Bienvenue à Sott.net
jeu., 14 déc. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Bad Guys

Les États-Unis envoient leurs navires et avions de guerre aux portes de la Corée du Nord

3boats
© Kim Jae-hwan / Reuters
Le secrétaire de la Défense James Mattis a encore averti la Corée du Nord que l'armée américaine était prête à anéantir le pays de 25 millions d'habitants à moins qu'il abandonne son arsenal nucléaire. La menace, appuyée de la croissance d'une présence militaire américaine sans précédent en Asie du Nord-Est, place cette région et le monde au bord d'une guerre catastrophique.

« Je n'arrive pas à imaginer une condition où les États-Unis accepteraient la Corée du Nord en tant que puissance nucléaire », a-t-il dit à des journalistes à Séoul samedi. « Détrompez-vous, toute attaque contre les États-Unis ou ses alliés sera vaincue, et tout usage d'armes nucléaires par le Nord sera contré par une réponse militaire massive qui sera efficace et écrasante. »

Le caractère des plans de guerre américains est offensif, et non pas défensif. En réponse à une question concernant une attaque américaine préventive contre la Corée du Nord afin d'empêcher une attaque possible contre Séoul, Mattis a confirmé, « oui, nous avons ces options ». Sous l'OPLAN 5015, les forces des États-Unis et la Corée du Sud sont prêtes pour des frappes offensives massives contre l'infrastructure nucléaire, militaire et industrielle de la Corée du Nord, ainsi que des «raids de décapitation» par des forces spéciales pour assassiner ses dirigeants principaux.

Même si Mattis a souligné que «notre but n'est pas la guerre», le président américain Trump a dans les faits exclu toute autre option, à part la capitulation totale de la Corée du Nord aux demandes de Washington. Trump a réprimandé le secrétaire d'État Rex Tillerson plus tôt ce mois-ci pour lui avoir fait « perdre son temps » en tentant d'évaluer la possibilité de liens diplomatiques avec la Corée du Nord.

Trump est sur le point de commencer son voyage officiel en Asie cette semaine, qui comprendra une visite au Japon, en Corée du Sud et en Chine. Après avoir menacé devant l'ONU de «complètement anéantir» la Corée du Nord, il utilisera sans doute cette menace incendiaire pour menacer non seulement Pyongyang, mais la région tout entière, particulièrement la Chine que les États-Unis considèrent comme l'obstacle principal à leur hégémonie mondiale.

Commentaire: Voir aussi :


Biohazard

Préparez-vous à un nouveau Tchernobyl en Ukraine

Avec le début de l'hiver et la pression croissante sur le système énergétique ukrainien, la menace d'une nouvelle catastrophe nucléaire en Europe centrale devient plus qu'un simple danger théorique. Selon les analystes de Energy Research & Social Science (ERSS), il y a une probabilité de 80% qu'un «accident grave» dans l'une des centrales nucléaires ukrainiennes se produise avant 2020.
nnnnn
© Sputnik / Falin
Danger qui vient de l'Ukraine
Cela est dû à la charge accrue des centrales nucléaires à cause de de la fermeture généralisée des centrales thermiques ukrainiennes ( la matière première qu'elles ont consomment - le charbon du Donbass - a atteint un seuil critique de pénurie ), ainsi que la sévère détérioration physique de leurs équipements nucléaires de l'ère soviétique et le sous-financement catastrophique de cette industrie.

Jet5

Des bombardiers russes ont été repérés à proximité de la Corée du Nord

plane TU-95
© Russavia
Un Tu-95 russe.
Voici que les bombardiers russes s'aventurent à nouveau sur la mer du Japon qu'ils avaient auparavant survolée en vue de faire passer un message clair et sévère à Washington.

Les avions de chasse de Tokyo ont été brouillés pour intercepter les deux avions russes alors qu'ils se tournaient vers l'île la plus septentrionale du Japon, Hokkaido, rapporte dans son numéro du 30 octobre le Daily Star.

La Russie semble donc montrer les muscles au moment où les tensions sur le développement du programme nucléaire et balistique de Pyongyang s'intensifient sur la péninsule, note l'éditorialiste de l'article.

" Le ministère de la Défense japonais a confirmé l'arrivée des avions de combat, qui ont quitté le Pacifique sans entrer dans leur espace aérien ", toujours selon le journal.

"Les Tu-95 - surnommés « Bears » par l'OTAN - sont des avions à quatre moteurs à hélice conçus pour les bombardements stratégiques à longue portée. Les avions peuvent transporter jusqu'à 16,5 tonnes de bombes et ont servi depuis le début de la guerre froide. Ils peuvent voler à 575 mph à des altitudes allant jusqu'à 45 000 pieds - être encadrés par sept hommes - et ont des bombes nucléaires dans leur arsenal."

Pistol

L'assassinat de Kennedy

john F Kennedy
© Dominio público

Chers lecteurs, certains d'entre vous me poussent à continuer à m'occuper de l'affaire du massacre de Las Vegas, pendant que d'autres demandent comment prendre la publication des fichiers relatifs à l'assassinat du Président Kennedy. J'apprécie que vous soyez intéressé [par la réalité] et insatisfaits par les explications officielles.

Ma réponse est que grâce à des livres issus de recherches approfondies, comme JFK and the Unspeakable (Simon & Schuster, 2008) de James W. Douglass, nous en savons déjà beaucoup plus que ce qu'il y a dans les fichiers libérés du sceau du secret.

Ma réponse est aussi que peu importe ce que nous savons ou ce que sont les faits, l'histoire officielle ne sera jamais modifiée. Par exemple, nous avons la certitude indiscutable qu'Israël a attaqué intentionnellement l'USS Liberty, infligé d'énormes pertes au personnel de la marine de guerre, et que continuant à dissimuler les faits, le gouvernement étasunien raconte que tout cela était une erreur, malgré les déclarations non équivoques de la Commission Moorer, dirigée par l'amiral Tom Moorer, ancien chef des opérations navales et président des chefs d'état-major interarmées.

Ma réponse est aussi qu'il vaut mieux se consacrer à essayer de prévenir les conspirations en cours de réalisation, comme le flot ininterrompu de mensonges et d'accusations contre la Russie, qui transforme un pays ami en ennemi et ravive le risque d'armageddon nucléaire. La plus grande théorie du complot actuelle est effectivement celle issue du complexe militaro-sécuritaire, du Comité national démocrate et des médias de la pressetituée, selon lesquelles la Russie, en collusion avec Donald Trump, a piraté l'élection présidentielle étasunienne.

Cult

« L'État profond » le mensonge profond, le terrorisme profond !

Pour ceux qui se sont sérieusement penchés sur les éléments d'information à notre disposition, mais qu'il faut certes aller chercher à la manière des orpailleurs, il n'est plus nécessaire de démontrer que ce sont les experts de la CIA et des élites de « l'Etat Profond » américain qui ont organisé, planifié, formé, équipé, financé, protégé, ravitaillé les djihadistes en Syrie et Irak, comme c'est aussi le cas pour les néo nazis en Ukraine.
liberty war
Nous savons tous objectivement, aujourd'hui - même si certains médias et inconditionnels du système continuent obsessionnellement d'invoquer le recours malhonnête à la raillerie facile du « complotisme », sans jamais pouvoir avancer la moindre réelle preuve rationnelle confirmant ce que ce comportement compulsif « officiel » prétend - que les forces présentes en Syrie et en Irak, luttant contre DAECH - ISIS - EIIL, et dirigées par les USA, ont tout fait pour protéger leurs mercenaires djihadistes, avec l'aide inconditionnelle d'Israël, en tâchant également de les redéployer sur d'autres théâtres d'opérations de déstabilisation à travers le monde (Les djihadistes pour les pays à dominance musulmane : Philippines, Myanmar, Yémen, Somalie... Les néo nazis pour les pays à dominance chrétienne: Ukraine et bientôt Venezuela...).

Pour confirmer cette réalité incontestable, nous venons d'apprendre plusieurs choses importantes sur le comportement de « l'Etat profond » des Etats-Unis et qu'une basique objectivité ne peut pas rejeter d'un revers de la main.

1 - « l'Etat profond » US vient de refuser explicitement et catégoriquement que les experts serbes du déminage puissent se déployer en Syrie, coordonnés avec les forces russes, afin de permettre aux civiles Syriens de rentrer chez eux ! Le porte-parole de l'ambassade américaine, Eric Heyden, a rappelé aux Serbes, il y a huit jours, que :
« ...le gouvernement américain a fourni des dons importants en argent, en équipement et en formation pour aider l'armée serbe à se débarrasser des mines laissées par la guerre, et ainsi faire de la Serbie un endroit plus sûr. C'est pourquoi, au cours des 15 dernières années, les Etats-Unis ont fourni plus de 20 millions de dollars d'aide aux opérations de déminage en Serbie. Lors de notre dernier grand exercice conjoint, en avril 2017, le Gouvernement américain a fait don à l'armée serbe de quelque 450 000 dollars de matériel médical et de déminage pour améliorer ses capacités... »
Ce qui veut dire clairement qu'ayant financé les opérations de déminage en Serbie, les USA se considèrent en droit d'imposer à la Serbie une interdiction de déminage en Syrie, alors même que les Serbes veulent mettre leur compétence au service des pauvres gens menacés de mort par les mercenaires djihadistes des USA qui ont piégé les habitations aux mines anti personnelles, interdites par les accords internationaux, mais non signés par les USA qui les utilisent donc largement via leurs mercenaires terroristes.

Wolf

Syrie : les USA, prêts à jeter l'éponge ?

army syria usa
L'ex-ambassadeur US en Syrie par qui la guerre a commencé vient de se rendre à l'évidence : « Désormais les États-Unis devront réfléchir à leur retrait de la Syrie » !

Il aura fallu sept ans de combats, de projets et de contre-projets pour que les Américains et leurs alliés comprennent que la nation syrienne ne tolère pas vivre sous l'occupation étrangère. Dans un article qui paraît dans les colonnes de Foreign Affaires, Robert Ford affirme que « Bachar al-Assad a bien étendu son emprise de l'est à l'ouest de la Syrie » et que par conséquent, la guerre en Syrie est entrée dans une nouvelle phase ». Et l'auteur d'ajouter : « Des opérations militaires russes et américaines ont duré depuis longtemps en Syrie, mais la réalité est que la situation est sur le point de changer en faveur du régime d'Assad, dans l'est syrien et ce, à la faveur du soutien de l'Iran et de la Russie. »

« Les groupes armés que soutiennent les États-Unis s'approchent des bases de l'armée syrienne à Deïr ez-Zor et il est grand temps pour les Américains de se poser la grande question : quand et comment sortir de la Syrie », écrit le diplomate qui évoque à terme à peine voilé l'intérêt qu'a Washington de ne pas s'engager dans une confrontation militaire directe avec l'armée syrienne et l'axe de la Résistance qui vont de victoire en victoire dans l'est syrien. Ford estime que « Washington ne dispose pas beaucoup de bons choix en Syrie et que certains de ces choix sont pires que les autres ».

Dollars

L'escroquerie de la fausse monnaie : la BCE va continuer même après 2017 !

money cash dinero
© Imagen ilustrativa. Amr Dalsh / Reuters
Eh bien voilà : je me souviens d'en avoir longuement parlé à la radio lorsque la BCE avait soudain décidé, en janvier 2015, de faire tourner sa blanche à billets pour racheter toutes les actions sur le CAC40, Dox Jones, etc.: une fois que la BCE se sera mise à consommer de l'héroïne, PLUS RIEN ne pourra l'arrêter. Les banquiers de Francfort deviendront des junkies.

Et justement, la BCE a donc déjà discrètement fait savoir, CONTRAIREMENT A CE QU'AVAIT ANNONCE MARIO DRAGHI EN 2015 (la planche à billets s'arrêtera en décembre 2017), qu'elle continuera à balancer de la fausse monnaie MEME A PARTIR DE 2018 !

Certes, ce ne seront plus 80 milliards de monnaie de singe chaque mois (de janvier 2015 à janvier 2017), ni 50 à 60 milliards par mois comme en ce moment, mais juste des "petits" 20 ou 30 milliards...

LoL !

Cochon qui s'en dédit ! Si la BCE ment elle ira en enfer.

Mine de rien: on sera à presque 3 TRILLARDS de fausse monnaie injectée dans le système financier européen depuis 2015, pas de quoi rougir il est vrai, face à la Fed ou à la Bank of Japan, maitres-artisans en fausse monnaie depuis 1971.

Sauf que là, tout le système monétaire tourne aux fausses monnaies, ce qui vous explique le succès grandissant du BTC qui, lui, a une émission maximale fixée à l'avance.

Des pays où la monnaie de singe est reine genre Zimbabwe ou Vénézuéla, et où elle ne vaut plus rien, le BTC et l'or ou le troc ont remplacé depuis belle lurette la monnaie locale.

Le fait que la Banque Centrale Européenne soit incapable / ne veuille pas stopper sa planche à billets vous prouve donc mes diverses analyses :

SOTT Logo Media

Corey Feldman des « Goonies » dénonce l'existence d'un réseau pédophile à Hollywood

Corey Feldman
© Capture d'écran vidéo Youtube
Corey Feldman a lancé une levée de fonds pour réaliser un documentaire sur un réseau de pédophilie dans les milieux du cinéma et de la télévision.
L'ex-enfant star qui a joué dans "Les Goonies" et "Gremlins" a annoncé, dans une vidéo de sept minutes, son projet de documentaire sur un réseau de pédophilie présumé dans les milieux du cinéma et de la télévision.

L'ex-enfant star Corey Feldman a annoncé jeudi qu'il prévoyait de réaliser un documentaire pour mettre en lumière un réseau pédophile présumé dans les milieux du cinéma et de la télévision aux États-Unis.

Un film à venir sur un réseau de pédophilie.

Dans une vidéo publiée sur Twitter, le musicien et acteur de 46 ans indique qu'il tente de lever dix millions de dollars pour financer un film qui ferait "une description honnête et vraie des abus d'enfants" dans le secteur du cinéma et de la télévision.
IN CASE U MISSED IT, THE WAR HAS BEGUN, IF U FOLLOW ME, HELP ME: https://t.co/wU3kV0uddi

- Corey Feldman (@Corey_Feldman) 25 octobre 2017
"Je peux citer six noms". "Ce que je propose, c'est un plan qui peut littéralement transformer l'industrie du divertissement telle que nous la connaissons. Et je pense que cela peut aussi entraîner la chute d'un cercle de pédophilie dont je connais l'existence depuis que je suis enfant", a-t-il ajouté. "Comme ça, à la volée, je peux citer six noms dont l'un est encore très puissant aujourd'hui. Et comment ils sont liés à la tête d'un grand studio", poursuit-il.

La campagne de levée de fonds "Feldman's Truth Campaign" avait reçu des promesses de dons de plus de 128.000 dollars (soit 110.000 euros) à travers le site internet Indiegogo jeudi.

Alarm Clock

George Soros finance l'indépendantisme catalan

La fondation Open Society Initiative for Europe de George Soros a financé en 2014 des organisations militant pour l'indépendance de la Catalogne, a révélé La Vanguardia l'année dernière.
soros
© Inconnu
George Soros
Selon des documents internes, elle a versé : 27 049 dollars au Consell de Diplomàcia Pública de Catalunya (Conseil de diplomatie publique de Catalogne) ; organisme créé par la Généralité de Catalogne avec divers partenaires privés ; 24 973 dollars au Centre d'Informació i Documentació Internacionals a Barcelona (CIDOB - Centre d'information et de documentation internationale de Barcelone), un think tank indépendantiste.

Commentaire: Lire aussi :


Chess

Comment les élites dominent le monde - Première partie : L'endettement comme outil d'asservissement

World in debt
Au cours de l'histoire de l'humanité, la classe dominante n'a eu de cesse de trouver de nouveaux moyens de faire travailler à son profit économique ceux qui sont situés plus bas qu'elle sur l'échelle sociale. Mais de nos jours, nous sommes les propres acteurs de notre asservissement. Le débiteur travaille pour le compte du créditeur, et il n'y a jamais eu autant d'endettement qu'aujourd'hui dans toute notre histoire. Selon l'Institut de Finance internationale, l'endettement mondial est estimé à 217 000 milliards de dollars, bien que d'autres estimations l'évaluent beaucoup plus haut. C'est une évidence pour tous que notre planète est en train de sombrer dans un océan de dettes, mais la plupart des gens se demandent qui détient toute cette dette. Cette bulle d'endettement sans précédent représente le plus grand transfert de richesse dans l'histoire de l'humanité, et ceux qui s'enrichissent de la sorte sont les membres d'une élite fabuleusement riche au sommet de la pyramide.

Saviez-vous que huit hommes au sommet de la pyramide possèdent autant de richesses que les 3,6 milliards hommes les plus pauvres au bas de cette pyramide ?

Chaque année, l'écart entre les super-riches et les pauvres ne fait que croître. C'est un sujet sur lequel j'ai beaucoup écrit, et la « financiarisation » de l'économie mondiale joue un rôle majeur dans l'accentuation de cette tendance.

Le système financier mondial dans son intégralité est basé sur l'endettement, et ce système basé sur la dette détourne sans relâche la richesse du monde vers le haut de la pyramide.

On attribue à Albert Einstein la citation suivante :
« Le principe des intérêts composés 1 est la huitième merveille du monde. Celui qui comprend son mécanisme s'enrichit grâce à lui... tandis que celui qui ne le comprend pas, le paye. »
Peu importe qu'il ait ou non réellement prononcé cette phrase, il est un fait que cette affirmation est exacte. En assujettissant chacun de nous à la dette, l'élite peut s'asseoir et contempler sa fortune croître lentement mais sûrement. Alors que le reste de l'humanité travaille d'arrache-pied pour « payer ses factures », la vérité est que nous passons les années les plus productives de notre vie à travailler pour enrichir quelqu'un d'autre.