Bienvenue à Sott.net
dim., 28 nov. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Covid

Corona

Covid-19 : sortez de l'hypnose !


Comment: Roch Saüquere est le directeur du magazine Top Secret, à tendance « conspirationniste ». Quoi qu'on pense du personnage et des théories qu'il promeut, il faut reconnaître que son témoignage, récemment posté sur Facebook, est frappé au coin du bon sens. C'est à l'opposé de ce qu'on peut lire dans les médias dominants, mais également sur certains sites prétendument alternatifs et « dissidents » qui, d'ordinaire si clairvoyants et prompts à dénoncer les manigances des pouvoirs en place, semblent avoir avalé l'énorme couleuvre de la « pandémie de Covid-19 ».


civid-19
Je n'ai reçu aucun témoignage en provenance du monde réel me disant de source sûre que les services de réanimation de notre pays sont saturés.

Il semble que le Corona Virus ne soit pas aussi mortel qu'on nous le présente. Certes, il est extrêmement contagieux et nous sommes peut-être déjà 60 ou 70% de la population à avoir été touchés.

Mais cette contamination ne nécessite en aucun cas une hospitalisation pour des personnes qui sont en bonne condition physique. En tout cas pour ce qui concerne la France. En tout cas à ce stade. Ce sont là des données factuelles en provenance du monde réel.

J'en ai pour preuve que les gens qui ont les symptômes et qui arrivent à l'hôpital sont renvoyés chez eux sans même être dépister.

Cette souche du coronavirus est donc une sorte de pétard mouillé. Dans le monde virtuel, TV, réseaux sociaux, on fait dire aux chiffres ce qu'on veut !

Souvenez-vous des supercheries de la science, de la Nasa, de l'archéologie et de l'histoire... C'est un os à ronger pour les moutons récalcitrants qui veulent absolument que la situation soit plus catastrophique qu'elle ne l'est. Cet os à ronger nous rend aveugle ! Faites un effort. Sortez de l'hypnose !

Il semble que la grande majorité des services de réanimation en France ne soient absolument pas submergés. C'est pourquoi les autorités transfèrent certains malades du grand Est (où il y a plus de cas, plus de vieux aussi et peut-être aussi plus de vaccination comme en Ile de France, et en Lombardie (mais cette question reste à étudier)) vers d'autres hôpitaux de France dont les services de réanimation sont au calme plat.

C'est ce qui se passe dans le monde réel.

Better Earth

Humour : Jupiter One

Jupiter One
Il y a des cas COVID dans la station spatiale, le président doit gérer...

Book

« La chute » - BD dystopique et prophétique publié il y a quelques jours : coronavirus, quarantaine et chaos

La bande dessinée La chute est sortie il y a quelques jours et fait déjà sensation. Il faut dire que cet ouvrage réalisé par le Bernois Jared Muralt a pour cadre une Suisse sinistrée, contaminée par un virus grippal.
BD La Chute
© Jared Muralt
Jared Muralt plonge le lecteur dans sa ville, Berne, une cité en proie à la violence et à la désorganisation. Depuis plusieurs semaines déjà, un virus a contaminé une large partie de la population qui vit en quarantaine forcée.

Les protagonistes de la BD, un père et ses deux enfants, essaient de survivre au basculement progressif de la ville dans le chaos. Après avoir perdu son travail puis sa femme, une infirmière fauchée par la fameuse grippe, le père a sombré dans la déprime et l'alcool et il s'éloigne de ses enfants recueillis par les grands-parents. Dehors, la ville est vide, chaque carrefour contrôlé par l'armée, les supermarchés ont été dévastés et la population se bat pour obtenir de la subsistance lors de rares distributions organisées par les autorités.

2 + 2 = 4

Hystérie et confinement élaborés sur la base d'une manipulation des chiffres du Covid-19

En annonçant les plus importantes restrictions dans les libertés individuelles au cours de l'histoire de notre nation, Boris Johnson a résolument suivi les conseils scientifiques qui lui avaient été donnés. Les conseillers du gouvernement semblent calmes et recueillis,manifestant un solide consensus entre eux. Face à une nouvelle menace virale, dont le nombre de cas augmente chaque jour, je ne suis pas sûr que n'importe lequel des premiers ministres aurait agi très différemment.
Gonflé versus Dégonflé
© Inconnu
Mais j'aimerais soulever quelques points de vue qui n'ont guère été abordés ces dernières semaines, et qui indiquent une interprétation des chiffres assez différente de celle sur laquelle le gouvernement agit. Je suis professeur en pathologie récemment retraité et pathologiste consultant du NHS [Système de santé en Grande-Bretagne - NdT], et j'ai passé la plus grande partie de ma vie adulte dans le domaine des soins de santé et des sciences — des domaines qui, trop souvent, sont caractérisés par le doute plutôt que par la certitude. Concernant les données actuelles, elles fournissent la place nécessaires à différentes interprétations. Si certaines de ces autres interprétations sont correctes, ou du moins plus proches de la vérité, alors les conclusions sur les actions requises changeront en conséquence.

La façon la plus simple de juger si nous sommes atteints d'une maladie exceptionnellement mortelle est d'examiner les taux de mortalité. Y a-t-il plus de personnes qui meurent que ce à quoi on s'attendrait de toute façon pour une semaine ou un mois donné ?

Statistiquement, nous nous attendons à ce qu'environ 51 000 personnes meurent en Grande-Bretagne ce mois-ci. Au moment où nous écrivons ces lignes, 422 décès sont liés au Covid-19 — soit 0,8 pour cent de ce total prévu.

Sur une base mondiale, nous nous attendons à ce que 14 millions de personnes meurent au cours des trois premiers mois de l'année. Les 18 944 décès dus aux coronavirus dans le monde représentent 0,14 pour cent de ce total.

Ces chiffres pourraient augmenter, mais ils sont actuellement inférieurs à ceux d'autres maladies infectieuses avec lesquelles nous vivons (comme la grippe). Ce ne sont pas des chiffres qui, en soi, devraient provoquer des réactions mondiales drastiques.

Health

Coronavirus : IHU de Marseille - Point d'actualité au 31 mars, présentation de l'Etat Major

IHU Marseille
« Professeur Didier Raoult, pouvez-vous nous présenter la situation actuelle de l'épidémie de coronavirus en France ? »

« Tout d'abord le premier point que je voudrais souligner, je pense que toute mon équipe a le même sentiment, c'est que je suis d'une certaine façon incroyablement rassuré par le comportement des gens que je vois. Je trouve ça inouï. Je trouve qu'il y a un soutien extraordinaire ou bienveillance extraordinaire. Nombre de messages au soutien on a des bénévoles on a des gens qui nous envoient des cadeaux qui nous encouragent. Il y a, alors que Marseille c'est Marseille, c'est ma ville mais généralement elle est un peu désorganisée, il y a ici un respect de l'organisation, de la discipline pour les patients. On a quatre files, tout le monde suit. Il y a des gens extrêmement célèbres que vous rêveriez d'avoir sur un plateau télé, qui font la queue comme tout le monde, sans rien dire.

Et donc on voit quelque chose qui moi, je trouve me rassure, parce que je pensais que le pays n'était plus capable de ça. Et donc ça me rassure de voir, ce qui veut dire que dans les crises on est capable de voir des choses tout à fait incroyables. Et donc ne vous inquiétez pas trop pour les gens qui médisent de moi, je suis enthousiaste pour ce qu'on fait. Il n'y a qu'une chose que j'espère, c'est que la loi européenne qui nous interdit de travailler plus de 48 heures par semaine, quarante-huit heures par semaine, ne va pas s'appliquer à nous parce que les gens qui sont ici travaillent beaucoup. »

Commentaire: Visiblement ça ne convient pas à Dany le pédophile :




Microscope 2

À quel point le coronavirus peut vous rendre malade ? La réponse est peut-être dans vos gènes

Le Covid-19 peut autant provoquer des symptômes légers qu'une détresse respiratoire potentiellement mortelle. Cette variabilité entre les signes cliniques est encore mystérieuse. Des scientifiques s'interrogent sur les facteurs génétiques favorisant ou défavorisant l'infection au coronavirus.
protéine ,coronavirus
© Juan Gaertner, Shutterstock
Sur cette illustration en 3D, la protéine S (en rouge) du coronavirus reconnaît le récepteur ACE2 (en bleu) de la cellule.
Des variations possibles dans le gène ACE2

Pour élucider ce mystère, les scientifiques souhaitent comparer l'ADN de ceux qui ont contracté une forme bénigne du Covid-19 avec ceux qui ont contracté une forme sévère et qui n'avaient aucun facteur de comorbidité. Ces analyses pourraient permettre d'identifier les personnes les plus fragiles face à l'épidémie.

Un gène intéresse particulièrement les chercheurs, celui qui code pour le récepteur cellulaire : ACE2. Le virus l'utilise comme porte d'entrée pour infecter sa cellule hôte. D'éventuelles mutations génétiques dans ce gène pourraient empêcher ou favoriser l'infection du coronavirus. Ce genre de phénomène est déjà connu, notamment dans le cas du VIH. Certaines personnes sont naturellement réfractaires à l'infection grâce à une mutation du gène codant pour CCR5, le récepteur présent à la surface des globules blancs qui sert de porte d'entrée au rétrovirus.

Commentaire: Et donc leur administrer un vaccin de force ?

Et est-ce qu'un lien pourrait être fait avec cette information (2017) : Poutine alerte que quelqu'un collecte des bio-échantillons russes à des fins obscures - L'US Air Force admet qu'elle collecte des données génétiques pour la « recherche » .


Crusader

Dictature sanitaire - Guerre psychologique, contrôle de la population et choc durable

L'agenda mondialiste s'est soudainement accéléré avec la crise sanitaire du Covid-19. Un virus invisible est en train de tuer des vies, paralyser notre pays et mettre en péril son économie. La récession à venir paraît d'ailleurs inévitable. Elle couvait depuis la crise des subprimes. Elle éclatera certainement, à en croire Bruno Le Maire : « La guerre sanitaire, j'espère que c'est une affaire de semaines. La guerre économique et financière, c'est une affaire de mois. » Et le ministre de l'économie d'ajouter : « Le choc va être durable. » [1]
Dictature
© Jude Potvin
La BCE [2] de Christine Lagarde s'est déjà signalée pour « aider » les pays endettés, à hauteur de 750 milliards d'euros. Mais plutôt que d'accepter ce genre de prêt, rappelons qu'il aurait été préférable d'émettre soi-même la monnaie et donc d'abroger la loi Pompidou-Rothschild. [3]

Dans son livre Le meilleur des mondes, Aldous Huxley a écrit en 1932 :
« La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s'évader. Un système d'esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l'amour de leur servitude. »
Aimer sa propre servitude et se complaire dans son statut d'esclave, tel est l'aboutissement ultime de la dictature d'Huxley. Dans un tel cas de figure, la propagande joue un rôle crucial. Puisque contrôler les médias revient à contrôler les esprits. Très puissante, la propagande a pour effet de lobotomiser les peuples. Sans cette sorte de contre-propagande sur Internet, la dictature prônée par Huxley serait peut-être déjà actée.

Commentaire: Profitons du temps imparti par le confinement pour apprendre quelques petites choses. Voici quelques ouvrages à lire sur le sujet :
  • Neuro-esclaves - Techniques et psychopathologies de la manipulation politique, économique et religieuse, Marco Della Luna & Paolo Cioni
  • La ponérologie politique, Andrew Lobaczewski
  • Petit traité de manipulation à l'usage des gens honnêtes, Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois
  • Un si fragile vernis d'humanité - Banalité du mal, banalité du bien, Michel Terestchenko
  • La stratégie du choc - La montée d'un capitalisme du désastre, Naomie Klein
  • Minorités et régionalismes dans l'Europe fédérale des Régions, Pierre Hillard
  • La décomposition des nations européennes - De l'union euro-atlantique à l'État mondial, Pierre Hillard
  • La marche irrésistible du nouvel ordre mondial, Pierre Hillard
  • La langue des médias - Destruction du langage et fabrication du consentement, Ingrid Riocreux
  • L'enseignement de l'ignorance, Jean-Claude Michéa
  • Soumission à l'autorité, Stanley Milgram
  • La mort est mon métier, Robert Merle



Pills

Témoignage d'un nantais soigné à l'hydroxychloroquine

ICU, coronavirus
© Getty / Calmettes/BSIP/Universal Images
Jean-Jacques Kujawa a été hospitalisé le 21 mars, après des difficultés respiratoires
Agé de 53 ans, résidant dans la banlieue nantaise, Jean-Jacques Kujawa a ressenti les premiers symptômes du coronavirus il y a une quinzaine de jours. Il a ensuite pris un dérivé de chloroquine. Récit d'une descente aux enfers.

La fin d'un "enfer", avec "cette sensation d'être la tête plongée dans une marmite bouillante qu'on remue". Jean-Jacques Kujawa, 53 ans, travaillant dans l'audiovisuel, doit sortir ce mardi 31 mars de l'Hôpital privé du Confluent, à Rezé, près de Nantes, où il a été hospitalisé il y a dix jours, atteint d'une forme sévère du Covid-19.

"Une énorme claque"

La voix aujourd'hui assurée, joviale, le quinquagénaire -"pas habitué à être malade"-, se souvient des premiers symptômes ressentis il y a une quinzaine de jours. D'abord une petite fièvre, autour de 38°C. "On a un petit peu mal aux épaules, et puis des fois dans le bas du dos. Mais rien de bien méchant."

Health

Bahreïn, Belgique : traitement réussi du coronavirus par l'hydroxychloroquine

Les tests cliniques à Bahrain pour lutter contre le COVID-19 se sont révélés être un succès.

trump, chloroquine
Le Bahreïn et la Belgique indiquent que leurs hôpitaux traitent avec succès les patients atteints de coronavirus avec l'hydroxychloroquine, un médicament antipaludique dont le président Trump a parlé comme d'une possible avancée dans la pandémie.

Le président du Conseil suprême de la santé du Royaume de Bahreïn a déclaré que son pays était parmi les premiers à utiliser ce médicament et que son impact a été "profond", selon l'Agence de presse du Bahreïn.

Le Dr Shaikh Mohamed, qui dirige le groupe de travail national pour la lutte contre la COVID-19, a également été cité par l'agence de presse comme ayant déclaré que l'hydroxychloroquine était administrée selon les mêmes schémas posologiques que ceux utilisés en Chine et en Corée du Sud.

Cult

En Inde, le confinement pourrait tuer davantage que le virus si l'activité économique ne reprend pas

Les images, comme souvent en Inde, sont impressionnantes : depuis jeudi 26 mars et l'annonce du confinement, les gares routières et ferroviaires ont été prises d'assaut dans les grandes villes.
India
Certains parlent du mouvement de population le plus important dans le pays depuis 1947 et la partition de l'Inde et du Pakistan où des millions de personnes s'étaient alors croisées sur les routes.

Comme il n'y a plus de travail puisque l'économie s'est arrêtée, de nombreux travailleurs journaliers essaient de rentrer dans leurs familles, de revenir dans leur région d'origine, le plus souvent le Bihar et l'Uttar Pradesh, deux provinces pauvres du nord du pays. L'Inde, et son milliard 300 millions d'habitants, compte environ 100 millions de travailleurs migrants, plus que la population française. Dans certaines grandes villes, ces tentatives de départ en masse ont déclenché des débuts d'émeute parce qu'en fait les transports en commun sont à l'arrêt.