Bienvenue à Sott.net
jeu., 24 mai 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Black Cat

Visite de Macron aux USA: une victoire médiatique mais un échec diplomatique cuisant

macron
© inconnu
Main dans la main
Les sourires et les ovations n'y changeront rien. Lors de sa visite d'État aux États-Unis, Emmanuel Macron a non seulement échoué à infléchir la position de Trump sur l'Iran, mais pire encore, l'a rejoint dans ses convictions, faisant exactement l'inverse de ce qu'il déclarait depuis des mois.

Dominoes

Le Congrès américain refuse d'aider économiquement le gouvernement syrien à reconstruire

La chambre basse du Congrès américain a adopté un projet de loi interdisant toute assistance des États-Unis à la reconstruction de la Syrie dans les territoires contrôlés par Damas.
alep
© Dimitar Dilkoff/AFP
Alep
Un projet de loi adopté par la Chambre des représentants du Congrès américain interdit l'aide des États-Unis à la reconstruction de la Syrie dans les régions contrôlées par les autorités syriennes, selon une déclaration de la commission des affaires étrangères de la chambre basse du Congrès.

Commentaire: En un mot : nous allons décider pour vous de tout, vous détruire encore un peu plus et allons vous voler jusqu'a satiété tout en continuant a promouvoir le chaos et a poursuivre notre lutte contre la Russie, l'Iran et la Chine. Pour les USA voilà leur dernier mot de ce qu'est la démocratie. Mais ils doivent tout de même grincer des dents car ils ont détruit la Syrie a bon escient mais pas jusqu'à leurs désirs les plus effrénés.


USA

À propos des « nouveaux missiles intelligents » de Trump et des sites d'« armes chimiques » en Syrie

Trump nice new smart missile
Tout au long du XXe siècle, la capacité des Américains à projeter une aura de puissance et à dominer la géopolitique mondiale fut, dans une large mesure, fondée sur la perception générale selon laquelle les États-Unis étaient la force militaire la plus puissante au monde. Dans la plupart des cas, la simple menace, la simple évocation de ce génie militaire suffisait à « faire avancer les choses » à l'américaine, ou à occidentale. Aux yeux de l'Establishment américain, il est donc capital d'entretenir cette croyance répandue dans la suprématie militaire américaine, et tout événement susceptible d'exposer une réalité différente doit être évité à tout prix. Lorsque les Américains/Occidentaux font une démonstration de puissance militaire, une campagne de propagande minutieuse et une gestion médiatique des résultats s'avère nécessaire, et cela inclut des mensonges purs et simples sur la performance de la technologie militaire utilisée. Rien d'étonnant à cela.

Telephone

Lors de l'appel téléphonique de l'année dernière, Trump a carrément demandé à Netanyahu : « Vous vous souciez-vous vraiment de la paix ? »

Trump Net
© Mandel Ngan/AFP/Getty Images
Le premier ministre israélien Netanyahu et le président Trump à la Maison-Blanche en mars 2018.
Lors d'un appel téléphonique l'an dernier avec Bibi Netanyahu, le président Trump a dit quelque chose qui a choqué certaines des personnes qui l'ont aidé à préparer ses documents de briefing pour les conversations. Selon trois sources familières avec l'appel, Trump a demandé sans détour à Bibi s'il se soucie réellement de la paix ou non.

Les détails : Trump faisait pression sur Bibi sur l'importance de conclure un "accord" pour la paix au Moyen-Orient. Il avait lu des reportages sur le projet de Bibi de construire d'autres colonies pour plaire à sa base conservatrice en Israël. Trump pensait que Bibi mettait inutilement en colère les Palestiniens. Ainsi, au cours d'une conversation plus longue, le plus souvent amicale et élogieuse, il a demandé sans détour à Bibi s'il voulait vraiment la paix.

Eye 1

L'Occident a trouvé un moyen de contourner le veto russe au Conseil de sécurité

Les pays occidentaux ont trouvé un moyen de contourner le veto de la Russie au Conseil de sécurité de l'Onu, raison pour laquelle les résolutions sur l'enquête sur les attaques chimiques en Syrie ont été bloquées 11 fois de suite, annonce The Guardian.
onuu
© Xinhua/Rex/Shutterstock
« Les gouvernements occidentaux, inquiets que l'impasse affaiblisse l'autorité plus large du Conseil de sécurité, veulent emprunter un itinéraire rarement utilisé, précédemment mis en place lors de la crise coréenne de 1950 », écrit The Guardian.

Commentaire: Lire aussi :


Snakes in Suits

Macron veut conclure un nouvel accord nucléaire avec l'Iran

MacronTrump
© Politico Europe
Changement de donne ?
Le président français Emmanuel Macron a déclaré qu'il pense que les discussions avec le président américain Donald Trump ont permis de forger un nouvel accord sur l'Iran.

M. Macron a fait ce commentaire lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche mardi.

Ce fut un revirement surprenant pour Macron, qui devait utiliser sa visite à Washington pour pousser Trump à rester dans l'accord avec l'Iran, qui a été signé en 2015.

Commentaire: Quelqu'un d'autre pour penser que Macron est en voyage d'autopromotion et que Trump lui sert de ticket ? Jusqu'à présent, les changements l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien ont été une question entre Trump et Trump. Macron change cette dynamique.


Die

S-300 arrivent en Syrie, bientôt une épine XXL dans le pied de l'Occident

La volonté des États-Unis, de la France et de l'Angleterre de maintenir leur prétendu leadership mondial s'est heurtée au succès de la DCA syrienne face à leurs frappes. Une remise en cause des équilibres stratégiques au Moyen-Orient qui se verra confirmée par la livraison de systèmes russes plus modernes, les S-300, à Damas.

s300
© Inconnu
C'est un coup dur pour l'Occident politique. Lui qui pensait pouvoir imposer en toute impunité sa volonté de gendarme du monde autoproclamé à une nation souveraine, en a été pour ses frais : l'échec relatif des frappes du trio occidental USA-Grande-Bretagne-France sur la Syrie, n'aura fait que renforcer les partisans de la multipolarité.

Commentaire:




Megaphone

La télévision allemande diffuse des témoignages qui confirment que l'attaque chimique à Douma était une mise en scène

OPCW Douma
© John Thys / Agence France-Presse
Une provocation qui s'inscrit dans une série de « plusieurs autres » à Douma : en direct sur la chaîne allemande ZDF, son correspondant, Uli Gack, a présenté des témoignages sur l'attaque présumée à Douma qu'il a personnellement recueillis auprès de Syriens. Ils confirment qu'il s'agissait d'une mise en scène.

Uli Gack, correspondant de la chaîne de télévision allemande ZDF, s'est rendu dans un grand camp de réfugiés en Syrie et y a discuté avec plusieurs civils qui lui ont confié avec assurance que l'attaque chimique présumée à Douma n'était qu'une mise en scène.
« Les gens racontent, avec conviction, qu'il y a eu plusieurs provocations pareilles à Douma », a déclaré Uli Gack dans l'émission de télévision Heute Europa diffusée sur la chaîne ZDF.
Et de poursuivre :

Star of David

Un ministre israélien menace de mort Bachar el-Assad

Au cours d'une interview au site d'information Ynet, le ministre israélien de l'Énergie Youval Steinitz a affirmé que Bachar el-Assad risquerait d'être éliminé s'il permettait à l'Iran d'entrer en guerre contre Israël à partir de la Syrie.
syrie
© HO / SANA Source: AFP
« Si Assad permet à l'Iran ou à qui que ce soit de déclarer la guerre à Israël à partir du territoire syrien, il en assumera toute la responsabilité et remettra en question l'existence non seulement de son régime mais aussi de sa propre personne », a averti le 23 avril le ministre israélien de l'Énergie, Youval Steinitz, dans une interview au site d'information israélien Ynet.

Bomb

En 2014, il y a 4 ans, la Banque de France détenait moins de 5 % de la dette nationale. Nous en sommes à 20 !

debt bomb
« L'euro a déjà éclaté. La Banque de France détient 20 % de la dette française !!! » L'édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Hier, dans mon article « L'épargne est devenue totalement inutile », je vous parlais du rôle économique ancestral de l'épargne des uns finançant les besoins des autres !

Je vous ai démontré que si les taux étaient négatifs c'était parce que l'épargne ne servait plus à rien tellement elle était devenue abondante en raison de l'impression monétaire de nos banques centrales, à commencer par la BCE, la Banque centrale européenne.

Je vous avais également dit à plusieurs reprises que quand on dit que c'est la BCE qui achète des « actifs » (dans la sémantique actuelle on considère une reconnaissance de dette comme un actif), c'est-à-dire une obligation souveraine, ou plus précisément une dette d'un pays européen, c'est techniquement chaque banque centrale nationale qui rachète les dettes de son propre pays !

L'euro a déjà éclaté !

Ce n'est pas moi qui le dis.
Je ne dis d'ailleurs jamais rien.
Je n'invente jamais rien.

Un jour, l'un de mes profs qui m'a le plus marqué m'a expliqué : « Charles, 95 % des informations sont dans le domaine publique et font partie de ce que l'on appelle des sources ouvertes. Charles, lis, encore, et encore, et analyse ! » C'était avant Internet, et pour les sources ouvertes, il fallait lire les journaux et se déplacer physiquement dans les lieux abritant les « sources » d'information.