Bienvenue à Sott.net
mer., 20 oct. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Santé et Bien-être
Carte

Ambulance

5 522 personnes décédées dans les 28 jours suivant un vaccin contre le Covid-19 en Écosse

La campagne de vaccination fonctionne à pleine vitesse avec des thérapies géniques toujours en phase 3 d'essais cliniques. De nombreux médecins spécialistes, comme le Pr Peter McCullough, se sont élevés contre cette campagne jugée trop rapide avec des produits expérimentaux. Le Pr Montagnier, prix Nobel de médecine, a aussi émis l'avis qu'il « était temps de stopper cette campagne » pendant que Christian Vélot déclarait : « il ne faudrait pas que le remède soit pire que le mal ». En France, rappelons que les parlementaires n'ont pas reçu de rapport ni de présentation détaillée sur les EI et EIG (effets indésirables et effets indésirables graves). Un vrai problème si l'on écoute le docteur en pharmacie Amine Umlil puisque cela entraine une violation du consentement libre et éclairé.

ecosse
Ce problème n'est pas seulement français, puis qu'aux États-Unis des rapports alarmants apparaissent sur le nombre de décès liés à la vaccination dans la base de données de pharmaco vigilance VAERS qui mesure les EI/EIG. Un analyste informatique a fourni un témoignage sous serment dans une procédure juridique comme quoi les décès pourraient être de 45 000 alors que le chiffre officiel est de 9 000. (source TrialSiteNews)

vaers

Décès post-vaccinaux rapportés : total 9048

Commentaire: Les vaccinolâtres argueront que corrélation (décès dans le mois suivant la vaccination) n'est pas synonyme de causalité, mais cet argument passe à la trappe dès lors qu'il s'agit d'attribuer aveuglément des décès au Covid, même si la personne est atteinte de comorbidités, souffre d'une maladie grave, est très âgée, etc.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Israël confirme une baisse d'efficacité du vaccin Pfizer de 42%, et une baisse de protection de 60% des cas graves chez les vaccinés

Les données préliminaires d'une analyse menée par le ministère de la Santé montrent une diminution de 42 % de la protection vaccinale contre les infections et jusqu'à 60 % contre les maladies graves chez les personnes vaccinées ; Israël envisage une troisième injection de rappel pour toutes les personnes âgées de plus de 65 ans.

israel
© Shutterstock / Gil Cohen Magen
Mardi, Israël a fait état d'une forte baisse de l'efficacité du vaccin contre le coronavirus de Pfizer/BioNTech après avoir reçu les données d'une analyse récente.

Les données de l'analyse menée par le ministère de la Santé suggèrent que l'efficacité du vaccin diminue avec le temps dans la prévention des infections et des maladies graves.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Health

Des virologues néerlandais mettent en garde : « Le variant Delta se propage également via les personnes vaccinées »

Les hôpitaux néerlandais ont constaté une forte augmentation du pourcentage de leurs employés complètement vaccinés qui sont testées positifs au coronavirus. Cela s'expliquerait par la contagiosité du variant Delta.

delta
Bien que complètement vacciné, il est toujours possible d'être infecté par le Covid-19. Les virologues l'ont déjà répété à de nombreuses reprises. D'où l'importance de continuer à respecter certaines mesures sanitaires. Il semble que le variant Delta de par sa contagiosité élevée est propice à ce phénomène. C'est en tout cas ce que constatent des virologues néerlandais en observant les chiffres du personnel hospitalier, rapporte le Volkskrant. Le nombre d'employés complètement vaccinés qui sont testés positifs au coronavirus a en effet augmenté fortement aux Pays-Bas. Au LUMC (Leiden University Medical Center) 85% de tous les employés confirmés positifs ont été entièrement vaccinés. Au Radboud UMC (Nimègue), 34 cas ont été récemment déclarés.

Commentaire: Pendant ce temps-là, festival de foutaises de la part des membres du gouvernement :
Le Premier ministre Jean Castex a indiqué ce mercredi sur TF1 que les personnes doublement vaccinées ne seront plus considérées comme "cas contacts". Ainsi, elles n'auront plus à s'isoler automatiquement pendant sept jours, comme c'est le cas aujourd'hui, si elles croisent une personne positive au Covid-19. Une annonce qui confirme des propos tenus mardi par son ministre de la Santé, Olivier Véran promettant alors une "évolution" des règles en la matière.

"Quand vous êtes doublement vacciné, le risque résiduel d'être touché par le Covid est très faible", faisait alors valoir Olivier Véran. "Et le risque de faire des formes graves est encore plus faible que celui-ci". Dans la même ligne, Jean Castex a souligné ce mercredi que "les analyses faites sur ces personnes montrent qu'elles n'ont plus de chance d'attraper la maladie". En prenant cette nouvelle mesure sanitaire, le gouvernement entend prouver, notamment aux plus réticents, que "la vaccination, ça marche" pour endiguer la flambée épidémique. (LCI)



Arrow Down

Le bilan journalier des nouvelles contaminations en France plonge sous la barre des 5.000

Les autorités sanitaires française constatent ce lundi 19 juillet 4.151 nouvelles contaminations par le coronavirus en 24 heures, soit une baisse considérable (presque une division par trois) par rapport aux 12.532 cas d'hier.

contaminations en baisse
Tandis que la veille, la France a signalé plus de 12.000 nouvelles contaminations par le coronavirus, ce lundi, le bilan journalier a plongé pour s'établir à 4.151, selon les chiffres officiels.

Et 20 personnes de plus sont décédées en 24 heures en raison du Covid-19 dans les hôpitaux, portant le total à 84.987 victimes.

En outre, 11 personnes ont été hospitalisées en réanimation en l'espace de 24 heures, pour désormais 902 patients soignés dans ces services.

Détails à suivre...

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


SOTT Logo Media

Première consultation : Pr Christian Perronne

Vous avez des troubles auditifs, des problèmes de digestion, des nausées ou des maux de tête suite à un trop plein de désinformation médiatique ?

perronne
Le professeur Christian Perronne, démis de ses fonctions de chef de service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de Garches en décembre dernier, est d'accord pour vous recevoir les 20 prochaines minutes dans son cabinet.

Bonne consultation.


Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Apple Red

L'auto-défense immunitaire, un espoir et une piste

Les maladies du système immunitaire sont en nette augmentation ainsi que les maladies chroniques dites de « civilisation ». Une méthode permet de mobiliser les ressources propres de l'organisme pour lutter contre elles.
olñp
Notre corps dispose de ses propres défenses contre ce qui entrave son bon fonctionnement ou ce qui menace son intégrité comme sa survie. Le terme « immunité » désigne cette capacité du corps à se défendre contre les agents pathogènes qui l'envahissent . Ces pathogènes sont légion dans notre société hyper industrialisée, hyper complexifiée et hyper fragilisée qui suractive et épuise notre système immunitaire... Ce dernier peut être comparé à une armée qui défend son château, c'est-à-dire notre organisme dont il assure la bonne régulation.

Notre corps est mis à mal dans une « civilisation » sursaturée de toxines en tous genres (métaux lourds, perturbateurs endocriniens, etc.).. Ces dernières nous pénètrent sans répit, jour après jour, par la pollution de l'air, de l'eau, de l'alimentation dénaturée et même de nos habitats. De pire en pire : les nanotoxiques produits par l'ingénierie moléculaire des nanotechnologies envahissent notre quotidien, des aliments humains et animaux jusqu'aux cosmétiques, vêtements, prothèses, médicaments et même compléments alimentaires.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Magnify

Covid-19 - Rapport de situation planétaire du 17 juillet 2021

Observations factuelles : La contamination et la mortalité sont, à l'été 2021 et après 3,6 milliards de doses de vaccins injectées, beaucoup plus élevées (à très peu près, le double) de ce qu'elles étaient à l'été 2020 sans vaccination.

Les pays les plus pauvres, dont 1% seulement de la population est vacciné, sont ceux qui affichent les taux de mortalités Covid les plus faibles (inférieurs à 1, mais le plus souvent à 0,5 pour mille).

monde covid
Les pays les plus riches, les plus « avancés », les plus vaccinés (de 30% à 70%), les plus assistés médicalement, mais aussi les plus âgés, les plus fragiles, les plus touchés par le surpoids et l'obésité, sont ceux qui continuent d'afficher les taux de mortalité les plus élevés au monde. (supérieurs à 1, voire à 2 ou 3 pour mille).

Commentaire: La suite de l'article fait un point de situation détaillé pour chaque continent : lien

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Attention

Le groupe d'experts D4CE exige l'arrêt immédiat des vaccins Pfizer pour les adolescents

Dans un rapport de 20 pages, trois médecins, tous membres fondateurs de D4CE Doctors for COVID Ethics, exposent en détail les arguments convaincants qui expliquent pourquoi les vaccins COVID sont non seulement inutiles et inefficaces, mais aussi dangereux pour les enfants et les adolescents.

pfizer
Depuis des mois, Doctors for COVID Ethics, une alliance internationale basée en Europe regroupant des centaines de médecins et de scientifiques concernés, lance des avertissements urgents sur les risques à court et à long terme des vaccins COVID, en particulier pour les enfants.

En mai, la Food and Drug Administration (FDA) américaine et l'Agence européenne des médicaments (EMA) ont étendu l'autorisation d'utilisation d'urgence (EUA) de Pfizer - précédemment accordée pour les 16 ans et plus - aux jeunes de 12 à 15 ans.

Pfizer a été la première société à tester les vaccins expérimentaux COVID chez les enfants, et est le seul fabricant à avoir obtenu jusqu'à présent l'autorisation de l'UE pour les vaccinés de moins de 18 ans.

En plus d'avoir envoyé trois lettres d'avertissement à l'EMA - le 10 mars, le 1er avril et le 20 avril, Doctors for COVID Ethics a envoyé le 18 mai des avis de responsabilité à tous les membres du Parlement européen pour les dommages et les décès d'enfants liés au vaccin COVID.

Aujourd'hui, trois des signataires fondateurs du groupe - le Dr Michael Palmer (Canada), le Dr Sucharit Bhakdi (Allemagne) et Stefan Hockertz, docteur en sciences (Allemagne) - ont rassemblé dans un seul document des preuves d'experts irréfutables montrant que les vaccins COVID sont non seulement inutiles et inefficaces, mais aussi dangereux pour les enfants et les adolescents.

Commentaire: Lire aussi : Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


Ambulance

États-Unis : plus de 9 000 morts du vaccin et 438 000 effets indésirables

CDC : Les décès dus aux vaccins ont augmenté de 2 000 en une semaine et près d'un demi-million d'effets indésirables ont été signalés.

vaux
Les données publiées récemment par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) font état de plus de 9 000 rapports de décès liés aux vaccins COVID, tous groupes d'âge confondus, aux États-Unis. Les derniers chiffres montrent une augmentation de plus de 2 000 par rapport à la semaine précédente. Les données proviennent directement des rapports soumis au Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) des CDC.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :


2 + 2 = 4

Analyse des assertions scientifiques d'Emmanuel Macron par le Pr Peter McCullough

Lors de son allocution en date du 12 juillet 2021, le président Macron a fait état d'un certain nombre d'assertions scientifiques : "le variant Delta est trois fois plus contagieux que la première souche" ; "les vaccins divisent par 12 le pouvoir de contamination et évitent 95 % des formes graves" ; pourtant il faut "vivre avec le virus"... Toutes avaient pour objectif d'établir sa décision de rendre la vaccination obligatoire pour les soignants, ainsi que la mise en place d'un passe sanitaire, qui correspond peu ou prou à une obligation vaccinale. En effet, les Francais non vaccinés ont de grandes chances - sous réserve de votes - de se voir interdire l'accès aux restaurants, bars, commerces, voyages, etc. Une des mesures les plus coercitives d'Europe.

macron mccullough
Pour autant, la charge de la preuve incombe à celui qui énonce un fait scientifique, mais Emmanuel Macron n'a pas eu le temps d'étayer son propos dans le cadre de son discours.

Nous avons donc demandé à un spécialiste, le Dr McCullough, qui a témoigné sous serment devant le Sénat américain de revoir chacune de ces assertions et de les commenter.

Commentaire: Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :