Les Maîtres du MondeS

Star of David

Connection Assange Netanyahou - Le consulat US à Jérusalem a vendu aux enchères des documents secrets

Image
Les « fuites « de Wikileaks/Assange motivées par des propos « de paix » de Netanyahou. Le Consulat américain à Jérusalem avait déjà vendu aux enchères des documents secrets.

A tous ceux qui traitent la Connection Wikileaks -Israël comme une nouvelle « théorie du complot » -comme c'est la cas de la Pravda sioniste Le quotidien français Libération qui reçoit désormais depuis cet été ses ordres directement des Rothschild installés à Tel Aviv - voici des preuves de plus que ces « fuites » ont probablement été orchestrées par Tel Aviv.

Dans une interview au Magazine Time réalisée mercredi Julian Assange avoue s'inspirer des désidératas du premier ministre israélien Benjamin Netanyahou.

Assange « se cache » dit-on dans les médias au parfum quelque part en Grande Bretagne.
En fait les renseignements de plusieurs pays savent où il se trouve comme dans le cas de Ben Laden qui a servi la cause de la «guerre contre le terrorisme» de Bush rebaptisée «guerre sans fin» et devenue les «guerres d'Obama» par le biais de publications de vidéos attribuées à cet ex agent de la CIA et que certains considèrent comme fabriquées par des agences de renseignements américaines.

Il y a donc peu de chance qu'Assange soit arrêté car ses « fuites » sont particulièrement utiles dans la guerre de l'information pour mobiliser les médias aux ordres qui diffuseront en boucle à profusion et à des moments politiquement choisis le monticule de rumeurs, cancans, mensonges, et autres fausses informations utilisées pour couvrir les plans guerriers des Américano Sionistes.

Gear

WikiLeaks : Scotland Yard savait où était Julian Assange

Cependant, l'arrestation du fondateur du site WikiLeaks n'a pas encore été autorisée...


Commentaire :
Évidemment, puisque Wikileaks est une psy-op made in Israël destinée à donner l'illusion d'une « information libre et renégate », et à couvrir les exactions de l'État-voyou sioniste.
Si nous interrogions l'auteur Jeff Gates, il soulignerait l'aspect « storytelling » [fabulation] de Wikileaks, Assange et ses accusations « intermittentes » de viol, ou le fait que quelqu'un qui réussit à décrocher continuellement des interviews à la télé ne puisse être retrouvé par la police ou les services de sécurité. Nous appelons ça du « storytelling », et Jeff Gates nous dit qu'Israël, la puissance qui tire les ficelles d'Hollywood et de la presse étasunienne, est le « storyteller » [affabulateur] entre tous.
Gordon Duff


Julian Assange, l'Australien le plus recherché de la planète et fondateur de WikiLeaks, ne serait pas si introuvable que ça. Selon The Independent, il se trouve en Grande-Bretagne et la police sait à quel endroit, mais elle s'abstient pour le moment de l'arrêter.

Gear

Meilleur du Web: Wikileaks, un programme secret ?

Image
Il semble se créer depuis quelque temps tout un « buzz » autour de Wikileaks. Par nature, je me méfie de tout « buzz » amplifié par les médias de masse.

Quelle est la véritable nature de Wikileaks? On y laisserait ressortir des documents compromettants pour les pouvoirs dominants de la planète, dont les États-Unis, et ce, par centaines de milliers de documents. Ce n'est pas peu dire! Les médias de masse reprennent instantanément les infos Wikileaks, ils publient sans recul, alors que les bases mêmes de la rigueur journalistique voudraient qu'on valide chaque source. Qui a le temps de valider des centaines de milliers de documents, à la vitesse où l'information doit circuler de nos jours? Les médias sont placés dans une situation d'hypercompétitivité où on a de moins en moins le temps de classer et valider les informations, la nouvelle à sensation divertie et dissout assurément l'analyse critique.

Bad Guys

Wikileaks : à qui profite le crime ?

Les « révélations » du site Wikileaks, qui vient de publier plusieurs dizaines de milliers de correspondances diplomatiques états-uniennes, sont hélas des plus décevantes, à ce stade du moins, car d'un commun navrant.
Image de documents mis en lignes par Wikileaks
© Inconnu

Vader

Flashback Meilleur du Web: Les sept péchés capitaux de Dominique Strauss-Kahn

Image
© Bouzon
Ministre des Finances de Lionel Jospin, DSK incarne, à lui seul, tous les renoncements de la gauche plurielle. Les « succès de ce modernisateur », point par point.

Le carcan monétaire : sans conditions

« Dominique Strauss-Kahn convainc Lionel Jospin de jouer à fond la carte de l'euro », Le Monde.

« Sous conditions ». Voilà la formule que trouvent, sur la monnaie unique, Dominique Strauss-Kahn et Lionel Jospin dans la soirée du 4 septembre 1996. C'est qu'en ces journées où le Parti socialiste concocte son programme, le Mouvement des Citoyens de Jean-Pierre Chevènement et les communistes réclament un nouveau référendum. Les Verts demeurent, à l'époque, opposé à Maastricht. Et même au sein du PS, la majorité soutient Henri Emmanuelli : « Si on veut retrouver la croissance, il faut sortir du carcan monétaire. »

Star of David

L'acide toxique de Wikileaks fuit dans toutes les directions, sauf vers Israël

Traduit par MR pour ISM

Image
Réfléchissons un instant au sens de "fuir". Quand quelque chose fuit, on comprend habituellement qu'une substance fluide supposée couler dans une certaine direction s'échappe de sa trajectoire prévue à cause d'un défaut de la structure construite pour la guider. Habituellement, si un tuyau fuit dans votre circuit d'eau, votre problème principal est que vous ne parvenez pas à contrôler son débit, et l'eau va dans des directions où vous ne voulez pas qu'elle aille.

Toutefois, la définition du "Wikileaking" semble suivre des lois naturelles entièrement différentes. Bien sûr, les informations fuient des conduites secrètes où elles s'écoulaient avant. Cependant, ce qui est étrange au sujet du "Wikileaking", c'est qu'Israël, pays bien connu pour ses tractations secrètes et son service de renseignement rusé, parvient à garder les pieds au sec, en dépit de l'inondation politique massive soi-disant provoquée par le père fondateur de Wikileaks, Julian Assange. La perte de contrôle qui est si typique des autres formes de "fuites" ne semble pas s'appliquer au Wikileaking - au lieu de cela, les fuites semblent être sous contrôle parfait, et soigneusement guidées de telle façon qu'elles ne servent les intérêts que d'un seul Etat, à savoir celui d'Israël.

USA

Meilleur du Web: Vendre Wikileaks, vendre la haine de l'Amérique

Image
Traduction : Nicole (modifications : SOTT)

Julien Assange, le nouveau « Yasser Arafat »

Wikileaks a divisé le monde en deux camps, ceux qui adorent Wikileaks comme une claque à la face des Etats-Unis, et ceux qui reconnaissent la puanteur de Wikileaks pour ce qu'il est, de la simple propagande Israélienne. Des millions de personnes dans le monde regardent Wikileaks comme le pauvre, harcelé Julian Assange et sa lutte personnelle contre l'empire nocif de l'Amérique de Bush/Obama. Haine, envie, oh, il y a beaucoup d'envie ici, l'Amérique provoque ça avec ses autoroutes remplies de voitures consommatrices d'essence, mangeant la moitié de la viande du monde, ayant les meilleures musique, télévision et une armée qui fiche une de ces trouilles à tout un chacun. N'est-ce pas détestable ?

Star of David

Wikileaks - la connexion Tel-Aviv

Image
Traduction : Nicole

Que va faire Tel Aviv maintenant qu'il est connu que ce sont les Israéliens et les pro-Israéliens qui ont "établi" le renseignement qui a conduit les US à la guerre en Irak ?

Trompe-moi une fois, honte à toi. Trompe-moi deux fois, honte à moi. Fous-toi de moi pendant six décennies et la relation est terminée, de même que la crédibilité d'Israël en tant qu'état nation légitime.

Tel Aviv sait ça. Mais que peut faire l'état Sioniste ?

Réponse : Wikileaks

Pourquoi maintenant ? Détournement.

Star of David

Flashback Meilleur du Web: Wikileaks ? Une intox sioniste

Image
Traduction copyleft : Pétrus Lombard pour Alterinfo

Désinformation signifie « fausse information propagée délibérément dans le but d'influencer ou de confondre des rivaux. » Les gouvernements en usent pour induire en erreur et manipuler leur population, déclencher des guerres, faire chanter d'autres régimes. C'est l'arme suprême de la presse. La plus efficace désinformation est faite de mensonges aussi bien que de faits [réels]. Wikileaks, fondé par Julian Assange, colle idéalement, jusque dans la lettre, à cette description. Il est devenu du jour au lendemain l'une des plus grandes affaires de « divulgation » de l'histoire moderne.
Pourtant, en réalité, c'est le plus grands projets de désinformation de l'histoire, et sans doute le plus pernicieux car déguisé en entreprise de divulgation de vérités. Les informations fournies par Wikileaks ne sont pas neuves, pas révolutionnaires ; elles ne font pas autant de tort à la Zunie que les gens le pensent ; il s'agit de réalités parcellaires ; et elles sont surchargées d'autant de propagande que ce que pondent au jour le jour les médias sionistes. Quelqu'un bénéficie de cette propagande. Et ce quelqu'un est l'illégitime entité usurpatrice d'Israël. Le gouvernement israélien lui-même le pense (1).

Gear

Les quatre « implants mentaux » de l'affaire Wikileaks

assange
Traduction : GeantVert pour ReOpen911

Alors qu'on nous raconte qu'avec les premières bribes des nouvelles révélations de Wikileaks, nous assistons à l'éclatement du « 11-Septembre de la diplomatie », ou plutôt, « du 11-Septembre d'Internet », il est nécessaire de clarifier une chose : aucun individu, aucune organisation n'est en mesure de lire 250.000 documents en peu de temps. Et donc, ce qui nous parvient est un flux « filtré » de documents. Et ceux qui appliquent ce filtre, pour l'instant, sont ceux qui constituent la vieille machine des médias traditionnels. S'il s'agissait d'un 11-Septembre, nous serions dans la phase initiale du traumatisme médiatique, celle qui donne l'implant mental(*) (imprinting en anglais), l'apprentissage de base du Nouveau Monde dans lequel nous entrons et des nouvelles croyances auxquelles nous devons adhérer. Une fois les esprits conditionnés par ce choc, les éventuelles relectures faites ultérieurement iront à contre-courant et en cela, partiront défavorisées.