Les Maîtres du MondeS


USA

Nouvelles escalades US au Moyen-Orient

soldat qui marche
Eh bien, c'est finalement arrivé. Les nombreuses attaques contre les troupes américaines au Moyen-Orient en réponse aux atrocités commises par Israël à Gaza avec le soutien des États-Unis ont entraîné des morts américaines, tout comme les critiques de la politique étrangère américaine le prétendaient depuis des mois. Au moins maintenant, nous pouvons arrêter de nous y préparer, je suppose.

Star of David

Gaza : «L'armée la plus (im)morale du monde» en action et images

armée la plus immorale isreal
© Blast
Bombardements indiscriminés aboutissant à des morts massives de civils, privations de l'accès aux nécessités premières à la survie, soldats israéliens qui se filment en train de détruire joyeusement des immeubles, appels à utiliser la bombe atomique sur Gaza par des membres du gouvernement Netanyahou, déshumanisation systématique de la vie palestinienne : autant d'éléments qui ont poussé, fin décembre, l'Afrique du sud a déposé une plainte pour génocide contre Israël auprès de la Cour internationale de justice.

Face à cette plainte, Netanyahou ne flanche pas et déclare que rien ne l'arrêtera, pas même la décision de la Haye. Pire encore, il vante les mérites de son armée «la plus morale du monde» qui se bat contre les «forces des ténèbres».

Retour dans ce Zap sur le narratif civilisationnel qui, promu par les autorités israéliennes, est censé légitimer ses exactions.

Telephone

Thierry Meyssan sur les attentats du 11 septembre 2001 et sur la guerre à Gaza

meyssan
Thierry Meyssan
Le Média 4-4-2 a interviewé Thierry Meyssan sur les attentats du 11-Septembre 2001 et sur la guerre à Gaza. Étrangement cette vidéo a immédiatement été supprimée de YouTube dont elle ne viole pourtant aucune règle, contrairement à l'annonce de YouTube. Elle est cependant toujours disponible sur CrowdBunker.

Star of David

Meilleur du Web: La Cour internationale déclare qu'Israël a probablement commis un génocide

cour international
La Cour internationale de Justice s'est prononcée aujourd'hui en faveur de la REQUÊTE sud-africaine INSTITUANT UNE PROCÉDURE contre Israël.

Pepe Escobar livre le premier résumé de l'ordre verbal (l'écrit suivra plus tard) :

Star of David

Guerre à Gaza : les USA vont fournir des avions de combat F-35 et F-15 à Israël

En plein milieu de la guerre menée par Israël contre le Hamas à Gaza et des combats contre d'autres groupes de résistance, les responsables militaires israéliens proposent des accords de défense clés avec les États-Unis, qui verraient le régime israélien se procurer de nouveaux avions de combat, des hélicoptères d'attaque et un approvisionnement continu en munitions.
ghjk
© APUn hélicoptère Apache israélien tire un missile en direction de la bande de Gaza, vu depuis le sud d'Israël, le lundi 4 décembre 2023.
Le directeur général du ministère des Affaires militaires du régime israélien, Eyal Zamir, a achevé jeudi une visite de travail à Washington, au cours de laquelle il a rencontré de hauts responsables du Pentagone et du département d'État, ainsi que des dirigeants de grandes entreprises américaines de défense, pour discuter de l'avancement des accords.

Commentaire: Est-ce vraiment juste pour empêcher de telles attaques ? Ou bien pour commencer une guerre ailleurs ?


Brain

Espérer que la Chine aidera contre le Yémen est une connerie délirante

Yemen blitz
La politique lunatique de Joe Biden à l'égard du Yémen n'aboutira manifestement à aucun résultat positif. La Maison Blanche et Biden le savent et il l'a même admis publiquement.

La nuit dernière, les États-Unis et le Royaume-Uni ont à nouveau bombardé le Yémen :
Les actions de lundi soir ont marqué la huitième série d'attaques alliées contre les Houthis depuis la première le 12 janvier. Les forces américaines et britanniques ont déclaré avoir touché huit cibles, dont un site de stockage souterrain et des sites de lancement de missiles et de surveillance aérienne.

Attention

Les États-Unis affirment qu'il n'y a pas d'alternative à une guerre plus vaste au Moyen-Orient

La propagande des grands médias publics auprès de leurs lecteurs se fait non seulement par ce qu'ils rapportent, mais aussi par les points de vue et sujets qu'ils ne rapportent pas. Un exemple parfait est une récente "analyse" par le New York Times d'une position de la Maison-Blanche sur les troupes américaines au Moyen-Orient.
hgfd
L'auteur est Peter Baker, correspondant en chef du Times à la Maison-Blanche.

Brick Wall

Les mondialistes considèrent Trump et le populisme comme les principaux obstacles à un ordre mondial collectiviste

Les dirigeants de Davos n'ont pas de solutions sérieuses face à la résurgence du populisme.
world economic forum
Le coup de grâce pour ce qui reste de l'ordre mondial

Les mondialistes réunis au Forum Économique Mondial (FÉM) de Davos discutent ouvertement de leur crainte d'une victoire de Trump en 2024. Leur préoccupation, comme l'explique l'assistant personnel de Klaus Schwab, Yuval Noah Harari, est qu'une victoire de Trump détruira l'« ordre mondial ». De même, Harari a fait preuve de mépris à l'égard du peuple américain qui a élu Trump et a assimilé le patriotisme au fait de ne pas se soucier du reste du monde, comme l'a rapporté l'auteur de Valuetainment, Shane Devine :

Eye 1

Meilleur du Web: Le traitement médiatique de la réaction de la Suède au Covid-19 ou comment réécrire l'histoire

La Suède est un très beau pays avec une longue histoire et de grandes réalisations de ses ressortissants - du prix Nobel à Ikea en passant par la fermeture éclair, Spotify et Skype. Le pays compte 10,5 millions d'habitants qui jouissent d'une très bonne qualité de vie, comme vous le savez si vous l'avez visité.
Suède
© Jonathan Nackstrand/AFPUne rue à Stockholm, capitale de la Suède, lors de la pandémie du Covid-19, le 27 juillet 2020
C'est d'autant plus agréable de le constater aujourd'hui, car la Suède est l'un des rares pays au monde à ne pas s'être confinée lors du Covid-19 et donc à ne pas en avoir été traumatisé. Bien que les Suédois aient été cloués au pilori dans le monde entier, ils ont obtenu de meilleurs résultats en matière de surmortalité ajustée à l'âge que la plupart des pays d'Europe.

On pourrait penser que l'étude de ce cas serait profondément intéressante pour les personnes qui écrivent sur le sujet. Et non, bien au contraire, je viens de lire un livre parmi tant d'autres qui ne mentionne nulle part l'expérience de la Suède lors du Covid-19. C'est comme si ce pays n'existait tout simplement pas.

Commentaire: L'auteur de cet article, à travers le prisme de lecture des faits qui se sont déroulés en Suède pendant la « crise » du Covid-19, fait montre d'une ouverture d'esprit intéressante sur l'Histoire en général, notamment les grands événements qui parcourent aujourd'hui les livres de nos bibliothèques. En effet, que sait-on réellement de notre passé ? Jusqu'à quel point pouvons-nous être sûrs et certains de ce qui est advenu ici ou là il y a des siècles alors que des personnes osent actuellement réécrire des faits qui ont eu lieu il y a moins de 4 ans et ce, malgré un accès aisé à la connaissance ? A n'en point douter « L'Histoire est écrite par les vainqueurs » ( Les frères ennemis, Brasillach, 1946).

Articles liés :


Heart - Black

Gaza, le tombeau de l'ordre mondial dominé par l'Occident

Quelle que soit sa conclusion, le procès intenté par l'Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice pour violation par Israël de la Convention sur le génocide entrera dans l'histoire. On s'en souviendra soit comme de la première étape vers la responsabilisation d'un État voyou pour des violations répétées et de longue date du droit international, soit comme du dernier souffle d'un système international dysfonctionnel dirigé par l'Occident.
kiuj
© InconnuEn soutenant les atrocités commises à Gaza, l'Occident réduit à néant ce qui lui reste de crédibilité et ramène l'ordre mondial "fondé sur des règles" qu'il prétend diriger à un point de non-retour.
En effet, l'hypocrisie des gouvernements occidentaux (et de l'élite politique occidentale dans son ensemble) a finalement mené le soi-disant "ordre mondial fondé sur des règles" qu'ils prétendent diriger au point de non-retour. Le soutien inconditionnel de l'Occident au massacre génocidaire d'Israël à Gaza a véritablement mis en lumière la politique de deux poids deux mesures de l'Occident en matière de droits de l'homme et de droit international. Il n'y a pas de retour en arrière possible, et l'Occident ne peut s'en prendre qu'à sa propre arrogance.