Volcans
S


Bomb

Volcan : Yvan le Terrible s'est réveillé

Image
© Inconnu
L'agence de presse Ria Novosti indique que le volcan Ivan Grozny (« Yvan le Terrible ») est entré en éruption ce matin sur l'île d'Iturup dans les Kouriles. Il a envoyé dans le ciel une colonne de cendres qui a arrosé les environs. Les habitants des villes proches du volcan (Goryachiye Klyuchi à 9 km et Kurilsk à 25 km) ont remarqué une odeur de H2S qui s'est par la suite estompée. L'éruption ne représente pas une menace pour les zones habitées.

Info

Un supervolcan près de Naples

Le symbole est fort : on se trouve juste à côté du mont Vésuve qui a réduit en cendres les habitants de Pompéi.

À cet endroit sommeille un supervolcan, qui, s'il se réveillait en éternuant fort, tuerait des millions de personnes d'un coup ! L'endroit est une zone touristique par ailleurs. La zone est soumise à une intense activité sismique. Le danger est comparable à celui d'une frappe par un gros météore...

Les scientifiques veulent creuser 3,5 km sous la surface pour surveiller l'immense chambre de roches fondues et tenter de donner un avertissement dans l'éventualité de prochaine éruption de la caldera de 13 km de diamètre.

Arrow Up

Nouvelle-Zélande : le volcan Tongariro s'est réveillé après plus d'un siècle de sommeil

Image
Le mont Tongariro, un volcan de Nouvelle-Zélande situé sur l'Ile du Nord dans le parc national de Tongariro (centre de l'île), est entré en éruption lundi soir après plus d'un siècle d'inactivité. Selon les autorités locales, le volcan a rejeté cendres et roches, mais on ne déplore pas de victimes.

Les habitants des environs, peu peuplés, ont été évacués tandis que des routes ont été temporairement fermées. La compagnie aérienne nationale, Air New Zealand, a annulé ou retardé mardi plusieurs vols intérieurs par précaution.

D'après la police, un témoin de l'éruption a décrit une série d'éclairs et d'explosions suivis par un nuage de cendres, tard lundi soir pendant une trentaine de minutes. Cette éruption était précédée depuis plusieurs semaines par des secousses sismiques.

Selon Steve Sherburn, volcanogue de l'institut national de géologie, le volcan qui était en sommeil depuis 1897 a craché des cendres à plusieurs kilomètres à la ronde. Il est trop tôt pour déterminer si l'éruption marque le début d'un nouveau cycle d'activité, a-t-il ajouté.


Info

Nouvelle-Zélande : un immense radeau de pierres volcaniques dérive dans le Pacifique

Image
Un "radeau" de pierres ponces, formé lors de l'éruption récente d'un volcan sous-marin et aussi vaste que la Belgique, dérive dans le Pacifique au large de la Nouvelle-Zélande.

Le "radeau" observé dans le Pacifique s'étend sur près de 26.000 km2 - soit la taille de la Belgique - et ressemble un peu à "une immense plaque de glace", selon le lieutenant Tim Oscar, commandant du navire Canterbury, joint sur zone.

Info

Les supervolcans : à peine une centaine d'années pour se former ?

Certains volcans auraient la capacité de se former et d'entrer en éruption en seulement quelques centaines d'années. Jusqu'alors, on pensait que ces "supervolcans" naissaient au moins 200.000 ans avant leur apparition sous forme d'énormes roches souterraines fondues.

A partir d'échantillons de roches recueillies sur le site du "supervolcan" de Long Valley en Californie, des chercheurs ont réalisé une étude publiée dans le journal Plos ONE. D'après leurs découvertes, l'énorme poche de magma située en profondeur du site, a donné lieu à une éruption seulement une centaine d'années après sa formation, il y a de cela 760.000 ans indiquent les estimations. Des milliers de kilomètres cubes de débris auraient ainsi jailli de ces super-éruptions, soit environ cent fois plus que toutes les projections observées jusqu'ici.

Des cendres auraient ainsi recouvert la moitié de l'Amérique du Nord. D'après les scientifiques, des éruptions de cette nature pourraient disperser suffisamment de cendres pour impacter globalement le climat pendant des dizaines d'années. Une théorie avance même que l'éruption survenue il y a 70.000 ans du Toba Lake en Indonésie, a failli tout simplement anéantir l'humanité.

Info

Colombie : le volcan Nevado del Ruiz montre des signes de réveil

Depuis mardi matin, le volcan Nevado del Ruiz, dans le centre-ouest de la Colombie connait une activité inquiétante. Les autorités ont distribué des milliers de masques aux populations locales.

Le volcan Nevado del Ruiz, situé dans le centre-ouest andin de la Colombie, culmine à plus de 5.300 mètres. Or, depuis mardi matin, celui-ci semble se réveiller. Comme l'a indiqué à l'AFP un porte-parole du Bureau de gestion du risque, "plusieurs secousses telluriques ont été enregistrées [mardi] matin dans la zone du volcan [ ... ]". Ainsi, le niveau d'alerte est passé de jaune à orange, ce qui signifie habituellement l'imminence d'une éruption dans les jours ou semaines à venir. Toutefois, par le passé, le niveau orange avait été déclaré sans qu'une éruption ne se produise.

Arrow Up

À Santorin, le volcan Néa Kaméni grandit

Envisat ne répond plus, mais les informations contenues dans ses archives valent de l'or. Elles indiquent que le volcan Néa Kaméni, dans l'archipel de Santorin, aurait connu un regain d'activité durant l'année 2011. Il a en effet gagné 5 cm d'altitude en seulement douze mois. Aucun danger ne serait à craindre pour le moment.

Le volcan Santorin, situé sur l'arc insulaire du sud de la mer Égée, a connu une énorme éruption vers 1650 avant J.-C., qui aurait éjecté près de 40 à 60 km³ de magma. Cet événement a plus que probablement causé la disparition complète de la civilisation minoenne, inspirant certaines théories sur le fameux mythe de l'Atlantide. Le volcan n'aurait pas survécu à l'éruption puisqu'il se serait partiellement effondré après, donnant naissance à une caldera immergée et à cinq îles de plus petites tailles.

Arrow Up

L'activité du volcan Popocatepetl (Mexique) s'intensifie encore

Image
L'éruption du Popocatepl continue de manière assez intense, avec des nuages de gaz et de cendre et des projections incandescentes de plusieurs centaines de mètres de hauteur. Pour répondre à une question qui m'a été posée, je ne pense pas que l'accumulation de ces matériaux incandescents entraîne une fonte des glaciers sur les pentes du volcan mexicain.

Comme l'a fait remarquer Haroun Tazieff en 1985 à propos du Nevado del Ruiz, les lahars qui ont provoqué la catastrophe n'ont pas été le résultat de la fonte de la glace sous l'accumulation de cendre, mais par la chaleur du magma à l'intérieur du volcan. Garouk faisait remarquer que l'on voit souvent sur l'Etna une bonne couche de neige recouverte par une épaisseur de cendre qui joue le rôle d'isolant.

S'agissant du Popocatepetl, je pense que l'activité actuelle va se produire encore quelque temps (plusieurs semaines ?) avant que le volcan retrouve son rythme habituel. Cette activité permet une libération de l'énergie qui s'est accumulée sous l'édifice. Tant que le dôme ne dépasse pas la lèvre du cratère, il n'y a pas de risque d'événement dévastateur majeur.

Les explosions (qui correspondent probablement à la destruction du dôme pendant sa croissance) sont certes spectaculaires, mais leur effet est limité. Seule la cendre peut représenter un problème pour les populations qui vivent à proximité du Popocatepetl.

Magnify

Le petit âge glaciaire entretenu par les éruptions volcaniques

Le petit âge glaciaire fait référence à une période froide survenue dans l'hémisphère nord, particulièrement en Europe et en Amérique du Nord. Cet âge a duré environ de 1550 et 1850. Les données sont étonnantes, on voit des records d'avancées pour les glaciers et des minimums pour les températures moyennes. Elle succède à une période médiévale plus chaude.

Plusieurs théories essaient d'expliquer cette période froide. Parmi celles-ci, Gifford Miller de l'université du Colorado s'est penché sur le volcanisme. L'activité du volcan est souvent liée à des périodes soudaines de froid. Les éruptions volcaniques projettent des éléments du magma, plutôt chaud, ce n'est pas ça qui fait changer la température, mais plutôt la pollution qui s'en suit. Ainsi, après l'éruption en 1991 du Mont Pinatubo, aux Philippines, les températures ont chuté de 0,5 degré Celsius. Cette chute était due aux particules projetées dans l'atmosphère par le volcan. Ces particules ont légèrement voilé le ciel et ont diminué l'impact solaire sur terre, amenant un refroidissement temporaire.

Bizarro Earth

Indonésie : le volcan Lokon se remet à cracher des cendres

Image
Le volcan Lokon situé sur l'île indonésienne de Sulawesi s'est réveillé ces derniers jours. Après être entré en éruption le 24 avril dernier, il s'est remis hier à cracher des cendres, poussant les experts à recommander une évacuation des habitants à proximité et une fermeture de l'aéroport Sam Ratulangi.

Plus de 10 mois après un épisode éruptif majeur, le volcan indonésien Lokon refait parler de lui. Situé dans la province nord de l'île de Sulawesi, celui-ci est de nouveau entré en éruption le 24 avril dernier aux alentours de 10H20 heure locale. De la fumée et des cendres ont été expulsés du cratère Tompuloan, causant des tremblements jusqu'à cinq kilomètres autour du volcan, rapporte abc.es. Si cette première éruption avait déjà mis les autorités et les spécialistes en état d'alerte, c'est une seconde qui s'est déclenchée hier aux alentours de 11H55 heure locale.