Bienvenue à Sott.net
jeu., 25 mai 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Chess

De Gaulle, ce décrypteur de complot

Une connaissance hors pair de l'Histoire lui permettait de saisir les ressorts secrets des événements.

Hier, le 18 juin fut célébré comme toujours en termes les plus convenus. Prenons un angle plus inhabituel et louons une faculté particulièrement remarquable du Général, une lucidité souvent prophétique. On sait que le fameux « appel » procédait d'une fine analyse des forces dans le monde : l'Allemagne ne pouvait manquer d'attaquer un jour la Russie, comme le Japon, les États-Unis, de sorte que, comme il l'annonça dès le 25 juin 1940 à Maurice Schumann : « Cette guerre est une affaire terrible mais réglée, l'essentiel est pour nous d'y ramener non pas quelques Français, mais la France. » Prescience qui s'étendit d'ailleurs en tous domaines : la nécessité d'une politique industrielle, l'inévitable retour au régime des partis, la drogue de la dette... L'ouvrage récent de Gérard Bardy, De Gaulle avait raison (Éd. Télémaque), cite, par exemple, cette sortie dans un Conseil des ministres de 1963 : « Il y a eu 40.000 immigrants d'Algérie en avril. C'est presque égal au nombre de bébés nés en France pendant le même mois. J'aimerais qu'il naisse plus de bébés en France et qu'il y vienne moins d'étrangers. »

Mars

Le mécanisme d'Anticythère servait aussi à prédire l'avenir

La calculatrice astronomique vieille de 2000 ans que les Grecs utilisaient pour visualiser le mouvement du Soleil, de la Lune et des planètes connues à l'époque aurait pu servir à prédire l'avenir.


Cette histoire débute en 1901, année où l'épave d'une galère romaine datée de 87 av. J.-C. fut retrouvée près de l'île grecque d'Anticythère, entre Cythère et la Crête.

On aurait vite oublié cette découverte, si un appareil unique en son genre n'avait pas été retrouvé au milieu des épaves — le mécanisme d'Anticythère.

Rappelons au passage que le mécanisme d'Anticythère est considéré comme le tout premier calculateur analogique au monde permettant de calculer des positions astronomiques. Garni de nombreuses inscriptions grecques, ce mécanisme comprend des dizaines de roues dentées, disposées sur plusieurs plans.

Magnify

Une cité perdue découverte près d'Angkor au Cambodge

© Getty
Kip slona u Sra Damrei, dio Kambodžanskog 'izgubljenog grada' Mahendraparvate otkriven ispod rastinja džungle
A l'aide de techniques utilisant des lasers, des archéologues ont découvert des traces d'une énorme cité perdue à proximité du complexe monumental datant du 12e siècle d'Angkor Vat, au Cambodge. Ils parlent d'une ville aussi grande que la capitale Phnom Penh.

"Nous avons découvert de nombreuses cités sous les forêts, dont personne ne connaissait l'existence", confie l'archéologue australien Damian Evans au journal britannique The Guardian.

Leurs recherches ont débuté en 2012. En tirant des faisceaux laser depuis un hélicoptère, les archéologues ont pu cartographier le sol précisément. Dans une première phase, seule une petite zone de la ville a été découverte (Mahendraparvata), qui était reliée à Angkor Vat par un réseau de chemins et de canaux. "Cette fois, nous avons trouvé l'entièreté du site et il est énorme: la taille de Phnom Penh", s'extasie Damian Evans.

Blackbox

La civilisation de l'Indus vieillit de 2 500 ans

Des découvertes récentes sur des sites archéologiques du nord de l'Inde et du Pakistan font remonter les origines des Harappéens à 7 000 ans avant Jésus-Christ.

Va-t-il falloir corriger les livres d'histoire en Inde ? Des scientifiques de l'Institut de technologie de Kharagpur (Bengale-Occidental) et de l'Agence d'archéologie du gouvernement indien (Archeological Survey of India, ASI) viennent de créer la stupeur en affirmant que la civilisation de la vallée de l'Indus remontait à "au moins 8 000 ans", et non à 5 500 ans, comme on le pensait jusqu'à présent, rapporte The Times of India.

Fireball 5

La dague de Toutankhamon a été forgée grâce une météorite


La dague a été découverte en 1925. Elle se trouvait à l'intérieur de la tombe de Toutânkhamon, dans le sarcophage de la momie. Elle est actuellement exposée au musée du Caire.
Daniela Comelli/University of Oxford
La légende voulait que la dague du Pharaon soit d'origine sinon divine, au moins céleste. Une récente étude vient de confirmer.

Pas divine, pas extra-terrestres, mais en tout cas céleste! Des chercheurs italiens et égyptiens ont découvert que le fer utilisé pour forger la dague du Pharaon Toutânkhamon était au moins d'origine céleste. Selon l'étude des scientifiques, publiée dans la revue Meteoritic & Planetary Science, la lame a été forgée grâce au fer d'une météorite!

L'origine météorique du fer est claire

Pour le démontrer, Daniela Comelli (École polytechnique de Milan), Massimo d'Orazio (université de Pise) et Mahmud el-Galwagy (musée du Caire) ont utilisé la spectrométrie de fluorescence des rayons X. Un procédé qui permet d'analyser la composition d'un objet sans le détériorer. Ils y ont découvert 10,8 % de nickel et 0,58 % de cobalt. Or aucun objet en fer façonné avant le XIXe siècle ne contient plus de 4% de nickel, là où les météorites en fer en contiennent entre 5% et 35%.

Nuke

Hiroshima : pourquoi le Japon préfère qu'Obama ne s'excuse pas

© Hervé Pinel
Le président américain devrait essentiellement se concentrer sur un discours plaidant pour un monde sans armes nucléaires, au grand soulagement du Premier ministre nippon, Shinzo Abe.

Commentaire : Un point de vue intéressant qui permet de comprendre un peu comment s'organise la réécriture de l'histoire.


Barack Obama a choisi de ne pas prononcer d'excuses, au grand soulagement de Shinzo Abe et des élites japonaises, tant cette tragédie occulte encore aujourd'hui le vrai rôle du Japon pendant la guerre.

Au Japon, c'est la saison des voyages scolaires. Jeudi, à la veille de la visite historique de Barack Obama, premier président américain en exercice à venir dans la ville martyre, des milliers d'élèves de primaire et de secondaire se pressaient dans les allées du musée de la Paix d'Hiroshima pour tenter d'appréhender le drame.

Ils ont vu les statues de cire, à taille réelle, représentant des enfants brûlés vifs dans les trois secondes qui ont suivi l'explosion, le 6 août 1945, de la bombe atomique « Little Boy » au-dessus de la ville. Plus loin, des restes de peau et d'ongles prélevés par une mère sur le cadavre de son fils. Et des images atroces, en noir et blanc, de corps irradiés. Dans le dernier couloir, ils ont signé un livret appelant la communauté internationale à renoncer aux armes nucléaires. Enfin, ils sont ressortis effarés par la violence et l'inhumanité du drame qu'a vécu leur nation il y a soixante et onze ans. A aucun moment, ils n'auront été exposés aux causes du drame.

Question

Mort de Léonard de Vinci : clin d'œil de la génétique à l'histoire

Les mystères de la mort et de la sépulture de Léonard de Vinci pourraient enfin trouver une explication depuis que les scientifiques ont commencé une traque minutieuse de son ADN.

À sa mort en 1519, Leonardo a été enterré dans la chapelle de Saint-Florentin au château d'Amboise dans la vallée de la Loire. Toutefois, ce bâtiment a été détruit sous la révolution française en 1802 ainsi que les tombes qu'il contenait. Les restes du peintre auraient été mis dans un panier et perdus. Cependant des doutes ont émergés en 1863 lors d'une fouille effectuée par un amateur sur le site ; celui-ci a trouvé un cercueil de pierre contenant un squelette et un grand crâne jugé « assez grand pour contenir et le cerveau exceptionnel » de l'artiste. Ces restes ont été découverts près d'une dalle portant l'inscription LEO DUS VINC. Ils ont alors été entreposés à cette époque dans une plus petite chapelle, celle de Saint Hubert. Cependant, une plaque installée au-dessus de la tombe prévient que cet endroit est présumé être celui de sa tombe.

Maintenant, les scientifiques espèrent que les progrès des tests génétiques pourraient, enfin, donner une réponse. En effet le grand peintre peut avoir laissé des traces de son ADN dans ses différentes œuvres : peintures, cahiers, dessins, pinceaux utilisés ; les généticiens prévoient de les étudier pour retrouver des traces de ses empreintes digitales, de la poussière de peau et éventuellement des fragments de cheveux permettant d'étudier son ADN.

Blackbox

Une cité maya et une pyramide encore inconnues découvertes au Mexique


Comment: Une petite de leçon d'humilité pour les "spécialistes" qui apprennent d'un enfant de 15 ans. Un regard neuf, une analyse imaginative sans idées préconçues, faite par des personnes étrangères au domaine concerné : n'est-ce pas ce qui fait parfois avancer la science, en Histoire particulièrement ?


© Facebook/Agence spatiale canadienne
William Gadoury a prouvé du haut de ses 15 ans l'existence d'une cité maya encore inconnue des archéologues au Mexique
Un jeune canadien de 15 ans a démontré à la Nasa et aux Agences spatiales japonaise et canadienne qu'une cité maya encore inconnue existait dans une endroit "reculé et inaccessible" de la jungle mexicaine. Une découverte réalisée à partir des constellations.

A 15 ans, William Gadoury est à l'origine d'une découverte qui inspire le respect de la Nasa ainsi que des Agences spatiales canadienne et japonaise. Passionné par la civilisation maya, l'adolescent s'est aperçu en étudiant 22 de leurs constellations qu'elles correspondaient à la localisation des 117 cités connues à travers le monde.

Selon le Journal de Montréal qui rapporte cette histoire, aucun scientifique n'avait encore établi de lien entre les constellations mayas et l'emplacement de leurs villes. Mais le plus gros de la découverte de William Gadoury réside surtout dans le fait que le jeune homme a eu l'idée d'étudier la 23e constellation, laquelle regroupait trois étoiles correspondant à seulement deux villes répertoriées. Selon sa théorie, une 118ème cité maya devait donc avoir été bâtie, quelque part dans la péninsule du Yucatan, au Mexique.

Gingerbread

Les bordels nazis, le tabou de la Seconde Guerre mondiale

Aujourd'hui on va parler de la Seconde Guerre mondiale et de la face cachée de celle-ci, mais aussi des camps de concentration. En effet, j'ai découvert dans ce documentaire, que le Troisième Reich a rapidement mis en place un système de bordels. On emprisonne des filles, puis on les prostitue. D'abord pour les militaires, ensuite pour les prisonniers de camp de concentration. Enfin, certains prisonniers... Voici l'Histoire.

Les bordels nazis militaires

La prostitution fait partie du milieu militaire depuis toujours. Les hommes partent à la guerre durant des mois, parfois des années, sans voir leurs épouses et pour éviter les insubordinations, les rebellions et autres révoltes, on tolère la présence de filles sur les camps, voire, on l'autorise et on met en place des bordels. C'est le cas dès 1939 pour la Wehrmacht et les SS, on appelle ça Soldatenbordell.


Bad Guys

1950-1990 - Les armées secrètes de l'OTAN


Opérations Européennes de Terrorisme sous Faux Drapeaux sponsorisées par l'OTAN
Les fameux réseaux stay-behind - connus aussi sous le nom de Gladio - ont été officiellement dissous en 1990, mais sont en réalité toujours actifs. Pour ceux qui n'ont pas encore vu ce documentaire et pensent que le terrorisme "islamiste" prospère par suite de la négligence ou de l'incompétence des gouvernements européens...