Bienvenue à Sott.net
dim., 22 avr. 2018
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Bomb

Défense russe : les terroristes préparent une provocation contre l'Onu en Ghouta orientale

Ghouta
© REUTERS/ Bassam Khabieh
Les terroristes du Front al-Nosra* comptent lancer dimanche une provocation contre un convoi humanitaire de l'Onu en Ghouta orientale, selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Le Front al-Nosra, organisation terroriste interdite en Russie, envisage de mener le 4 mars une attaque contre un convoi humanitaire de l'Onu à Douma, en Syrie, pour ensuite en rejeter la responsabilité sur l'armée syrienne, a annoncé samedi le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie se référant aux services de renseignement syriens.
« Les djihadistes comptent ouvrir le feu de mortier contre le convoi humanitaire pour en faire accuser les forces gouvernementales », a indiqué Vladimir Zolotoukhine, porte-parole du centre.
Les combattants retranchés en Ghouta orientale, une banlieue de Damas, continuent d'organiser des provocations pendant les pauses humanitaires quotidiennes. Samedi, des snipers ont mené des tirs contre un poste de passage pendant la 5e pause humanitaire. Ils ont quatre fois pris pour cible le couloir humanitaire reliant la Ghouta orientale à Damas, blessant trois civils, d'après M.Zolotoukhine.

Caesar

Poutine nie une « nouvelle guerre froide » lors d'une interview à NBC - et déclare que la course aux armements a commencé lorsque les États-Unis ont abandonné le traité ABM

Putin on NBC
© NBC
Le président russe Vladimir Poutine a rejeté jeudi comme "propagande" les allégations selon lesquelles la Russie et l'Occident sont entrés dans une nouvelle "guerre froide".

Dans un entretien avec Megyn Kelly de NBC à Moscou, Poutine a déclaré que ses commentaires précédents selon lesquels les missiles balistiques russes pourraient pénétrer n'importe quel système de défense antimissile sur la planète n'étaient pas la déclaration d'une nouvelle "guerre froide" comme certains analystes de la défense l'ont suggéré.


"Mon point de vue est que les individus qui ont dit qu'une nouvelle guerre froide a commencé ne sont pas vraiment des analystes, ils font de la propagande", a déclaré M. Poutine dans l'interview qui a d'abord été diffusé jeudi soir sur "NBC Nightly News."

Newspaper

Les « pantins » embauchés par la presse et leurs dirigeants corporatifs à la botte de l'État profond

Il existe des lois qui protègent la liberté d'expression de la presse, mais aucune qui ne valent quelque chose pour protéger la population de la presse.
~ Mark Twain
Le cycle des nouvelles d'aujourd'hui est tel que nous sommes bombardés d'informations, dont une grande partie sont de fausses nouvelles et dont la plupart se font écho les unes les autres. Il y a d'excellents journalistes, blogueurs et universitaires, mais trop souvent ils ne sont pas entendus dans la nuée électronique de l'hystérie qui passe pour des "nouvelles". Les médias grand public ont peu de journalistes dignes de ce nom, mais par contre beaucoup de la sorte de ceux qui sont prêts à se compromettre pour le "scoop exclusif". L'opération Mockingbird de la CIA a révélé une collusion entre le gouvernement et les médias il y a des décennies. Et aujourd'hui, lorsque certains journalistes soumettent régulièrement leurs brouillons à des intérêts puissants avant de les publier, il est relativement facile d'attirer dans les médias "les bonnes personnes" qui s'en tiendront au scénario.

Publicare et Propagare

Acta Diurna

L'Acta Diurna Populi Romani : Les "Actes quotidiens du Peuple de Rome".
Le journalisme est aussi vieux que la civilisation. Ptah-hotep, vizir du pharaon égyptien Djedkare Isesi, écrivit quelque 2 200 ans avant Jésus-Christ sur la nécessité de "communiquer sincèrement, de répondre aux intérêts du public et d'agir d'une manière cohérente avec ce qui est dit".

Jules César lança l'Acta Diurna, une gazette quotidienne "publiée dans des endroits bien en vue à Rome et dans les provinces dans le but de nourrir la population d'informations officielles".

Alarm Clock

Poutine : « Troisième guerre mondiale » et armes hypersoniques

Tandis qu'une partie importante de l'allocution annuelle du Président russe a été consacrée à l'évolution du domaine militaire, le sénateur russe Vladimir Jabarov et d'autres experts ont décrypté dans un entretien à Sputnik le but de ce long et profond discours sur les nouveaux armements russes.
poutine
© Sputnik. Michael Klimentyev
Le discours du Président russe a été marqué cette année par de nombreuses innovations, mais aussi a établi le record de durée et de temps consacrées au secteur de la défense. Pour le sénateur russe Vladimir Jabarov, vice-président de la commission pour les affaires internationales du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), il s'agit du message le plus fort que Vladimir Poutine n'a jamais prononcé.

Clipboard

Le Plan : comment 5 pays se seraient accordés sur le découpage du Proche-Orient lors d'une « réunion secrète »

Tandis qu'une « réunion secrète » d'un groupe de cinq pays sur l'avenir de la région proche-orientale a été évoquée par certains médias, l'ex-ambassadeur turc à Paris et Tripoli Uluç Özülker explique dans un entretien à Sputnik que les parties auraient parlé d'un redécoupage du Proche-Orient et précise les détails de la rencontre.
plan
© Inconnu
On se partage le gâteau comme dans le vieux bon temps

Alarm Clock

Les USA préparent les Européens à l'utilisation d'armes nucléaires contre la Russie

Les militaires américains préparent les forces armées des pays européens à l'utilisation des armes nucléaires tactiques contre la Russie, selon Sergueï Lavrov.
guerre
© Inconnu
Intervenant lors d'une session de la conférence sur le désarmement à Genève, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a exprimé l'espoir que les Européen opposent un « non » ferme au déploiement sur leur territoire des armes nucléaires américaines.

Commentaire: Le bon sens vient de la Russie. Va-t-on l'écouter une fois pour toutes ?


Dollars

Mali, des détournements gigantesques sur le matériel militaire

soldier, Mali
La Cour suprême du Mali vient de condamner l'Etat malien à payer à une société qui lui a fourni du matériel militaire, comme l'a révélé RFI. Son dû : plus de 25 milliards de francs CFA. Sur fond de surfacturation

La plus haute juridiction du Mali a rendu son verdict : l'Etat malien est condamné à payer la faramineuse somme de 25 milliards de francs CFA, comme solde de contrat à la société Guo-Star. Son gérant, Amadou Baïba Kouma, recevra également de l'Etat malien, la somme de 600 millions de francs CFA à titres de « dommages et intérêts ».

L'avion présidentiel en cause

Une certitude en tout cas: en 2014, la société Guo-Star a livré au gouvernement malien du matériel militaire, sur fond de « surfacturation ». Le vérificateur général, qui est le monsieur anti-corruption au Mali, a saisi le procureur de la République. Dans le collimateur de la justice malienne, se trouve depuis des mois le dossier de l'achat de l'avion présidentiel qui a donné lieu à des détournements suspects.

Binoculars

Bassam Tahhan sur les rebelles de la Ghouta : imaginez « 10 000 terroristes en banlieue » de Paris

Universitaire, normalien et spécialiste de géopolitique, le Franco-Syrien Bassam Tahhan détaille ce que les médias occidentaux nomment « rebelles » : une nébuleuse de groupes armés djihadistes réfugiés dans les vergers de Damas.
ghouta
© Bassam Khabieh/Reuters
Ghouta orientale, le 25 février 2018
Les combats de la Ghouta ont un air de déjà vu. Comme lors du siège d'Alep en décembre 2016, des rebelles sont qualifiés de « modérés » par la presse occidentale, des civils pris au piège, et des accusations répétées à l'encontre du gouvernement de Damas, qualifié de « régime », qui bombarderait des civils.

Megaphone

Messieurs les agresseurs ... de la Syrie

Depuis maintenant sept ans, la Syrie est en guerre. Ce pays aimable, tolérant, hautement civilisé que même ses détracteurs ne pouvaient s'empêcher de trouver beau et attachant est d'ores et déjà confronté à un formidable défi, celui de l'après-guerre.
syrie
© Inconnu
Un enfant en Syrie
Les assaillants barbares venus de cent pays, atlantistes comme islamistes, se sont acharnés à vouloir en détruire les richesses, les infrastructures, les capacités, les monuments, les beautés naturelles afin de le rayer de la carte. Ils ont aussi et surtout tenté de broyer le peuple syrien, d'effacer sa mémoire et son identité afin de l'anéantir.

Cult

L'ancien directeur de la CIA confirme que les États-Unis interfèrent dans les élections étrangères

Encore une "No News" peu relayée dans les médias :

James Woolsey

Avons-nous déjà essayé de nous immiscer dans les élections d'autres pays ?

Bien entendu, le fond est connu, mais il est toujours intéressant de disposer d'aveux officiels...

Le 2 poids 2 mesures est donc flagrant...