Bienvenue à Sott.net
ven., 26 août 2016
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Bad Guys

Quand la France utilisait des algériens comme cobaye humain pendant les essais nucléaires

Image

Des Algériens ont été utilisés comme cobayes pendant l'essai nucléaire français en Algérie
René Vautier est mort le 4 janvier 2015. 
Résistant à 15 ans, il fut, avec pour seule arme sa caméra, engagé sa vie durant contre le colonialisme et les injustices ; emprisonné dès son premier film à 21 ans ; censuré comme nul autre réalisateur français ne le fut. Lui qui avait des liens si forts avec l'Algérie s'était fait l'écho d'un témoignage terrible. Il était surtout intervenu auprès d'amis algériens.

Cela se passe au Centre saharien d'expérimentation militaire situé à Reggane, à 700 km au sud de Colomb Bechar. Les tirs sont effectués à Hamoudia, à une cinquantaine de km au sud-ouest de Reggane. Le 1er avril 1960 a lieu le second essai nucléaire français, sous le nom de code "Gerboise blanche". La bombe dégagea environ 4 kilotonnes.

Le tir a été l'occasion d'étudier la résistance des matériels militaires (avions, véhicules, parties de navires...) à une explosion nucléaire. L'armée française a mené des essais sur des rats, des lapins et des chèvres. Des exercices militaires en ambiance « post-explosion » ont été réalisés. Ils commencèrent vingt minutes après les tirs. Mais, environ 150 hommes vivants furent aussi exposés aux effets de la bombe, ligotés à des poteaux, à environ 1 km de l'épicentre.

Nous sommes en pleine guerre d'Algérie, cette guerre qui a fait plusieurs centaines de milliers de victimes algériennes, militaires et surtout civiles. Beaucoup de victimes meurent torturées. Pour le colonialisme français et son armée, la vie des algériens ne vaut pas cher à l'époque...

Commentaire: Et là on se dit que tout ça, c'était avant, et qu'il n'y en n'a pas eu tant que ça de toute façon, et que maintenant, quand même, ils peuvent plus le faire. Oui, non et si.

Tant que le système reste ce qu'il est, et Dieu sait qu'il n'a pas vraiment changé depuis 70 ans, avec la même clique de malades mentaux aux postes du pouvoir, on peut être certain que les choses perdureront, et bien sûr, qu'elles empireront. Donc :

- Durant la Seconde Guerre mondiale, l'armée US a testé secrètement des armes chimiques sur ses soldats en fonction de leur couleur de peau
- Les États-Unis ont testé des armes biologiques au Japon
- Des milliers de bébés utilisés comme cobayes pour la vaccination dans les années 1930
- Les USA ont testé secrètement des agents chimiques sur les pauvres
- L'affaire Pont-Saint-Esprit : les expérimentations de la CIA dans un village français
- CIA : en plus de la torture, des expériences sur les êtres humains
- L'Armée américaine a pulvérisé des substances radioactives sur sa propre population
- 50 000 personnes ont servi de cobayes en ex-RDA pour des groupes pharmaceutiques
- Gaza : Israël a utilisé des armes interdites qui causent le cancer


Pyramid

Pyramides de Gizeh : découverte de mystérieuses anomalies thermiques

Image

Toutes les anomalies détectées feront l'objet d'analyses approfondies. "Nous devons maintenant construire des modèles et simulations thermiques pour tester différentes hypothèses afin de comprendre ce que nous avons trouvé" a dit Tayoubi, co-directeur de la mission Scan Pyramids. Photo: Philippe Bourseiller/HIP.Institute/Faculty of Engineering Cairo/Ministry of Antiquities
Le projet Scan Pyramids doit permettre de mieux comprendre la structure des pyramides et la façon dont elles ont été construites.

Après deux semaines de thermographie des pyramides de Gizeh en Egypte, plusieurs anomalies ont été identifiées, dont une importante dans la pyramide de Kheops.

Le projet utilise une combinaison de technologies telles que la thermographie infrarouge, la radiographie muon et la reconstruction 3D, afin de regarder à l'intérieur des quatre pyramides, qui ont plus de 4500 ans. Cela concerne les pyramides de Khéops, Khéphren à Gizeh, la pyramide rhomboïdale et la pyramide rouge à Dahchour.

Le Ministère des Antiquités Egyptiennes, Mamdouh el-Damaty, et des experts techniques travaillant sur le projet ont montré les différences thermiques en direct devant des journalistes.

Le balayage montre "une anomalie particulièrement impressionnante située sur le côté est de la pyramide de Kheops au niveau du sol" a rapporté le ministre.

Syringe

Quand les français aussi testaient des drogues sur des humains

Image
© Inconnu
Roger Heim
Nous savons tous que les nazis ont mené des expériences portant sur les drogues sur les prisonniers des camps de concentration. De même, nous avons tous en tête ces images de scientifiques américains administrant des doses de drogues diverses et variées (LSD, mescaline, etc.) à des cobayes humains, dans le cadre du programme MK-ULTRA.

Ce qu'on sait moins c'est que, contrairement au nuage de Tchernobyl, ces pratiques ont traversé la frontière de notre beau pays. En 1958, des scientifiques français, le professeur Jean Delay, Pierre Pichot, Thérèse Lempérière, Pierre J. Nicolas-Charles et Anne-marie Quétin, publiaient une étude intitulée Étude psycho-physiologique et clinique de la psilocybine, sous la direction de Roger Heim, alors directeur du muséum national d'histoire naturelle.

Roger Heim était un mycologue, célèbre pour avoir identifié les psilocybe mexicana, communément appelés champignons hallucinogènes mexicains. Roger Heim a fait sa découverte sur les hauteurs de Huautla de Jimenez en pays mazatèque, au cours d'une expédition au Mexique en 1956, menée en compagnie de R. Gordon Wasson, qui s'est avéré par la suite être le chef du sous-projet 58 du programme MK-ULTRA (cf. L'histoire secrète des champignons hallucinogènes et La révolution psychédélique: un produit de l'ingénierie sociale).

Heim confia quelques échantillons à Albert Hofmann, l'inventeur du LSD et un autre proche de Gordon Wasson, qui les ramena en Suisse aux laboratoires Sandoz (dont Wasson était par ailleurs un des directeurs), où il put isoler le principe actif des psilocybes : la psilocybine.

Certains de nos larrons ont certes testé sur eux-mêmes les « champignons magiques » ; parmi eux Gordon Wasson, Heim lui-même, quelques uns de ses collaborateurs comme Roger Cailleux, et même Albert Hofmann, que sa prétendue balade en vélo sous LSD n'avait visiblement pas traumatisé (cf. Heim, Les champignons hallucinogènes du Mexique: études taxinomiques, biologiques, physiologiques et chimiques, 1958).

Satellite

La NASA publie des images d'immenses géoglyphes situés au Kazakhstan et datant de 8 000 ans

Image
La Nasa a publié les photos aériennes de plusieurs géoglyphes retrouvées au Kazakhstan. Des structures qui pourraient avoir été érigées il y a 8 000 ans.

Ces motifs uniquement observables depuis le ciel, à la manière des lignes de Nazca au Pérou, se situent dans des steppes, zones déboisées et reculées du pays. Elles sont de formes variées, s'apparentant à des carrés, des croix ou bien des cercles.

Selon les résultats des fouilles archéologiques menées par l'Université de Vilnius (Lituanie) et l'Université de Kostanay (Kazakhstan) l'année passée, ces structures seraient composées essentiellement de monticules de terre. D'autres seraient faites de bois.
Image
Pour les spécialistes, ces géoglyphes pourraient avoir été créés par d'anciennes civilisations, ayant foulé le sol il y a 8 000 ans, pour marquer leur territoire ou bien effectuer quelque rituel. Rien n'est toutefois encore certain et de plus amples recherches devraient permettre de faire la lumière sur la raison de leur réalisation.

Black Cat

Halloween, la veillée des sorcières


Commentaire : Le texte ci-dessous est tiré du Tome quatre de L'Onde : Dans un miroir obscur :


Image

Morgan le Fay, peinture de Frederick Sandys
}Quand vous pensez à Halloween, quelle est la première image qui vous vient à l'esprit ? J'ai fait un petit sondage informel parmi mes amis, ma famille et mes collègues. Devinez quelle image est sortie en premier ? Les citrouilles ! Je parie que vous pensiez que j'allais dire « les sorcières ». Bon, je pensais vraiment que ce serait les sorcières, mais elles ne sont arrivées qu'en deuxième, au coude à coude !

Quand je pense à Halloween, je pense aux travaux manuels de l'école primaire, lorsque nous découpions des silhouettes de sorcières pour les coller sur de larges lunes jaunes en papier kraft. La sorcière était toujours à califourchon sur un balai, sa robe noire flottant au vent, accompagnée d'un chat noir assis sur l'arrière du balai. Déjà à l'époque, je me demandais comment le chat pouvait tenir sur le balai, et comment quiconque aurait pu imaginer qu'un balai pût faire office de siège un tant soit peu confortable.

Mais vous voyez où je veux en venir : de manière significative, Halloween est associé aux sorcières, femmes maléfiques qui fréquentent le diable et font des choses malveillantes - comme mettre les enfants perdus en cage pour les engraisser en vue de les manger, donner des pommes empoisonnées et se servir de rouets pour empoisonner des princesses abandonnées ou sans défense à la recherche du véritable amour.

Pyramid

La momie de Néfertiti serait cachée dans le tombeau de son beau fils Toutankhamon

Image
Ce qui pourrait être la plus importante découverte archéologique de notre siècle est à l'étude en Egypte. Un radar pourrait confirmer la théorie de l'égyptologue britannique Nicholas Reeves : que la reine Néfertiti, dont la tombe n'a jamais été trouvée, pourrait être cachée dans celle de son beau-fils, Toutankhamon.

L'ancienne reine régna en Égypte au 14e siècle av. J.-C. et sa momie n'a jamais été retrouvée. Mais en février, Reeves a publié une nouvelle théorie, d'après des analyses à haute résolution de la tombe de Toutankhamon, suggérant que Néfertiti pourrait être enterrée dans l'une des deux chambres cachées dans le mausolée de l'enfant-roi.

Selon le ministre des Antiquités égyptiennes Mamdouh al-Damaty pour Reuters :
Si c'est vrai, nous sommes confrontés à une découverte qui va éclipser la découverte de Toutankhamon lui-même. Ce serait la découverte la plus importante du 21e siècle.
Reeves estime que le tombeau a d'abord été construit pour Néfertiti, l'épouse principale d'Akhenaton, qui a engendré Toutankhamon avec une autre femme. C'est un sujet controversé parmi les archéologues, mais selon sa théorie, Toutankhamon a été inhumé dans la précipitation après une mort prématurée à l'âge de 19, dans une chambre funéraire souterraine qui n'a pas été conçue pour lui. Reeves soupçonne que les restes momifiés de Néfertiti et divers objets funéraires se trouvent cachés dans les chambres secrètes.

Flashlight

Les habitants de la Grande-Bretagne à l'Age du bronze auraient maitrisé la momification

Image
Les anciens habitants de la Grande-Bretagne à l'Age du bronze maîtrisaient l'art de la momification et en faisaient couramment usage afin d'embaumer et de conserver le corps du défunt, écrit la revue Antiquity.

"Le fait que l'Albion (ancien nom de la Grande-Bretagne, ndlr) ainsi que d'autres régions d'Europe aient pu pratiquer à l'époque de tels rites funéraires et embaumer le corps d'un défunt remet en question toutes nos conceptions en matière de religion et de pratiques rituelles à l'Age du bronze", fait remarquer Tom Booth, chercheur de l'Université de Manchester, au Royaume-Uni.

D'après M. Booth, les archéologues ne parvenaient auparavant à mettre au jour ni de momies bien conservées ni même leurs fragments en raison du climat humide et froid des îles britanniques peu propice à la conservation de restes momifiés d'autant plus qu'il est extrêmement difficile d'établir la différence entre les restes embaumés et ceux d'un corps décomposé sans connaissances préalables en la matière.

Bizarro Earth

17 vestiges préhistoriques suggérant l'existence de civilisations évoluées

Image

Des vestiges qui dérangent

Commentaire : L'article ci-dessous présente 17 vestiges étranges et intemporels, ou « Ooparts » (out of place artifacts) - certains vieux de millions d'années - qui suggèrent que des civilisations très avancées ont existé dans le passé. La liste est loin d'être exhaustive mais donne un bon aperçu du caractère étrange de ces objets. En effet, les preuves suggèrent que des civilisations technologiquement évoluées ont bel et bien existé dans le passé, mais ont été entièrement détruites par des catastrophes naturelles, si bien que très peu de traces de ces civilisations subsistent. L'histoire secrète du monde, de Laura Knight-Jadczyk, offre une étude détaillée et fascinante du sujet.


Des batteries vieilles de 2000 ans ?

Des jarres d'argile avec des bouchons d'asphalte et des barres de fer datant d'il y a environ 2000 ans avaient la capacité de générer de l'électricité. Ces anciennes « batteries » ont été trouvées par l'archéologue allemand Wilhelm Konig en 1938 juste à l'extérieur de Bagdad, en Irak.

Image
© http://www.cirac.org
« Les batteries ont toujours suscité de l'intérêt », a déclaré le Dr Paul Craddock, un expert en métallurgie au British Museum, à la BBC en 2003. « Ils sont une édition unique. Pour autant que nous en savons, personne d'autre n'a rien trouvé de ce genre. Ce sont des choses bizarres ; ils sont l'une des énigmes de l'histoire de la vie ».

Family

Découverte d'une espèce inconnue du genre humain : l'Homo naledi

Image
© BRETT ELOFF / AFP
Les fossiles ont été trouvés dans une grotte profonde et extrêmement difficile d’accès, près de Johannesburg
Une ancienne espèce du genre humain qui était jusqu'à présent inconnue a été mise au jour dans une grotte en Afrique du Sud où ont été exhumés les ossements de 15 hominidés, ont annoncé jeudi des chercheurs internationaux.

Les fossiles ont été trouvés dans une grotte profonde et extrêmement difficile d'accès, près de Johannesburg, sur le très riche site archéologique connu sous le nom de « Berceau de l'humanité » et inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. « Je suis ravi de vous présenter une nouvelle espèce du genre humain », a déclaré Lee Berger, chercheur à l'université du Witwatersrand à Johannesburg, lors d'une conférence de presse à Maropeng, site du Berceau de l'humanité ».

1 550 os exhumés ces deux dernières années

En 2013 et 2014, des scientifiques ont exhumé plus de 1 550 os appartenant à au moins 15 individus, parmi lesquels des bébés, de jeunes adultes et des personnes plus âgées. Tous présentent une morphologie homogène mais n'ont pas encore été datés. La nouvelle espèce a été baptisée Homo naledi et classée dans le genre Homo, auquel appartient l'homme moderne. Le muséum d'histoire naturelle de Londres a qualifié de « remarquable » cette découverte majeure.

Airplane

11-Septembre : nouveaux éléments de preuve sur la préconnaissance des attentats

Image
© Inconnu
Quatorze ans après les événements du 11-Septembre qui ont changé le monde, de nouveaux éléments réfutant la version officielle continuent d'être révélés par un Comité de 23 chercheurs professionnels. Ce jour, le 9/11 Consensus Panel publie deux nouveaux points de consensus présentant les preuves d'une pré-connaissance des attentats de la part des officiels.

Le premier Point de consensus traite d'Able Danger, le nom de code d'une opération de renseignement de haut-niveau cofondée par les généraux Hugh Shelton et Peter Schoomaker, les commandants en chefs du département des opérations spéciales de la Défense (SOCOM).

Able Danger avait permis de découvrir que l'homme identifié comme « Mohamed Atta » se trouvait aux États-Unis en janvier-février 2000, soit environ 18 mois avant les attentats du 11-Septembre, alors que la version officielle fixe son arrivée à juin 2000. Les officiels ont également affirmé que le renseignement US ne savait pas qu'Atta était aux USA jusqu'au jour du 11-Septembre, alors que cette branche essentielle des services secrets US savait pertinemment qu'il se trouvait aux États-Unis depuis janvier-février 2000.