Bienvenue à Sott.net
lun., 18 déc. 2017
Le Monde pour les Gens qui Pensent

Histoire Secrète
Carte

Crusader

Radio Interactive SOTT - Qui était Jésus ?

Dans cette émission, les animateurs de la Radio Interactive Sott sont devenus bibliques, mais avec un fort penchant révisionniste.

L'idée qu'un homme du nom de Jésus-Christ, né d'une vierge, faiseur de miracles, trahi et crucifié et se déclarant le « Fils de Dieu », ait réellement existé durant l'Empire romain dans la région de la Palestine moderne, fait l'objet d'un long débat souvent houleux.

Les historiens et les archéologues maintiennent catégoriquement qu'il n'y a aucune preuve historique de l'existence d'une telle personne et les chrétiens, de leur côté, se contentent de savoir dans leurs cœurs que Jésus a vécu et est mort pour effacer nos péchés (ou nos dettes). Alors, qu'en est-il ?

Ce qui est nouveau, bien que ce ne soit pas précisément très connu (c'est le moins qu'on puisse dire), c'est qu'il existe des preuves qui suggèrent que les détails de la vie de Jésus-Christ ont en fait été piqués à un autre célèbre J.-C. de la même époque. Alors, sérieusement, qui était le premier ici ?


Transcription ci-dessous :

Introduction

Commentaire:

Révélations : Jésus était Jules César !
Francesco Carotta : « si le Jésus Christ historique était Jules César, cela créerait un problème aux Églises, aux athées, et à la politique des occidentaux au Moyen Orient »
Selon Francesco Carotta, Flavius Josèphe était Paul de Tarse
Le christianisme : une religion impérialiste et opportuniste d'origine Romaine
D'où vient le bonnet de Marianne ?


Bizarro Earth

Une mystérieuse éruption de 1257 après J.-C. enfin élucidée !

Image

Malgré des traces visibles dans les glaces des deux pôles, le volcan à l'origine de la plus grosse éruption volcanique depuis celle du Santorin, il y a 3700 ans, restait un vrai mystère... Une équipe pluridisciplinaire coordonnée par un chercheur du Laboratoire de géographie physique Pierre BIROT (LGP, CNRS/Université Paris 1/Université Paris Est Créteil Val-de-Marne/INRAP) a enfin trouvé un candidat crédible.

C'est la beauté des archives glaciaires: non contentes de donner de précieuses informations sur les évolutions climatiques passées, elles enregistrent également les traces des éruptions volcaniques majeures, comme celles du Vésuve (79 après JC), du Tambora en Indonésie (1815) ou du Pinatubo aux Philippines (1991)... Mais de nombreuses éruptions visibles dans les carottes de glace ne sont associées à aucun volcan particulier. La plus violente de ces "éruptions mystère", datée autour de 1257 après JC, vient de livrer ses secrets après plus de deux ans de recherche. "Il s'agit du volcan Samalas, situé dans l'île indonésienne de Lombok" révèle Franck Lavigne, chercheur au Laboratoire de géographie physique Pierre BIROT de Meudon et premier auteur de l'article paru dans PNAS.

Bomb

« 11-Septembre : Le Nouveau Pearl Harbor » - 3e partie

Voici donc la troisième et dernière partie du documentaire "11-Septembre : Le Nouveau Pearl Harbor" de Massimo Mazzucco. Après les deux premières qui traitaient de l'aspect "aviation" et des événements survenus au Pentagone et en Pennsylvanie, ce dernier volet donne une nouvelle une fois la parole aux défenseurs de la version officielle (les 'débunkers') au sujet de la chute des Tours Jumelles et du Bâtiment 7. Nous verrons en détail quels problèmes posent les explications officielles sur les explosions avant, pendant et après les effondrements, sur les éjections de matières bien visibles (les fameux 'squibs'), sur l'acier fondu retrouvé au WTC, sur les températures extrêmes constatées, sur la chute libre du Bâtiment 7, et sur bien d'autres points soulevés depuis douze ans par les chercheurs et les experts dans le monde entier.

Ce film en forme de réquisitoire méticuleux et impitoyable est sans aucun doute, comme le dit le Pr David Ray Griffin "le film sur le 11-Septembre que nous attendions tous."

Commentaire: 1re partie : 11-Septembre : Le Nouveau Pearl Harbor
2e partie: 11-Septembre : Le Nouveau Pearl Harbor (2e partie)


Book

Les États-Unis et le Japon partenaires dans la falsification de l'histoire

Bombe atomique Hiroshima
© Inconnu

Qui ne connaît pas Oliver Stone ?

Douze fois nominé aux Academy awards, ce célèbre producteur, volontaire durant la guerre du Vietnam avant de se lancer dans le cinéma, a notamment remporté l'Oscar du meilleur scénario adapté (Midnight Express), les Oscars du meilleur film et celui du meilleur réalisateur (Platoon) et l'Oscar du meilleur réalisateur (Né un 4 juillet). Il s'est aussi engagé depuis 2008 avec l'historien Peter J. Kuznick dans la réalisation de « The Untold History of the Unites States » (L'histoire cachée des États-Unis), une série documentaire pour la télévision en dix épisodes sur les événements de l'histoire américaine au XXe siècle, qui raconte la seconde guerre mondiale, les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki, la guerre froide, la guerre du Vietnam et la lutte contre le terrorisme. Tout comme la série, le livre éponyme de 750 pages est disponible dans le commerce depuis peu. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les deux hommes, qui ont signé, au retour d'une conférence de douze jours au Japon, un long article intitulé « The U.S. and Japan: Partners in Historical Falsification », n'en ont pas fini avec les sujets qui dérangent.

« Être à Hiroshima et à Nagasaki le jour anniversaire du lancement de la bombe atomique a été une expérience intense pour nous et aussi un rappel particulièrement fort car mystifier le passé est fondamental pour perpétuer l'Empire. C'est un projet auquel collaborent les États-Unis et le Japon depuis soixante-huit ans ». Comme l'écrivent les auteurs, les élites des deux pays ont sans doute bénéficié de cette relation symbiotique. Jusqu'à ce que le Japon soit récemment dépassé par la Chine, les États-Unis et le Japon ont été les deux économies dominantes. Ces deux pays font partie des cinq pays ayant les dépenses de défense les plus élevées au monde. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le Japon a été au cœur de la politique en Asie et le moins qu'on puisse dire, c'est le pays du soleil levant le lui rend bien. En plaçant les bombardements atomiques d'août 1945 au centre de leurs analyses des empires américain et japonais post conflit, les auteurs affirment que presque tout ce que les jeunes Étasuniens et Japonais apprennent sur la guerre est exactement le contraire de ce qui s'est passé.

Comet 2

Révisionnisme récentiste (Fomenko) : les jésuites inventent l'histoire du patriarcat

Anatoly Fomenko, History: Science or Science? books
© Inconnu

La théorie de la Nouvelle Chronologie d'Anatoli Fomenko est fondée sur l'astronomie, et les incohérences statistiques des archives historiques. La civilisation humaine n'aurait guère plus de 1 000 ans. Ce révisionnisme est la remise en cause de l'Histoire de l'humanité, et donc de la légitimité du patriarcat.

Le récentisme est un débat sur les techniques et méthodes de datation, car aucune datation certaine n'est possible. L'hypothèse du récentisme affirme que la chronologie universellement admise des faits historiques est incorrecte. Le révisionnisme récentiste est la remise en cause de l'Histoire de l'humanité, et donc de la légitimité du patriarcat. Lire le site Chrono-Logo : Critique chronologique, notre Histoire est fausse. Alain Soral, sociologue français nationaliste catholique, s'est aussi intéressé aux thèses récentistes.

Rome détruite par une comète ?

Il existe de nombreuses écoles, essentiellement en Allemagne et en Russie (François de Sarre, Heribert Illig, Uwe Topper...). Certaines affirment que seulement 300 ans ont été rajoutés. François de Sarre (Où est passé le Moyen-Âge ?) affirme quand à lui qu'environ 800 ans sont fictifs ou mal datés, c'est à dire de la chute de Rome (environ 550) aux papes d'Avignon (environ 1 350). La peste de Justinien (550) et la grande Peste Noire (1 350) seraient un seul et même évènement, dédoublés dans le temps, pour masquer un cataclysme planétaire d'origine cosmique (passage trop proche d'une comète) à l'origine de la chute de Rome. En l'occurrence, le christianisme serait né il y a seulement 700 ans à Avignon et non en Palestine, et marquerait l'avènement du Nouvel Empire Romain Catholique...

L'histoire n'aurait que 1 000 ans ?

La Nouvelle Chronologie est la théorie d'Anatoli Fomenko fondée sur l'astronomie, et les incohérences statistiques des archives historiques. La civilisation humaine n'aurait guère plus de 1 000 ans, Jésus Christ aurait été crucifié en 1 086, l'Islam n'aurait pas plus de 500 ans et aurait été fondée par Alexandre le Grand.

Commentaire:
Sommes-nous en 2010 après la fondation de Rome ?
Une introduction au récentisme par Pierre Dortiguier
Le christianisme : une religion impérialiste et opportuniste d'origine Romaine
Révélations : Jésus était Jules César !


Magnify

Un crâne vieux d'1,8 million d'années bouleverse l'histoire de l'espèce humaine

Image
En Géorgie, des chercheurs ont retrouvé un crâne vieux de 1,8 million d'années. Une découverte qui remet en question toute l'histoire de l'évolution humaine car il laisse entendre que les hominidés de l'époque, qu'ils soient en Europe ou en Afrique, appartenaient à une seule et même espèce. Et si les chercheurs s'étaient trompés au sujet de l'évolution de l'espèce humaine ?

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, c'est bel et bien ce que suggère une nouvelle étude publiée par des chercheurs suisses et géorgiens dans la revue Science. A l'origine de ces travaux : un crâne vieux de 1,8 millions d'années découvert en Géorgie, dans un village appelé Dmanisi. Celui-ci est l'un des plus anciens sites connus pour avoir été peuplés par les ancêtres de l'Homme une fois ceux-ci sortis d'Afrique.

Stormtrooper

Les 7 pires atrocités commises par Christophe Colomb

Traduit par Résistance 71

Image
Aujourd'hui, le continent américain célèbre un homme qui a commis un esclavage obscène et inhumain, le viol et le génocide à grande échelle, comparable à ce qu'après lui, fit un Adolf Hitler. Indian Country Today Media Network fait la liste de quelques unes des cruautés les plus innommabales perpétrées par Christophe Colomb, infligées aux habitants des îles Caraïbes où il arriva.

1. Il fit couper les mains d'environ 10 000 autochtones sur ce qui est aujourd'hui Haïti (Hispañola) et la république Dominicaine. Colomb obligea tout indien Taino de 14 ans et plus de lui fournir "une cloche à faucon" d'or tous les trois mois. (NdT: les cloches à faucons étaient de petites cloches utilisés dans la chasse fauconière. Colomb fit distribuer des cloches aux indiens, car ceux-ci devaient remplir une cloche de poudre d'or tous les trois mois faute de quoi...) Ceux qui ne lui fournissait pas leur quota d'or étaient punis en "ayant leurs mains coupées et laissés mourir d'hémorragie", rapporta le fils de Colomb Fernando.

2. Colomb faisait punir les petites offenses à sa loi draconienne en faisant couper le nez et les oreilles des indiens.

3. Colombus combattit la résistance à sa tyrannie en faisant lâcher des chiens de chasse sur les Indiens, qui étaient déchiquetés vivant. Des gens furent "mangés vivants" et "20 chiens de chasse furent lâchés et commencèrent à immédiatement déchiqueter les Indiens", écrivit l'historien espagnol et prêtre catholique Bartolomé De La Casas, qui fut le témoin direct et oculaire de ce carnage.

Fireball 4

Le roi Arthur et la comète

Traduction par le BBB
Image


Le légendaire roi Arthur est aujourd'hui connu comme le roi breton (Note : ce qu'on appelait alors la "Bretagne" comprenait la Bretagne française et la partie sud de la Grande-Bretagne) qui chevauchait avec les Chevaliers de la Table Ronde et qui livra douze batailles épiques. Il résidait à Camelot, endroit qui alimente toujours les débats aujourd'hui. Et après avoir reçu un coup mortel pendant sa dernière bataille, il fut emmené sur l'île mythique d'Avalon.


Ce qui est bien moins connu est qu'une bonne partie de la légende arthurienne est due à Geoffrey de Monmouth et à d'autres écrivains dès le douzième siècle. Geoffrey ajouta à la légende le père d'Arthur, Uther Pendragon, son conseiller magicien Merlin et le récit de la conception d'Arthur. Son travail a été jugé "imaginaire" et "fantaisiste". Dans quelle mesure s'est-il inspiré d'archives anciennes et dans quelle mesure n'était-ce qu'une invention littéraire ?

Quand on examine les archives - celles qui survivent aujourd'hui - en détails, il n'existe que très peu de matériaux concernant Arthur. En fait, le journaliste Adrian Berry pose une très pertinente question : "Pourquoi les événements d'avant l'époque arthurienne - le déclin de l'empire romain, avec ses guerres, les traités et assassinats - ont-ils été déterminés avec précision, comme le furent ceux après Arthur, alors que le siècle intermédiaire est plein d'histoires fantastiques de princesses qui vivaient au fond de lacs et de chevaliers dont les têtes tranchées qu'ils portaient sous le bras parlaient ?"

Control Panel

Comment manipuler l'opinion en démocratie

Illustration manipulation, propagande
© Inconnu
Edward Bernays était le neveu de Sigmund Freud et il a su exploiter les avancées apportées par son oncle dans le domaine de la psychologie, de la connaissance de l'irrationalité, à des fins économiques idéologiques et politiques.
Edward bernays
© Inconnu
Edward Bernays

C'est le précurseur de la propagande et de la manipulation de masse. Un personnage d'une importance considérable donc et pourtant très peu connu.


Il était un fervent partisan d'une « gouvernance de l'ombre » et ses écrits ne tarissent pas sur ce sujet. « Créer du besoin, du désir et créer du dégoût pour tout ce qui est vieux et démodé » fut un de ses leitmotiv. « Fabriquer du consentement », « cristalliser les opinions publiques » furent les titres de 2 de ses œuvres écrites. « Dompter cette grande bête hagarde qui s'appelle le peuple ; qui ne veut ni ne peut se mêler des affaires publiques et à laquelle il faut fournir une illusion » en furent d'autres.

Accéder au livre en ligne au format Pdf (traduit en français).

Propaganda, cover book edward bernays

Edward Bernays - Propaganda -
Comment manipuler l’opinion en démocratie

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Oristelle Bonis. Préface de Normand Baillargeon. Ouvrage initialement paru sous le titre Propaganda aux éditions H. Liveright, New York, en 1928 et réédité chez Ig publishing en 2004. © Edward Bernays, 1928. © Pour la traduction française, Zones/Éditions La Découverte, Paris, 2007.
Vidéo :

1/2 Propaganda - Manipulation des masses (Edward Bernays)


2/2 Propaganda - Manipulation des masses (Edward Bernays)

Magnify

Des fermiers du Néolithique ont coexisté avec des chasseurs-cueilleurs pendant 2000 ans

En Europe Centrale, les fermiers du Néolithique et les chasseurs-cueilleurs ont vécu côte à côte pendant plus de 2000 ans, jusqu'à ce que ces derniers disparaissent il y a 5000 ans environ. Tel est le résultat d'une étude publiée le 11 octobre dans la revue Science.

Les chasseurs-cueilleurs d'Europe centrale ont coexisté durant 2000 ans avec les fermiers sédentaires du Néolithique, qui sont arrivés dans cette région il y a 7500 ans environ. Cette coexistence s'est approximativement étendue sur une période allant de -5500 à -3000 ans av. JC, pour s'arrêter il y a 5000 ans environ, période à laquelle certains de ces chasseurs-cueilleurs ont disparu tandis que d'autres ont fait le choix de la sédentarité.

Ce résultat a été publié le 10 octobre 2013 dans la revue Science sous le titre « 2000 Years of Parallel Societies in Stone Age Central Europe ».