Bienvenue à Sott.net
jeu., 23 mai 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Stock Down

Macron va continuer son massacre: privatisations, ventes, suppressions d'aides

macron
© Stephane Cardinale - Corbis/Corbis via Getty Images
Emmanuel Macron
Face à la dette de la France, Macron n'a pas d'autres choix que de continuer à vendre tout ce qu'il peut, à commencer par les barrages (je vous l'avais donné voici 2 ans en plein juillet). Prochain bien de la France payé par les citoyens, toutes les routes nationales à deux voies...

Je précise en cette date du 1er avril que l'information est sortie le 30 mars: "Treize ans après le désengagement de l'Etat, un choix qui continue à faire couler beaucoup d'encre, plus de trois quarts des autoroutes du réseau (environ 9000 kilomètres sur 11600) sont exploitées par des sociétés concessionnaires, comme la Sanef ou les Autoroutes du sud de la France (ASF).

Ces 2600 kilomètres se trouvant toujours dans le giron de l'Etat suscitent bien évidemment les convoitises de ces entreprises ... Selon Radio France, elles lorgnent également sur les routes nationales représentant quelque 9600 kilomètres, lire ici le Parisien.

Bref, comme d'habitude, le gouvernement lance une pierre dans le lac se basant sur le fait que les routes sont mal entretenues. Ne soyez donc pas surpris si des nouvelles privatisations arrivent sur la table, afin que la France ne fasse pas défaut sur ses obligations financières...

Autre pierre lancée dans le lac médiatique, la suppression inévitable du RSA. En effet, avec la dette, il faudra choisir entre payer des gens en fin de parcours afin qu'ils puissent survivre (RSA), les chômeurs, retraités, etc.

Comme les retraités ont déjà été rincés dans un premier temps, le RSA sera a priori le suivant, merci à notre lecteur Xybar qui nous a rappelé les propos de Macron en septembre 2018: "", lire le JDD:

Vader

Du cyanure dans la formule chimique des grenades lacrymogènes lancées par la police ?

Après les actes 19 et 20 des Gilets jaunes, des manifestants ont affirmé avoir été touchés plus violemment qu'avec le gaz lacrymogène utilisé habituellement par les forces de l'ordre. Son composé chimique a créé la polémique, certains relayant sur Twitter les résultats d'analyses médicales qui démontreraient une intoxication au cyanure.

CRS, Gilets Jaunes
© Irina Kalachnikova
Certains manifestants dénoncent sur les réseaux sociaux la vigueur inédite des gaz lacrymogènes auxquels ont eu recours les forces de l'ordre lors des actes 19 et 20 des Gilets jaunes à Montpellier, selon Midi Libre. Selon la publication, le groupe Facebook «Appel à Témoins Violences Policières GJ» rassemble divers témoignages, dont certains sur une soi-disant intoxication au cyanure.

Commentaire: De nouveaux gaz lacrymogènes utilisés par les forces de l'ordre ?


Fire

Acte XXI à Nantes, les enfants se prennent le gaz lacrymogène alors qu'ils sont dans les manèges

enfant, Nantes, lacrymo

A Nantes, des enfants gazés
«Ils sont en train de gazer les enfants dans les manèges !» : Une fête foraine sous les gaz lacrymogènes lors de l'Acte XXI des Gilets Jaunes à Nantes. On entend d'insupportables cris d'enfants terrorisés et intoxiqués avant d'être secourus par les Streets Medics.

Sherlock

Génocide au Rwanda : entrevue avec Judi Rever

Judi Rever parle des grandes nouvelles sur son livre Praise for Blood, The Crimes of the RPF. 1. Le livre est finaliste pour le presigieux prix Weston Writers' Trust pour les essais. Un grand honneur pour un livre charnière. 2. Le livre paraîtra également en néerlandais malgré des tentatives de Kigali, à travers Ibuka, de le censurer. 3. Il paraîtra aussi en français chez une grande maison d'édition et sera disponible au Québec et partout dans la Francophonie.
judi
© Inconnu
Judi Rever
Judi applaudit la libération de Victoire Ingabire Umuhoza et dénonce les menaces de Kagame dirigées contre elle.

Commentaire:




Whistle

Les 70 bougies ( explosives ) de l'OTAN

Le 70ème anniversaire de l'OTAN sera célébré par les 29 ministres des Affaires étrangères de l'Alliance, réunis à Washington le 4 avril ; un Conseil de l'Atlantique-Nord en ton mineur en regard de celui au plus haut niveau des chefs d'état et de gouvernement.
OTAN
© Inconnu
Jens Stoltenberg et Donald Trump
C'est ce qu'a voulu le président Trump, pas très content des alliés surtout parce que la majorité d'entre eux tarde à réajuster la dépense militaire à ce que demande Washington.

Commentaire:




Megaphone

Crimes de guerre et omerta : la France dans la guerre au Yémen

Après quatre ans de guerre au Yémen, le nombre de morts augmente et la situation humanitaire est de plus en plus alarmante. Et la France, en tant que vendeur d'armes à certains belligérants, est souvent considérée comme complice. Désalliances l'Entretien reçoit le député Sébastien Nadot, ex-LREM, qui tire une nouvelle fois la sonnette d'alarme.
Yemen
© Inconnu
Yemen
Près de 1.500 jours de guerre au Yémen, un bilan qui dépasse les 60.000 morts, 20 millions de personnes dans un état de dépendance humanitaire alarmant. Le Yémen en guerre vit la «pire crise humanitaire du monde», selon L'ONU. Et si les principaux responsables sont l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, les pays occidentaux - et notamment la France - jouent un rôle de premier ordre dans cette tragédie.

Commentaire: Ni en France ni ailleurs. C'est comme s'il s'agissait d'un sujet tabou. Mais non seulement le sujet de vendre des armes, sinon celui de la guerre. Sujet tabou, sujet intouchable. Et pourtant ...


Star of David

Le « grand bond » de l'industrie de l'armement israélienne en Amérique Centrale

A mi-mandat de la présidence de Donald Trump, le rôle d'Israël en Amérique Centrale atteint de nouveaux niveaux d'influence militaire et politique. Israël n'a pas perdu de temps pour remporter de précieux contrats d'armement dans cette partie du monde, accords qui représentent aujourd'hui près de 20% de ses exportations d'armes.
armes
© Inconnu
Cette escalade d'activité ne s'était pas produite depuis la présidence de Ronald Reagan dans les années 1980, lorsque les dirigeants d'extrême droite en Amérique Centrale se préparaient à attaquer.

Eye 1

Gilets Jaunes : révélateurs d'une dictature naissante

À la suite d'un billet sur Facebook je me suis fait prendre à parti par une personne qui me reprochait de ne pas savoir ce qu'est une dictature ; entendait-elle que je ne connaîtrais pas la définition du mot et du concept ou supposait-elle que je n'aurais jamais vécu dans un pays « sous dictature ».
dicta
© Inconnu
Concernant ce deuxième point qu'elle se rassure j'ai séjourné en Chine une quinzaine de fois entre 1992 et 2008 et j'ai travaillé de décembre 2010 à août 2015 dans un pays d'Afrique. Il y a sans doute pire comme « dictature » mais avoir sa vie sous surveillance policière, ne pouvoir ni dire se déplacer en totale liberté, côtoyer une presse libre qui chaque jour court le risque d'être supprimée, subir les contrôles policiers rudes qui risquent au moindre mouvement de devenir violents, etc, j'ai connu.

Commentaire: Lire aussi :


Camcorder

Ce curieux montage vidéo piloté par l'Elysée et censé dédouaner Benalla

Benalla, audition
© LP/Olivier Corsan
Alexandre Benalla lors de son audition par la commission d’enquête du Sénat, le 19 septembre 2018.
Après la révélation des événements du 1er mai, l'ancien conseiller de l'Elysée Ismaël Emelien a encouragé la publication anonyme d'une vidéo censée excuser les agissements d'Alexandre Benalla.

On savait déjà que cette vidéo venait, au moins en partie, d'images de vidéosurveillance obtenues illégalement. On sait désormais qu'un autre extrait du film ne montre pas ce qu'il était censé établir.

Le 19 juillet dernier, au lendemain de la révélation par Le Monde des coups portés par Alexandre Benalla à des manifestants le 1er mai place de la Contrescarpe à Paris, le compte Twitter anonyme @frenchpolitic publie un film contenant deux extraits vidéo.

Ces images étaient censées montrer qu'Alexandre Benalla s'en était pris non pas à des manifestants lambda, mais à des individus ayant eux-mêmes lancé des projectiles sur des policiers, a révélé le Monde ce vendredi. Autrement dit, et comme le résume le quotidien, il s'agit de « convaincre l'opinion qu'Alexandre Benalla ne faisait que réagir en réponse à des violences ».

« Ni la bonne personne, ni la bonne heure, ni le bon lieu »

Commentaire: Faites ce que je vous dis mais pas ce que je fais : Macron : « Je ne veux plus de l'anonymat sur les plateformes internet »


Stock Down

France : l'Etat en liquidation européenne

Macron
© Inconnu
La concurrence est le moyen et le but de cette époque néolibérale, elle est l'instrument de désétatisation manié avec de plus en plus de fanatisme par l'Union européenne. Et la présidence Macron se prête avec enthousiasme à ce jeu de déconstruction, à coup de privatisations douteuses d'éléments stratégiques du patrimoine public. Quand le Sénat tente de bloquer dans un dernier sursaut la privatisation cachée des Aéroports de Paris dans la loi PACTE, le Gouvernement s'allonge avec délice aux pieds de la Commission européenne pour offrir au privé les plus importants barrages hydo-électriques, ouvrages stratégiques construits au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, lorsque la France était un Etat et une puissance. C'est cette France que l'UE et Macron veulent définitivement renvoyer aux manuels d'histoire, avant de les réécrire. La France est mise en liquidation.

Les nouvelles inquiétantes s'enchaînent et se ressemblent, ce sont les éléments stratégiques de l'Etat qui sont offerts au privé, dans la plus pure logique néolibérale, si chère à Macron et à l'UE. Pour ce faire, le dogme du tout-concurrenciel est répété sur toutes les gammes, comme un mantra.

Les privatisations plus ou moins officielles ne cessent de se succéder.

Commentaire: Alstom et la FDJ peuvent être rajoutés à cette liste.

Alstom, vente
Alstom, vente

« Il faudrait que les excès, la gourmandise du capital, arrête de travailler de l'intérieur les entreprises et les détruise finalement. »


Et pour ceux qui ne sont pas d'accord, on peut toujours discuter :

LBD, lanceur balles de défense