Les Maîtres du MondeS


Dollar

Chef de l'OTAN : L'Ukraine a besoin d'au moins 40 milliards d'euros par an jusqu'à ce que la Russie soit vaincue

Jens Stoltenberg otan
L'OTAN soutiendra l'Ukraine « aussi longtemps que nécessaire ».

Kiev recevra une aide militaire et financière à long terme de l'OTAN dans sa guerre contre la Russie, a assuré le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, le jeudi 6 juin. En outre, Stoltenberg demande à l'Occident de lui verser au moins 40 milliards d'euros par an, tant que durera la guerre.

Bad Guys

L'amnésie coloniale de l'Allemagne et la destruction de Gaza

Alors que l'Allemagne tarde à dénoncer les crimes perpétrés par Israël contre le peuple palestinien, le chercheur Henning Melber propose une analyse sur les liens existants entre la violence coloniale, le génocide des Namas et des Héréros au début du XXe siècle, la Shoah et la position actuelle de Berlin vis-à-vis de Tel-Aviv.
fghjk
Aimé Césaire dit dans son Discours sur le colonialisme (1955) que le colonialisme décivilise le colonisateur, le brutalise, le détériore, pour « le réveiller aux instincts enfouis, à la convoitise, à la violence, à la haine raciale et au relativisme moral » comme « régression universelle ». Comme le note Césaire, « le colonisateur, pour se donner bonne conscience, s'habitue à voir dans l'autre la bête, s'entraîne à le traiter en bête, tend objectivement à se transformer lui-même en bête ».

Big Bomb

Notre Avant-guerre 2024

soldat otan guerre
Le jugement populaire selon lequel les peuples d'Europe se sont précipités dans la Première Guerre mondiale par pur aveuglement et stupidité politique est toujours d'actualité. Le best-seller «Les somnambules» (2012), écrit par l'historien australien Christopher Clark, reflète de manière exemplaire cette vision. Mais elle est inexacte. Les cercles maçonniques et financiers internationaux travaillaient depuis des décennies à la Grande Guerre, au renversement des monarchies et à la mise en place de la démocratie occidentale. La Première Guerre mondiale était le produit d'une politique d'intérêts et d'intrigues à long terme menée par des cercles occidentaux agissant à l'arrière-plan.

Cowboy Hat

Joe Biden présente l'offre de paix « israélienne »

Biden immigration
Le président Joe Biden a présenté solennellement à la télévision une offre de paix israélienne : « Cette nouvelle proposition comporte trois phases (...) La première phase durera six semaines. Voici ce qu'elle inclurait : un cessez-le-feu complet ; un retrait des forces israéliennes de toutes les zones peuplées de Gaza ; une libération d'un certain nombre d'otages - y compris les femmes, les personnes âgées, les blessés - en échange de la libération de centaines de prisonniers palestiniens (...) Les Palestiniens - des civils - retourneraient dans leurs foyers et leurs quartiers dans toutes les régions de Gaza, y compris dans le nord. L'aide humanitaire augmenterait avec 600 camions transportant de l'aide à Gaza chaque jour (...) Au cours des six semaines de la phase 1, Israël et le Hamas négocieraient les arrangements nécessaires pour arriver à la phase deux, qui est une fin permanente des hostilités (...)

Cruise Missle

La politique de la corde raide avec la Russie se poursuit

lance missiles
Il est pratiquement impossible de se tenir au courant de toutes les actions bellicistes de l'empire occidental de nos jours.

En réponse aux mesures effrayantes prises par l'OTAN pour permettre à l'Ukraine d'utiliser des armes fournies par l'Occident pour frapper le territoire russe, Vladimir Poutine a averti la semaine dernière que ces escalades pouvaient avoir de « graves conséquences ».

Cruise Missle

OTAN/RUSSIE, la guerre a formellement commencé !

Karine Bechet Golovko
Karine Bechet Golovko
Loin d'être anodine, l'autorisation donnée par l'occident collectif à Kiev de pouvoir utiliser les armes occidentales sur le territoire russe, représente formellement une déclaration de guerre de l'OTAN contre Moscou. Formellement ? Oui. Car dans les faits, l'occident collectif mène déjà une guerre totale (économique, militaire, informationnelle,...) contre la Russie depuis février 2022. Seule ligne encore non franchie, l'arme nucléaire. Jusqu'à quand ? Nous en parlons dans ce nouvel épisode d'HEGEMON tourné à Moscou avec Karine Bechet Golovko.

Star of David

Benjamin Netanyahu face aux États-Unis

Karim Khan
Le procureur de la Cour pénale internationale, Karim Khan, a mis en garde contre toute tentative de pression sur le personnel de la CPI. Il ne parlait pas dans le vide, selon « +972 Magazine », « Local Call » et « The Guardian », le Mossad a fait chanter, de 2016 à 2021, le prédécesseur de Karim Khan, Fatou Bensouda. Il ne s’agissait pas à l’époque de masquer les crimes actuels.
Benjamin Netanyahu n'a pas fait céder le président Joe Biden, bien qu'en janvier, il ait prétendu pouvoir y parvenir. Toutefois, il a pourtant gagné ce duel en empêchant la Maison-Blanche de s'opposer à sa politique. Sous nos yeux, il refuse d'obéir au Conseil de sécurité des Nations unies et à la Cour internationale de Justice. Il pratique un nettoyage ethnique à la fois à Gaza et en Cisjordanie. Même s'il le souhaite, nul ne peut entreprendre quoi que ce soit pour faire cesser ses crimes.

Book 2

Ukraine : la folle marche de l'Histoire

la marche folle de l'histoire
Tentant de comprendre la guerre au Vietnam, l'historienne américaine Barbara Tuchman publia en 1984 un livre intitulé : « La marche folle de l'Histoire » dans lequel elle s'interrogeait sur les raisons qui conduisirent des rois ou des dirigeants, tel Montezuma, George III et bien d'autres, à poursuivre des politiques contraires à leurs intérêts vitaux en dépit d'alternatives évidentes. La guerre en Ukraine nous le remet en mémoire.

Explosion

L'OTAN entre dans la danse, planifie la guerre générale en Europe et relance l'escalade

paix et guerre
Ce soir, je vous parle de la riposte de la Russie aux récents tirs ukrainiens sur ses radars d'alerte précoce , mais surtout de la planification par l'OTAN d'une possible entrée en guerre générale contre la Russie, avec la mise en ligne potentielle de 300 000 soldats. Gesticulation ou engrenage fatal ?

Cette relance de l'escalade suscite des réactions diverses et marquées, à l'intérieur comme à l'extérieur d'une Alliance qui a manifestement perdu le Nord et s'enfonce inconsciente dans une prophétie auto-réalisatrice funeste, sans mesurer ce qu'un tel conflit signifierait pour les peuples européens: L'effondrement, la souffrance et la mort . Parfaitement inutiles et injustifiés . Le courage de la paix, l'esprit de responsabilité et le simple bon sens semblent avoir définitivement déserté les cénacles politiques européens .

Bonne écoute.

Video

Débarquement : un 80e anniversaire indécent

débarquement normandie
Il y a trente ans, à l'occasion du 50e anniversaire du Débarquement, j'avais fait une longue interview d'un résistant serbo-français qui avait survécu pendant dix-huit mois dans le camp de Neuengamme et avait miraculeusement survécu à un bombardement anglais du bateau sur lequel les SS avaient enfermé les déportés durant les derniers jours d'avril 1945. Il est décédé aujourd'hui mais il m'avait donné cette recommandation : « N'oublie jamais que ce sont les Russes et l'Armée rouge qui nous ont libéré du nazisme. Pas les Britanniques, ni les Américains. »