Bienvenue à Sott.net
sam., 22 jan. 2022
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Covid

Eye 1

Covid-19 - À la recherche de la vérité dans ce qui nous est dit

Après les nouvelles concernant la maladie du coronavirus 2019 (COVID-19), nous serions amenés à croire que l'humanité est confrontée à une crise sans précédent - et à en juger par les dégâts socio-économiques causés - il n'est pas si difficile de croire qu'une sorte de crise sans précédent est effectivement en train de se produire.
cccc
© Inconnu
Pourtant, le sentiment d'urgence imposé au grand public - qui a provoqué des verrouillages dans le monde entier et la mise en place de mesures sans précédent, toutes centrées sur la lutte contre un agent pathogène dit dangereux et sur la nécessité d'éviter de surcharger les infrastructures de santé mondiales - est entièrement artificiel.

Si la COVID-19 était vraiment une pandémie digne d'une telle hystérie - une pandémie dont l'Occident a prétendu au fil des ans qu'elle était pratiquement inévitable - pourquoi l'ordre international actuel dominé par l'Occident a-t-il échoué à ce point dans sa lutte contre la COVID-19 ?

Des milliards pour une guerre sans fin, rien pour les préparatifs de la pandémie ?

Chess

Quelle est l'honnêteté du décompte des décès liés au coronavirus ? Un médecin et sénateur de l'Etat du Minnesota témoigne

Sen. Dr. Scott Jensen
© valleynewslive
Le Dr Scott Jensen est à la fois médecin et sénateur de l'État du Minnesota. Hier, il a été interviewé par une chaîne de télévision locale et a lancé une bombe : lui, et probablement tous les autres médecins du Minnesota, ont reçu une lettre de sept pages du ministère de la santé du Minnesota qui donne des conseils sur la façon de classer les décès par COVID-19. La lettre disait que si un patient mourait, par exemple d'une pneumonie, et qu'on pensait qu'il avait été exposé au COVID-19, le certificat de décès devait indiquer que le COVID-19 était la cause du décès, même si le patient n'avait jamais été testé, ou n'avait jamais été testé positif, pour cette maladie.

Le Dr Jensen a trouvé que cela était irrégulier et contraire à la pratique habituelle pour remplir les certificats de décès. Elle semble destinée à gonfler le nombre de décès dus à la grippe de Wuhan ; il est difficile de voir un autre objectif potentiel. Le plus surprenant dans cet échange est le choc exprimé par l'interviewer. Voici la vidéo :

Commentaire: Ce médecin n'est pas le seul à avoir remarqué qu'il y a un problème avec la façon de compter les cas décédés du Covid. Voir aussi :


Chalkboard

8 AUTRES experts s'interrogent sur la panique liée au coronavirus

eight more experts coronavirus
Voici notre troisième groupe d'experts médicaux en dissidence du "consensus" politico-médiatique.

1e groupe : Covid-19 : 12 experts remettent en question la nécessité d'un confinement mondial
2e groupe : Sceptiques du Covid-19 : 10 AUTRES experts médicaux de premier plan s'opposent au discours officiel des gouvernements et des médias

* * *
Le Dr John Lee est un histopathologiste consultant anglais à l'hôpital général de Rotherham et a été professeur de pathologie clinique à l'école de médecine de Hull York. Il est surtout connu du grand public en tant que co-présentateur (avec Gunther von Hagens) de Anatomy for Beginners (diffusé au Royaume-Uni sur Channel 4 en 2005), Autopsy : Life and Death (Channel 4, 2006) et Autopsy : Emergency Room (Channel 4, 2007).

Ce qu'il dit :
Mais il y a un autre problème, potentiellement encore plus grave : la façon dont les décès sont enregistrés. Si une personne meurt d'une infection respiratoire au Royaume-Uni, la cause spécifique de l'infection n'est généralement pas enregistrée, à moins que la maladie ne soit une "maladie à déclaration obligatoire" rare.

Ainsi, la grande majorité des décès dus à une maladie respiratoire au Royaume-Uni sont enregistrés comme bronchopneumonie, pneumonie, vieillesse ou une désignation similaire. Nous ne faisons pas vraiment de tests pour la grippe ou d'autres infections saisonnières. Si le patient a, par exemple, un cancer, une maladie des neurones moteurs ou une autre maladie grave, cela sera enregistré comme la cause du décès, même si la maladie finale était une infection respiratoire. Cela signifie que les certifications britanniques sous-estiment normalement les décès dus à des infections respiratoires.

Examinons maintenant ce qui s'est passé depuis l'apparition du Covid-19. La liste des maladies à déclaration obligatoire a été mise à jour. Cette liste - qui contient également la variole (disparue depuis de nombreuses années) et des maladies telles que l'anthrax, la brucellose, la peste et la rage (que la plupart des médecins britanniques ne verront jamais de toute leur carrière) - a été modifiée pour inclure le Covid-19. Mais pas la grippe. Cela signifie que tout test positif pour le Covid-19 doit être notifié, alors que ce n'est pas comme cela que ça se passe pour la grippe ou la plupart des autres infections.

- How deadly is the coronavirus? It's still far from clear ("Le coronavirus est-il mortel ? C'est encore loin d'être clair"), The Spectator, 28 mars 2020

Caesar

De Gaulle et le Covid-19

Suite à la lecture de son excellent De Gaulle et les grands publié chez Perrin, je me suis entretenu avec l'historien et journaliste Éric Branca à propos du général et de la crise de la Covid-19. Voici, sans plus de cérémonies, le contenu de notre échange, pour lequel je lui suis d'ailleurs sincèrement très reconnaissant.

De Gaulle

Charles De Gaulle
Est-ce que Charles de Gaulle serait bien équipé pour affronter une crise comme celle de la Covid-19 et pourquoi ?

Vous savez, il est toujours imprudent de refaire l'histoire avec des « si »! Mais votre question est pleine d'intérêt parce que, dans ce cas précis, on sait très exactement ce que de Gaulle aurait fait... puisqu'il l'a fait ! De Gaulle ou plutôt la France redevenue une très grande puissance économique grâce à son action.
Le monde a connu une crise sanitaire très semblable à celle de 2020 : la grippe de Hong Kong de 1968.
On l'a oublié aujourd'hui, mais le monde a connu une crise sanitaire très semblable à celle de 2020 : la grippe de Hong Kong de 1968 qui a tué non pas 130 000 personnes dans le monde, comme le Covid-19 à la mi-avril, mais largement plus d'1 million, à une époque où la planète comptait moins de 4 milliards d'hommes. La moitié moins qu'aujourd'hui... En France, cette même grippe de 1968 a tué 17 000 personnes, sur une population de 50 millions d'habitants (contre 65 millions en 2020). C'est dire si l'alerte a été sévère.

Pour autant, le système de santé n'a pas été débordé, on n'a pas confiné toute une population chez elle, l'économie ne s'est pas arrêtée, bref, personne n'a pensé une seconde qu'une grippe, aussi contagieuse soit-elle, allait provoquer un collapsus économique planétaire semblable à la crise de 1929.

Commentaire: Hôpital : 17 500 lits de nuit fermés en six ans


Smoking

Covid-19 : les fumeurs moins touchés par l'épidémie ?

Cela peut paraître paradoxal...


fumeur
... mais visiblement, les fumeurs seraient moins touchés par l'épidémie de coronavirus. En effet, plusieurs études le prouvent et laissent à penser que la nicotine aurait un effet plus ou moins protecteur. Néanmoins, les scientifiques restent très prudents et attendent de pouvoir valider certaines théories.

Coronavirus : les fumeurs immunisés ?

Ça peut paraître complètement hallucinant et pourtant, les fumeurs seraient moins touchés par l'épidémie de coronavirus. En tous les cas, c'est ce qui ressort de différentes études américaines et chinoises.
« On a quelque-chose de très particulier avec le tabac. On a constaté que l'immense majorité des cas graves ne sont pas des fumeurs, comme si (...) le tabac protégeait contre ce virus, via la nicotine », explique le directeur du comité scientifique contre le Covid-19, Jean-François Delfraissy.

Eye 1

Covid-19, vaccin, implant et traçabilité universelle selon Jacques Attali

Nous signalions hier aux lecteurs de Médias Presse Info comment Bill Gates, à travers sa Fondation Bill & Melinda Gates, le projet ID2020 qu'il finance et des industries pharmaceutiques dans lesquelles il détient des parts importantes, entend bien profiter du coronavirus pour nous imposer une vaccination quasiment mondiale et y inclure un implant d'identification et de traçabilité.


Jacques Attali
© Inconnu
Jacques Attali
Ce projet de Bill Gates rejoint celui d'une autre figure bien connue du Nouvel Ordre Mondial, Jacques Attali. Il y a quelques années déjà, au cours d'une émission de Public Sénat, Jacques Attali expliquait en toute décontraction le plan de puçage de radio-identification appelé RFID.

Tout l'objectif officiel du système est d'organiser la traçabilité de tous et chacun

Jacques Attali y expliquait que vous pourriez être pucé « volontairement ou sans le savoir » (à 8'10 de l'entretien vidéo). Ce plan vise à une « traçabilité universelle » (à 9'30 de l'entretien vidéo). Et Jacques Attali concède que, dans le monde futur, « le luxe de demain, ce sera d'être isolable », c'est-à-dire de parvenir à échapper à cette traçabilité.

Commentaire: Voir aussi :


Arrow Down

Une étude danoise révèle que le Covid-19 pourrait être près de 20 fois moins mortel que prévu par l'OMS

Des recherches sur un groupe de donneurs de sang au Danemark indiquent que le taux de mortalité par Covid-19 est bien inférieur à un pour cent du nombre de personnes infectées par la maladie, selon une équipe du Rigshospitalet à Copenhague.
Laborantin Danemark
© Reuters/Ritzau Scanpix/Niels Christian Vilmann
Un laborantin effectue un test pour le Covid-19 dans une nouvelle extension (une tente) de l'hôpital national danois Rigshospitalet à Copenhague, au Danemark, le 2 avril 2020.
Les tests effectués sur 1 487 échantillons de sang de donneurs danois à l'hôpital ont montré un taux de mortalité de seulement 0,16 %.


Commentaire : Ce qui le place dans la moyenne de la grippe saisonnière, qui a un taux de mortalité parmi les cas symptomatiques de 0,13 %. Si le taux de mortalité des cas symptomatiques du Covid-19 est donc probablement supérieur à 0,16 % - disons 0,32 % si la moitié des cas sont asymptomatiques - c'est tout de même un ordre de grandeur inférieur à ce que l'OMS soutient.


Les estimations des scientifiques danois sont donc jusqu'à 20 fois inférieures à celles de l'Organisation mondiale de la santé, qui estime que le nombre de décès se situe entre 1 et 3 % du nombre de personnes qui contractent le Covid-19. L'étude suggère également que bien plus de Danois que les 5 000 pris en compte par les chiffres actuels ont attrapé le virus, le nombre pouvant atteindre 400 000.

Le test a recherché les anticorps formés lors d'une infection et a trouvé que 22 donneurs sur les 1 487 étaient positifs, a rapporté la Danish Broadcasting Corporation.

Snakes in Suits

Les relations financières de Bill Gates avec Jeffrey Epstein


Commentaire : Toutes les personnes dont le nom figure sur le carnet d'Epstein ne sont pas obligatoirement des pédophiles. Cela signifie, pour le moins, qu'ils trempent de près ou de loin dans les activités tordues du milliardaire.

On ne manquera pas de réfléchir à la portée symbolique de nos références culturelles, incarnées bien souvent par des gens aux comportements pathologiques...

Pourquoi Bill Gates pense-t'il que l'édition génétique et l'intelligence artificielle pourraient sauver le monde ? Pour nous apporter la solution du déconfinement avec son vaccin magique et totalitaire.
Bill Gates et Jeffrey Epstein
© John Lamparski/Getty Images, Associated Press
Bill Gates et Jeffrey Epstein
Il travaille actuellement pour obtenir un contrôle total de la politique de santé mondiale via l'OMS et l'ONU et les politiques de santé de chaque pays au monde. Si cette crise dure depuis si longtemps, c'est que Macron préfère donner de l'argent à la fondation Bill et Melinda Gates pour le VIH plutôt que d'acheter des masques, des blouses et des tests pour le personnel soignant. La corruption de Gates est totale en ce sens qu'il recycle les anciens ministres de la santé comme Marisol Touraine qui est la présidente d' UNITAID, structure « hébergée » par l'Organisation mondiale de la santé.

Qui est UNITAID ? C'est une organisation basée à Genève, fondée en 2006 par Bill Gates et Bill Clinton. La Fondation Clinton est le plus grand donateur d'UNITAID. Cette organisation internationale investit dans l'innovation visant à prévenir, diagnostiquer et traiter le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme plus rapidement, plus économiquement et plus efficacement.


Nous comprenons maintenant que si Bill Gates est financé par l'ancien président des États-Unis et l'actuel président de la France Emmanuel Macron, le pauvre Didier Raoult ne vas pas peser bien lourd dans la balance.

People

Confinement. Les dénonciations s'accumulent : « Il prend toujours l'apéro chez mon voisin ! »

Les dénonciations entre voisins vont bon train en Normandie, durant cette période de confinement. Certains confinés se sentent investis d'une mission judiciaire. Détails.

denonciation
© RT/76actu
Les forces de l’ordre de Normandie reçoivent régulièrement des messages de dénonciation au sujet de voisins, durant cette période de confinement.
Vous mettez vos chaussures de course, vous passez la barrière pour sortir le chien, vous parlez avec un ami de l'autre côté de la haie et vous vous sentez épié ? Ce n'est peut-être pas seulement de la paranoïa. Votre voisin est peut-être en train de scruter vos faits et gestes, en cette période de confinement. Certains par simple activité occupationnelle, mais pour d'autres, une vocation d'auxiliaire de justice vient de naître. Et les dénonciations (délations ?) vont bon train, en Normandie.

« Un réseau de je ne sais quoi »

Entendons nous bien, il n'a pas été constaté un déferlement d'appel au 17, mais le nombre de messages adressés aux forces de l'ordre a considérablement bondi. Ainsi, il y a ce monsieur de Bréauté (Seine-Maritime) qui, « malgré le confinement », ne comprend pas « le nombre de passages » sur une route qu'il n'hésite pas à nommer. Lucie, quant à elle, n'hésite pas à dénoncer ces « p... de vieux » qui ne « respectent pas la distanciation » dans son supermarché.

Commentaire: Murmures imprudents : Comment le peuple allemand a utilisé et abusé de la Gestapo


People

Coronavirus - « Les gens confinés se prennent pour des policiers » : les appels au 17 pour délation explosent à Strasbourg

call, phone,coronavirus, smartphone
© Leyla Vidal/MAXPPP
Depuis le début du confinement, les centres opérationnels qui gèrent les appels au numéro d’urgence de la police et de la gendarmerie sont saturés.
C'est l'un des effets pervers du contexte sanitaire et social actuel. Les appels pour dénoncer le non-respect des mesures de confinement sont en recrudescence dans les centres d'appels d'urgence de la police et de la gendarmerie.

était il y a trois semaines, au début du confinement. En rentrant chez elle après une longue journée de travail, Chloé, infirmière habitante d'Eschau (Bas-Rhin), a découvert un message surprenant sur la porte de son immeuble. Une lettre signée par le syndic de copropriété rappelant aux habitants du bâtiment, essentiellement des couples âgés, qu'ils devaient respecter les règles de confinement et ne pas faire rentrer leurs concubins, non résidents.

"Etant la seule dans ce cas, je me suis tout de suite sentie montrée du doigt", rapporte la jeune femme en colère et décontenancée. "Ce sont forcément des voisins qui ont prévenu le syndic. Ça veut dire que les gens se surveillent. Je me suis même dit qu'ils allaient appeler la police".
Les gens se mettent au balcon et ils surveillent
- Sylvain André, référent Grand Est du syndicat Alternative police -

Commentaire: Murmures imprudents : Comment le peuple allemand a utilisé et abusé de la Gestapo