Bienvenue à Sott.net
dim., 17 nov. 2019
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Health

Les thérapies complémentaires améliorent la qualité de vie

Une nouvelle étude australienne montre que des thérapies simples, comme le massage, améliorent la qualité de vie et réduisent les symptômes dépressifs chez les patients atteints d'un cancer.

Sherlock

Grippe A/H1N1 : Conflits d'intérêts

Pourquoi le Comissariat interministériel « Influenza » et le Conseil supérieur de la santé refusent-ils de dévoiler la liste exacte et les déclarations d'intérêts des experts qui ont recommandé au gouvernement le choix exclusif du vaccin anti-H1N1 de GlaxoSmithKline ? Enquête.

Red Flag

Bill Gates finance l'autorisation de moustiques génétiquement modifiés afin de lutter contre la dengue

Traduit par la-matrice pour Conspipedia

Image
Il y a eu beaucoup de débat autour de l'autorisation en attente de la FDA (Food and Drug Administration, administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments) à propos du saumon génétiquement modifié qui arrive à maturité deux fois plus vite qu'un saumon naturel. Ses nombreux détracteurs l'avaient surnommé « Frankenfish » et avait déclaré qu'il endommagerait l'environnement marin naturel, en plus d'être potentiellement nocif à la consommation humaine. Tandis que ce débat se poursuit, il semble bien qu'un autre organisme vivant génétiquement modifié pourrait être autorisé à être relâché dans l'écosystème : il s'agit de moustiques génétiquement modifiés.

Le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies a dévoilé des programmes afin de lutter contre la fièvre de dengue et d'autres maladies transmises par les moustiques avec des moustiques génétiquement modifiés conçus pour les rendre stériles ou simplement les éliminer, comme l'a rapporté le service de nouvelles IRIN :

Family

Mal dormir serait associé à un risque accru de maladies cardiovasculaires

Image
© Inconnu

Les personnes qui dorment mal ou ne dorment pas suffisamment auraient un risque plus élevé de développer des réactions inflammatoires, facteurs de risque associés aux maladies cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux, selon une étude présentée dimanche 14 novembre à l'American Heart Association Scientific Sessions de Chicago (Etats-Unis). Néanmoins, les auteurs de l'étude estiment que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer si la qualité du sommeil est directement liée à la mortalité cardiovasculaire.

Pour parvenir à de tels résultats, les chercheurs ont analysé la qualité et la durée de sommeil de 525 personnes d'âge moyen. Verdict, les participants qui ont déclaré ne dormir que 6 heures maximum par nuit avaient des niveaux élevés de trois marqueurs spécifiques à ces réactions inflammatoires, par rapport à ceux qui profitent de 6 à 9 heures de sommeil par nuit.

Les scientifiques précisent que l'un des trois marqueurs est directement associé aux maladies cardiaques. Ainsi, les personnes qui présentent un niveau élevé du marqueur concerné, la protéine "C-réactive", auraient deux fois plus de risque de faire une crise cardiaque.

"La privation aiguë de sommeil peut conduire à une production accrue d'hormones inflammatoires et de modifications dans les fonctions des vaisseaux sanguins", concluent les principaux auteurs de l'étude.

Pills

Visiteurs médicaux et éthique médicale



Health

La pharmacie du monde en danger

Une simple signature à Bruxelles peut-elle provoquer une catastrophe humanitaire ? Nous pourrions bientôt en avoir la preuve, et le nombre de victimes serait alors très élevé. Le cycle de négociations des accords de libre-échange qui s'est ouvert la semaine passée entre l'Union européenne et l'Inde risque en effet de mettre un terme à la production massive de médicaments en Inde. Et ainsi mettre en danger le fonctionnement de ce qui s'est imposé ces dernières années comme la pharmacie du monde.

Mr. Potato

Les jeunes sont victimes de leur tube digestif

Image
© Image © Keystone
Notre alimentation est tellement aseptisée que nos muqueuses intestinales sont de moins en moins aptes à lutter contre les bactéries et les virus qui les attaquent, permettant aux maladies des voies digestives de se développer.
Notre environnement est trop stérile. Un excès d'hygiène qui favorise l'apparition de la maladie de Crohn et de colites ulcéreuses. Les enfants et les jeunes sont particulièrement touchés!

3 commentaires

On lui a enlevé 30 centimètres d'intestin et elle devra prendre des médicaments à vie. Comme l'ancienne Miss Suisse romande Marianne de Cocatrix, atteinte de la maladie de Crohn, qui vient de raconter son calvaire dans «Le Matin», de plus en plus de jeunes souffrent de maladies du tube digestif.

Stop

Mediator : « On me l'avait présenté comme le produit miracle ! »

Les patients qui ont pris du Mediator expriment leur inquiétude et dénoncent une réaction trop tardive des autorités et du corps médical. Le médicament produit par le laboratoire Servier, interdit à la vente fin 2009, aurait causé la mort de 500 personnes en trente ans.

* "Médecin, je considérais ce produit comme néfaste",. par Gérard K.

Je suis médecin à la retraite depuis deux ans maintenant. Mais j'ai connu dans les années 70 le Mediator, qui était alors présenté comme anti-lipémiant, que j'ai prescrit très peu de temps car je m'étais rendu compte que les effets indésirables étaient nettement supérieurs à ceux des autres produits sur le marché. Si bien que lorsque les délégués médicaux du laboratoire Servier [qui produit le Mediator] venaient me voir, je leur ai toujours demandé d'éviter de me présenter ce produit, que je considérais comme néfaste. Pendant quelque temps, je n'en ai plus entendu parler et un beau jour, il est ressorti comme antidiabétique que, bien sûr, je me suis refusé à prescrire. 500 morts sous Mediator, annoncez-vous ? Cela n'a pas empêché Mitterrand de décorer M. Servier pour service rendu à la nation. [...]

Laptop

L'industrie pharmaceutique va commencer à insérer des micro-puces dans des médicaments

Traduit par Conspipedia.fr

Image
L'ère du micro-puçage pharmaceutique est maintenant devant nous. Novartis AG, l'une des plus importantes sociétés pharmaceutiques dans le monde, a dévoilé un projet afin de commencer à implanter des micro-puces dans des médicaments dans le but de créer une technologie de « pilule intelligente ».

La technologie de micro-puçage est brevetée par Proteus Biomedical à Redwood City, Californie. Une fois activée par l'acide de l'estomac, la micro-puce intégrée commence à détecter son environnement et à émettre des données à un récepteur utilisé par le patient. Ce récepteur est également un émetteur qui peut envoyer les données par Internet à un médecin.

L'idée derrière tout cela est de créer des « pilules intelligentes » qui peuvent détecter ce qu'il se passe dans le corps et délivrer cette information au médecin du patient. Novartis prévoit de commencer à micro-pucer ses médicaments anti rejet de transplantation d'organe et puis potentiellement étendre le micro-puçage à d'autres produits de sa gamme pharmaceutique. Cette même technologie pourrait également bientôt se retrouver dans des pilules fabriquées par d'autres sociétés pharmaceutiques.

Vader

Le pervers narcissique : un être à fuir

Tout le monde en connaît au moins un. Le pervers narcissique pourrait se comparer à un chocolat fourré au vinaigre : au début il y a le chocolat, suave et sucré, mais à la fin arrive la désagréable surprise d'un goût âcre et violent que rien ne laissait soupconner. Séducteur, manipulateur et menteur, il n'a de cesse de harceler sa victime au travail, dans son couple ou dans sa famille.

C'est le professeur Bisontin Paul Claude Racamier qui a le premier décrit la personnalité du pervers narcissique : "La perversion narcissique est une organisation durable caractérisée par la capacité et le plaisir de se mettre à l'abri des conflits internes, et en particulier le deuil, en se faisant valoir au détriment d'un objet manipulé comme un ustensile ou un faire valoir".

Pour résumer cet individu incapable de ressentir une quelconque souffrance morale, c'est-à-dire d'être capable de la reconnaître et de la mettre en mot comme la plupart d'entre-nous, cet individu donc n'a de cesse de faire vivre cette souffrance à travers un autre "consentant".