Bienvenue à Sott.net
dim., 27 sept. 2020
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Enfant de la Société
Carte

Attention

Les globalistes révèlent que la grande réinitialisation économique est prévue pour 2021

Pour ceux qui ne connaissent pas l'expression « réinitialisation de l'économie globale », c'est une expression qui est utilisée depuis plusieurs années de plus en plus souvent par les élitistes du monde des banques centrales.
lagarde
© Inconnu
Christine Lagarde
Je l'ai entendue pour la première fois en 2014, référencée par Christine Lagarde, la directrice du FMI à l'époque. La réinitialisation est souvent mentionnée dans le même souffle que des idées comme « le nouveau multilatéralisme » ou « l'ordre global multipolaire » ou « le nouvel ordre mondial ».

Toutes ces phrases ont essentiellement la même signification.

La réinitialisation est présentée comme une solution à la crise économique actuelle qui a été déclenchée en 2008. Ce même crash financier est toujours présent aujourd'hui, mais aujourd'hui, après une décennie d'impression de monnaie de la part des banques centrales et de création de dettes, la bulle est encore plus grande qu'avant.
Comme toujours, le « remède » des banques centrales est bien pire que la maladie, et le nouvel effondrement auquel nous sommes confrontés aujourd'hui est bien plus meurtrier que ce qui serait arrivé en 2008 si nous avions simplement pris nos pertes et refusé de soutenir artificiellement les secteurs faibles de l'économie.

Commentaire: Lire aussi :


Arrow Down

Vers une « digitalisation » accrue des magasins et que faire avec les caissières ?

La grande distribution affiche de confortables profits, réalisés en particulier grâce au dévouement de leurs employés de caisse.
dfgh
Certaines grandes enseignes ont cependant décidé d'accélérer leur remplacement par des caisses automatiques, et les promesses de primes à 1000 euros n'ont pas vraiment été tenues. Enquête.

Candle

#JusticepourThomas : l'affaire du jeune poignardé à Sarcelles en boucle sur les réseaux

Thomas, 23 ans, avait été poignardé à Sarcelles dans le Val-d'Oise dans la nuit du 9 au 10 mai derniers par un homme tout juste sorti de prison grâce à une remise en liberté liée au coronavirus. Sur Twitter, #JusticepourThomas ne cesse de grimper.

justice pour thomas
© LP/Julien Constant
Sarcelles. Thomas, 23 ans, a été tué de huit coups de couteau par délinquant.
Alors que le monde a les yeux rivés sur Black Lives Matter, #JusticepourThomas monte à son tour en flèche sur les réseaux sociaux. Ce jeune habitant de Sarcelles avait été poignardé dans la nuit du 9 au 10 mai derniers par un homme tout juste sorti de prison grâce à la politique de remise en liberté liée au coronavirus, créée par la garde des Sceaux, Nicole Belloubet. L'homme avait rapidement été interpellé et écroué. De nombreux internautes ont réagi face à la colère des parents de Thomas. Cette famille habite Sarcelles depuis 35 ans et a estimé que la commune « a changé pour devenir une zone de non-droit », peut-on lire dans Le Parisien vendredi 3 juillet. La chroniqueuse de l'émission Les Grandes Gueules, Zohra Bitan, a réagi à cette affaire. En plein mouvement des Black Lives Matter - qui milite contre le racisme et les violences policières jugées majoritairement à l'encontre des Noirs, selon BLM -, Zohra Bitan a estimé que « toutes les vies comptent ». Elle a ajouté : « Thomas ne mérite pas d'avoir l'hommage et soutien que d'une partie des Français mais de tous les humanistes ! »

Boat

Calvaire dans l'Océan Viking, navire humanitaire : Bagarres, tentatives de suicide, menaces physiques envers l'équipage

Bagarres, tentatives de suicide, menaces physiques envers l'équipage : la tension est devenue telle à bord de l'Ocean Viking que le navire humanitaire, qui a recueilli 180 migrants en Méditerranée, s'est déclaré en « état d'urgence ».
oiuy
© AFP/Shahzad ABDUL
« La situation à bord s'est détériorée au point que la sécurité des 180 rescapés et de l'équipage ne peut plus être garantie », a fait savoir ce 3 juillet SOS Méditerranée, l'ONG qui affrète le bateau-ambulance Ocean Viking en proie à une multiplication des scènes de violence depuis qu'il a recueilli ses actuels occupants à travers quatre opérations réalisées entre les 25 et 30 juin.

Arrow Down

Au Burkina Faso, un « génocide » contre la communauté peule est-il en cours ?

Un mois et demi après la mort suspecte de 12 terroristes présumés appartenant à la communauté peule dans leurs cellules à Tanwalbougou, les forces de défense et de sécurité burkinabè sont une nouvelle fois pointées du doigt.
aaaa
© Olympia de Maismont/AFP
Sept corps ont été retrouvés criblés de balles dans cette même commune rurale de l'est du Burkina Faso.

Black Cat

Masques, santé et deuxième vague : nous avons un plan !

Certes, la situation n'est pas toute rose : petites tensions sociales, légères frictions économiques, sentiment d'insécurité, le pays a connu des jours plus pimpants et la crise sanitaire qu'il vient de traverser - avec un brio survitaminé, avouons-le - n'a guère amélioré la tendance un peu maussade.
pppp
Le fier gouvernement du président Macron, volant de succès économiques, politiques et sociaux en succès électoraux, s'est donc décidé de monter au créneau pour annoncer fièrement à tout le pays que, non, tout n'était pas gris et qu'il y avait même d'excellentes nouvelles. Pensez-donc ! Olivier Véran, l'actuel ministre de la Santé, a même pris la parole pour s'exclamer, frétillant :

Handcuffs

Dans une lettre au Lancet, des médecins condamnent la torture d'Assange et exigent sa libération

Plus de 200 éminents médecins du monde entier ont réitéré leur appel à mettre fin à la torture psychologique de l'éditeur de WikiLeaks, Julian Assange, et à le libérer immédiatement de la prison britannique de haute sécurité de Belmarsh.

assange

Julian Assange dans la prison de Belmarsh l’année dernière.
Dans une lettre publiée dans l'édition actuelle du Lancet, parue cette semaine, les médecins avertissent que les mauvais traitements infligés à Assange par les gouvernements britannique, américain et alliés se sont intensifiés depuis le début de la pandémie de coronavirus, mettant sa vie en grave danger.

Ce document est la dernière intervention de Médecins pour Assange, un groupe qui s'est créé en novembre dernier pour plaider en faveur de la fourniture de soins médicaux adéquats au fondateur de WikiLeaks et du respect de ses droits fondamentaux.

Pendant plus de six mois, ils ont documenté les abus dont Assange a fait l'objet. Cela a contribué ainsi à la lutte contre la tentative d'extradition de ce dernier de Grande-Bretagne vers les États-Unis. Dans ce pays, l'éditeur risque la prison à vie pour avoir dénoncé les crimes de guerre américains.

Che Guevara

Parce qu'il suffit d'une personne debout pour que le monde soit repeuplé

Cette image, vous ne la trouverez dans quasiment aucun média. Cette image n'entre pas dans le rouleau compresseur global de la repentance obligatoire des Blancs, parce qu'ils sont blancs, contre les Noirs, parce qu'ils sont noirs.
ccccc
Cette femme est debout. Elle est seule, mais elle est debout quand toutes sont à genoux. Il suffit d'un être humain qui ose se comporter comme un humain pour que l'espoir soit permis. Rappelez-vous ces paroles de Victor Hugo : S'il n'en reste qu'un ...

Blackbox

Mystère, mystère... Le Covid-19 détecté dans les eaux de Barcelone en mars 2019 : une découverte qui remet en cause le « premier » foyer de la ville de Wuhan

Une étude du Groupe de recherche de Virus entériques de l'Université de Barcelone (UB) a révélé ce vendredi 26 juin la détection de traces du Covid-19 dans des eaux résiduelles recueillies un an avant la pandémie.
egouts
© Inconnu
Cette découverte vise des échantillons d'eau congelés le 12 mars 2019, soit 9 mois avant l'identification du SARS-CoV-2 dans la ville chinoise de Wuhan, le 17 novembre 2019.

Wall Street

Ces technologies que l'Afrique pauvre va devoir retourner contre la finance internationale

Tout en ne perdant pas de vue la piste qui, à partir du Comité des Nigérians installé au Mali, nous a conduits à nous interroger sur le rôle promis à Ecobank, nous reprenons la suite du Rapport établi en 2006 par Carana Corporation sur le secteur informel en Afrique de l'Ouest...
aaaa
© Inconnu
et sur la préoccupation d'offrir aux commerçants et aux travailleurs migrants la possibilité d'effectuer des transferts d'argent à travers les banques plutôt que par des paiements en espèces et de la main à la main.

Commentaire: C'est le "grand reset" qui s'en vient... pour tous. Pour l'Afrique aussi.