le Kentucky et l'Illinois


Lors du week-end du 18 et 19 janvier 2014, de fortes détonations ont été entendues par des résidents habitant le Kentucky et l'Illinois. Selon un témoin, la détonation a secoué tout le quartier ainsi que les maisons.
Tout le monde sortait dans le quartier se demandant ce qu'il se passait. J'ai même entendu des gens dire :" sommes-nous envahis ? " Une des nombreuses questions est qu'il n'y a pas de réponses pour l'instant. "Nous n'avons aucune idée s'il va y avoir une autre explosion ce soir, aujourd'hui, ou cet après-midi. Nous ne savons pas combien de temps cela va continuer.

Comet 2

Une boule de feu au Texas

Le météore a été filmé au-dessus du Texas le 24 janvier 2014.


Vidéo du météore prise par une dashcam au-dessus de Dallas.


Comet

L'astéroïde Cérès dégage de la vapeur d'eau

Image
Cérès pourrait abriter un océan de glace caché sous sa surface.
La découverte de deux geysers par le télescope spatial européen Herschel trahit la présence de glace souterraine sur le plus gros corps de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter.

La «ligne des glaces» vient de voler en éclats. Cette frontière marquait la limite théorique en deçà de laquelle on ne devait pas trouver de glace sur un corps dépourvu d'atmosphère dans le Système solaire. Elle se situait juste derrière la ceinture d'astéroïdes coincée entre les orbites de Mars et de Jupiter. Une équipe internationale vient pourtant de découvrir que le plus gros des cailloux primitifs situés sur le bord intérieur de cette ceinture, Cérès, 950 km de diamètre, parfois considéré comme une planète naine, abritait des réservoirs d'eau glacée enfouis sous sa surface rocheuse.

«C'est la première fois que nous pouvons dire avec certitude qu'un astéroïde abrite de la glace», se félicite Dominique Bockelée-Morvan, astronome au Lesia de l'Observatoire de Paris et coauteur de l'étude parue jeudi dans Nature. De précédentes observations laissaient certes penser que deux autres astéroïdes, Thémis 24 et Cybèle 65, étaient également recouverts de glace, mais les chercheurs n'étaient pas formels. De simples minéraux hydratés auraient également pu expliquer leurs résultats. «Cette fois-ci, il n'y a aucun doute, assure la chercheuse. La lumière réfléchie par Cérès est absorbée en deux endroits par un composé qui ne peut être que de la vapeur d'eau.»

Fireball 5

Etats-Unis : un météore photographié dans le Montana


A Dillon dans le Montana, un résident a photographié un météore qui tombait du ciel le 21 janvier 2014.

Fireball 5

Un météore illumine la mer des Caraïbes


Un météore a été filmé à Puerto Rico le 18 janvier 2014. Le météore fut si brillant qu'il a été observé dans toutes les îles des Caraïbes.

Fireball 5

Mexique : un bolide à Nuevo Leon

Des habitants de Montemorelos dans l'Etat du Nuevo Leon au Mexique ont photographié un bolide qui a été aperçu pendant plusieurs minutes.
Image
Image

Comet 2

Un météore a traversé la Belgique samedi soir



Ce samedi soir, une météorite a traversé le ciel belge. De nombreuses personnes ont appelé l'Observatoire Royal de Belgique pour signaler la présence d'une boule de feu dans le ciel aux alentours de 21h20.


Un bolide lumineux dans le ciel. Pas courant et toujours impressionnant. C'est ce qu'ont pu observer les Belges ce samedi soir, aux alentours de 21 h 20, dans le nord du pays. Selon l'agence Belga qui cite l'Observatoire royal de Belgique, "ce météore peut être classé parmi les exemplaires exceptionnellement lumineux. Différentes couleurs ont été observées, mais le vert était dominant".

Plusieurs centaines de personnes ont aperçu ce météore très lumineux qui allait d'est en ouest, en direction de la Mer du Nord. Selon Marc Van den Broeck, directeur de l'observatoire Urania, le météore avait la taille d'une balle de tennis. "Il était probablement plus petit qu'un ballon de football, car à partir de cette taille, une explosion se produit accompagnée d'une forte détonation".

Fireball 4

Un météore filmé au-dessus des Pays-Bas

Un météore avec une queue verte a été observé le 18 janvier 2014 dans le Nord des Pays-Bas, dans les villes de Appingedam, Enschede, Hengelo etLeeuwarde. Le météore a aussi été vu en Angleterre et en Allemagne.


Meteor

Grigny : quand une météorite tombait près d'un dépôt pétrolier

Image
© DR
L'histoire avait marqué les esprits. A l'été 2011, une certaine madame Comette découvre chez elle, à Draveil, une météorite de 88 g. L'anecdote, plutôt rigolote, avait défrayé la chronique. « Détail » moins connu : au même moment, à quelques kilomètres de là, à Grigny, une autre pierre céleste a été dénichée.

Mais cette fois-ci... sur un site classé Seveso, dans l'enceinte du groupe CIM, spécialisé dans le stockage pétrolier. Cette météorite, l'une des plus grosses jamais vues en Ile-de-France, a fini sa course au Muséum national d'histoire naturelle à Paris (Ve). L'objet céleste, lourd d'un peu moins de 2 kilogrammes, n'aurait pas fait de dégâts. Ce genre d'incident n'est pas pris en compte dans les risques technologiques potentiels. Au même titre qu'un crash d'avion ou un attentat. Des événements jugés trop rares.