Bienvenue à Sott.net
mer., 31 août 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Magnify

Une épée romaine a été trouvée sur l'île aux Chênes au Canada

Traduit par Veritas Europe

Certes, Christophe Colomb n'a pas découvert l'Amérique... une épée romaine retrouvée sur L'île aux Chênes (« Oak Island » en anglais), une île du comté de Lunemburg au sud de la province de la Nouvelle-Écosse au Canada, pourrait bel et bien refaire l'histoire.


Cette épée romaine relance le débat autour de la découverte des Etats Unis d’Amérique.
Photo: AllTheContent / Investigating History
Les hommes enquêtant dans la mystérieuse Île aux Chênes, située sur la rive sud de la Nouvelle-Écosse, au Canada, ont fait une annonce inattendue au sujet de la découverte d'une épée de cérémonie romaine et ce que l'on croit être une épave romaine, suggérant radicalement que les anciens navigateurs ont visité l'Amérique du Nord plus de mille ans avant Christophe Colomb.

La preuve de la découverte a été exclusivement révélée à Johnston Press et publiée dans Le standard de Boston. Elle a été découverte par des chercheurs impliqués dans la série de History Channel « La Malédiction de l'île aux Chênes », qui détaille les efforts de deux frères du Michigan qui tentent de résoudre le mystère du trésor de l'île aux Chênes et découvrent des artefacts historiques soupçonnés d'être cachés sur l'île.

Flashlight

Une importante cité oubliée découverte en Égypte

Une équipe de chercheurs du British Museum a découvert une ancienne colonie commerciale grecque disparue au premier siècle après Jésus Christ. Mais sur place, les chercheurs ont mis au jour plus de 10.000 objets, dont des morceaux de navires grecs qui témoignent de l'importance de ce port pour le réseau commercial de l'époque. Pour le docteur Ross Thomas, conservateur du musée en charge des recherches sur le site, la cité de Naukratis pourrait même être la « Hong Kong de son époque ». Les équipes qu'a dirigées le Britannique ont redécouvert la cité oubliée de Naukratis.

Des figurines égyptiennes que les spécialistes supposent être dédiées à un « festival de l'ivresse » ont également été identifiées.

Depuis 1884 et la découverte d'une petite partie de la ville par un égyptologue britannique, ce site dans le delta du Nil, à 70 km au sud-est d'Alexandrie, fait l'objet d'un intérêt croissant.

Gold Coins

La famille Rothschild - L'Hydre de l'oligarchie mondiale

Traduit de l'anglais par Résistance 71

La famille Rothschild s'est combinée avec la maison Orange de Hollande (famille royale) pour fonder la Banque d'Amsterdam au début des années 1600, elle devint la toute première banque centrale privée au monde.
© Inconnu
« Peu m'importe de savoir quel pantin siège sur le trône d'Angleterre pour gouverner l'Empire sur lequel le soleil ne se couche jamais.

L'homme qui contrôle la monnaie de la Grande-Bretagne contrôle l'Empire britannique, et c'est moi qui contrôle la monnaie. »

~ Nathan Rothschild

Commentaire : Les Etats sont totalement soumis au monstrueux dictât capitalo-bancaire, synonyme de pillage de la planète et de l'utilisation de toutes ses ressources, humaines comprises. Cet article est un extrait du livre de Dean henderson : Big Oil & Their Bankers In The Persian Gulf: Four Horsemen, Eight Families & Their Global Intelligence, Narcotics & Terror Network [« Le pétrole & ses banquiers dans le golfe Persique : quatre cavaliers, huit familles et leurs réseaux globaux de surveillance, de narcotique et de terrorisme », ouvrage non traduit en français]. Rien ne change dans le monde de la politique occidentale, bien que les hommes qui la pratique veuillent nous faire croire le contraire...
Paul Valéry définissait l'histoire comme « ce grand courant sous-jacent souvent silencieux et dont le sens ne se révèle que si l'on embrasse de larges périodes de temps ».

~ Pierre Hillard

© Portrait of King William III, Godfrey Kneller, 1680
Guillaume III (William III en anglais), roi d'Angleterre, d'Irlande et d'Écosse
Le prince Guillaume d'Orange se maria dans la maison anglaise des Windsor, prenant pour épouse la fille du roi James II, Marie. L'Ordre de la Confrérie d'Orange, qui a plus récemment fomenté la violence protestante en Irlande du Nord, a mis Guillaume III sur le trône d'Angleterre, d'où il régna sur à la fois la Grande-Bretagne et la Hollande. En 1694, Guillaume III fit équipe avec les Rothschild pour lancer la Banque d'Angleterre.

La vieille dame de Threadneedle Street comme on appelle la Banque d'Angleterre, est entourée d'un mur de neuf mètres de haut. Trois étages sous la surface, se trouve la plus grosse réserve de lingots d'or du monde. Le plus gros trésor se trouve sous la Banque de la Réserve Fédérale de New York contrôlée par les Rothschild. D'après l'excellent documentaire de Bill Still « The Money Masters », la plupart de cet or fut confisqué des chambres fortes maintenant vides de Fort Knox comme garantie sur les obligations de la dette américaine aux huit familles de la Réserve Fédérale.

Cette mafia financière a consolidé son contrôle sur le stock d'or mondial lorsque deux cents millions d'onces d'or appartenant à la Banque de Nova Scotia (NdT : Banque canadienne), furent récupérées de dessous le carnage du World Trade Center. Un jour après sa récupération du 1er Novembre 2001, le maire de New York, Rudi Giuliani licencia des centaines d'ouvriers du plan de sauvetage à Ground Zéro (NdT : précisons en passant que le terme de « ground zéro » est utilisé quasiment exclusivement pour localiser l'endroit de détonation d'une arme nucléaire... Nous en avons déjà parlé...), peu de temps après qu'il fut nommé chevalier par la reine Elisabeth II et nommé « homme de l'année » du Time Magazine...

Commentaire: Et pour la situation actuelle et selon Paul Craig Roberts :
A mon avis, je pense que Poutine devrait se concentrer sur l'Europe et lui faire prendre conscience que la Russie s'attend à une attaque américaine et qu'elle n'aura pas d'autre choix que de faire disparaître l'Europe en réponse. Poutine devrait encourager l'Europe à sortir de l'Otan afin d'empêcher la Troisième Guerre mondiale.
Lire aussi :


Heart

Non, les hommes n'ont pas toujours fait la guerre ! Déconstruction d'un mythe


Commentaire : L'idée fausse selon laquelle les hommes seraient naturellement enclins à la violence, à l'agression et à la domination a été implantée dans les esprits par ceux-là mêmes qui dirigent et manipulent l'humanité depuis des lustres, pour justifier leurs propres tendances destructrices et dominatrices : nos amis les psychopathes, prédateurs intraspécifiques de l'humanité. Les données anthropologiques et archéologiques montrent qu'en réalité, le règne de la violence guerrière a commencé avec l'avènement de la « civilisation » telle qu'elle nous est vantée ad nauseam comme « progrès pour l'humanité ». La pierre angulaire de la « civilisation », la sédentarisation, a amené l'agriculture, laquelle a entraîné un accroissement de la population. La concentration de fortes populations dans des villes a amené la promiscuité sexuelle et les maladies - sans parler de possibles mutations génétiques causées par certains événements cosmiques, une densité de population élevée favorisant la prolifération de certains « virus » (comme celui de la psychopathie). La sédentarisation a donné naissance à la notion de territoire et de propriété, et à la nécessité de protéger ces derniers par le biais de la création d'armées. Avec l'accroissement de la population est venue la nécessité pour les hommes d'étendre leurs territoires via des guerres de conquête.

Nous voyons que rien n'a changé depuis 10 000 ans : conquête, domination, violence, agression prédominent. Cela est d'autant plus triste que des articles comme celui de Marylène Pathou-Mathis (voir ci-dessous) et des études comme celles de James DeMeo (voir les liens en fin d'article) nous montrent qu'une autre forme de société est non seulement possible, mais qu'elle a également existé dans le passé. C'est à ce passé idéal que font référence les légendes et mythes de l'Âge d'Or, qui décrivent des sociétés humaines fondées sur la paix, l'empathie, la coopération et la solidarité.


© Clottes
Grotte Chauvet
Dans Le Monde diplomatique de juillet 2015 (N°62), un article de Marylène Patou-Mathis intitulé "Non, les hommes n'ont pas toujours fait la guerre" a pour but de "déconstruire le mythe d'une préhistoire sauvage et belliqueuse". C'est un article qui s'inscrit donc, selon moi, directement dans la nébuleuse d'Olivier Maurel, pour qui "la nature humaine est bonne".

On apprend dans cet article que l'image de l'homme préhistorique violent et assoifé de guerre n'est qu'une invention tardive... qui remonte au XIXè siècle. Anthropologues et préhistoriens partent du postulat que l'humanité évolue progressivement et unilinéairement pour arriver à cette construction. Au fur et à mesure du temps des fictions ont figé dans nos société une espèce d'archétype de l'homme préhistorique de base: un homme viril vêtu de peau de bête, armé, qui combat des animaux bien plus grands que lui, pour qui les conflits sont omniprésents...etc... Cela me rappelle personnellement mes livres d'histoire (préhistoire...) de l'école primaire. Comme quoi il faut du temps pour construire un mythe et aussi pour le déconstruire.

Au XXè siècle les préhistoriens annoncent que l'homme préhistorique est agressif par nature. Pourtant, dans cet article, solide d'une bibliographie francophone et anglophone abondante, l'auteure tient à démontrer que "Plusieurs études en neurosciences affirment que le comportement violent n'est pas génétiquement déterminé. Même s'il est conditionné par certaines structures cognitives, le milieu familial et le contexte socio-culturel jouent un rôle important dans sa genèse. En outre, de nombeux travaux, tant en sociologie ou en neurosciences qu'en préhistoire, mettent en evidence le fait que l'être humain serait naturellement empathique. C'est l'empathie voire l'altruisme, qui aurait été le catalyseur de l'humanité."

Commentaire: Petite vidéo d'Inform'action résumant l'article de Marylène Patou-Mathis :


À lire pour approfondir : « Âge d'Or, psychopathie et sixième extinction » :


Eye 1

La suprématie à tout prix : document déclassifié de 1956 sur l'utilisation de bombes atomiques sur des populations civiles

Les premières villes visées étaient Moscou et Leningrad, avec plus de 300 sites ciblés, appelés Designated Ground Zeros (DGZs), rien que dans ces deux villes. Puis c'était au tour de Varsovie et Pékin, et ensuite le nombre impressionnant de 1200 autres villes.

Plusieurs capitales étaient visées par le Pentagone

Commentaire : Les États-Unis utilisent le prétexte de l'agression étrangère à leur encontre pour mettre la planète à feu et à sang. Ce subterfuge leur permet, de manière à peine déguisée, de se lancer à la conquête du monde. Tous les moyens sont bons pour parvenir à leur fin, et s'il faut pour cela lancer des bombes atomiques sur la tête du voisin, ce n'est pas un problème, comme au Japon, à Hiroshima et Nagazaki, en 1945.


C'était la liste des cibles qui devaient subir une « destruction systématique » par les frappes nucléaires américaines au plus fort de la guerre froide pour des frappes nucléaires, et déclassifiée plus de cinquante années plus tard.

La liste révèle que la priorité pour toute opération lancée par les Etats-Unis était les aérodromes et les installations, car ils voulaient être en mesure de détruire toutes les chances qu'avait l'Union Soviétique d'attaquer l'Amérique.

Commentaire: Vous pouvez aussi lire :


Magic Wand

Une autre espèce d'êtres humains a peut-être survécu à l'âge de glace

Un fémur retrouvé en 1989 dans une grotte en Chine fait penser aux scientifiques qu'une ancienne espèce d'êtres humains aurait survécu beaucoup plus longtemps qu'on ne le pensait jusqu'alors, selon une étude publiée jeudi.
© Photo Wikipédia
Le morceau de fémur ressemble beaucoup à des os d'espèces beaucoup plus anciennes, comme l'Homo Habilis (photo) ou l'Homo Erectus, qui vivaient il y a plus de 1,5 million d'années, d'après l'étude.
Cet os vieux de 14 000 ans a été découvert parmi d'autres fossiles à Maludong en 1989, mais les chercheurs n'ont commencé à l'étudier qu'à partir de 2012.

Bien que ce bout de fémur semble assez jeune, il ressemble beaucoup à des os d'espèces beaucoup plus anciennes, comme l'Homo Habilis ou l'Homo Erectus, qui vivaient il y a plus de 1,5 million d'années, note l'étude publiée dans la revue PLOS ONE

Roses

Une version antérieure au tableau de La Joconde retrouvée à Saint-Pétersbourg

Les experts examinent une peinture retrouvée dans une collection privée en Russie, qui pourrait être une seconde version de l'œuvre phare de Léonard de Vinci en raison de ressemblances frappantes avec la Joconde.
© Inconnu
« Il s'agit seulement d'une hypothèse », explique le chercheur Silvano Vinceti à l'agence de presse italienne ANSA, mais « il y a beaucoup d'indicateurs qui pointent vers le génie artistique » du peintre d'origine toscane.

Un autre spécialiste du travail de de Vinci, Carlo Pedretti, qui a étudié le tableau russe sur un nouveau programme d'analyse des œuvres d'art qu'il a lui-même créé, estime, dans le journal britannique Daily Mail que « lorsqu'on compare l'étude préparatoire du Louvre et la peinture russe, les points communs sautent aux yeux ». Selon lui, le même artiste pourrait être à l'origine de Mona Lisa et de la peinture de Saint-Pétersbourg.

Les experts sont également intrigués par la similitude dans les couleurs des deux œuvres, qui sont examinées grâce à une technologie infra-rouge.


Commentaire : Selon un article publié par Sputnik il y a près de trois ans :
La « Mona Lisa » exposée au Louvre depuis plus de trois siècles a longtemps été considérée comme unique, et certains experts ont remis en cause l'authenticité de celle qui se trouve en Suisse. Mais de nombreux soutiens ont conduit la Fondation Mona Lisa à prouver l'authenticité de cet autre portrait, qui représenterait la Joconde dix ans auparavant.

Fireball 5

An 536 : éruption du Krakatoa ou météorite ? En tous cas une catastrophe globale

© Parker & Coward
Lithographie de l'éruption du Krakatoa de 1888
Des recherches sur des carottes de glace ont démontré au cours de notre histoire, par la présence d'ammonium, qu'une grande catastrophe globale d'origine céleste aurait eu lieu vers l'an 536, mais aussi en 1346. Cette recherche évoque aussi l'an 1014 qui serait la plus grande catastrophe de notre histoire, mais qui semble ignorée. Cet article se centrera brièvement sur la catastrophe datée selon notre chronologie, en l'an 536.


Commentaire : En effet, « Il y a 1500 ans , précisément en 536 de l'ère commune, une catastrophe de première grandeur frappa la Chine, l'Eurasie et l'Europe, entraînant une famine dévastatrice qui fut suivi d'une épidémie de peste dite Justinienne. De nombreuses chroniques du VIe siècle narrent ces événements, décrivant la chute de la luminosité solaire, la chute des températures, des brouillards ou brumes sèches (poussières), ainsi que de mauvaises récoltes et famines en Chine et en Europe. Depuis des décennies, les chercheurs hésitaient entre deux explications : une éruption volcanique ou un impact de météorite/comète. »


La date de l'éruption revue

Le Pararaton ou Livre des Rois javanais, un texte dont on ne saurait donner une datation précise mais qui se centre sur la vie du fondateur d'une
© Inconnu
Le Paraton, ou Livre des Rois javanais
dynastie du XIIIe siècle, mentionne qu'en l'an 338 de l'ère Saka, il y eu une explosion violente du volcan Krakatoa. La chronologie établi cette date de cette ère à l'an 416 de notre ère.

Commentaire: Voir aussi :


Control Panel

Le mystère médiéval de la tombe des deux enfants enterrés sous la cathédrale de Francfort

Traduit de l'anglais par Les découvertes archéologiques

La découverte en 1992 d'une double tombe lors de fouilles de la Bartholomaeuskirche, ou Cathédrale Saint-Barthélémy de Francfort, a fait impression sur les historiens.
© Inconnu
Cathédrale de Franfort
Deux enfants d'environ 4 ans, l'un habillé et paré de bijoux dans le style de la noblesse mérovingienne, et l'autre incinéré dans une peau d'ours selon la tradition scandinave, avaient été trouvés enterrés dans un seul cercueil sous la cathédrale.
Vingt ans après, les archéologues ont publié les résultats de leurs investigations scientifiques sur les restes et le site d'enfouissement.

Il s'avère que ces deux enfants ont été enterrés entre 700 et 730 après J.-C. dans la résidence d'un prêtre à côté de ce qui était alors une petite église. De plus, il semble que la tombe y fut honorée pendant plus d'un siècle, et que la chapelle construite par le Roi Louis II en 855 était parfaitement alignée avec cette tombe.... alignement sur lequel se basera la cathédrale plus tard...
« Nous ne savons pas exactement pourquoi ils ont été honorés, c'est toute la question, rapporte le professeur Egon Wamers, directeur du Musée Archéologique de Francfort, on peut supposer qu'ils ont joué un rôle important dans cette classe aristocratique à Francfort... Nous connaissons un certain nombre de ces 'Adelsheiligen' (saints nobles) au début du Moyen Âge. Instruits, les gens de haute classe avaient un accès plus facile au statut de sainteté. »
© Archäologisches Museum Frankfurt
Les fouilles dans la cathédrale de Francfort

Vader

Evidence of Revision : un documentaire explosif sur les meurtres de JFK, MLK et RFK

Image
Evidence of Revision [Preuves de Falsification] est un documentaire en six parties qui dévoile des archives originales et historiques dont le contenu prouve que les événements les plus déterminants de l'Histoire moderne de l'Amérique ont été délibérément présentés au public sous un faux jour.

Les images d'archives et les interviews dévoilées dans cette série de DVDs vous feront plonger au cœur d'événements qui ont marqué l'Histoire américaine et qui ont eu des répercussions mondiales - des assassinats du président Kennedy et de son frère Robert Kennedy au meurtre de Martin Luther King, en passant par le massacre de JonestownCes documents d'archives portent l'empreinte de mains occultes qui, dans un effort coordonné, ont contribué à façonner l'Amérique que nous connaissons aujourd'hui. Evidence of Revision démontre sans l'ombre d'un doute que l'Histoire a été revue et corrigée alors même qu'elle s'écrivait !

Sous-titres : option « Sous-titres », sélectionner « Français »