Bienvenue à Sott.net
jeu., 09 déc. 2021
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Oscar

« Témoins oculaires » suspects : du 11 septembre au Massacre du Colorado

Traduction : SOTT

Image
À l'heure actuelle, la plupart des gens qui lisent ceci savent déjà que nombre de questions sans réponse entourent la fusillade dans un cinéma du Colorado, donc je vais juste faire remarquer rapidement quelques petites choses et peut-être établir quelques connexions au passage.

À part le fait que le Département de la Sécurité Intérieure et le FBI avaient adressé un mémo en mai de cette année aux services d'urgences et de sécurité les alertant sur un risque d'attentat « terroriste » dans un cinéma ; à part le fait que le jour même du massacre d'Aurora, la Faculté de Médecine Ostéopathique de l'Université Rocky Vista réalisait un exercice identique à 27 km de là qui simulait une fusillade dans un cinéma ; à par le fait que l'on sait officiellement que le FBI a monté des « attentats terroristes », sa participation allant de la création du plan et de la fourniture des armes et de l'équipement à la préparation du lieu de l'attaque, en passant par la conduite des véhicules nécessaires à sa réussite ; À PART tout ceci, il y a aussi le problème des témoins oculaires de la fusillade du Colorado qui ont déclaré que le tireur (James Holmes) semblait avoir un complice.

Pistol

Fusillade d'Aurora : en mai dernier, le FBI et la Sécurité intérieure avaient alerté d'un risque d'attaques terroristes dans des cinémas

Image

Le cinéma Century 16, le matin du vendredi 20 juin 2012. Un homme de 24 ans s'est rendu à la police après avoir prévenu qu'il y avait « peut-être » des explosifs chez lui.
La fusillade de vendredi dernier dans un cinéma d'Aurora, dans le Colorado, à environ 15 km de Denver, et qui a fait 70 victimes - 12 morts et 58 blessés - est la pire fusillade de l'Histoire des États-Unis. La séance, une avant-première du dernier film de la trilogie Batman, The Dark Knight Rises - tickets vendus à guichet fermé - , avait commencé depuis 30 minutes, lorsqu'un individu décrit par les témoins comme « entièrement vêtu de noir », muni d'un attirail commando/antiémeutes - masque à gaz, casque militaire, jambières de protection, protections à la gorge et à l'aine, gants tactiques noirs - est entré par une issue de secours latérale.

Après avoir lâché des bombes lacrymogènes dans la salle comble, l'individu a commencé à tirer froidement sur les spectateurs, cueillant au passage tous ceux qui tentaient de s'enfuir par les allées. La plupart des spectateurs avaient entre 15 et 25 ans. Lorsque le tireur a décidé qu'il avait terminé, il est sorti par où il et entré et s'est rendu à la police. Une source policière a déclaré à CBS News que le suspect était bien équipé : un fusil, deux armes de poing et un couteau. Des explosifs non identifiés ont également été trouvés dans son véhicule. Il a également informé la police de la présence « possible » d'explosifs dans son appartement. Lorsque la police d'Aurora est arrivée sur le campus médical de l'Université du Colorado, elle a découvert l'appartement du tireur lardé de fils de détente, et y a découvert des milliers de cartouches de munition, des bocaux remplis de liquide hautement inflammable qui exploseraient une fois mélangés, et 30 grenades improvisées. Le chef de la police d'Aurora, Dan Oates, a déclaré : « Personnellement, je n'ai jamais rien vu de comparable à ce qu'on peut voir sur ces photos prises dans l'appartement. »

Image

James Holmes, 24 ans, préparait un doctorat en Neurosciences avant de décrocher (apparemment) en juin dernier.
Le suspect principal s'appelle James Holmes, 24 ans, étudiant en médecine préparant un doctorat en Neurosciences à l'Université du Colorado. Il n'avait eu aucun ennui judiciaire jusque-là.

Des collègues et des amis se sont manifestés pour exprimer leur choc en apprenant que Holmes pourrait être responsable de la fusillade. Bill Kromka, qui a travaillé avec Holmes pendant trois mois l'été dernier, a déclaré au New York Times : « C'est vraiment choquant, parce que je ne l'aurais jamais cru capable de commettre une pareille atrocité ». Un ancien camarade de lycée, Keith Goodwin, a décrit Holmes comme « un type généralement plaisant » et a déclaré que « James n'était certainement pas quelqu'un que j'aurais imaginé en train de tirer sur quelqu'un ». Dan Kim, un étudiant de 23 ans à l'Université de San Diego en Californie, a décrit Holmes comme « un garçon super gentil », « plutôt calme » et « vraiment intelligent ».

Des professeurs ont également décrit Holmes en termes favorables. Holmes était diplômé avec mention et « académiquement, il était au top du top ». Kelly Huffman, professeur assistant de psychologie à l'Université de Riverside en Californie, l'a décrit comme « un type intelligent et calme ».

Combien de fois par le passé avons-nous vu ce genre de contradiction flagrante entre les faits bruts et froids d'une fusillade et la véritable personnalité du suspect principal ? Le « tireur fou solitaire » n'a commis aucun acte de violence dans le passé, n'a pas de tendance psychopathique, est manifestement très intelligent et a une excellente réputation parmi ses amis et collègues. Il est toujours possible qu'il ait caché un côté sombre, mais cette histoire d'étudiant en médecine planifiant seul dans son coin, de son propre gré, un attentat avec des armes, des équipements de protection et des explosifs sophistiqués d'une valeur de dizaines de milliers de dollars, nous fait entrer dans le royaume de l'étrange.

Star of David

Le « kamikaze musulman » de l'attentat en Bulgarie - un type blanc aux cheveux longs muni d'un faux permis de conduire US

Image

Le Mossad – « Avec des foutaises flagrantes, tu tromperas les masses ignorantes »
Comme je l'ai prédit, les Israéliens ont réussi à transformer l'attentat qui a eu lieu à Bourgas mercredi dernier en « attentat-suicide » - une grossière tentative de fournir la « preuve » que l'attaque était l'œuvre des Iraniens ou du Hezbollah, à défaut d'un quelconque indice pointant vers l'implication de ces derniers. Après tout, tout le monde « sait » que musulmans et « terroriste kamikaze », c'est la même chose, et tout le monde « sait » que l'Iran et le Hezbollah sont vraiment trop méchants et veulent détruire les juifs, alors quelle « preuve » de plus vous faut-il ?

Comme je l'ai noté dans mon article précédent, les premiers témoignages affirmaient que la bombe se trouvait dans le compartiment à bagages du bus, et ne doutons pas qu'un examen légal du bus pourrait vérifier cela. Le seul petit problème est que les Israéliens ont plus ou moins pris le contrôle de l'enquête (comme ils le font toujours), entraînant (comme toujours) des affirmations sans preuve de la part des enquêteurs israéliens.

Dans ce cas-ci, il semble que les Israéliens se sont servi du récit d'un témoin oculaire non-identifié (récit datant du 19 juillet et probablement fait par un agent israélien) - selon lequel la bombe aurait explosé juste après que quelqu'un est monté dans le but - pour affirmer qu'il s'agissait d'un « attentat-suicide ». Apparemment, personne au sein des médias officiels ne trouve totalement grotesque le fait d'affirmer que parce que la bombe a explosé juste après que quelqu'un est monté dans le bus, cette personne doit être le « terroriste kamikaze ». Selon cette logique, toutes les autres personnes déjà présentes dans le bus pourraient également être des terroristes kamikazes. À moins, bien sûr, que tous les terroristes kamikazes ne reçoivent l'instruction de se faire sauter le caisson immédiatement après être arrivé sur les lieux qu'ils ciblent.

Star of David

Les attentats « kamikazes » de Damas et de Bourgas

Image

L'attentat du Mossad contre un bus en Bulgarie
Le 18 juillet 2012, deux actes meurtriers ont été commis. L'un à Damas, en Syrie, l'autre à Bourgas, en Bulgarie ; mais c'est là que les similarités s'arrêtent, ou du moins, c'est ce que veulent nous faire croire les gouvernements occidentaux et les médias officiels.

À Damas, les cibles étaient de hauts responsables du gouvernement syrien (et quiconque se trouvait là). En Bulgarie, les cibles étaient des touristes israéliens.

À Damas, un porte-parole de « l'Armée syrienne libre » a prétendu que l'un de ses membres avait posé un dispositif à base de TNT et de C4 à l'intérieur du bâtiment avant la réunion, puis avait déclenché la bombe à distance avant de s'enfuir. Comme je l'ai souligné, l'« armée syrienne libre » est composée de mercenaires entraînés et financés par la CIA qui se fichent du nombre d'innocents qu'ils assassinent car ils sont payés pour le faire.

La télévision nationale syrienne, de son côté, a dit que l'attentat avait été perpétré par un « kamikaze terroriste ».

Bacon

Le régime paléolithique revisité

Image
© ©www.bloc.com
Lorsque le système immunitaire combat ses propres cellules, on parle d'une maladie auto-immune.
Les maladies auto-immunes sont en constante augmentation, le nombre de personnes souffrant de diabète en France a pratiquement doublé en 10 ans et l'obésité fait des ravages dans toutes les couches de la population. La médecine et l'industrie pharmaceutique, si elles proposent de l'aide pour ces maladies et affections, ne sont souvent pas à même de proposer de véritable solution. Il faut donc aller chercher ailleurs. Et si la solution se trouvait juste sous notre nez ? Littéralement même, c'est-à-dire dans nos assiettes ? Après tout, est-il si fou de se dire que l'alimentation a une influence sur la santé ? Oui, la pollution, les gènes, etc. peuvent certainement avoir une influence sur celle-ci. Mais si cette influence n'était que secondaire comparée à celle de l'alimentation ? En effet, le type de carburant mis dans une voiture n'a -t-il pas une influence directe sur le fonctionnement de celle-ci ? Voir le corps humain comme une machine semblera extrême à certains, mais la comparaison est utile.

Arrow Down

La décadence française

Image
En tant que Française, je dois admettre que par le passé, j'ai souvent été irritée et outrée quand j'entendais des critiques sur la France et les Français. Personne n'aime voir son propre pays critiqué, mais c'est particulièrement vrai en ce qui concerne les Français, qui dès l'âge de 2 ans et demi subissent un lavage de cerveau douloureux visant à formater leur esprit, au sein d'un système éducatif abusif et arriéré.

Partout, des médias aux salles de classe, on ne cesse de nous répéter que nous sommes les citoyens privilégiés du pays des Lumières, de la raison, de l'Art et de l'excellence - que les Français sont le summum de l'évolution biologique humaine. Et nous n'entendons pas beaucoup de commentaires objectifs venus de « l'extérieur » sur notre pays et notre culture, car, conséquence du système éducatif (et d'une volonté politique visant à nous maintenir dans l'ignorance), les Français sont très mauvais en langues et peu sont ceux qui parlent couramment une langue étrangère. De ce fait, l'accès à l'information issue de sources internationales est très limité. La mentalité française est égocentrique ; nous nous considérons comme le phare du monde, alors pourquoi devrions-nous nous embêter à apprendre d'autres langues, les autres n'ont qu'à parler français ! Peu importe que les Français ne représentent que 65 millions de personnes sur 7 MILLIARDS.

Désolée si cela froisse l'égo surdimensionné des Français, mais la réalité d'aujourd'hui est telle que la plupart des informations intéressantes sont en anglais, donc parler anglais est une nécessité pour toute personne qui souhaite s'informer. Mais les Français sont réticents à tout ce qui les oblige à sortir de leur petit confort - isolés et manipulés par un système politique/éducatif qui n'a pas leurs meilleurs intérêts à cœur, ils restent dans leur bulle ; en passant, bien que nombre de Français critiquent le système, ils seraient prêts à le défendre jusqu'à la mort !

Cette isolation du reste du monde fait que la population française est maintenue dans une ignorance quasi totale de ce qui se passe « au dehors », à l'extérieur des frontières. Par exemple, les Français non anglophones ignorent tout des dernières recherches dans des domaines essentiels comme la psychologie et la santé (la France en est encore au Moyen-Âge dans ces domaines).

Meteor

Toungouska, psychopathie et la sixième extinction

Traduction SOTT


Commentaire : Aujourd'hui, 104e anniversaire de l'événement de la Toungouska.


Image

Apparence possible de l’objet de la Toungouska
Il y a cent ans au cours de la nuit du 30 juin au 1er juillet, un des événements cosmiques des plus extraordinaires de l'histoire moderne s'est produit.
Les premiers rapports d'une étrange lueur dans le ciel arrivèrent de partout en Europe. Peu après minuit le 1er juillet 1908, les Londoniens furent intrigués par l'aspect rose phosphorescent du ciel nocturne au-dessus de la capitale. Les gens qui étaient partis se coucher, se réveillèrent déconcertés par l'étrange lueur rose qui brillait dans leur chambre à coucher. La même luminescence vermeille fut rapportée au-dessus de la Belgique. On constata curieusement que les cieux au-dessus de l'Allemagne avaient pris une teinte vert brillant, tandis qu'au-dessus de l'Écosse une blancheur incroyablement intense incitait la vie sauvage à croire que c'était l'aube. Les chants d'oiseaux commencèrent et les coqs chantèrent - à deux heures du matin.

Les cieux au-dessus de Moscou étaient si brillants qu'on prit des photos des rues sans utiliser de flash au magnésium. Le capitaine d'un navire sur la Volga a dit qu'il pouvait voir des vaisseaux sur la rivière à trois kilomètres grâce à la lumière astrale mystérieuse. Une partie de golf en Angleterre continua presque jusqu'à quatre heures du matin sous la lueur nocturne, et la semaine suivante The Times of London fut submergé de lettres de lecteurs provenant de tout le Royaume Uni pour rapporter la curieuse 'fausse aurore'. Une femme à Huntington écrivit avoir été capable de lire un livre dans sa chambre à coucher rien qu'à la lueur de cette singulière lumière rose. Durant des semaines le courrier afflua faisant état de centaines de témoignages au sujet de ces conditions lumineuses décrites comme identiques.... (Tom Slemen)

Sun

Toungouska, les cornes de la Lune et l'évolution

Impact lunaire
© Peter Grego
Impression de l'événement lunaire de 1178

La dernière fois, j'annonçais mon intention de vous exposer la manière dont nos « glorieux leaders » vous haïssent, vous méprisent et comment ils complotent votre mort tandis que la plupart d'entre vous sont dans un tel état de confusion que non seulement vous ne vous en rendez pas compte, mais aussi que vous vous dirigez allègrement vers un désastre pour vous-mêmes et vos enfants. Je vais y venir, mais tout d'abord, je voudrais peaufiner quelques détails et réitérer quelques points.

Comme je le mentionnais dans mon précédent article sur ce sujet « La comète Biela et la vache de Mme O'Leary », l'émission spéciale de Discovery Channel, « Super Comet - After the Impact », simule la comète qui a éliminé les dinosaures à notre époque moderne, en utilisant le même type de corps cométaire supposé avoir causé leur extinction : même taille, même point d'impact, en utilisant toutes les modélisations informatiques réalisées au sujet de cet événement passé pour essayer de montrer ce qui pourrait arriver (et ce qu'ils pensent être arrivé à cette époque).

Des études de l'histoire de la Terre par diverses méthodes scientifiques nous montrent qu'il y a des périodes relativement longues d' « évolution » ponctuées par des changements rapides et écrasants que nous appelons des catastrophes. De nombreux scientifiques ont noté la périodicité de ces événements. Ce que personne ne semble connaître à coup sûr est le mécanisme qui induit ces catastrophes absolument périodiques.

Question

Le journal Le Monde dénigre les « conspirationnistes » et l'analyse de Sott sur l'Affaire Merah

Traduction : SOTT

Image

Les Suiveurs autoritaristes en embuscade, prêts à défendre le gouvernement
L'article qui suit a été publié dans le journal Le Monde, édition du 19 juin 2012. Nous le relayons ici, agrémenté de commentaires, car c'est une parfaite illustration de ce « journalisme à sensation » tant prisé des médias dominants dès lors qu'il s'agit de tromper le public. Le journalisme à sensation se définit comme « un journalisme qui présente peu, voire aucune information documentée et légitime, et utilise à la place des titres accrocheurs afin de vendre plus de papier. » Toutefois, dans le cas présent, le but du Monde est spécifiquement de discréditer et de ridiculiser tout raisonnement déductif rationnel concernant les actions du soi-disant « terroriste islamique » Mohamed Merah.
Affaire Merah, voyage au pays des conspirationnistes

Le Monde.fr

Par Soren Seelow

Zones d'ombre, déclarations contradictoires, surenchère médiatique, récupération politique, résonances avec le conflit israélo-palestinien, ratés des services de police, rôle trouble des services de renseignement... l'affaire Mohamed Merah, le jeune homme accusé d'avoir tué sept personnes en mars à Toulouse et à Montauban, réunit tous les ingrédients dont se nourrissent les théories conspirationnistes.
Dès l'origine de l'affaire, les premiers soupçons de manipulation politique surgissent. Alimentés par les incohérences du dossier, ils ne cesseront d'enfler jusqu'à s'agréger en véritables thèses alternatives à la version officielle. Plongée dans la nébuleuse complotiste, ses réflexes, ses techniques, ses arrière-pensées idéologiques.

Sun

Les rayonnements cosmiques et solaires sont-ils en train de détraquer la vie sur la planète Terre ?

Image

Rudy Eugene et Ronald Poppo
Tandis que des millions de zombies intellectuels et émotionnels anglais se traînaient au rythme des récentes célébrations du « Jubilé » de la reine d'Angleterre, une véritable apocalypse zombie (du genre mangeur de chair) se déroulait aux États-Unis.

Au cours de ces deux derniers mois, il n'y a eu pas moins (et probablement plus) de 18 cas de personnes qui ont mangé, ou autrement abusé, de leur propre chair ou de celle des autres. La plupart de ces événements bizarres ont eu lieu, pour une raison quelconque, aux États-Unis. Le cas le plus frappant fut celui de Rudy Eugene et Ronald Poppo à Miami, en Floride. Les éléments de base de cette affaire, qui s'est produite le 26 mai, sont décrits comme suit par un témoin :
« Il [Eugène] déchirait son visage [celui de Poppo] avec ses dents », a déclaré un témoin de l'attaque macabre.

« Il déchirait sa peau, son cou. Il le maintenait au sol. Le gars ne pouvait pas vraiment bouger et il était tout simplement en train de lui lacérer la chair », a déclaré Vega à la chaîne WSVN TV à Miami.

Le témoin a hélé un agent de police qui a ordonné à plusieurs reprises à l'agresseur d'arrêter et de s'éloigner.

« Le type a juste levé la tête, comme ça, avec un morceau de chair dans la bouche, et a grogné. »

Comme Eugène n'a pas obéi aux injonctions de l'officier, il lui a tiré dessus une fois. Eugène, cependant, paraissait imperturbable, c'est là que l'officier lui a tiré dessus quatre fois de plus.