Bienvenue à Sott.net
lun., 24 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Light Sabers

Les vers parasites : menace cachée pour la santé mondiale

Image
Une chercheuse en maladies parasitaires du CUSM/McGill remporte le Prix en santé publique internationale.

Près du tiers de la population mondiale est infectée par des vers parasites et la chercheuse Dre Theresa Gyorkos du CUSM a des solutions de taille quand il s'agit de s'attaquer à ce défi mondial en santé publique. Travaillant au sein d'une équipe internationale de chercheurs et de responsables politiques, elle contribue à l'élaboration d'un plan d'action stratégique que l'OMS publiera prochainement. Ce plan a pour but de contrôler les infestations par les vers intestinaux dans plus de 100 pays. La DreGyorkos a remporté le Prix international de l'Association canadienne de santé publique (ACSP) pour son apport à la santé publique lors de la conférence annuelle de l'ACSP tenue cette semaine à Montréal.

Ambulance

Colorants capillaires : gare aux allergies

Image
La Commission de la Sécurité des Consommateurs (CSC) rappelle que certaines colorations capillaires disponibles dans le commerce, peuvent être à l'origine de problèmes de santé. Deux colorants présents dans un grand nombre de produits seraient en cause : le toluène-2,5-diamine et son dérivé sulfaté.

La CSC considère ces deux colorants comme susceptibles de provoquer des réactions allergiques sévères. « L'examen des cas recensés par l'Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS), confirme que ces réactions allergiques se manifestent principalement par des démangeaisons ou des gonflements », explique la CSC.

Commentaire: L'allergie n'est que la partie visible de l'iceberg, c'est un véritable empoisonnement que procurent ces colorants.


Pills

Médicaments : les effets secondaires tuent 197 000 Européens tous les ans

Image
... pour un coût de 79 milliards d'euros. Plusieurs scientifiques britanniques ont récemment adressé une lettre ouverte à leur premier ministre, publiée par The Lancet ; ils exhortent le gouvernement à réévaluer la pertinence des tests sur des animaux de laboratoires pour valider la sécurité des médicaments.

Morceaux choisis :

"Les effets indésirables [des médicaments] ont atteint des proportions épidémiques et augmentent deux fois plus vite que le nombre de prescriptions. La Commission européenne a estimé en 2008 que les effets indésirables tuent 197 000 citoyens de l'UE chaque année, pour un coût de 79 milliards d'euros".

...

"Il devient de plus en plus évident que l'un des principaux problèmes est la trop grande confiance de l'industrie pharmaceutique dans l'utilisation d'animaux pour prédire l'effet des médicaments sur l'homme. Les différences flagrantes qui existent entre différents espèces animales, non seulement dans la nature de leurs maladies mais aussi dans leurs réactions aux médicaments, sont maintenant bien connues. Plusieurs études ont montré que les résultats de tests sur des animaux ne s'appliquent pas à l'être humain ; l'estimation de prédictions fiables étant comprise entre 37 et 50%, pas mieux qu'un tirage à pile ou face".

Syringe

David Cameron a promis 923 M d'€ en faveur d'un programme de vaccination mondiale

Image
Le 13 juin 2011, France-soir nous informait que le Premier ministre britannique David Cameron a promis 814 millions de livres, soit 923 millions d'euros, en faveur d'un programme de vaccination mondiale, présenté lors d'une conférence à Londres avec le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates.

« La Grande-Bretagne va jouer son rôle à plein. En plus de notre soutien actuel à GAVI, nous allons contribuer à hauteur de 814 millions de livres de nouveaux financements d'ici à 2015. Cela permettra de venir en aide à plus de 80 millions d'enfants et de sauver 1,4 million de vies », a déclaré Cameron, qui s'est affiché comme le porte-parole de la Gavi, Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination. Cette coalition réunit des partenaires publics et privés, l'Unicef, l'OMS, la Banque mondiale, la fondation Bill et Melinda Gates, des gouvernements de pays en développement, des ONG (organisations non gouvernementales) et, bien évidemment, des fabricants de vaccins, afin de collecter des fonds en vue de vacciner plus largement les enfants des pays pauvres. « Cela permettra de vacciner un enfant toutes les deux secondes pendant cinq ans. C'est-à-dire sauver la vie d'un enfant toutes les deux minutes », a ajouté le Premier ministre en ouvrant à Londres une conférence internationale organisée par GAVI qui espère récolter 3,7 milliards de dollars dans le but de vacciner 243 millions d'enfants supplémentaires dans 72 pays, évitant ainsi 4 millions de décès d'ici 2015.

Family

Chaque jour, 10 000 personnes âgées maltraitées

Image
La maltraitance n'épargne personne. Pas même les aînés qui seraient 4 millions chaque année en Europe, à subir des sévices physiques. Cela représente 10 000 victimes chaque jour, d'après un récent rapport du Bureau régional de l'Europe pour l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Alors c'est une grande Europe, puisque la région de l'OMS comprend 53 pays, mais ces chiffres donnent le vertige. Or ce fléau risque d'augmenter...

Cheeseburger

La malbouffe détruit la capacité du cerveau à gérer l'appétit

La malbouffe détruit certaines cellules du cerveau, ce qui explique pourquoi il est difficile de perdre quelques kilos. Le DailyMail nous apprend que la malbouffe est non seulement mauvaise pour la santé en général, mais elle détruit certaines cellules du cerveau qui aident à contrôler le poids.

Cela cause donc le cercle vicieux de l'obésité et expliquerait pourquoi certaines personnes ont tant de mal à perdre leurs livres en surplus.

Après avoir fait des tests avec des souris de laboratoire, les chercheurs ont observé que la malbouffe causait une inflammation de l'hypothalamus, la partie du cerveau comprenant les neurones qui maîtrisent le poids.

Family

Les adolescents plus influencés par la sexualité de leurs parents que celle de leurs amis

Image
© inconnu
Les résultats d'une étude en ligne réalisée à l'échelle nationale révèlent que 45 % des adolescents considèrent leurs parents comme leur modèle de comportement sexuel. Brisant les stéréotypes ayant cours auprès des parents et de la société au sujet de la sexualité des adolescents, l'étude indique aussi que quelque 32 % des adolescents s'identifient à leurs amis et seuls 15 % s'inspirent de vedettes. Le Dr. Jean-Yves Frappier, chercheur membre de l'axe de recherche Avancement et devenir en santé du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine affilié à l'Université de Montréal, présentera les résultats de ses recherches le 18 juin 2011 à l'occasion du 88e congrès annuel de la Société canadienne de pédiatrie.

Health

Anti-cancer : les promesses du brocoli

Image
© inconnu
Le sulforaphane, un composé extrait du brocoli, pourrait lutter contre le cancer en éliminant les cellules cancéreuses tout en épargnant les cellules saines.

Pour la première fois, les chercheurs de l'Université d'Etat de l'Oregon ont montré que le sulforaphane, retrouvé dans les végétaux crucifères tels le brocoli, pouvait cibler spécifiquement et tuer les cellules cancéreuses sans altérer les cellules normales. Une découverte qui confirme les bénéfices et l'innocuité de ce composé.

Le sulforaphane est issu du métabolisme des glucosinolates, une autre famille de composés des légumes crucifères (chou, brocoli, navet, etc). Lorsque la plante est endommagée (lorsqu'on mange le brocoli), une enzyme convertit ces glucosinolates en sulforaphane et d'autres substances. Celles-ci ont des propriétés anti-cancer et anti-oxydantes selon de multiples mécanismes.

Cow

Où l'on reparle des farines animales

Image

De la farine animale, dans une ferme française en 2000. REUTERS/Pascal Rossignol
L'Europe va-t-elle (ré)autoriser cette alimentation au risque de réactiver le spectre d'une maladie mortelle transmissible à l'homme ?

Où l'on reparle - quinze ans plus tard - de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB). Mieux connue sous la dénomination de «vache folle», cette maladie animale neuro-dégénérative fut, en Europe et à compter de 1996, au centre de l'une des plus graves crises sanitaires et économiques. On venait alors de découvrir que l'agent transmissible «non conventionnel» (un prion pathologique) responsable de cette maladie pouvait se transmettre à l'homme via la consommation de viandes bovines contaminées.

Au total, un peu plus de 200 cas d'une nouvelle forme de la maladie humaine - incurable et mortelle - de Creutzfeldt-Jakob ont été recensés. Aujourd'hui, l'ESB semble en voie d'éradication. L'heure est-elle donc venue de revenir sur le dispositif sanitaire (à la fois préventif, efficace et coûteux) mis en place depuis quinze ans en Europe ?

Syringe

Le vaccin anti-HPV (Gardasil) dans tous ses états

Le vaccin anti-HPV dans tous ses états, par le groupe DDI de l'Union Regional des Médecins Libéraux de la Réunion.