Bienvenue à Sott.net
jeu., 17 oct. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte


Star of David

La connexion israélienne : la seule à réunir toutes les pièces du puzzle de l'assassinat de JFK

Pour commémorer l'anniversaire de l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy, le 22 novembre 1963 à Dallas, et en complément de la série d'articles de Laura Knight-Jadczyk, nous publions ici d'autres textes, vidéos et documents d'intérêt sur le grand homme.

Pistol

Un cinéaste hollandais accuse Sharon de meurtres d'enfants au Liban.

Image

Ariel Sharon dans les années 1980
Des médias hollandais ont publié récemment des articles accusant Ariel Sharon d'avoir assassiné de sang froid des jeunes enfants palestiniens au Liban, dans les environs immédiats des camps de Sabra et Chatila. Aussitôt, comme de bien entendu, le Ministère des Affaires étrangères israélien a hurlé à l'antisémitisme, affirmant qu'il ne s'agit de rien d'autre que d'une résurgence d'un vieux cliché classique de l'antisémitisme - le juif buveur de sang - remontant au moyen-âge...

C'est dans le Volkskrant, troisième titre de la presse quotidienne aux Pays-Bas, que les nouvelles accusations contre Ariel Sharon sont apparues en premier lieu, dans une interview donnée par le cinéaste George Sluizer, (78 ans), qui est lui-même juif et vit à Amsterdam.

Sluizer affirme avoir vu Ariel Sharon abattre deux très jeunes enfants palestiniens à coups de révolver, en 1982. Sluizer réalisait à l'époque un documentaire à proximité des camps palestiniens de Sabra et de Chatila.

"J'ai rencontré Sharon, et je l'ai vu tuer deux enfants sous mes yeux", a-t-il déclaré au Volkskrant. Il a ensuite répété cette accusation dans un entretien accordé au magazine "Vrij Nederland" qui précédait une projection de ses films au prestigieux festival international du film documentaire d'Amsterdam. "Sharon a tiré sur deux enfants, comme on tire sur des lapins, sous mes yeux", affirme-t-il.

"Il s'agissait, de tout jeunes enfants, de deux ou trois ans. Il leur a tiré dessus à 10 mètres de distance avec le révolver qu'il portait. J'étais tout près de lui", ajoute le cinéaste, qui situe les faits "probablement" en novembre 1982, alors que Sharon était le ministre israélien de la défense [1].

Top Secret

La CIA a protégé des milliers d'anciens nazis

Une histoire secrète de la traque des anciens nazis menée par le gouvernement des États-Unis révèle qu'en fait les services secrets américains, à commencer par la CIA (agence centrale de renseignement), ont protégé et accueilli sur le sol des États-Unis des milliers de nazis après 1945. Le Département d'État a pourtant cherché depuis quatre ans à garder secret ce rapport de 600 pages que s'est finalement procuré le New York Times. Il contient des révélations étonnantes sur des dizaines d'affaires concernant des nazis célèbres.

Commentaire: Lire aussi : L'Allemagne devra faire la lumière sur la fuite des nazis


Propaganda

L'Histoire en danger

Image
Les Sciences sociales se trouvent au cœur de l'offensive générale contre l'université, l'histoire en particulier, dont le statut a été étroitement associé à l'évolution politique de la France depuis le 19e siècle. Une dégradation considérable des contenus est intervenue en une vingtaine d'années, mesurable par l'évolution du contenu des manuels d'histoire dans tous les cycles de l'enseignement.

Sherlock

La CIA, mécène de l'expressionnisme abstrait

Traduit par Marie-Ange Patrizio.

Image

Jackson Pollock, The She-Wolf (1943)
L'historienne Frances Stonor Saunders, auteure de l'étude magistrale sur la CIA et la guerre froide culturelle, vient de publier dans la presse britannique de nouveaux détails sur le mécénat secret de la CIA en faveur de l'expressionnisme abstrait. Manlio Dinucci s'interroge sur l'usage idéologique de ce courant artistique.