Bienvenue à Sott.net
ven., 24 mar. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Hourglass

Bill Gates, le prédicateur : « un pathogène transmis dans l'air et se propageant rapidement peut tuer 30 millions de personnes en moins d'un an »


Commentaire : Quand un type comme Bill Gates parle « pandémie », il faut s'inquiéter. Ses « prédictions » prennent aussitôt des allures de planification. Car enfin le bonhomme a beau être estampillé « philanthrope », ses élans ont de quoi nous glacer. Ses investissements « humanistes » dans le domaine de la vaccination, des OGM, du nucléaire, de la nourriture synthétique et de la géo-ingénierie donnent un bon aperçu de ce que Bill, à grand coup de fondation, considère comme bénéfique pour l'ensemble de l'humanité. C'est qu'il faut le lire pour le croire (voir les articles plus bas).


© REUTERS/Michaela Rehle
Bill Gates a donné un discours pendant la 53e conférence de sécurité à Munich
Bill Gates juge "probable" une catastrophe à l'échelle du globe qui laisserait derrière elle des dizaines de millions de morts. Le fondateur de Microsoft conseille de se préparer à la propagation d'un virus créé à des fins terroristes, en apprenant à réaliser des vaccins en quelques mois.

Bill Gates est inquiet. La communauté internationale doit réaliser qu'elle doit au plus vite se préparer à une pandémie mondiale, a jugé vendredi le fondateur de Microsoft, devant la Conférence de sécurité de Munich. Le mécène de l'événement a notamment pris l'exemple de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest en 2014-2015, de la grippe espagnole de 1918. Avant d'évoquer l'invention possible d'un virus à des fins "terroristes", et jugé "probable" une catastrophe de ce type à l'échelle du globe. "Qu'il apparaisse dans la nature ou dans les mains d'un terroriste, les épidémiologistes disent qu'un pathogène transmis dans l'air et se propageant rapidement peut tuer 30 millions de personnes en moins d'un an", a expliqué le milliardaire lors de cette réunion annuelle des responsables de la diplomatie mondiale.

Commentaire: C'est par ici :


Magnify

Présidence Trump... Repose en paix ?


Commentaire : Après l'article du Saker, un autre article qui considère que Trump a perdu la partie face à l'établissement. A voir. Est-ce qu'il aurait laissé partir le général Flynn s'il avait voulu vraiment le garder ?



~ Traduit de l'anglais par Résistance 71 ~


Donald Trump a-t-il surestimé son pouvoir présidentiel ? La réponse est oui.

Steve Bannon, le conseiller principal de Trump, est-il politiquement inexpérimenté ? La réponse est oui.

Nous pouvons conclure suite aux réponses à ces deux questions que Trump est submergé et qu'il va payer un lourd tribut.

Combien ?

Le New York Times rapporte que "les agences de renseignement américaines ont cherché à apprendre si la campagne électorale de Trump était de mèche avec les Russes au sujet du hacking et autres efforts pour influencer les élections."

L'ancien espion de la NSA John Schlinder a tweeté qu'un collègue haut placé dans la communauté du renseignement lui avait envoyé un courriel disant que l'état profond avait déclaré une guerre nucléaire à Trump et qu'il "mourait en prison".

https://sputniknews.com/us/201702151050723578-intelligence-community-war-trump/

Il est très possible que cela se produise.

Che Guevara

Le président philippin Duterte pour les nuls

Quand le président vénézuélien Hugo Chavez a accédé au pouvoir en 1999, peu de gens, à l'Ouest, en Asie et même dans la plupart des pays d'Amérique latine connaissaient son nouvel anti impérialisme révolutionnaire militant. Les grands médias internationaux comme CNN ou BBC, jusqu'aux télévisions locales et journaux (influencés ou directement commandités par des sources occidentales), ont distillé une 'l'information' clairement biaisée, extrêmement critique et même hostile.
© Ezra Acayan / Reuters
Philippine President Rodrigo Duterte
Après quelques mois de son gouvernement, alors que j'étais à Caracas, de nombreux journalistes locaux m'ont dit et répété : « Nous sommes presque tous pour le président Chavez, mais nous serions virés immédiatement si nous osions écrire un seul article en sa faveur. »

A New York, Paris, Buenos Aires et Hong Kong, le consensus était à l'époque presque complet : « Chavez est un vulgaire populiste, un démagogue, un militaire fier-à-bras et potentiellement un dangereux dictateur. »

En Corée du Sud, au Royaume uni, au Qatar et en Turquie, des gens ayant du mal à situer le Venezuela sur le globe, exprimaient leur 'opinion inflexible' en moquant et calomniant l'homme qui serait plus tard célébré comme un héros de l'Amérique latine. Même parmi ceux qui généralement se méfient des médias officiels, nombreux se disaient convaincus du caractère alarmant du Processus et de la 'Révolution Bolivarienne'.

L'Histoire se répète.

A présent, le président des Philippines Rodrigo Duterte est diabolisé et 'n'inspire pas confiance'. Il est ridiculisé, accusé de démagogie, condamné pour sa grossièreté et moqué comme un bouffon.

Aux Philippines, il est plus populaire qu'aucun autre président dans l'histoire de ce pays ; au moins 70% mais souvent plus de 80% d'opinions favorables.

Bomb

La Syrie est un laboratoire pour tester les armes étasuniennes à base d'uranium appauvri

Les Etats-Unis continuent d'utiliser des armes nucléaires, malgré les prohibitions et les risques. C'est de plus en plus difficlie à contrôler, car la plupart des opérations américaines sont clandestines, explique le journaliste Richard Labéviè.
© AFP
Les bombes à uranium appauvri
RT France : Le commandement américain a utilisé des armes à l'uranium appauvri en Syrie lors de ses opérations du 14 février. Pourquoi utiliser ce type d'armes en Syrie ?

Commentaire: Lire aussi :


Telephone

« On accuse donc le général Flynn de calmer le jeu avec Moscou... Quel crime ! »

La démission du conseiller américain à la sécurité nationale, le général Michael Flynn, est encore une manifestation de la guerre des services au sein du gouvernement américain, estime l'écrivain politique, Diana Johnstone.

© Reuters / Carlos Barria
Le général Flynn
RT France : Les raisons évoquées pour la démission du général Michael Flynn seraient des conversations «inappropriées» avec l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis. Sont-elles la vraie raison de ce départ ou le général cède-t-il à la pression médiatique ?

Commentaire: Lire aussi :


Info

La guerre interminable : Washington veut créer une « OTAN-arabe » pour contrer l'Iran

La nouvelle administration américaine, qui qualifiait récemment l'Iran d'« État terroriste », compte inciter les pays arabes à créer un bloc militaire pour faire face à Téhéran. Pourtant, l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont déterminés à bien obtenir de solides contreparties...

© Inconnu
La guerre interminable de Washington
L'administration de Donald Trump et certains pays arabes négocient la mise en place d'une nouvelle alliance militaire au Proche-Orient, a annoncé mercredi le Washington Post citant des sources arabes.

Commentaire: Lire aussi :


Newspaper

Copiant Hillary Clinton, Emmanuel Macron prétend maintenant en France être la cible de la Russie

Le candidat à la présidence française Emmanuel Macron prétend - comme Hillary Clinton avant lui - être la cible d'une « cyber-attaque » de fausses nouvelles russe alors même que, en Allemagne, les enquêtes officielles mettent en doute les allégations d'intervention de la Russie dans la politique européenne.
© Unknown
C'était totalement prévisible et c'est maintenant arrivé.

Emmanuel Macron, le candidat « Golden Boy » qui est maintenant fortement promu à l'élection présidentielle française par l'establishment français et européen et qui - non par coïncidence - est le seul candidat à l'élection présidentielle française à soutenir la politique actuelle de confrontation contre la Russie, a emprunté une feuille du livre de jeu de Hillary Clinton en prétendant qu'il sera la cible d'une « cyber-attaque » de fausses nouvelles organisée par la Russie.

La manière dont cela se fait est présentée dans un article du Financial Times, qui cite le chef de la campagne de Macron et le ministre de la Défense, et rapporte d'obscurs soupçons de renseignements de la part du service français de contre-espionnage.

Handcuffs

Chronique d'une signature annoncée : Le Parlement européen approuve l'accord de libre-échange UE-Canada

Le Parlement européen a approuvé mercredi, lors d'une séance plénière à Strasbourg, l'accord économique et commercial global entre l'Union européenne et le Canada, plus communément appelé CETA, sur la création d'une zone de libre-échange. Les députés européens ont pris cette décision malgré de nombreuses actions de protestation contre le texte qui s'étaient déroulées en Europe.
© Reuters / Eric Vidal
Les signataires d'une monstruosité nommée CETA
Selon le site EUobserver, 3,5 millions de personnes ont signé une pétition appelant le parlement européen de ne pas ratifier le CETA. Des dizaines de protestataires sont rassemblés ce mercredi devant le siège du parlement européen.

Commentaire: Les gouvernements, en signant cet accord, ne pensent qu'a l'argent qu'ils gagneront, eux, pas aux citoyens qui votent pour eux. C'est un accord qui plaît aux multinationales. Le CETA un projet qui sert à contrôler et qui dit contrôle, de nos jours, dit pauvreté et misère. De la même façon que les gouverneurs ont pillé, volé, détruit et assujetti l'Afrique, l'Amérique du Sud, l'Asie, maintenant ils s'attaquent à Europe. Pour leur bien, pas pour le nôtre. Car nous, en ignorant avec une volonté presque suicidaire tout ce qui nous concerne vraiment, en souffrir les conséquences. Le CETA est passé parce que les citoyens n'étaient pas bien informés (grâce aux médias alignés qui disent tout sauf la vérité et qui parlent de tout sauf de ce qui est vraiment important) et grâce à notre passivité et à notre croyance, presque religieuse, que les chefs d'état veulent notre bien. En fait ils ne veulent que conquérir et ils le font en signant des accords tels que le CETA.

Lire aussi :


Jet3

Des armes à l'uranium appauvri ont été utilisées par les Etats-Unis en Syrie, révèle le site Foreign Policy

L'armée étasunienne aurait tiré des milliers de munitions à uranium appauvri contre des camions-citernes alors que des munitions classiques auraient suffi. Ce serait la première utilisation avérée de telles armes depuis l'invasion de l'Irak en 2003.
© capture d'écran YouTube
En novembre 2015, l'armée de l'air étasunienne détruit 116 camion-citernes utilisés par Daesh pour transporter et vendre du pétrole.
Des sources officielles ont confirmé que les Etats-Unis avaient eu recours à des munitions à uranium appauvri en Syrie en 2015, selon Foreign Policy, bimestriel consacré à la politique internationale et aux enjeux stratégiques mondiaux.

Citant le major Josh Jacques, porte-parole de l'US CENTCOM - le commandement central militaire des Etats-Unis - la publication spécialisée précise que l'aviation américaine a tiré quelque 5 265 munitions à l'uranium appauvri de calibre 30mm. Son objectif ? Empêcher Daesh de transporter et vendre le pétrole des champs qu'il contrôle, tel celui de Deïr ez-Zor.

Gingerbread

Un Chinois s'accapare les calissons d'Aix et en fait une marque mondiale

Un Chinois est parvenu à déposer la marque au niveau mondial au grand dam des confiseurs provençaux qui produisent cette spécialité locale depuis le XVIe siècle.

Non, vous ne rêvez pas, le calisson d'Aix est désormais officiellement une marque... chinoise. Ye Chunlin, un industriel de la région de Shanghaï, vient en effet de déposer cette dénomination commerciale en Chine auprès du Sipo, l'équivalent de notre Inpi (Institut national de la propriété industrielle), faisant de lui le fabricant officiel de cette confiserie provençale sur l'ensemble de la planète. À Aix-en-Provence, les spécialistes, mais aussi les consommateurs, n'en reviennent toujours pas. Une spécialité régionale aussi emblématique n'était donc pas protégée? "Avant de lire les articles dans la presse, je pensais que c'était une blague et je n'en reviens pas", nous a confié cet aixois, voisin du musée du Calisson à Aix-en-Provence.

En fait, la marque "Calisson d'Aix" est bien protégée, mais seulement en France. Quant à la protection mondiale, une demande d'IGP (indication géographique protégée) est en cours... depuis 14 ans, comme le révèle La Provence . Depuis le début des années 2000, la dizaine de fabricants locaux tentent de définir un cahier des charges permettant de définir le calisson d'Aix depuis sa composition jusqu'à sa forme et sa taille. Mais ils ne se sont mis d'accord qu'en 2015 sur le cahier des charges. L'IGP est en cours de dépôt et devrait être effective en 2018.