Les Maîtres du MondeS


Laptop

En réponse à la scandaleuse exhibition cathodique de Strauss-Kahn

Image
Pas de surprise pour celles et ceux qui ont regardé l'écœurant show à la gloire du mensonge, de l'impunité et de la connivence sur TF1. Cet homme qui récite la leçon que lui ont apprise ses "communicants", cet homme qui se sert de la fortune d'une femme pour s'exhiber en politique et passer à la fois pour un vrai socialiste et un économiste sérieux, cet homme qui bafoue d'autant plus son épouse qu'elle en redemande, cet homme toujours accusé de viol et de tentative de viol et qui se dit "blanchi", cet homme qui ose venir au journal télévisé devant des millions de téléspectateurs non pas pour dire la vérité ou donner sa version des faits, mais pour jouer la comédie, abrité derrière le rapport complaisant d'un procureur de New York, cet homme enfin est l'arrogance, le mépris, la malhonnêteté, la vulgarité personnifiés.

Il aurait pu attendre au moins que le procureur de la République de Paris rende un avis sur la plainte entre ses mains déposée par Tristane Banon pour tentative de viol. Mais non. La brutalité de l'appétit qu'inspire à Strauss-Kahn une France de toute évidence non consentante est telle que rien, désormais, pas même son intérêt, ne peut lui faire entendre raison.
Oui, même s'il prétend n'être candidat à rien, même s'il feint le repentir par rapport à une « faute » dont il ne nous dit rien, c'est bien à une tentative de viol des Français que nous avons assisté, en direct, médusés.
Il le sait qu'une bonne majorité d'entre eux ne veut plus de lui dans la vie politique et encore moins en trouble-fête dans les primaires socialistes.

Wall Street

La guerre monétaire est loin d'être achevée entre Washington et Bruxelles

Image
Si le rendez-vous européen de Wroclaw (Pologne) s'est soldé par une absence de concertation entre les Etats-Unis et l'Europe, il a au moins mis en évidence quelques points qui devraient bouleverser l'ordre établi jusque-là entre Washington et certains éléments de Bruxelles.

Pour cette réunion des ministres des Finances européens, l'establishment de Wall Street avait dépêché le secrétaire au Trésor américain, Tim Geithner. Ce dernier a immédiatement mis l'accent sur les inquiétudes des Américains quant au « conflit entre les gouvernements et la Banque centrale européenne», une semaine après la démission fracassante du chef économiste de la BCE. (Voir notre article.) Les économistes américains expliquent que l'administration Obama, qui a en ligne de mire la campagne présidentielle de 2012, s'inquiète d'une contagion de la crise de l'économie européenne dans l'hypothèse d'une fracture de la zone euro. « Si la crise s'approfondit, c'est l'économie américaine qui en subirait le contrecoup, choc inverse de celui qui avait frappé l'Europe après la faillite de la banque Lehman Brothers en 2008 ». L'envoyé spécial de Wall Street a pointé un doigt accusateur vers les oiseaux de mauvais augure qui expriment des « propos inconsidérés sur la fin de la zone euro ». On remarquera le cynisme de ce personnage qui omet volontairement d'avouer que les problèmes européens sont essentiellement le fait de Wall Street et de ses pièces d'artillerie que sont les JP Morgan et surtout Goldman Sachs. Les analystes de JP Morgan parlent d'un « sentiment croissant selon quoi la crise va prendre une tournure très désagréable (...) ... la fin de partie de l'Union monétaire européenne approche à grands pas », et leurs collègues de Goldman Sachs s'inquiètent ouvertement de ce que veulent les Allemands : « Où veulent-ils réellement emmener l'euro ? ».

Magnify

Arracher le voile de la civilité israélienne

Traduction : Dominique Muselet pour Info-Palestine.net

Image
Sur : "The wandering who" (Celui qui erre) de Gilad Atzmon

Dans son livre "The wandering who", Gilad Atzmon fait une plongée saisissante dans le fonctionnement de l'organisation créée par le mouvement sioniste ; il dévoile ce qui se cache derrière son apparente courtoisie, son apparente amitié pour les USA et la sollicitude qu'il manifeste aux puissances occidentales - l'Angleterre, le Canada, l'Australie, la France et l'Allemagne - à savoir un assassin prêt à tuer tous ceux s'opposent à ses objectifs tribaux. En février dernier, Atzmon a dit que l'Islam et le Judaïsme étaient deux systèmes de croyances à orientation tribale dont le but n'était pas le "développement personnel" mais bien plutôt "la survie de la famille au sens large". Ces systèmes de croyances n'ont rien à voir avec les libertés ou les droits individuels ; Ils ont pour but d'assurer le maintien de leurs "modes de vie" respectifs. Mais à la différence du tribalisme islamique, le tribalisme dans le Judaïsme "ne peut jamais vivre en harmonie avec l'humanisme et l'universalisme". "Les deux systèmes religieux fournissent des réponses pour tout ce qui concerne la spiritualité, la vie civile, la culture et la vie quotidienne." De sorte que ".... l'Islam et le Judaïsme sont plus qu'une simple religion : ils véhiculent tout un 'mode de vie' et prétendent apporter des solutions exhaustives aux problèmes existentiels...."

Cult

Pour le petit roi Sarko, c'est l'heure de ramasser le butin de guerre

Traduction : al-Mukhbar pour Info-Palestine

Image
Pour des dirigeants occidentaux, bombarder des populations arabes est toujours une source d’extrême plaisir... surtout si cela permet de faire aussi main basse sur les ressources naturelles de tout un pays.
Pousse-toi, Lawrence d'Arabie ! Le grand ( ?) gaulois libérateur de la Libye (et tout autre pays arabe suffisamment crédule), le président français néo-napoléonien Sarkozy, flanqué de son acolyte le premier ministre David Cameron d'Arabie, s'avançait dans un aéroport de Tripoli bouclé militairement pour chanter La Vie en Rose en Méditerranée, célébrant ainsi le succès de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord pour bombarder la Libye dans la « démocratie. »

S'incrustant sur la photo, on trouvait l'insupportable auto-promotionné et soi-disant « nouveau philosophe » Bernard-Henri Lévy, le torse perpétuellement dénudé sous une chemise blanche bien repassée... celui qui a lancé le fameux appel téléphonique depuis Benghazi pour « vendre » une guerre au libérateur gaulois (comme si le roi Sarko allait repousser une sollicitation pour déployer sa grandeur).

Inutile de chercher des métaphores avec la Rome impériale - le « tour de la victoire » avec « lauriers » et l'inévitable « au vainqueur le butin » (de guerre), parce que c'est exactement ce qui se passe.

Un tour de la victoire dans la périphérie de l'empire - même si vous n'êtes qu'un humble proconsul - sera pourtant certainement et impitoyablement rattrapé par la débâcle économique européenne.

Au son des hélicoptères Apache patrouillant sur la Méditerranée, et escorté par des dizaines de policiers anti-émeutes, le roitelet Sarko a ressenti le besoin de dire à une foule crédule : « Ce que nous avons fait était pour des raisons humanitaires. Il n'y a pas d'objectif caché. »

Pistol

Des centaines d'étrangers victimes d'exactions en Libye

Une association de défense des étrangers dénonce la torture de centaines Touareg maliens et nigériens détenus par les autorités libyennes.

Image
Selon les associations, des centaines d'étangers sont détenues et "torturées" par les nouvelles autorités libyennes © Keystone
Des centaines d'étrangers sont victimes d'exactions en Libye, a dénoncé mercredi l'association Défense-Etrangers en Libye, selon laquelle "environ 300" personnes, surtout des Touareg maliens et nigériens, sont détenues et "torturées" par les nouvelles autorités libyennes.

"Ce qui se passe en Libye est très grave. Les étrangers, essentiellement les Touareg maliens et nigériens, sont actuellement jetés en prison. Ils sont torturés", a déclaré Ousmane Ag Ahmed, secrétaire général de Défense-Etrangers en Libye, créée par des Maliens et Nigériens après le début de la rébellion libyenne, début février.

Alarm Clock

Meilleur du Web: La version officielle du 11 septembre expliquée en 5 minutes

Drôle et terrifiant à la fois...

Mais comme disait si bien Jacques Chirac :"Plus c'est gros, mieux ça passe"


Pistol

Sarkozy prévoit le recours aux militaires

Un encadrement militaire pour les mineurs délinquants et 30.000 places de prison supplémentaires à l'horizon 2017. Voilà les deux principales mesures évoquées ce mardi matin par Nicolas Sarkozy. Le président de la République présentait le projet de loi sur l'exécution des peines qui sera discuté cet automne au Parlement.

Nicolas Sarkozy était à Réau, en Seine-et-Marne, ce mardi matin. Il visitait le tout nouveau centre pénitentiaire de la commune. Le président de la République en a profité pour présenter les mesures phares contenues dans le projet de loi sur l'application des peines qui doit être discuté cet été au Parlement.

Bomb

Libye : à présent, c'est la vraie guerre qui commence...

Traduction : Al-Mukhtar pour Info-Palestine.net

Image
Assez parlé de la chute de Big K[adafi]. Maintenant viennent les choses vraiment sérieuses : l'Afghanistan 2.0, l'Irak 2.0, ou un mélange des deux.

Les « rebelles de l'OTAN » ont toujours assuré qu'ils ne voulaient pas d'occupation étrangère. Mais l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord - qui a rendu la victoire possible - n'a pas les moyens de contrôler la Libye sans y mettre ses bottes. Alors plusieurs scénarios sont actuellement en cours de marchandage au siège de l'OTAN, à Mons en Belgique - sur des coussins de velours fournis par les Nations Unies.

Selon ce qui en a déjà filtré, il pourrait tôt ou tard y avoir des troupes des monarchies du Golfe Persique et d'alliés bien disposés comme la Jordanie et la Turquie, cette dernière étant membre de l'OTAN et également très désireuse d'avoir un grand sac rempli de contrats commerciaux. Pratiquement aucun pays d'Afrique ne sera de la partie - la Libye étant désormais « délocalisée » en Arabie saoudite.

Le Conseil national de transition (CNT) marchera dans la combine - ou y sera forcé - si, ou quand, la Libye sombrera dans la spirale du chaos. Pourtant, ce sera extrêmement difficile de vendre cette idée [de troupes au sol] car les factions disparates et désorganisées des « rebelles de l'OTAN » sont en train de consolider dans la précipitation leurs fiefs et s'apprêtent à se retourner les unes contre les autres.

Cult

Et maintenant, que diriez-vous d'une minute de silence pour les morts en Afghanistan, Irak, Pakistan.... ?

Traduction : VD pour le Grand Soir

Image
Les commémorations du 11/9 ont donc eu lieu, mais n'attendez pas une couverture non-stop de la guerre en Afghanistan, avec son cortège d'histoires poignantes de parents, de conjoints et d'enfants tués.

A mes yeux, nous avons touché le fond avec l'omniprésence de Tony Blair dans les médias. Longuement interviewé pour l'émission Today et cité par de nombreux journaux nationaux, il a profité de cet anniversaire pour justifier sa guerre illégale contre l'Irak et encourager de futures attaques contre l'Iran en particulier.

Ce fût particulièrement scandaleux de le voir profiter de la sympathie naturelle ressentie envers ceux qui ont perdu des proches pour promouvoir de nouvelles guerres, tel un prêcheur démentiel. Et tous les va-t-en guerre l'ont rejoint dans sa mission en ignorant les morts et les destructions bien plus grandes provoquées par ces guerres présentées comme des représailles contre un acte original.

Rocket

Libye : Al-Q(CIA)ïda pourrait mettre la main sur des missiles sol-air (Moscou)

Image
© inconnuLybie
Lors des hostilités en Libye, des missiles sol-air guidés, portables et tirés à l'épaule auraient bien pu tomber entre les mains des activistes de la nébuleuse terroriste Al-QCIAïda, a supposé mercredi devant les journalistes Ilia Rogatchev, du ministère russe des Affaires étrangères.

"Des choses incompréhensibles se produisent en Libye, les entrepôts d'armes ont été pillés et on ignore où les armements volés se trouvent à présent", a déclaré le diplomate.

Et de préciser qu'il s'agissait de systèmes de défense aérienne portables qui auraient pu se retrouver entre les mains d'activistes de l'Al-QCIAïda régionale encore au printemps dernier.