Covid


Attention

Les stocks de chloroquine ont été supprimés sous couvert de « vol »

La chloroquine, médicament contre le paludisme, a été testée par le Docteur Raoult à Marseille sur un groupe de patients atteints par le coronavirus chinois. Les résultats se sont révélés encourageants au point que cela a été remarqué par le Président Trump (grâce à Tucker Carlsson de Fox News) et que celui-ci a demandé que le médicament soit le plus rapidement possible mis à disposition des hôpitaux et des malades américains.
Christian Perronne
En France, au contraire, l'ex-ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a fait classer la chloroquine dans le tableau des « substances vénéneuses » en JANVIER, rendant ainsi plus difficile de se procurer ce médicament pourtant depuis de longues années en vente libre !

Aujourd'hui, nous apprenons que les stocks de chloroquine des pharmacies centrales hospitalières ont été littéralement pillés et que, comme pour les masques, nous sommes en pénurie complète de chloroquine.

Commentaire:

Lire aussi : Le prof. Raoult confirme que son traitement contre le coronavirus fonctionne et qu'il reçoit des menaces


Microscope 2

Coronavirus, Bill & Melinda Gates et les autres...

On peut dire que personne n'a été plus actif que Bill Gates et la Fondation Bill et Melinda Gates pour promouvoir et financer la recherche sur les vaccins contre le coronavirus. Du parrainage d'une simulation d'une pandémie mondiale de coronavirus, quelques semaines avant l'annonce de l'épidémie à Wuhan, au financement de nombreux efforts des entreprises pour mettre au point un nouveau vaccin contre ce virus apparemment nouveau, la présence de Gates est là. Qu'est-ce que cela implique réellement ?
bvgf
© Fotomontaje ConSalud
Nous devons admettre que Bill Gates est pour le moins prophétique. Il affirme depuis des années qu'une pandémie mondiale meurtrière va se produire et que nous ne sommes pas préparés à y faire face. Le 18 mars 2015, Gates a fait un exposé sur les épidémies à Vancouver. Ce jour-là, il a écrit sur son blog :
« Je viens de faire un bref exposé sur un sujet sur lequel j'ai beaucoup appris ces derniers temps : les épidémies. L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest est une tragédie - au moment où j'écris ces lignes, plus de 10 000 personnes sont mortes ». Gates a ensuite ajouté : « Aussi terrible que cette épidémie ait été, la prochaine pourrait être bien pire. Le monde n'est tout simplement pas prêt à faire face à une maladie - une grippe particulièrement virulente, par exemple - qui infecte très rapidement un grand nombre de personnes. De toutes les choses qui pourraient tuer 10 millions de personnes ou plus, la plus probable est de loin une épidémie ».

Commentaire: Il apparaît clairement qu'il s'agit de business et aussi... que la planète est devenue, au nom de ce virus, une immense prison pour tous ses habitants.

Lire aussi :


Binoculars

En Italie, 99% des morts de Covid-19 souffraient d'autres pathologies

Plus de 99% des victimes du coronavirus en Italie souffraient de pathologies préexistantes, d'après une étude conduite par les autorités sanitaires italiennes.

Après que le nombre de patients ayant succombé au virus a passé la barre des 2500, avec une augmentation de 150% la semaine passée, les autorités sanitaires ont commencé à écumer les données, à la recherche d'indices qui pourraient les aider à lutter contre la diffusion de la maladie.

Le gouvernement du Premier ministre Giuseppe Conte envisage de prolonger les mesures de confinement généralisé au-delà du premier avril, a rapporté le quotidien La Stampa mercredi. L'Italie compte aujourd'hui plus de 31 500 cas avérés.

Handcuffs

Non-respect du confinement : premières gardes à vue pour « mise en danger de la vie d'autrui »

Des sources policières citées par l'AFP rapportent ce 20 mars que plusieurs personnes, déjà verbalisées pour avoir dérogé aux règles de confinement, ont été placées en garde à vue dans le Pas-de-Calais et en Seine-Saint-Denis pour « mise en danger de la vie d'autrui ».
garde
© IsopixDes personnes déjà verbalisées pour non-respect des règles du confinement ont été placées en garde à vue pour « mise en danger de la vie d'autrui » dans le Pas-de-Calais et en Seine-Saint-Denis.

Un homme a été placé en garde à vue à Bruay-la-Buissière dans le Pas-de-Calais pour « mise en danger d'autrui par violation délibérée des mesures destinées à prévenir et limiter les conséquences des menaces sanitaires sur la santé », a appris l'AFP source policière confirmant une information du Parisien. Pour Linda Kebbab, délégué nationale unité SPG des forces de l'ordre, « pas le choix ».

Commentaire: Quel est le message que les Maîtres du Monde nous signifient avec des lois si disproportionnées ? Et qui sont, à mesure que les jours passent, de plus en plus dures ? Dans quel but ?


Family

SOTT Focus: « Le confinement va entraîner une hausse des comportements agressifs et des suicides » - Entretien avec Hélène Romano, psychologue

Décidé par le président de la République, lundi 16 mars, pour ralentir et combattre l'épidémie de coronavirus, le confinement de la population inaugure une période inédite d'isolement forcé pour tous les Français. Avec à la clé des risques psychiques multipliés. Le décryptage de la psychologue et spécialiste des traumatismes psychiques, Hélène Romano.


Commentaire : Les populations sont mises en danger par les mesures prises pour les sauver d'un éventuel Covid19. Les remèdes pourraient donc bien s'avérer pires que la maladie. L'enfer est pavé de bonnes intentions, n'est-ce pas ?


Psychopathologie
© Inconnu« La violence est l’utilisation de force ou de pouvoir, physique ou psychique, pour contraindre, dominer, tuer, détruire ou endommager. Elle implique des coups, des blessures, de la souffrance, ou encore la destruction de biens humains ou d'éléments naturels. »
Bien qu'il n'ait pas prononcé le mot, Emmanuel Macron a annoncé, lundi 16 mars au soir, une période de confinement de quinze jours minimum afin de lutter contre l'épidémie de coronavirus. Quelles peuvent être les répercussions psychologiques dans la population ?

Je constate tout d'abord que le président de la République a fait attention aux termes employés. Il a également annoncé une période relativement courte, contrairement à ce qui a été décidé dans d'autres pays européens et contrairement à ce que préconisait le conseil scientifique. Quinze jours est une durée compréhensible pour les Français mais elle est aussi renouvelable.


Commentaire : Deux jours plus tard, on parle déjà d'un mois, voire de six semaines...


Pourquoi, d'après-vous, le chef de l'État n'a-t-il pas prononcé le mot « confinement » ? Est-ce une façon de ne pas angoisser la population ?

Le mot confinement est un mot très anxiogène. Généralement, on confine les gens qui sont malades, qui risquent de mourir... Donc c'est un mot angoissant. On constate néanmoins qu'Emmanuel Macron a utilisé, à plusieurs reprises, la phrase : « Nous sommes en guerre », qui n'en est pas moins anxiogène. On remarquera également que plusieurs ministres ont, eux, en revanche bien employé le mot « confinement ». L'intention est quoi qu'il en soit la même : celle de dire aux Français de rester chez eux.


Commentaire : Oui, et d'épargner à Macron d'avoir à dire lui-même le mot confinement : ainsi, il devient apparemment moins autoritaire. Mais pour le mot guerre, c'est son rôle, il est Chef d'État et des Armées, il déclare donc la guerre au Covid-19...

N'est-ce pas étrange d'entendre nos gouvernants devenir tout soudainement inquiets pour les faibles et les démunis, au point qu'ils demandent aux hôteliers de bien vouloir accueillir les SDF dans leurs établissements, maintenant vides ? Devrait-on croire que, du jour au lendemain, ils ont à cœur le bien de chaque individu ? Coronavirus : les hôteliers mis à contribution pour accueillir des SDF


Eye 1

Confinement : De Macron à Le Pen, quand le totalitarisme chinois devient un modèle

En l'an de grâce 2020, la Chine peut se vanter d'avoir fait deux beaux cadeaux à l'Europe : le coronavirus et le confinement de la population. Brève réflexion sur une hallucinante influence.
paris
© InconnuOn reste chez soi malgré le beau temps
Traditionnellement subjugué par les Etats-Unis, le gouvernement français, dans le sillage de l'Italie et de l'Espagne, a cette fois pris modèle sur la Chine. En imposant, menace policière à l'appui, le confinement total à la population, Paris singe Pékin.

Le confinement est un fait inédit dans l'histoire de France, comme le rappelait Le Parisien. Même sous la botte hitlérienne, même sous le régime de Vichy, jamais les Français n'avaient été assignés à domicile du matin au soir. Dans le pays qui a le mot Liberté gravé sur tous ses frontons, pour aussi vertigineux que cela puisse paraître, c'est désormais chose faite. "Grâce" à Emmanuel Macron.

Il est vrai qu'en l'espace de trois ans, "La République En Marche" (sic), qui en 2017 nous promettait monts et merveilles, est devenue "La Tyrannie En Place". Au gré d'une dérive en maint épisode, les mirifiques promesses de campagne ont été bafouées l'une après l'autre ("les promesses n'engagent, etc."), tandis que l'abus de pouvoir et la violence d'Etat devenaient la règle. Avec pour point d'orgue le martyre des Gilets Jaunes, éborgnés, mutilés, plus généralement brutalisés, méprisés ou traînés dans la boue. Au passage, observons que par la magie du confinement, c'en est enfin fini des manifs des Gilets Jaunes le samedi. Les médias n'auront plus besoin de les occulter. Une manipulation de moins à effectuer chaque semaine...

Light Saber

Coronavirus: Trump optimiste sur l'antipaludéen chloroquine

Donald Trump
© AFP - Brendan SmialowskiLe président américain Donald Trump s'exprime lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche le 19 mars 2020.
Washington - Le président américain Donald Trump a vanté jeudi le recours imminent à la chloroquine, un antipaludéen, comme possible traitement pour le coronavirus, même si les autorités sanitaires ont un peu tempéré l'enthousiasme présidentiel.

La première puissance mondiale, qui a beaucoup tardé à lancer les tests au Covid-19, compte désormais plus de 10.000 cas confirmés et 154 morts.

"Nous allons pouvoir rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement", a assuré M. Trump lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, évoquant des résultats préliminaires "très très encourageants".

"C'est très excitant. Je pense que cela pourrait changer la donne. Ou peut-être pas. Mais d'après ce que j'ai vu, cela pourrait changer la donne", a-t-il ajouté.

Selon une étude chinoise publiée mi-février, un essai clinique mené dans une dizaine d'hôpitaux a donné des résultats prometteurs avec des essais sur plus de 100 patients.

Commentaire: Effectivement on peut tordre les statistiques en faisant une lecture partisane des données ou en affolant les gens en zoomant sur certains chiffres et en oubliant de les mettre en perspective dans un contexte plus large.

Lire aussi : Une vision rationnelle sur le coronavirus : l'empereur est nu


Light Saber

SOTT Focus: Coronavirus « Le seul produit à la fois efficace et disponible, c'est la chloroquine »

Alors que le président américain Donald Trump vient d'annoncer qu'il allait distribuer ce traitement antipaludéen pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis, son plus ardent promoteur en France, le microbiologiste Didier Raoult, revient sur les réserves suscitées par cette molécule dans notre pays.

Didier Raoult
Le microbiologiste marseillais Didier Raoult a été, en France, l'un des plus ardents promoteurs, sinon le seul défenseur, de l'utilisation de la chloroquine, un traitement antipaludéen, pour contrer l'épidémie de Covid-19. Jeudi 19, le président américain Donald Trump, parlant de premiers résultats « très prometteurs », a annoncé qu'il allait « rendre ce médicament disponible quasiment immédiatement » aux Etats-Unis, estimant que cela pouvait « changer la donne face » à l'épidémie.

Comment réagissez-vous à l'annonce du président Donald Trump sur la chloroquine, un traitement que vous avez bataillé pour faire reconnaître comme solution à l'épidémie dans notre propre pays ?

Le monde entier - et pas seulement les Etats-Unis - est en train de se rendre compte que le seul produit qui à la fois donne des résultats contre l'épidémie Covid-19 et soit immédiatement disponible, c'est la chloroquine et son dérivé l'hydroxychloroquine. Cela, on le sait depuis le mois de février, lorsque les Chinois, qui étaient alors les seuls à avoir des cas de « Covid-plus », ont attiré l'attention sur le fait que la chloroquine diminuait la charge virale et les signes cliniques des patients.

Commentaire: Coronavirus: Trump optimiste sur l'antipaludéen chloroquine


USA

Dans l'Europe du virus arrivent les bombardiers USA d'attaque nucléaire

À cause du Coronavirus les American Airlines et autres compagnies aériennes étasuniennes ont supprimé de nombreux vols pour l'Europe. Mais il y a une "compagnie" étasunienne qui, au contraire, les a augmentés : l'US Air Force.
avion
© U.S. Air Force photo by Master Sgt. Russ Scalf
Ces jours-ci elle a "déployé en Europe une task force de bombardiers furtifs (stealth) B-2 Spirit". L'annonce vient du US European Command de Stuttgart, le Commandement Européen des États-Unis. Il est sous les ordres d'un général, actuellement Tod D. Wolters de la US Air Force, qui est en même temps à la tête des forces OTAN en tant que Commandant Suprême Allié en Europe. L'US European Command précise que la task force, composée d'un nombre non précisé de bombardiers provenant de la base Whiteman au Missouri, "est arrivée le 9 mars à Lajes Field dans les Açorres, au Portugal".

Le bombardier stratégique B-2 Spirit, l'avion le plus cher du monde dont le coût dépasse les deux milliards de dollars, est l'avion USA le plus avancé d'attaque nucléaire. Chaque engin peut transporter 16 bombes thermonucléaires B-61 ou B-83, avec une puissance maximale totale équivalente à plus de 1.200 bombes d'Hiroshima. Du fait de sa conformation, de son revêtement et de ses contre mesures électroniques, le B-2 Spirit est difficilement repérable par les radars ( et de ce fait dit "avion invisible" ).

Commentaire: Quelle étrange coincidence effectivement que cet avion nucléaire vienne faire un tour en Europe pendant la crise du Coronavirus.

Lire aussi :


Microscope 1

Meilleur du Web: Une vision rationnelle sur le coronavirus : l'empereur est nu

Le Dr Wolfgang Wodarg, pneumologue allemand a dirigé un réseau sentinelle de surveillance des maladies infectieuses respiratoires. Il nous livre son expertise et nous passe le message suivant : « Le battage médiatique sur le coronavirus ne repose sur aucun danger extra-ordinaire pour la santé publique. Et pourtant, il cause un préjudice considérable à notre liberté et à nos droits personnels par des mesures de quarantaine et des restrictions frivoles et injustifiées. Les images dans les médias sont effrayantes. L'évaluation épidémiologique fondée sur des preuves se noie dans le courant dominant des faiseurs de peur dans les laboratoires, les médias et les ministères. »
L'empereur est nu
© Inconnu
La vidéo est en allemand, avec sous-titres en anglais. Nous vous en présentons le contenu.