Bienvenue à Sott.net
dim., 25 juil. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Les Maîtres du Monde
Carte

Eye 1

Cyber Polygon : Le prochain jeu de guerre globaliste conduira-t-il à une autre catastrophe bien commode ?

En avril dernier, j'ai publié un article intitulé « Les globalistes auront besoin d'une autre crise en Amérique alors que leur programme de Grand Reset échoue« . J'y notais une tendance étrange dont beaucoup d'entre nous, dans les médias libertariens, ont pris conscience au fil des ans - Presque toutes les catastrophes majeures causées par l'homme aux États-Unis et dans de nombreuses autres parties du monde au cours des deux dernières décennies ont été précédées d'un » exercice « gouvernemental ou globaliste.
vfgbnh
Ces exercices et jeux de guerre ont tendance à imiter la catastrophe exacte qui frappera finalement le public quelques jours ou semaines plus tard. Parfois, les exercices de simulation de catastrophe et les événements réels se produisent en même temps.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Top Secret

Moderna travaillait déjà sur son « vaccin » anti-Covid dès... décembre 2019 ! On en a les preuves

Plus le temps passe, plus on découvre des choses louches.

moderna
Un document incroyable prouve que Moderna travaillait sur son « vaccin » à ARNm anti-coronavirus mi-décembre 2019, avant même que les premiers cas de Covid-19 soient reconnus par la Chine et que l'OMS parle de pandémie.

Les chercheurs de Moderna étaient bien avancés dans leur recherche et leur dirigeant bien au courant de ce Covid-19... puisque des documents confidentiels révèlent que Moderna a envoyé un « candidat vaccin » à ARNm contre le coronavirus à des universitaires des semaines avant l'émergence du Covid-19 !

Le gouvernement américain a envoyé des « candidats vaccin à ARNm contre le coronavirus » à des universitaires des SEMAINES AVANT l'épidémie de « Covid » en Chine !

Commentaire: Ce que Moderna savait peut-être, c'est ça : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Bad Guys

Le FBI aurait participé à l'organisation de l'attaque du Capitole du 6 janvier

Tucker Carlson sur Fox News reçoit Darren Beattie pour parler de son article sur le comportement suspect du FBI par rapport à l'attaque du Capitole.

carlson

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Crusader

Totalitarisme psychopathique — Le prédicateur Jacques Attali rêve d'une humanité-objet

« Il va être de plus en plus difficile à un être humain avec un cerveau biologique d'avoir une utilité sociale productive dans un monde où l'intelligence artificielle et la robotique se développent à une vitesse folle. C'est une vraie angoisse qui va saisir les générations, les générations futures. »
~ Laurent Alexandre, prophète déshumaniste
Human Cyborg
© Inconnu
Nous sommes en octobre 2015, sur Terre, mais un peu dans le ciel aussi, avec l'émission futuro-sioniste de Franz-Olivier Giesbert. Pourquoi futuro-sioniste ? Déjà parce que FOG, en bon agent américano-sioniste, invite sur le plateau des Grandes Questions, ce titre vaniteux, le transhumaniste réducteur d'humanité Laurent Alexandre, le mage Jacques Attali, l'écrivain séfarade Éliette Abécassis (fille du grand talmudiste du même nom), la fille de François Mitterrand et d'Anne Pingeot, Mohamed Mbougar Sarr, sans oublier la chroniqueuse Géraldine Muhlmann.

La jolie brune castée par FOG s'adresse alors à Laurent Alexandre, qui brosse un portrait démoralisant de notre futur — à 3'46.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Snakes in Suits

Psychopathologie du totalitarisme — Le délire paranoïaque, les aspects du projet totalitaire, et comment sortir de l'aliénation collective

Ariane Bilheran est normalienne (Ulm), philosophe, psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie, spécialisée dans l'étude de la manipulation, de la paranoïa, de la perversion, du harcèlement et du totalitarisme.
Les psychopathes gouvernent le monde
© Sott.net
Épisode 1 — La structure totalitaire : le délire paranoïaque
« Bien des gens affirment qu'on ne saurait combattre le totalitarisme sans le comprendre. Ce n'est heureusement pas vrai car, autrement, notre situation serait sans espoir. »

~ Hannah Arendt, La nature du totalitarisme, 1953
En 2020, je suis intervenue trois fois pour alerter sur l'émergence du totalitarisme actuel, au prétexte sanitaire : le 13 mai, avec « Totalitarisme sanitaire : « C'est pour ton bien... Le mal radical »[1], le 30 août, avec « Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l'esclave »[2], et le 30 décembre, à Radio Canada[3], entrevue au cours de laquelle j'ai affirmé que ce que nous vivions n'était pas autoritaire, mais totalitaire, en examinant la certitude délirante de la psychose paranoïaque. Ces interventions m'ont valu railleries, quolibets et insultes en tout genre, de la part de ceux qui ne peuvent pas entendre ce qui se passe (ou n'y ont pas intérêt), prétendant que j'exagère ou que je souffrirais moi-même de paranoïa.

Pourtant, en un an, nos libertés, conquises de haute lutte durant des siècles, au prix du sang de nos ancêtres, se sont évaporées en fumée, jusqu'à la survenue de ce « passeport sanitaire », jugé impensable par la majorité des gens il y a quelques mois encore. Afin d'élaborer un tel diagnostic précoce de délire collectif, je me suis appuyée sur ma longue expérience professionnelle d'observations des groupes, des institutions et des entreprises, lorsqu'ils se transforment en îlots totalitaires. En avril 2020, bien que certains signes eussent pu paraître insignifiants aux yeux du plus grand nombre, ils étaient suffisants pour caractériser l'entrée dans une psychose paranoïaque collective, en particulier le déni de réalité, le mensonge, le clivage, la projection[4], l'interprétation, la persécution (ici, d'un virus, ennemi invisible, qui autorise la persécution des individus en tant qu'organismes porteurs d'une multiplicité de virus), la manipulation des masses (terreur, culpabilité et chantage), l'idéologie sanitaire (et la propagande qui la soutient), mais aussi la survenue d'une nouvelle langue pour décrire une « nouvelle normalité » ou une « nouvelle réalité » faisant table rase de l'ancien. Rappelons les critères politiques du totalitarisme, qui ne saurait se réduire à une dictature, un despotisme, ou encore, une tyrannie : monopole des médias de masse et du corps policier, direction centrale de l'économie, persécution des opposants et de toute critique, système de surveillance d'individus, encouragement aux délations, logique concentrationnaire orchestrée sur la terreur, politique de la table rase, idéologie mouvante construite sur le clivage entre bons citoyens et mauvais citoyens, sur l'ennemi — visible ou invisible — et la pureté.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Biohazard

Selon le Dr. McCullough, les vaccins COVID représenteraient la seconde étape d'une attaque bio-terroriste

Debra Heine - Le 15 juin 2021. Lors d'une interview extraordinaire la semaine dernière, le Dr Peter McCullough, professeur américain de médecine et vice-chef du service de médecine interne de l'université Baylor, a déclaré que le monde avait été soumis à une forme de bioterrorisme et que la suppression des premiers traitements contre le COVID-19 - comme l'hydroxychloroquine - "était étroitement liée au développement d'un vaccin".
mjuik,
Le Dr McCullough a fait ces commentaires explosifs lors d'un webinaire le 11 juin, avec le Dr Reiner Fuellmich, un avocat allemand, qui pense que la pandémie a été planifiée et qu'elle constitue "un crime contre l'humanité."

Book 2

Libre-échange : le discret retour du TAFTA acté hier

Certains se souviennent peut-être du fameux TAFTA, le TransAtlantic Free Trade Agreement, ou traité de libre-échange transatlantique, qui avait fait une telle polémique que la Commission Européenne et Donald Trump décidèrent d'un commun accord de l'enterrer. Miracle ! par l'opération du Saint-Esprit, et dans l'indifférence générale, un dispositif proche du TAFTA vient d'être remis sur pied. Il s'agit du TTC, le Trade and Technology Council, qui devra négocier par petits groupes des dispositions de libre-échange. Comment est revenu par la fenêtre un dispositif qui était sorti par la porte.

biden

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


2 + 2 = 4

Le Magicien d'Oz — La sombre réalité que l'État profond cache au monde entier

De concert avec leurs agents chargés d'encadrer la perception de la réalité au sein des médias grand public et du système éducatif, les incontournables bureaucraties militaire, diplomatique et du renseignement du monde entier — les « États profonds » — cachent à tout le monde une réalité bien plus infâme que celle que le Magicien d'Oz cachait à Dorothée.
Le Magicien d'Oz
© Inconnu
Le Magicien d'Oz — « Ne fais pas attention à cet homme en coulisses. »
L'État profond

Rien n'est jamais ce qu'il semble être, surtout lorsqu'il s'agit du monde moderne dans lequel nous vivons tous. « Il n'y a pas de démocraties ou d'autocraties, seulement des gouvernements », ai-je écrit [en anglais - NdT] la semaine dernière, et ils sont tous composés des incontournables bureaucraties militaire, diplomatique et du renseignement, ou ce qu'il est convenu d'appeler les « États profonds », qui, tous, gèrent des questions largement considérées — à tort ou à raison — comme étant au-delà de la responsabilité du citoyen lambda. Cette structure de pouvoir est alliée à des agents chargés d'encadrer la perception de la réalité au sein des médias grand public et du système éducatif afin de cacher à tous une réalité très sombre, bien plus malfaisante que celle que le magicien d'Oz cachait à Dorothée. Ses partisans disent que « c'est mieux ainsi », car « la société a besoin d'être contrôlée », tandis que ses détracteurs affirment qu'il s'agit là d'une grande manipulation et d'une atteinte aux droits fondamentaux de l'homme. Quel que soit le camp dans lequel on se place, on ne peut nier que le monde réel est bien pire que ce que la personne ordinaire pouvait imaginer.

« Du pain et des jeux »

Tous les peuples du monde sont fortement encouragés par leurs gouvernements à vaquer à leurs occupations quotidiennes et à se comporter en citoyens économiquement productifs et socialement responsables. À cette fin, ils sont distraits par « du pain et des jeux » en étant maintenus juste au-dessus du niveau de subsistance minimum et pressés de se concentrer davantage sur leur recherche personnelle du bonheur que sur celle de tous les autres. L'exception, bien sûr, est constituée par ceux qui montrent un intérêt sincère pour le fonctionnement du monde et qui, après des années d'endoctrinement pertinent dans le système d'enseignement supérieur, sont considérés par les « pouvoirs en place » comme « idéologiquement fiables ». Cette catégorie de citoyens d'élite apprend comment le monde fonctionne réellement après avoir jeté un coup d'œil dans les coulisses, avant de pouvoir jouer un rôle direct dans la gestion de cet état secret des choses. Parfois, les gens ordinaires découvrent la vérité par eux-mêmes ou par l'intermédiaire de lanceurs d'alerte, mais elle reste le plus souvent dissimulée.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Eye 1

Entretien avec Pierre Hillard : après le Covid, une cyberattaque mondiale ?

Quel avenir nous réservent nos « élites » mondialisées ? Depuis l'arrivée du Covid et les troubles qui en ont découlé, les oligarchies du monde entier semblent vouloir accélérer leur politique sur les peuples. Dans ce numéro de « Politique &Eco », Pierre Hillard, docteur en sciences politiques, dresse le panorama, véritable continuum, de l'idéologie mondialiste des origines à nos jours : de l'ouvrage « Utopia » de Thomas Moore en 1516, en passant par l'esprit des Lumières, l'Union paneuropéenne internationale, jusqu'aux dessins des différentes organisations comme le FMI ou le Forum économique international de Davos de Klaus Schwab, qui redoute une cyberattaque mondiale susceptible de provoquer l'effondrement du système financier international. Un entretien de salubrité publique... à diffuser en masse !
hillard tvl

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Cult

Totalitarisme sanitaire : une conseillère du gouvernement britannique affirme que les obligations de porter des masques devraient être maintenues « pour toujours »

Susan Michie, conseillère du gouvernement britannique et ancienne membre du parti communiste, affirme que le port du masque et la distanciation sociale devraient se poursuivre « pour toujours » et que les gens devraient adopter ce comportement comme ils l'ont fait pour le port de la ceinture de sécurité.

michie

Michie (dans la colle) veut museler les moutons pour toujours. Elle est pas belle la vie sous la dictature néo-marxisto-sanitariste ?
Mme Michie, qui est professeure de psychologie de la santé à l'UCL et membre éminent du groupe SAGE, a déclaré que ces mesures de contrôle devraient faire partie du comportement « normal » des gens.

Commentaire: Les médias à la botte du pouvoir devraient quand même un peu se méfier du retour de bâton. Ci-dessous, un « journaliste » de la BBC se fait traiter de traître et manque de se faire lyncher par une foule passablement énervée par les mesures de confinement et la servilité des médiamenteurs :

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :