Bienvenue à Sott.net
jeu., 21 juin 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Cult

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France veulent un nouvel ordre mondial sans supervision de l'ONU

Selon Willy Wimmer, ex-vice-président de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), les frappes de missiles contre la Syrie sont une nouvelle étape pour les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France afin de créer leur propre ordre mondial.

security council
© Eduardo Munoz/Reuters
L'ambassadeur russe aux Nations Unies, Vasily Nebenzya, observe les membres du Conseil de sécurité de l'ONU voter contre une résolution russe condamnant "l'agression" vis-à-vis de la Syrie.
Les frappes de missiles contre la Syrie sont une nouvelle étape pour les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France afin de créer leur propre ordre mondial, où ils pourront faire ce qu'ils voudront sans avoir de compte à rendre à l'ONU, a déclaré Willy Wimmer, ancien vice-président de l'OSCE.

"Depuis la guerre illégale contre la Yougoslavie en 1999, ils [les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France] veulent avoir leur propre structure internationale", a déclaré Wimmer. "Ils veulent détruire la Charte de l'ONU. Ils ne sont plus intéressés par une organisation internationale, qui peut fonctionner. Et, par conséquent, ils font tout leur possible pour créer leur propre monde où ils pourront faire tout ce qu'ils voudront."

Bomb

Avec l'attaque sur la Syrie, les États-Unis, Le Royaume-Uni et la France ont contaminé ce pays pour plusieurs milliards d'années

uranium
Nous avons vu que cette attaque n'a même pas été confirmée, et de toute façon, une attaque de ce genre ne pollue pas une zone sur une longue période. Or, les missiles de croisière qui ont été largués sur la Syrie cette semaine disposent tous d'uranium appauvri, une matière radioactive particulièrement persistante dans l'environnement.

Tomahawks

Tout d'abord, les Tomahawks américains contiennent au minimum 3Kg d'uranium sur les ailes des missiles (voir beaucoup plus si les têtes en contiennent aussi). On parle alors de 360kg. "Considérons l'impact d'un missile de croisière Tomahawk qui porte 3 kg (meilleur cas) ou 400 kg (pire cas) d'uranium appauvri.

Tomahawks
L'impact produit un nuage de détritus de dimension variable, après combustion violente à environ 5 000°C. Les grains de poussière sont, comme on l'a dit, composés de particules de dimensions de l'ordre du micron [0.5 - 5]. De 500 à 1 000 mètres de l'impact on peut respirer des nuages de densité suffisante pour causer des doses significatives, composées de particules qui ont une masse d'environ 0.6 à environ 5 nanogrammes (6-50 x 10-10gr.). Une estimation a été effectuée selon le code de calcul de doses GEN II [9], en négligeant les effets dus à l'incendie et en considérant seulement l'exposition pour une inhalation d'une heure due à la dispersion simple du matériau, sans considérer certains facteurs qui pourraient faire ultérieurement augmenter l'exposition. En une heure on peut inhaler des grains de poussière radioactifs provenant du nuage en quantité déjà notable".

Chess

Derrière le discours aux Bernardins, préparer un islam de France

Laurent Bouvet, professeur de science politique à l'Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, décrypte sur le Figarovox le discours d'Emmanuel Macron le 9 avril devant les évêques de France.

Macron
"Ce discours est très important, et il peut, doit même, malgré le désaccord qu'on peut avoir sur le fond avec celui-ci, être lu, compris et critiqué à l'aune du haut niveau de réflexion politique auquel le président a voulu d'emblée se situer. C'est d'ailleurs pourquoi il ne peut pas être uniquement lu, par exemple, ni comme la révélation soudaine de la culture chrétienne du président de la République, ni comme une simple opération de «câlinothérapie» politique à destination d'un électorat catholique qui serait choqué par le durcissement de la politique de l'immigration.

Ce discours doit plutôt être replacé dans le cadre d'une réflexion plus large qu'a annoncée le président de la République sur deux grands sujets au moins.

Le premier tient à la relation de l'État avec les cultes: il s'agit du projet d'intégration du culte musulman dans le cadre républicain. En d'autres termes, il souhaite la mise en place d'un islam de France qui marche, si j'ose dire, contrairement aux tentatives précédentes qui ont échoué, notamment celle du CFCM (conseil français du culte musulman). Or pour réussir un tel projet, le chef de l'État a besoin de modifier l'ensemble de l'équilibre laïque, notamment en matière de financement du culte musulman, celui-ci étant aujourd'hui très dépendant de l'étranger. Ce qui induit un accord voire une association avec l'ensemble des cultes compte tenu des modifications nécessaires des équilibres actuels. C'est notamment pourquoi le président de la République s'est montré très attentif aux représentants des cultes depuis son accession au pouvoir, et donc qu'il a poussé très loin l'offre politique faite aux catholiques dans son discours de lundi soir.

Cult

Toujours plus de contrôle - Elise Lucet explique ce qui va se passer avec la loi « Secret des affaires »

Secret des Affaires
Cette loi est une menace pour les médias mais elle est aussi une menace pour vous citoyens. Le droit d'être informés ça permet évidemment de mieux acheter quand on est consommateur, de mieux voter quand on est citoyen. Donc cette loi est très importante pour nous journalistes mais aussi pour vous citoyens, et c'est la raison pour laquelle il faut vous mobiliser pour nous aider à amender ce texte, à ce qu'il ne passe pas en l'état sur le secret des affaires.

Cette loi est une arme de dissuasion massive pointée sur les médias tout simplement parce qu'il y a des risques de demandes de dommages et intérêts de la part des entreprises extrêmement importants. Et évidemment comme les entreprises de presse sont assez fragiles aujourd'hui il y a un véritable risque d'auto-censure. Vous comprendrez bien aujourd'hui qu'une société de production, par exemple, ou même un groupe aussi important que France Télévisions puisse hésiter s'il y a des menaces de demandes de dommages et intérêts extrêmement importants, donc des enquêtes pour être tout simplement ou ne pas avoir lieu ou être interrompues en raison de ces menaces financières et judiciaires.

Commentaire: Évidemment vous ne verrez pas Elise Lucet enquêter sur la version officielle du récit sur la Syrie par exemple. Mais les voix même qu'un peu dissidentes, doivent être mises au pas.


Wolf

Cinq mensonges féministes démystifiés

« La sexualité est au féminisme ce que le travail est au marxisme... Comme le travail, la sexualité et son expression moulent, dirigent et organisent la société en deux classes : les femmes et les hommes. Cette division représente le fondement même de toutes les relations sociales. »

Catharine MacKinnon, Toward a feminist theory of the state
McKinnon

Catharine McKinnon, l'une des fondatrices du « féminisme radical ».
Il y a quelques années, je me suis lancé dans un voyage inattendu, à destination d'une contrée étrange : le pays du féminisme. C'était en 2014, lorsqu'un jour, interrogé par ma grand-mère sur le gagnant de l'Eurovision, je me trouvai incapable d'expliquer l'identité de ce dernier : Conchita Wurst, un homme barbu qui se maquille et s'habille en femme.

Avec le recul, je réalise que ce périple fut un processus douloureux, sans doute parce qu'il faisait vibrer en moi une corde profonde. Les informations que je découvrais clashaient avec mon instinct protecteur, profondément ancré chez les hommes. Les femmes sont aimantes et douces, les hommes protègent et subviennent aux besoins de leur famille.

Alors quand un homme voit des femmes victimisées (telle que les dépeignent le discours féministe), cela active son instinct inné et son devoir social de protection. En outre, l'instinct et les valeurs culturelles profondément ancrées en lui ont tendance à prendre le pas sur son intellect.

Tout cela explique peut-être en partie pourquoi la victimisation des femmes est au cœur même de l'idéologie féministe. Et aussi pourquoi tant d'hommes épousent aveuglément le discours féministe.

Bell

Les États-Unis dépassés par la guerre électronique russe

général Raymond A. Thomas
Intervenant le 24 avril 2018 au symposium GEOINT 2018, le général Raymond A. Thomas III (commandant en chef des Opérations spéciales (USSOCOM), a révélé l'ampleur de la guerre électronique entre les États-Unis et « l'ennemi » (comprendre la Russie).

Selon lui, « l'ennemi » brouille ou inhibe systématiquement les systèmes US en Syrie, rendant impossible au Pentagone de surveiller la zone de combat. Lors de l'attaque tripartite du 14 avril, l'armée russe est parvenue à hacker les transmissions GPS de sorte que certains missiles ont été détournés. Pis, les systèmes de reconnaissance ami/ennemi ne fonctionnaient plus. Dans ces conditions, il devenait non seulement inutile, mais dangereux d'utiliser les avions de surveillance.

Cult

Le département d'État admet que les États-Unis achètent des voix à l'ONU, mais il y a un problème

Haley
© AFP 2017 Jewel SAMAD
Haley
Le Département d'Etat US est préoccupé par le vote des membres de l'ONU, car tous ne semblent pas être "loyaux" envers les Etats-Unis.

L'ambassadeur des États-Unis à l'ONU Nikki Haley s'est plaint que les États-Unis dépensent trop pour l'ONU et a encore une fois menacé de réduire l'aide étrangère pour les pays qui s'opposent aux États-Unis à l'ONU, a rapporté le magazine The Washington Examiner le 26 avril.

"Le peuple étatsunien paie 22 % du budget de l'ONU, soit plus que les trois pays donateurs les plus importants réunis", a déclaré Haley.

"Malgré cette générosité, le reste de l'ONU n'a voté avec nous que 31 % du temps, soit un taux inférieur à celui de 2016. C'est parce que nous nous soucions davantage d'avoir raison que d'être populaires et que nous défendons une fois de plus nos intérêts et nos valeurs. Quoi qu'il en soit, ce n'est pas un retour sur investissement acceptable."

Dans la liste noire des pays qui "manquent de respect" à Washington sont le Zimbabwe, le Burundi, l'Iran, la Syrie, le Venezuela, la Chine, le Turkménistan, Cuba, la Bolivie et la République d'Afrique du Sud (RSA).

Butterfly

« Une ère de paix » : rencontre historique entre les dirigeants des deux Corées

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in ont multiplié les symboles à l'ouverture de leur rencontre historique, affichant l'un et l'autre leur volonté de ramener la paix sur la péninsule.
coree
C'est à Panmunjeom, le « village de la trêve », que les dirigeants de deux Corées ont ouvert le 27 avril un sommet à la portée historique.

Commentaire: Un jour vraiment important pour la Corée du Nord et pour la Corée Sud. Et pour toute l'humanité aussi. Tout est possible quand la volonté de réconciliation est présente.


Bullseye

OIAC : la Russie présente des témoins affirmant que l'attaque de Douma était une mise en scène

A La Haye, lors d'une conférence de presse organisée par la mission russe de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, Moscou a présenté des témoins syriens de l'attaque chimique présumée de Douma, prétexte à des frappes occidentales.
douma
© Michael Kooren / Reuters
Hassan Diab, 11 ans, témoigne à l'OIAC, à La Haye, le 26 avril 2018
La mission permanente russe auprès de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) a convoqué le 26 avril à La Haye, aux Pays-Bas, une conférence de presse afin de présenter le récit de Syriens, témoins de l'attaque chimique présumée de Douma du 7 avril.

Black Cat

Visite de Macron aux USA: une victoire médiatique mais un échec diplomatique cuisant

macron
© inconnu
Main dans la main
Les sourires et les ovations n'y changeront rien. Lors de sa visite d'État aux États-Unis, Emmanuel Macron a non seulement échoué à infléchir la position de Trump sur l'Iran, mais pire encore, l'a rejoint dans ses convictions, faisant exactement l'inverse de ce qu'il déclarait depuis des mois.