Bienvenue à Sott.net
jeu., 28 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Sherlock

Arizona : l'audit de Maricopa confirme la fraude électorale à la présidentielle américaine du 3 novembre 2020

Obtenu après de nombreuses oppositions des autorités, l'audit de Maricopa a été mené sous l'instigation du Sénat. Vendredi 24 septembre, la lecture des conclusions de cet audit a été faite au cours d'un live retransmis en direct.

states
Si la presse officielle fait ses gros titres sur la (re)confirmation de la victoire de Joe Biden, dans les faits, l'audit ne dit rien de tel. Son but n'était d'ailleurs pas de confirmer ou non la victoire de l'un des candidats, mais de vérifier si le processus électoral avait été sain, si le vote avait été sécurisé. Et le verdict, au vu des preuves fournis par Cyber Ninjas en charge de mener l'audit, est sans appel : le vote dans le comté de Maricopa a été entaché de plusieurs irrégularités.

Commentaire: Réaction de Donald Trump :
Le président Trump a appelé les Fake News Media pour avoir minimisé les résultats de l'audit des élections en Arizona de 2020 dans une déclaration vendredi, affirmant que la fraude électorale massive avait en effet changé les résultats de l'élection présidentielle.
« Le rapport divulgué montre de manière concluante qu'il y a eu suffisamment de votes frauduleux, de votes mystères et de faux votes pour changer le résultat de l'élection 4 ou 5 fois. Le nombre comprend 23 344 bulletins de vote postal, bien que la personne ne vive plus à cette adresse. Des électeurs fantômes », a écrit Trump.
Le 45e président a ensuite souligné les nombreuses divergences dans les listes électorales de l'Arizona, en se concentrant uniquement sur le comté de Maricopa.
« La campagne officielle ne correspond même pas à ceux qui ont voté, soit 11 592 de plus que toute la marge de l'élection présidentielle. Les électeurs qui ont voté dans plusieurs comtés ont totalisé 10 342 et 2 382 bulletins de vote provenaient de personnes qui ne vivaient plus dans le comté de Maricopa », a déclaré Trump. « Il y avait également 2 592 'plus de bulletins de vote en double que de bulletins de vote originaux. À eux seuls, ces bulletins de vote frauduleux totalisent 50 252 et constituent une fraude bien plus fréquente que la soi-disant marge de « victoire », qui n'était que de 10 457. »
Il a ajouté que les conclusions seraient bien pires si l'ensemble de l'État effectuait un audit similaire à celui effectué dans le comté de Maricopa.
« De plus, les données électorales semblent avoir été intentionnellement supprimées et les images des bulletins de vote étaient 'corrompues ou manquantes'. Ce n'est même pas tout l'état de l'Arizona, mais seulement le comté de Maricopa. Cela ne ferait qu'empirer ! il ajouta.
Toutes les conclusions de l'audit faisant état d'une fraude généralisée et d'un manque d'intégrité des électeurs, le président Trump a demandé que les personnes complices d'actes illégaux fassent l'objet d'une « enquête criminelle »."D'autres vont sortir à l'audience d'aujourd'hui", a promis Trump à la fin de sa déclaration.



Bad Guys

ENQUÊTE — De l'obscène aux menaces ou la « harcelosphère » contre l'IHU-Méditerranée et le professeur Raoult

Un an et demi de pandémie Covid-19. Un an et demi de « fraudes scientifiques », de problèmes et de mensonges relatés dans la tribune Diagnostic, traitements et vaccin : panorama d'une escroquerie. Cette tribune mettait en avant certains des dysfonctionnements sur la crise, sans en mettre à jour les mécanismes. Une analyse qui demandait une enquête complémentaire sur les attaques incessantes virant à l'obsession et au harcèlement envers l'IHU-Méditerranée et le Pr Raoult ces derniers ayant porté les affaires en justice comme la plainte contre la Pr Karine Lacombe ou contre le Pr Raffi, comme l'a expliqué Me Grazzini avocat du Pr Raoult.
Bande organisée anti Raoult, IHU, etc.

Bande organisée anti Raoult, IHU, etc.
Nous nous sommes plongés plusieurs mois dans ces réseaux afin d'essayer de comprendre où et comment sévissent les principaux acteurs des actions contre l'IHU-Méditerranée, le professeur Raoult, et le professeur Chabrière, l'un de ses principaux collaborateurs, professeur de biochimie.

À travers moult pièces ramenées des réseaux sociaux, dont Twitter, nous avons pu observer un « harcèlement de meute », méthodiquement organisé avec une cagnotte, des « activistes chef d'orchestre » menant une cabale, parsemée de grossièretés sans nom, mêlant immaturité, scatologie, références sexuelles, insultes, parfois menaces d'attentat ou d'atteinte à la personne. La tribune récente publiée par FranceSoir a fait l'objet d'une conférence de presse organisée par l'association Citizen4science, sans qu'ils ne prennent en compte les précisions apportées par la rédaction de FranceSoir, préférant crier au scandale dans le confort de l'entre-soi et sans aborder le fond du problème sur la gestion de la crise.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Handcuffs

Dictature sanitaire : bon résumé par un professeur de droit

professeur de droit

Commentaire : Voici un très bon résumé de la situation que nous vivons par un professeur de droit.



Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Camera

La commission européenne tend le piège de la reconnaissance faciale

reconnaissance faciale
© Photo: iStock
Le 21 avril 2021, la Commission européenne a déposé un projet de règlement sur l'intelligence artificielle. S'il prétend proposer « un cadre juridique pour une IA digne de confiance », ce règlement conduira en vérité à abaisser le niveau de protection actuellement assuré par le droit européen. Son principal risque sera d'autoriser certaines pratiques jusqu'alors interdites - au premier rang desquelles la reconnaissance faciale policière de masse.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Nuke

L'AUKUS prépare une guerre nucléaire pour soutenir Taïwan

Les réactions officielles à l'annonce du Pacte australo-britanno-US (AUKUS) ne portent que sur la résiliation du contrat d'armement australo-français. Aussi terrible que cela soit pour les chantiers navals, ce n'est qu'une conséquences collatérale d'un renversement des alliances visant à préparer une guerre contre la Chine.
fghj
L'annonce du Pacte australo-britanno-US (A-UK-US) [1] a fait l'effet d'un tremblement de terre dans la région Indo-Pacifique. À n'en plus douter, Washington prépare à long terme un affrontement militaire contre la Chine.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Handcuffs

Obligation vaccinale aux États-Unis : 24 États menacent de poursuivre Biden en justice

Jeudi, vingt-quatre États ont menacé de poursuivre l'administration Biden au sujet de la nouvelle règle du président exigeant des employeurs de plus de 100 salariés qu'ils imposent des vaccinations et des tests fréquents à leurs salariés.
jiuj
Un groupe de procureurs généraux d'États républicains a envoyé une lettre au président Biden en s'engageant à intenter une action en justice s'il ne changeait pas de cap, arguant que l'obligation serait illégale et peu susceptible de réussir en tant que mesure de santé publique.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Eye 1

Le programme orwellien du passeport vaccinal repose sur le mensonge du « contrat social »

Il y a une question fondamentale qui doit être posée lors de l'examen de la question du passeport vaccinal, et ce que je constate, c'est que presque personne dans les médias dominants ne s'y attaque directement. Cette question est la suivante :

shame
Est-il légalement et moralement acceptable de restreindre les droits et l'accès économique des personnes afin de les forcer à se soumettre à un « vaccin » expérimental, ou à toute autre procédure médicale ?

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bomb

La tyrannie digitale et le « passeport-VaxiCode » de l'OMS Rockefeller-Gates: Vers un scénario de troisième guerre mondiale

oms passport vaccinal
Cet article fait suite au webinaire du 20e anniversaire du Centre de recherche sur la mondialisation (le 9 septembre 2021), axé sur Agenda ID2020 et ses implications déployé sous nos yeux.

Pourtant, pour la plupart des gens, les implications ne sont pas visibles.

Pour plus de détails, voir les articles suivants de Peter Koenig :

Le vaccin contre le coronavirus : le vrai danger est « l'Agenda ID2020 ». La vaccination en tant que plate-forme pour « l'identité numérique » (28 juin 2021)

Voir la traduction du texte en français : La pandémie de coronavirus COVID-19: Le vrai danger est « l'Agenda ID2020 ».

Agenda ID2020 de « l'ordre mondial unique » : Le 101 pour comprendre ses implications (17 août 2020).

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bad Guys

Dieu Biden a décidé pour un sommet global pour le pouvoir ... par le vaccin

Biden l'a annoncé, les Etats-Unis sont de retour et la crise du Covid est un instrument sur mesure pour ancrer en profondeur l'Atlantisme au coeur des mécanismes de pouvoir. Ainsi, sous la main de fer américaine, des dirigeants nationaux, des ONG, des "leader globaux de la santé" sont appelés à se réunir la semaine prochaine, sur invitation personnelle, afin de rien moins que de "mettre fin au Covid". C'est-à-dire de ne pas échapper à la vaccination massive de la population mondiale. Le pouvoir par le vaccin, le pouvoir par l'alignement, le pouvoir par la soumission. Il a été promis d'inviter l'Inde et la Russie. Quelle chance ...
hjkj
Comme l'a annoncé il y a 5 jours le Washington Post, Biden veut sauver le monde par la vaccination massive et totale de la population, le Covid doit être vaincu et c'est, soi-disant, le seul moyen.

Commentaire:

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magnify

La nébuleuse Zemmour

La saga autour de l'opération Z n'en finit plus de faire l'actualité. Pourtant, officiellement, notre gaulois favori n'est toujours pas candidat. Je vous renvoie, chers lecteurs, à mon récent article sur le sujet.

zemmour

« Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es. » Mgr Gaume, Traité du Saint-Esprit.
Mon enthousiasme vous l'aurez compris demeure somme toute très relatif quant à cet énième grand raout électoraliste. En revanche, les coulisses de cette affaire très dispendieuse revêtent un intérêt infiniment supérieur aux agitations médiatiques et aux discours convenus du polémiste à destination de la plèbe. En effet, comme chacun sait, une campagne présidentielle coute cher, excessivement cher. Et je ne parle pas simplement de financement direct du matériel de campagne, des locations de salles pour les réunions publiques et autres meetings, des impressions de tracts, de dizaines de millions de professions de foi (sic), des salaires (plus charges) des permanents, des achats de sondages incessants et exorbitants, etc. L'on parle ici de dizaines de millions d'euros, ce n'est pas la famille Kadhafi qui me contredira.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :